Air France autorise l'utilisation des appareils électroniques pendant les vols
Avec le « mode avion » activé

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
Jusqu’à présent les voyageurs étaient obligés à éteindre leurs appareils électroniques à bord d’un avion. Les hôtesses veillaient à ce que la règle soit respectée par chacun des passagers.

Air France a décidé de lever le voile sur cette interdiction. Les passagers sont maintenant autorisés à utiliser leurs tablettes, smartphones et autres à bord de l’avion. Le passager pourra effectuer quelques tâches au moment du décollage, de l’atterrissage et même lors du roulage. Les passagers seront donc capable de « continuer à travailler ou se divertir dès qu’ils montent dans l’avion et jusqu’à l’arrivée à destination en totale liberté » a expliqué Air France.

La décision de cette autorisation a été prise par l’EASA en décembre dernier. Quelques semaines plus tôt, son confrère américain, Federal Aviation Administration (FAA) avait aussi décidé de lever l’interdiction. Air France est la première compagnie de l’UE à appliquer cette autorisation. Lufthansa, une compagnie Allemande, avait déjà annoncé l’autorisation pour l’ensemble de ses passagers à partir du 1er mars. Elle permettait déjà aux passagers de ses Boeing 747-8 d’utiliser les appareils électroniques en mode avion.

Le commandant de bord peut décider d’interdire l’utilisation des terminaux électroniques quand il le juge nécessaire. Air France notifie que les appareils « devront être totalement éteints si les conditions opérationnelles l’exigent ». « Si le commandant de bord donne pour consigne d’éteindre l’appareil, il faudra obtempérer » a souligné, Siim Kallas, le commissaire aux Transports de l’agence européenne de la sécurité aérienne (EASA).

Cependant, une condition s’impose, les services de connectivité tels que le GSM, le Wifi, le Bluetooth de l’appareil doivent être déconnectés, l’appareil doit impérativement être en mode avion. A l’avenir, l’agence européenne veut pouvoir autoriser les appels au cours d’un vol. Siim Kallas avait déclaré que « la prochaine étape concernera la connexion au réseau à bord d’un avion » sans perturber le calme à bord de l’avion. « Seuls les texto ou les courriers électroniques seront autorisés ».

Rappelons qu’en Amérique, la commission fédérale des communications (FCC) a déjà soumis l’idée d’autoriser les appels et la connexion à Internet pendant les vols. Elle est l’auteur de l’interdiction d’utilisations des terminaux électroniques pendants un vol.

Source : Air France

Et vous ?
Qu'en pensez-vous ?
N'y a-t-il pas de risque pour cette nouvelle autorisation ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Bestel74 Bestel74 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 18/02/2014 à 10:34
Je pensai que c'était déjà le cas... le mode avion porte bien son nom, non ?
Et même dans ce mode, un commandant de bord pourrait obliger les passager à les faire éteindre ?

Ha y'a aussi un truc que j'ai jamais compris, un avion est censé résister aux perturbations électromagnétiques, lors d'un orages par exemple, mais serait déboussolé par des appareils électronique ?
Avatar de bouye bouye - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 18/02/2014 à 10:47
Il manque une précision sur le billet de développez : il est désormais autorisé de laisser ses appareils allumés, en mode avion, durant les phases de décollage et d’atterrissage. Auparavant, ils devaient être éteints durant ces deux phases mais pouvait être allumés si en mode avion durant le vol.

C'est pourtant bien précisé dans la note d'Air France :
Citation Envoyé par Air France
Air France fait profiter ses passagers de cette nouvelle réglementation et leur offre la possibilité d’utiliser leurs appareils personnels, que l’avion soit en phase de roulage, de décollage, de croisière ou d’atterrissage.

Avatar de sans_dents sans_dents - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 19/02/2014 à 14:43
C'est toujours une question qui m'a intrigué, quelqu'un sait comment interagissent les appareils électroniques des passagers et les instruments de bord de l'avion ?
Avatar de ChMuX ChMuX - Membre actif https://www.developpez.com
le 19/02/2014 à 14:58
Je me trompe peut être mais il me semblait avoir lu qu'ils interdissent l'utilisation des portables à bord, car, pour garder sa connectivité le téléphone doit se synchroniser tout le long du voyage ce qui bouffe énormément de batterie. Ceci éviterait donc aux passagers de se retrouver sans téléphone et que ce soit la m***e à l'arrivé (ou en cas de problème).

C'est pour ça que là ils autorisent mais avec le mode avion, qui coupe l'accès au réseau GSM => plus de synchro => batterie save
Avatar de bouye bouye - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 19/02/2014 à 22:17
La batterie... lol

Pour la FAA (Federal Aviation Administration) :

Citation Envoyé par http://www.faa.gov/news/press_releases/news_story.cfm?newsId=15254
The PED Aviation Rulemaking Committee (ARC) concluded most commercial airplanes can tolerate radio interference signals from PEDs. In a recent report, they recommended that the FAA provide airlines with new procedures to assess if their airplanes can tolerate radio interference from PEDs. Once an airline verifies the tolerance of its fleet, it can allow passengers to use handheld, lightweight electronic devices – such as tablets, e-readers, and smartphones—at all altitudes. In rare instances of low-visibility, the crew will instruct passengers to turn off their devices during landing. The group also recommended that heavier devices should be safely stowed under seats or in overhead bins during takeoff and landing.

[...]

The FAA did not consider changing the regulations regarding the use of cell phones for voice communications during flight because the issue is under the jurisdiction of the Federal Communications Commission (FCC). The ARC did recommend that the FAA consult with the Federal Communications Commission (FCC) to review its current rules. Cell phones differ from most PEDs in that they are designed to send out signals strong enough to be received at great distances

[...]

4. Cell phones may not be used for voice communications.

5. Devices must be used in airplane mode or with the cellular connection disabled. You may use the WiFi connection on your device if the plane has an installed WiFi system and the airline allows its use. You can also continue to use short-range Bluetooth accessories, like wireless keyboards.

[...]

Current FAA regulations require an aircraft operator to determine that radio frequency interference from PEDs is not a flight safety risk before the operator authorizes them for use during certain phases of flight. Even PEDs that do not intentionally transmit signals can emit unintentional radio energy. This energy may affect aircraft safety because the signals can occur at the same frequencies used by the plane’s highly sensitive communications, navigation, flight control and electronic equipment. An airline must show it can prevent potential interference that could pose a safety hazard. The PED ARC report helps the FAA to guide airlines through determining that they can safely allow widespread use of PEDs.

Donc, coté FAA, la raison était qu'on pensait (un doute raisonnable ou bien tout simplement une ancienne étude pré-existante ?) que les PED (Portable Electronic Devices) pouvaient interférer (signal radio) avec l’équipement électronique a bord notamment le système de communication et de positionnement. Et donc un comité récent a jugé que ce n’était pas le cas d’où la relaxe de la règle. Cependant la FAA ne permet pas la communication vocale, pour le moment, car ceci tombe sous la juridiction de la FCC. De plus, c'est a chaque compagnie aérienne de déterminer si effectivement les fréquences des devices en question sont un risque potentiel pour ses appareils ou pas.

Pour la FCC (Federal Communication Commission) :

Citation Envoyé par http://www.fcc.gov/guides/wireless-devices-airplanes
Q: Why are you doing this now?

The FCC's current rules prohibiting use of cellphones on planes were adopted more than 20 years ago to protect against radio interference to cellphone networks on the ground. Technology that can be installed directly on an airplane is now available to prevent such interference and has already been deployed successfully in many other countries around the world without incident. This is purely a technical decision; it will, if adopted, allow airline carriers free to develop any in-flight phone usage policy they may wish, consistent with applicable rules.

[...]

Q: Do you have to coordinate any of this with the FAA?

The FCC works very closely with FAA and will continue to do so through this process. The choice about whether to deploy such services would be made by individual airlines, consistent with FAA rules. This should not be confused with the FAA's recent rule change on Portable Electronic Devices (PEDs): The FAA has determined that airlines can safely expand passenger use of PEDs during all phases of flight, and provided the airlines with guidance. The FCC's proposal relates to mobile operations above 10,000 feet.

Donc, du coté FCC, une proposition est en place pour permettre les communications vocales et autres services mobiles a bord durant le vol.
La regle initiale qui empechait cela a été adoptée... pour éviter que les mobiles a bord d'un avion n’interfèrent avec le réseau mobile a terre. Désormais la possibilité d'installer de nouveaux équipements qui permettent d'offrir de tels services (phone, text, etc.) directement a bord rend cette ancienne règle de facto obsolète.
Avatar de nickyla nickyla - Membre actif https://www.developpez.com
le 20/02/2014 à 13:26
Citation Envoyé par Bestel74  Voir le message
Ha y'a aussi un truc que j'ai jamais compris, un avion est censé résister aux perturbations électromagnétiques, lors d'un orages par exemple, mais serait déboussolé par des appareils électronique ?

Pour parler en général:
Un orage en soi n'est pas "directement" dangereux de nos jours grâce à l'exprérience/moyens de notre époque.
Un orage est par contre potentiellement très dangereux voir fatal dans certains cas (dont certains ont été liés à la détérioration d'un ou plusieurs équipements électroniques à bord).
Dans tous les cas, un avion qui rentre dans un orage n'en sors pas indemne, dans le meilleur des cas, la résistance de ses matériaux va en prendre un coup (même minime).

Pour revenir au sujet:
* Un orage est une condition de vol exceptionnelle (les avions ne sont pas sensés s'y trouver en temps normal). On n'a aucun pouvoir sur les changements rapides et aléatoires de la météo. On s'y retrouve par malchance ou par excès de témérité de la part de certains commandants de bord.

* Eviter les interférences que pourrait avoir un téléphone portable sur les équipements électroniques à bord lors une phase critique du vol est une situation sur laquelle le personnel navigant à le pouvoir

En d'autres termes, pour vulgariser: tu ne voudrais pas voler dans des conditions exceptionnelles tout le temps, n'est-ce pas?
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 21/02/2014 à 18:26
Citation Envoyé par nickyla  Voir le message
Un orage en soi n'est pas "directement" dangereux de nos jours grâce à l'exprérience/moyens de notre époque.

ce n'est pas tout à fait cela...
en éléctricité on apprend ce que c'est qu'une cage de faraday et un avion se comporte comme une cage de Faraday
face à un orage..
ensuite pour ce qui est de l'utilisation des appareils électroniques à l'intérieur de l'avion ils risquent d'engager des perturbations électromagnétiques étant donné qu'on est à l'intérieur.
Ceci dit c'est exact face à un orage ,ça peut avoir une répercussion sur les structures..
Citation Envoyé par nickyla  Voir le message
On s'y retrouve par malchance ou par excès de témérité de la part de certains commandants de bord.

c'est à la limite d'être faux ce qui est écrit
Les avions de ligne ont tous des radars météos ; même en ayant voyagé sur un Twin Otter au-dessus de Bornéo l'appareil avait un radar météo
Donc qui dit radar météo dit éviter les zones de perturbations et choisir des routes d'évitement
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 21/02/2014 à 18:36
Citation Envoyé par sans_dents  Voir le message
C'est toujours une question qui m'a intrigué, quelqu'un sait comment interagissent les appareils électroniques des passagers et les instruments de bord de l'avion ?

Un appareil électronique reçoit ou émet des ondes électromagnétiques
Cela signifie qu'en créant un courant électrique , on peut transmettre une onde ou mouvement vibratoire qui peut ainsi transmettre des infos selon une fréquence donnée
Pour que le récepteur reçoive cette onde il faut qu'il soit ce que l'on appelle en phase c.a.d. avec fréquence égale.
Donc dans un avion si tout ce qui est électronique embarqué reçoit des ondes qui ne lui est pas destiné alors les appareils de navigations peuvent afficher des infos erronées
C'est grâce à ce procédé qu'il est possible de déclencher des explosifs à distance rien qu'avec un téléphone portable...

En physique cela se montre en faisant circuler dans une bobine/solénoïde un courat électrique ce qui permet d'avoir une force électromagnétique induite
Avatar de nickyla nickyla - Membre actif https://www.developpez.com
le 23/02/2014 à 15:50
Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
ce n'est pas tout à fait cela...
en éléctricité on apprend ce que c'est qu'une cage de faraday et un avion se comporte comme une cage de Faraday
face à un orage..

En cours d'électricité effectivement on peut apprendre ça (pour la cage de Faraday, pas pour les avions).
Maintenant, en cours de programmation, on apprend tout un tas de méthodes/patterns qui sont rarement appliqués "tels-quels" dans la vraie vie. Pourquoi? Simplement parce que les situations rencontrées dans la vraie vie ne peuvent pas être "exactement" les mêmes, du coup on adapte ce qu'on a appris en cours à chaque nouveau modèle qui se présente à nous dans la vraie vie
Donc .. pour la cage de Faraday, au début de l'aviation, ils ne sont pas partis d'une cage de Faraday parfaite qu'ils ont ensuite voulu faire voler .. tu me suis?
Ils ont commencé à vouloir s'élever du sol déjà un petit chouia, ensuite un peu plus .. etc jusqu'à ce qu'un jour, ils reçurent de la foudre sur la gueule, ils se sont dit après ça qu'un avion complètement fermé se rapprochait plus d'une cage de Faraday .. Ils ont fait des avions fermés. Avec l'expérience, les incidents, les accidents, ils se sont rendus compte que malgré quelques études améliorant l'isolation de la carlingue, ce n'était toujours pas suffisant! Il fallait donc vraiment se pencher sur le sujet si on voulait vraiment se rapprocher au max d'une cage de Faraday. Ils y ont mis les moyens, ils ont engagés des ingénieurs spécialisés dans la fabrication d'une carcasse viable. Evidemment, comme dans tout domaine, la recherche sur ce sujet-là ne s'est pas figée dans les années 60 (période du dernier accident mortel "directement" lié à la foudre); on continue à améliorer les matériaux, leurs dispositions ..etc.
Ouf .. tout ce bla bla pour te faire comprendre ce que je voulais dire par "exprérience/moyens de notre époque". Faites un effort les gars!

Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
c'est à la limite d'être faux ce qui est écrit

Venant de quelqu'un qui visiblement ne maitrise absolument pas le sujet .. moi je dis: bisou

Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
Les avions de ligne ont tous des radars météos ; même en ayant voyagé sur un Twin Otter au-dessus de Bornéo l'appareil avait un radar météo

Alors ça c'est magnifique si tu avais lu tranquillement ce que j'ai écris, tu aurais compris .. que: je n'ai jamais dis le contraire

Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
Donc qui dit radar météo dit éviter les zones de perturbations et choisir des routes d'évitement

Je crois que là on tient quelque chose
Pour ne citer que le cas le plus proche de la France (le plus connu des français tout du moins) -> ref au rapport du BEA sur le crash du vol AF447
Si t'as pas le temps de chercher, résumé bref: Les pilotes (en particulier le commandant de bord, vu que c'est lui qui a le dernier mot) savaient qu'ils avaient un orage devant eux, ils sont quand même rentrés dedans (pour gagner du temps). A partir de cette décision, tout le reste n'est qu'un enchainement d'évènements plus ou moins chaotiques les un que les autres.
Comme je l'ai dit auparavant, il ne s'agit que d'un cas parmi des centaines d'autres, si ça vous intéresse, faites quelques recherches, posez des questions à des experts en accidentologie, vous allez bien rire .. jaune

PS: Les radars météos ne sont pas très précis et selon le modèle/constructeur/firmware/etc ils son plus ou moins performants (comme tout quoi!). Il y a quelques cas assez terribles d'accidents (récents .. années 2000) mortels, qui le confirment
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 26/05/2014 à 17:54
Citation Envoyé par nickyla  Voir le message
Donc .. pour la cage de Faraday, au début de l'aviation, ils ne sont pas partis d'une cage de Faraday parfaite qu'ils ont ensuite voulu faire voler .. tu me suis?

ok j'avais mal lu ton intervention...
Offres d'emploi IT
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil