Microsoft, Google et d'autres enseignes technologiques forment le WifiForward,
Un lobby qui ambitionne d'élargir l'accès au Wifi

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La coalition WifiForward compte à son actif plus d'une douzaine de compagnies technologiques et de câble parmi lesquelles Microsoft, Google ou encore Time Warner Cable. Sur la page dédiée à sa présentation, le lobby explique que WifiForward est un ad hoc dont le but est de travailler à « atténuer la crise du spectre Wi-Fi et de soutenir encore mieux la prise de Wi-Fi en trouvant plus de spectre sans licence.». Dans sa FAQ, elle explique qu'un «spectre sans licence» est un terme désigné pour décrire des fréquences radio dont la FCC (Federal Communications Commission) autorise l'utilisation sans nécessité d'acheter une licence.

L’année dernière, malgré la grande disponibilité de la propagation de la technologie LTE, 57% de l’utilisation des données de smartphones sur le sol américain se faisait encore via Wi-Fi. D'ailleurs Cisco estime que cette proportion devrait croître au fil des années et atteindre les 68% en Amérique du Nord en 2018. Des analyses indiquent que « le WiFi dans les foyers, les entreprises, les écoles et les bibliothèques va devenir très encombré par un déluge de données en provenance de périphériques mobiles, des applications et des services de connexion à Internet sans fil.». La coalition se range à cet avis puisqu'elle pense que les réseaux Wi-Fi vont souffrir si plus de spectre n'est pas attribué au mobile. Selon Cisco, le WiFi gérera une majorité de l’accès de tous les consommateurs de données en provenance d’Internet d'ici 2017. La coalition pense que si rien n'est fait pour anticiper, ce sera à ce moment «comme essayer d'adapter le trafic aux heures de pointe sur une autoroute à deux voies». Le groupe souhaite alors obtenir de la FCC l’autorisation d’utiliser les signaux WiFi dans d’autres bandes, y compris celui des bandes TV.

En septembre 2012, Julius Genachowski, l'ancien président de la FCC, avait présenté une proposition de ventes aux enchères de spectre pour permettre aux chaînes de télévision de vendre volontairement des spectres non-utilisés aux entreprises qui en disposeraient sur le mobile. Mais la proposition aurait également permis de libérer «une quantité importante de spectre sans licence pour des utilisations innovantes comme le WiFi, et de créer le premier spectre sans licence uniforme national,» a-t-il expliqué. Ces ventes aux enchères étaient censé prendre effet au courant de cette année, mais Tom Wheeler, président actuel de la FCC, a récemment déclaré que la commission les repoussera au moins jusqu'en 2015 pour s'assurer qu'elles soient bien faites.

Les sociétés de lobbying sont particulièrement intéressées à l’expansion des canaux Wi-Fi. Google par exemple offre un service Internet sans fil gratuit à la ville de Mountain View et s'est également engagé à fournir une connexion Wi-Fi pour les parcs de San Francisco et Starbucks. Notons que des groupes comme Comcast et Time Warner Cable qui ont également rejoint les rangs du WifiForward offrent à leurs clients un accès gratuit aux hotspots Wi-Fi. AT&T et Verizon ne font quant à eux pas partie de la coalition.

Source : WifiForward, FAQ WifiForward, Blog The Hill

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Ce projet gagnerait-il à être exporté ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Offres d'emploi IT
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil