Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La profession de programmeur serait-elle la plus déprimante de toutes ?
Un blogueur présente son point de vue

Le , par Cedric Chevalier

0PARTAGES

9  5 
« Être programmeur serait la pire des professions qu’un homme aurait choisi de faire dans sa vie ». Pour un blogueur du nom de Rob Sheldon, la profession serait la plus déprimante qui soit.

De quoi se plaint le blogueur ? Les professionnels des autres domaines d’activité autre que la programmation, reçoivent le plus souvent la reconnaissance de leurs semblables, ainsi que d’une communauté de personnes qui ne sont pas du métier.

La chose est très flagrante surtout lorsqu’on jette un coup d’œil dans le domaine musical. Un artiste qui chante juste et qui joue très bien d’un instrument de musique, ne reçoit pas seulement la reconnaissance de ses semblables musiciens, mais aussi les ovations de la foule en liesse. Tout se passe comme ci, la foule disposait de canons d’appréciation valide pour les artistes musiciens.

Par contre pour la programmation ce n’est pas le cas. Combien remarquent des différences entre la mise à jour d’un logiciel et sa version précédente lorsqu’il s’agit de rechercher autre chose que la modification de l’interface ? N’allez surtout pas leur demander de regarder dans le code.

Ainsi, seul un public averti peut juger de la qualité du code d’un programmeur. Github représente ainsi une chance pour n’importe quel programmeur voulant faire reconnaître son talent. Le problème, c’est qu’il est fréquenté par des programmeurs talentueux de divers horizons, qui frustrent plus par leurs interventions.

On peut lire très souvent des commentaires dans le genre « La syntaxe sur cette ligne est incorrecte. Pourquoi n’as-tu pas repris le bout de code d’un tel ? Il implémente mieux le concept que toi ». Des critiques difficiles à digérer par un programmeur qui a mis tout son cœur à l’ouvrage, surtout qu’elles ne sont pas dites délicatement.

Rob Sheldon veut être reconnu pour la qualité du code qu’il produit. Il voudrait être aussi célèbre qu’un musicien, faire tomber les jolies filles. Cependant, il s’est rendu à l’évidence que c’est tout bonnement impossible. Conséquence, il a perdu sa motivation, son enthousiasme, il n’arrive même plus à dormir correctement, et code tout juste pour payer ses factures.

Source: Blog Rob Sheldon

Et vous ?

Êtes-vous d'accord avec le blogueur ?

Un programmeur peut-il être aussi célèbre qu'un musicien ?

Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 11:55
Citation Envoyé par Cedric Chevalier Voir le message
Êtes-vous d'accord avec le blogueur ?
Oui, c'est un metier technique, donc de l'ombre. De meme que celui qui concoit tres bien le moteur d'une voiture n'est pas recompense, pas plus que le tres bon couvreur ou le tres bon plombier.

Citation Envoyé par Cedric Chevalier Voir le message
Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?
Lorsque tu t'engages dans un metier de l'ombre, il ne faut pas esperer se retrouver dans la lumiere... S'il n'aime pas ce metier, ce que je peux comprendre, il faut qu'il en change, afin de s'epanouir.

Un technicien, aussi bon soit-il, ne sera pas reconnu. Jamais. Et ce quel que soit son niveau de competences.
19  4 
Avatar de zaventem
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 15:07
Un programmeur peut-il être aussi célèbre qu'un musicien ?
Bonne nouvelle, c'est déjà le cas, 99,99% des musiciens ne sont absolument pas célèbre et font un boulot peu intéressant pour manger. J'ai par exemple eu l'occasion de rencontrer un compositeur qui s'est tapé le conservatoire et un master en musicologie, qui a une connaissance et une réelle maitrise des théories musicales du 11ème siècle à nos jours et qui a déjà composé de nombreux concertos. Seulement pour mettre des patates dans sa gamelle, il passe ses journées à comoser des musiques d'attentes pour standard téléphonique.

Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?
Développer le nouvel Angry Bird ou Candy Crush et devenir le nouveau Justin Bieber du dev
15  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 17:36
Outre les difficultés lié à ce métier, il faut quand même objectivement comprendre que généralement cette profession est peuplée d’êtres humain ayant un minimum d’intelligence, voir pour la grande majorité une intelligente nettement supérieure la moyenne. En tant qu’être intelligent, et conscient de la vanité de l'existence humaine, voir carrément de sa nuisibilité sur terre, ne peu que faire partie des personnes sensible à la dépression.

Un développeur est tout le contraire d'un "imbécile heureux", donc à part quelques exceptions ayant ce qu'on pourrais qualifier de "caractère de nature très enjouée" , c'est souvent une personne à la fois intelligente, consciente, voir sensible pour beaucoup, et donc par conséquent un sujet possible pour la dépression.
12  1 
Avatar de maKyo
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 15/02/2014 à 3:53
En tant que développeuse (php/c#/SSIS/db2 ...), j'apporte ma contribution

Je suis passée Chef de projet un peu aussi à cause de cela, n'ayant pas de contact direct avec le métier, il ne me remerciait jamais, ni même le chef de projet pour qui je codais, j'étais dans l'ombre à écouter les félicitations adressées au chef de projet ...

Coder, je trouve que oui c'est un métier de l'ombre, mais ce sont des défis à relever tous les jours, c'est apporter des solutions à un nombre incalculable de questions, c'est imaginer les pires scénarios, c'est être créatif surtout pour les développeurs "à tout faire" (qui doivent au final faire tout de A-Z ... l'analyse -> le coding et pas forcément dans son langage de prédilection -> design -> ergonomie -> test -> mise en prod -> correctif -> procédure)

J'ai appris avec le temps à tirer satisfaction de plein de "petites" choses, ne serait ce qu'à la machine à café où j'entendais 2 utilisateurs qui parlaient du nouveau module déployé. Ou encore "sauver" un utilisateur en lui évitant 5 h de taf par un simple export d'un query complexe qui m'a pris 10 min...
Il faut pouvoir estimer son travail, savoir qu'on fait pas de la merde en se remettant en question en permanence, évaluer les performances, optimiser le code. .. suivre des formations...
Faire intervenir les utilisateurs pour constater les différences, observer les statistiques et se rendre compte que le dernier module a été utilisé 5000 fois en 1 mois C'est tout plein de détail qui aide à avancer.

Mais surtout maintenant que je suis chef de projet, je ne répète pas les erreurs de mon ancien chef, j'intègre les développeurs dans les réunions d'avant projet, je met en avant leurs travaux, le temps qu'ils ont passé sur les problèmes, les solutions imaginées par les développeurs de l'équipe, et je leur fait constater les statistiques de leur travail pour qu'ils se rendent compte de la valeur qu'ils ont dans le projet... Il n'a surement pas eu cette chance, tout comme moi quand j'ai commencé.

Et je pense qu'il y a pire qu'être codeur ... je n'aimerais pas être éboueur !
Je ne pense pas qu'on code pour la gloire, on code pour rendre service et simplifier la vie des gens !

C'est comme les ouvriers d'une entreprise, sans eux, il n'y a plus d'entreprise.

Note pour les mecs programmeurs : le coding des autres ne m'a jamais impressionnée, leurs expériences et ce qu'ils peuvent me transmettre : oui

maKyo
9  1 
Avatar de I_Pnose
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 17:41
Faut pas pousser Mémé dans les ordis, on ne fait pas le métier le plus déprimant au monde (je préfère ma place à celle du mec qui se lève à 5h pour aller bosser à la chaine, emballer des pommes).

Si le gus est en mal de reconnaissance c’est son problème, notre travail n’est pas reconnu à sa juste valeur artistique, soit, mais c’est aussi le cas de 99% des métiers de la planète (et même parmi les artistes on trouve des nonames doués à la pelle).
8  1 
Avatar de dk
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 21:14
Ce monsieur fait visiblement ce métier pour de mauvaises raisons.
9  2 
Avatar de Kalishah
Membre actif https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 21:48
Êtes-vous d'accord avec le blogueur ?
Pas vraiment... D'abord, il n'y a pas "une" profession de programmeur... il y en a plusieurs selon le contexte et les missions confiées. Il y a tellement de situations différentes possibles qu'on ne peut pas généraliser. C'est un métier qui peut conduire à la dépression (comme d'autres) ou au contraire s'avérer très épanouissant. Personnellement je m'en fiche royalement de la notoriété ! Ce qui est le plus susceptible de me stresser, ce sont les délais trop courts ou quand j'ai affaire à des non informaticiens qui demandent des choses incohérentes, irrationnelles. (Souvent parce qu'ils ont une vision trop égo-centrée de leurs besoins d'ailleurs...)

Un programmeur peut-il être aussi célèbre qu'un musicien ?
Non car je pense que ce n'est pas comparable. Un musicien est un artiste qui interprète une œuvre, sa profession est par définition destinée à susciter l'admiration. Le rôle de tout artiste, c'est de capter son public et de transmettre des émotions, susciter l'admiration par son expression. Pour moi un développeur n'est pas un artiste, mais plutôt un "ingénieur" (au sens premier du terme) dont le rôle est de rendre opérationnel un système informatique destiné à répondre à des besoins précis. Un programme informatique ne doit pas être "beau", "émouvant", il doit être efficient, fonctionnel, juste. En matière d'applications, les gens remarquent quand ça ne marche pas, quand c'est bourré de bugs... mais quand tout fonctionne correctement, quand c'est maintenable, évolutif, ça paraît juste "normal".

Que faut-il donc faire pour donner la noblesse de l'artiste musicien au programmeur ?
Il ne faut rien faire. Et je pense d'ailleurs que c'est un métier où il est impératif de mettre de côté tout sentiment narcissique. La satisfaction personnelle, dans ce métier est toute autre. Il faut trouver du plaisir dans le fait d'apprendre et de progresser, dans le fait de mettre en œuvre techniquement des solutions fonctionnelles et qui fournissent un service aux utilisateurs. C'est aussi un métier où il peut y avoir une certaine créativité, selon le poste qu'on occupe ou les missions qui nous sont confiées. Avoir des idées, les mettre en application, les voir évoluer et être fonctionnelles, c'est épanouissant. Par contre ce n'est jamais bon, quand on est programmeur, de comparer "sa valeur" aux autres et de chercher à savoir qui a la plus longue.
8  1 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/02/2014 à 21:41
Le réponse est simple. Pensez à celui qui a assemblé la machine sur laquelle le programmeur travaille.
8  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 18:23
Citation Envoyé par Cedric Chevalier Voir le message

Rob Sheldon veut être reconnu pour la qualité du code qu’il produit. Il voudrait être aussi célèbre qu’un musicien, faire tomber les jolies filles. Cependant, il s’est rendu à l’évidence que c’est tout bonnement impossible. Conséquence, il a perdu sa motivation, son enthousiasme, il n’arrive même plus à dormir correctement, et code tout juste pour payer ses factures.

Source: Blog Rob Sheldon

Et vous ?
La fin de l'article on dirait la fin d'un commentaire d'un reportage de Groland. "Et là, c'est le drame ... Rob voulait tomber des meufs, être reconnu dans la rue et de ses pairs et il est devenu .... programmeur !" xD

Si ça l'empêche de dormir et qu'il à tant besoin de reconnaissance et de tomber des gonzesses il a qu'à devenir je sais pas moi ... euh ... Pompier ?
7  1 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 17/02/2014 à 8:53
Moi je trouve que le métier le plus déprimant c'est Architecte Réseaux & Télécoms parce que je dépends trop des codeurs qui dépriment
6  0