Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Google contraindrait les constructeurs à adopter la dernière version d'Android
Pour accéder aux Google Apps

Le , par Hinault Romaric

41PARTAGES

3  0 
La fragmentation d’Android est un problème auquel Google souhaiterait mettre fin.

Avec la dernière version d’Android (KitKat), Google avait effectué des améliorations et optimisations importantes, afin de permettre au navigateur de consommer moins de ressources et de ce fait, de pouvoir être utilisé sur les terminaux ne disposant que de 512 Mo de mémoire.

Pour Google, KitKat devait permettre de mettre fin à la fragmentation d’Android, car même les terminaux anciens et les dispositifs bas de gamme pouvaient recevoir cette mise à jour.

Cependant, les chiffres de l’écosystème Android montrent que la fin de la fragmentation n’est pas pour si tôt. Selon les statistiques publiées par Google en début février 2014, Android 4.4 est embarqué sur uniquement 1,8% de terminaux Android, depuis son lancement il y a trois mois. Alors que Gingerbread (Android 2.3.3 à 2.3.7) affiche une part de 20% et Jelly Bean (Android 4.1.x, 4.2.x et 4.3) représente à lui seul 60,7%.

Les principaux responsables de cette situation sont les constructeurs, qui préfèrent sortir de nouveaux modèles de smartphones que d’investir du temps pour préparer et distribuer des mises à jour aux terminaux existants. De plus, ceux-ci expédient encore des smartphones bas de gamme à destination des pays émergents avec Gingerbread.


Pour Google, la récréation est terminée, et la société aurait adopté une disposition pour contraindre les constructeurs à déployer les dernières versions d’Android. Selon nos confrères d’Android Police, les fabricants ne pourront plus bénéficier de la certification pour les smartphones expédiés avec certaines versions d’Android.

Ainsi, depuis le 1er février de cette année, les constructeurs qui ont décidé d’utiliser Gingerbread (2.3.x), Honeycomb (3.2), Ice Cream Sandwich (4.0.x) ou Jelly Bean (4.1.x), ne peuvent plus bénéficier des applications Google (Gmail, YouTube, Maps, Google Pays, etc.).

Les constructeurs peuvent encore obtenir la certification pour Android 4.2 jusqu'au 24 avril 2014. Le 31 juillet est mentionné pour Android 4.3. En ce qui concerne KitKat (Android 4.4), aucune date n’a été définie.

Bien que cette directive ne permette pas de bousculer les constructeurs pour publier des mises à jour, elle permettra néanmoins d’expédier les nouveaux smartphones et tablettes sous les dernières versions d’Android.

Source : Android Police

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Permettra-t-elle de mettre fin à la fragmentation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 9:14
Mais Android n'a jamais été un language, et Google n'a jamais sorti 2 versions d'Android en même temps !
Soit t'as rien compris/suivi, soit tu t'exprimes mal par ce que pour moi ce que tu dis est tellement éloigné de la réalité...
3  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 9:55
L'argument du hardware est dans la plus part du temps une fausse excuse pour les constructeurs.

C'est juste que le process de validation d'une nouvelle version est relativement long :

  • le constructeur des puces doit valider la compatibilité et éventuellement écrire de nouveau driver
  • le constructeur du téléphone va faire des mise à jour dans sa surcouche.
  • Il faut travaille avec les opérateur qui parfois rajoute eux aussi une surcouche , pour vérifier que ça va pas tous casser ...


Tout ce temps c'est de l'argent perdu , puisque mise à jour ou non le téléphone est vendu.

Mais si effectivement google pouvait imposer que à la sortie d'un appareil il soit obligatoirement équiper de la dernière version disponible ca serait déjà pas mal ...
Là j'ai recu un téléphone (certes à vocation industrielle) qui es en 4.1.2 , ce qui semble être la norme chez tous les oem chinois.
2  0 
Avatar de naf87
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 18/02/2014 à 10:35
Au finish, rien n'est gratos. Et le terme "open source" devient de plus en plus un slogan de marketing qui masque des conditions quelques fois invraisemblables. Après tout, c'est aussi ça les affaires, j’hameçonne et tant pis pour celui qui se fera prendre .
4  2 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/02/2014 à 17:25
Pratique pour google vu les options non désactivables (critique pour la confidentialité : http://www.developpez.com/actu/65550...-l-EFF-reagit/ ) qu'il ont mit en place dans la 4.4 et qui étaient désactivables dans les anciennes..
1  0 
Avatar de nicroman
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/02/2014 à 1:39
Je ne rentrerai pas dans la discussion stérile de la fragmentation, qui n'a pas lieu d'être de toute manière... Aucun constructeur (même Apple) n'a la volonté de "supporter" des produits vieux de 3 ou 4 ans. Chaque "mise à jour" leur coûte un bras (et quand elle existe est annulée par le fournisseur qui a rajouté sa propre surcouche et ne fera de toute manière pas la mise à jour non plus)...

Google essaye de s'affranchir de ces versions successives par l'utilisation des "Google Play Services"... Tant mieux.
Cela n'empêchera pas les constructeurs à faire leurs propres surcouches (et donc être "en retard" de quelques mois, pour peu que le téléphone soit encore vendu...). Sinon, il reste les versions AOSP.

J'interviens juste pour corriger un truc lu dans le thread: Android n'est pas un OS Java...
Android est un système Linux.. un vrai de vrai, presque complet, avec ses drivers, et codage possible en C "à l'ancienne"...
Dalvik (et donc le langage Java) n'arrive que pour la partie "Framework" d'Android, et est, à priori, indépendant du système lui-même, utilisant quelques librairies natives (et drivers: la partie "modem" de l'OS si je ne dis pas de bêtises).
1  0 
Avatar de merad
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 18/02/2014 à 8:51
Quesque vous auriez fait à la place de Google ?
Investir des milliards dans un OS et l’offrir gratuitement aux OEM sans contreparties !
1  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/02/2014 à 9:52
Que pensez-vous des restrictions de Google ?
Rien de vraiment nouveau, on savait que si la base d'Android est Open Source, les applications Google, y compris le GooglePlay étaient soumises a conditions, et c'est a peu prêt le genre de conditions auxquelles on pouvait s'attendre.

Citation Envoyé par BugFactory
Plus intéressant, l'interdiction de développer un fork. Je ne trouve pas choquant que Google impose des conditions à l'utilisation de ses applications, mais interdire le fork d'un logiciel open source, c'est de l'abus.
Il n'interdit pas les forks, ce qui serait en effet contraire au libre mais il précise que les fork n'auront pas la certification de Google.
1  0 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/02/2014 à 16:58
Il est évident que la fragmentation a été plus ou moins une force aux prémices du langage afin qu'Android puisse être déployer sur le plus de périphériques possible, mais désormais le marché est détenu à plus de 78% par Android et le parc mobile éligible est toujours plus vaste. Or Android se décline en 4 versions majeures (si on prend Gingerbread, JellyBean, IceCream Sandwich et Kit Kat) et il est clair que le parc existant ne pourra pas s'aligner sur Kit Kat (les constructeurs ne s'en donneront jamais la peine).

Donc ce qu'impose Google désormais est plutôt une bonne chose pour l'harmonisation d'Android sur les futurs produits mais reste un vœu pieux pour le parc existant.
0  0 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/02/2014 à 17:23
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
Il est évident que la fragmentation a été plus ou moins une force aux prémices du langage afin qu'Android puisse être déployer sur le plus de périphériques possible...
...pas compris... mais ch'ui peut-être fatigué.
1  1 
Avatar de tontonnux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/02/2014 à 10:43
C'est pas vrai... Android est encore aujourd'hui opensource et les surcouches constructeur ne sont pas des forks. Le seul Fork, c'est Amazon... qui justement n'est arrivé qu'après le succès confirmé d'Android.

Le problème n'a strictement rien à voir avec des prétendus Fork, mais simplement que les constructeurs sortent des téléphones avec une version obsolète d'Android.
Les constructeurs peuvent ajouter autant de surcouches qu'ils veulent, à partir du moment où ils n'utilisent que la dernière version d'Android, ça va très bien à Google.

Quelles seraient les fonctionnalités "fermées une par une par Google" ?
1  1