La profession de programmeur serait-elle la plus déprimante de toutes ?
Un blogueur présente son point de vue

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
« Être programmeur serait la pire des professions qu’un homme aurait choisi de faire dans sa vie ». Pour un blogueur du nom de Rob Sheldon, la profession serait la plus déprimante qui soit.

De quoi se plaint le blogueur ? Les professionnels des autres domaines d’activité autre que la programmation, reçoivent le plus souvent la reconnaissance de leurs semblables, ainsi que d’une communauté de personnes qui ne sont pas du métier.

La chose est très flagrante surtout lorsqu’on jette un coup d’œil dans le domaine musical. Un artiste qui chante juste et qui joue très bien d’un instrument de musique, ne reçoit pas seulement la reconnaissance de ses semblables musiciens, mais aussi les ovations de la foule en liesse. Tout se passe comme ci, la foule disposait de canons d’appréciation valide pour les artistes musiciens.

Par contre pour la programmation ce n’est pas le cas. Combien remarquent des différences entre la mise à jour d’un logiciel et sa version précédente lorsqu’il s’agit de rechercher autre chose que la modification de l’interface ? N’allez surtout pas leur demander de regarder dans le code.

Ainsi, seul un public averti peut juger de la qualité du code d’un programmeur. Github représente ainsi une chance pour n’importe quel programmeur voulant faire reconnaître son talent. Le problème, c’est qu’il est fréquenté par des programmeurs talentueux de divers horizons, qui frustrent plus par leurs interventions.

On peut lire très souvent des commentaires dans le genre « La syntaxe sur cette ligne est incorrecte. Pourquoi n’as-tu pas repris le bout de code d’un tel ? Il implémente mieux le concept que toi ». Des critiques difficiles à digérer par un programmeur qui a mis tout son cœur à l’ouvrage, surtout qu’elles ne sont pas dites délicatement.

Rob Sheldon veut être reconnu pour la qualité du code qu’il produit. Il voudrait être aussi célèbre qu’un musicien, faire tomber les jolies filles. Cependant, il s’est rendu à l’évidence que c’est tout bonnement impossible. Conséquence, il a perdu sa motivation, son enthousiasme, il n’arrive même plus à dormir correctement, et code tout juste pour payer ses factures.

Source: Blog Rob Sheldon

Et vous ?

Êtes-vous d'accord avec le blogueur ?

Un programmeur peut-il être aussi célèbre qu'un musicien ?

Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de deathness deathness - Membre émérite https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 10:23
Aussi étonnant que ça puisse paraître j'ai aussi noté une grande portion de déprimé parmi mes collègues, par rapport a mes connaissances hors profession.
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 10:50
Je suis d'accord - et en même temps pas d'accord.

Nous avons la chance de faire un métier assez créatif, ou il faut souvent trouver des solutions qui ne sont pas dans les petits manuels, ou il faut monter des choses nouvelles, ou il faut souvent créer, qui est un défi permanent, bref, un métier rigolo.

Nous avons la malchance, pour la plupart d'entre nous, de travailler en direct pour des entreprises dont l'informatique n'est pas le métier. Ça vaut pour moi, en SSII, mais tout le temps en régie chez le client. Pareil pour les internes hors éditeurs de logiciel. Dans ce cadre, nous sommes essentiellement perçus comme d'incontrôlables centres de couts, et nous subissons le poids d'une administration kafkaïenne qui exige de nous des comportements aux antipodes de comportement productifs - et épanouissants.

Suivant que l'on voit le verre à moitié vire ou à moitié plein, on sera déprimé ou joyeux.
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 11:55
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Êtes-vous d'accord avec le blogueur ?

Oui, c'est un metier technique, donc de l'ombre. De meme que celui qui concoit tres bien le moteur d'une voiture n'est pas recompense, pas plus que le tres bon couvreur ou le tres bon plombier.

Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?

Lorsque tu t'engages dans un metier de l'ombre, il ne faut pas esperer se retrouver dans la lumiere... S'il n'aime pas ce metier, ce que je peux comprendre, il faut qu'il en change, afin de s'epanouir.

Un technicien, aussi bon soit-il, ne sera pas reconnu. Jamais. Et ce quel que soit son niveau de competences.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 13:17
Je conseille fortement à ce blogueur d'aller travailler sur une chaine agro-alimentaire...
Avatar de zaventem zaventem - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 15:07
Un programmeur peut-il être aussi célèbre qu'un musicien ?

Bonne nouvelle, c'est déjà le cas, 99,99% des musiciens ne sont absolument pas célèbre et font un boulot peu intéressant pour manger. J'ai par exemple eu l'occasion de rencontrer un compositeur qui s'est tapé le conservatoire et un master en musicologie, qui a une connaissance et une réelle maitrise des théories musicales du 11ème siècle à nos jours et qui a déjà composé de nombreux concertos. Seulement pour mettre des patates dans sa gamelle, il passe ses journées à comoser des musiques d'attentes pour standard téléphonique.

Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?

Développer le nouvel Angry Bird ou Candy Crush et devenir le nouveau Justin Bieber du dev
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 15:23
Citation Envoyé par zaventem  Voir le message
Bonne nouvelle, c'est déjà le cas, 99,99% des musiciens ne sont absolument pas célèbre et font un boulot peu intéressant pour manger.

En fait, ce n'est pas tout a fait ce qu'il dit : il dit que lorsque tu es musicien, tu peux aller jouer dans la rue / sur youtube / ..., et tu peux avoir des admirateurs, ce qui est gratifiant. Et il poursuit en disant que ce n'est pas possible d'obtenir ce meme genre de reconnaissance lorsque tu es developpeur.
Avatar de Jon Shannow Jon Shannow - Membre expert https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 15:48
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
En fait, ce n'est pas tout a fait ce qu'il dit : il dit que lorsque tu es musicien, tu peux aller jouer dans la rue / sur youtube / ..., et tu peux avoir des admirateurs, ce qui est gratifiant. Et il poursuit en disant que ce n'est pas possible d'obtenir ce meme genre de reconnaissance lorsque tu es developpeur.

Rien ne lui empêche d'apprendre la musique, et d'aller jouer dans la rue le week-end...
Avatar de fredinkan fredinkan - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 16:29
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
Oui, c'est un metier technique, donc de l'ombre. De meme que celui qui concoit tres bien le moteur d'une voiture n'est pas recompense, pas plus que le tres bon couvreur ou le tres bon plombier.

Lorsque tu t'engages dans un metier de l'ombre, il ne faut pas esperer se retrouver dans la lumiere... S'il n'aime pas ce metier, ce que je peux comprendre, il faut qu'il en change, afin de s'epanouir.

Un technicien, aussi bon soit-il, ne sera pas reconnu. Jamais. Et ce quel que soit son niveau de competences.

Je dirais que tout dépend de la technique et du niveau que nous avons atteint.
A mon sens un dev qui évolue et devient analyste-développeur sera bien plus reconnu dès lors qu'il est vu par l'utilisateur final et qu'il discute avec.

Après, le boulot d'analyste-dev, je le prend comme l'évolution logique du métier.
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 16:59
alors, il est vrai que le profile geek sur son clavier est moins sexy que le chevelu qui fredonne avec sa gratte...mais je crois que c'est avant tout une question de personnalité.

dans le cadre de mon métier, j'ai déjà du me glisser sous le bureau de la secrétaire pour rebrancher un câble, ou faire des présentations de mes soft devant tout un panel de secrétaires, ça donne des situations cocasses ou fort amusantes.

alors le développeur cantonné dans les sous-sols a moins l'occasion de rencontrer du monde, mais ce n'est pas propre aux développeurs, tout métier ou tu t'enfermes dans un bureau (chercheur, archiviste, gardien de nuit, ...) ça ne facilite pas le charisme de foule, il ne reste plus qu'à briller autrement.

en soirée, j'évite les informaticiens du dimanches qui ont toujours une super astuce à me donner sur tel ou tel logiciel...et ceux qui ont un portable avec un gros virus qui fait tout déconner...sauf s'il appartient à une blonde à forte poitrine évidemment
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 14/02/2014 à 17:34
Plusieurs choses:
1. la reconnaissance d'un développeur dépend de l'entreprise/cadre dans lequel il travaille, dans mon entreprise, les développeurs ont toujours été considérés et sont remerciés/félicité des applications produites.
2. si l'auteur du blog veut un peu de gloire, il lui faut innover et proposer des applications qui mettent en avant ses compétences: au choix application mobile pour le grand public, une librairie/framework pour une reconnaissance des ses pairs
Offres d'emploi IT
Ingénieur système / réseau H/F
Pages Jaunes - Ile de France - Sèvres
Ingénieur développement .net (H/F)
Sogeti France - Aquitaine - Bordeaux (33000)
Développeur web python h/f
D2SI - Ile de France - Proche Paris

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil