L'intelligence artificielle de Watson au service de l'Afrique
IBM invertit 100 millions de dollars dans des centres de recherche

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
IBM est un grand acteur dans le développement technologique en Afrique. Elle participe à plusieurs projets de gouvernements, universités, entreprises privées et autres. Elle s’est engagée, depuis de longue date, à aider l’Afrique dans sa croissance économique en participant à son essor dans le domaine des technologies informatiques.

IBM pousse loin son ambition avec plus d’actions. L’objectif est de maintenant améliorer les conditions de vie en Afrique au moyen de la technologie. Pour ce faire, la firme veut mettre en place un Centre pana-Africain d'Excellence pour le Développement orienté Données (CEADD). IBM stipule que l’Afrique dispose des systèmes cognitifs qu’elle n’exploite pas. La firme va donc construire des centres de recherche à travers le continent pour permettre aux chercheurs et ses partenaires d’accéder aux meilleures technologies informatiques.

Les startups, les laboratoires, les universités et les autres formes d’entreprises pourraient en profiter pour réaliser des exploits dans le domaine des technologies cognitives. Selon Kamal Bhattacharya, directeur d’IBM Research en Afrique, « les défis du continent résultant de la croissance démographique, la rareté de l'eau, la maladie, le faible rendement agricole et d'autres facteurs sont des obstacles à la croissance économique inclusive. Les capacités cognitives de Watson ont un potentiel énorme pour l’Afrique, et pourrait aider le continent à atteindre dans les deux prochaines décennies ce que les marchés développés ont atteint en plus de deux siècles ».

Les centres de recherche qui seront mis en place en Afrique exploiteront l’intelligence artificielle du supercalculateur Watson d’IBM. Concrètement, la somme de 100 millions de dollars sera investie dans le continent pour l’accès aux technologies Watson. Pour le professeur Rahamon Bello, vice-chancelier de l'Université de Lagos, c’est « une grande opportunité pour les partenariats de recherche innovante entre les entreprises comme IBM et les organisations africaines, réunissant les technologies les plus avancées du monde avec l'expertise et les connaissances locales ». Les partenaires du projet pourront donc concevoir des systèmes dans les domaines de la médecine, l’agriculture, l’éducation, l’assainissement et autres. Les Africains auront donc une meilleure condition de vie quotidienne.

En mémoire au squelette le plus vieux au monde retrouvé en Afrique, IBM a nommé ce projet « Project Lucy ». Le projet s'étend sur 10 ans d'activités avec les partenaires africains.

Pour débuter, le CEDD recueillera des informations sur l’écosystème dans les domaines de la santé et de l’éducation grâce aux services Cloud Computing de Watson d’IBM. Ainsi, les travailleurs pourront mieux œuvrer pour leur communauté. Des centres d’innovations seront construits à Johannesburg en Afrique du Sud, à Lagos au Nigéria et à Casablanca au Maroc. La firme donnera aussi un accès à son portefeuille SaaS afin d’augmenter les connaissances des développeurs africains à propos du Big Data.

Pour rappel Watson avait remporté le jeu télévisé américain Jeopardy le 16 février 2011. L’intelligence artificielle du supercalculateur avait ensuite été utilisée dans divers domaines, notamment le recherche en ligne, dans un centre d’appels, une banque, etc.




Source : Project Lucy

Et vous ?

Que pensez-vous ?

L'Afrique pourra-t-elle profiter de cet investissement ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/02/2014 à 10:46
Les grandes lignes sont jolies
Je m'inquiète pour les petits caractères en bas du contrat
Les retours sur investissement envisagés en secrets par IBM pourraient coûter cher à l'Afrique...
Avatar de Bestel74 Bestel74 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/02/2014 à 7:24
IBM invertit 100 millions de dollars

Avatar de narutobaka narutobaka - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/02/2014 à 16:33
Bonjour,

Mouais le plus grave problème en afrique c'est pas : "la croissance démographique, la rareté de l'eau, la maladie, le faible rendement agricole et d'autres facteurs sont des obstacles à la croissance économique inclusive"

Le vrai problème en afrique c'est la corruption.

Il s'agit du continent ayant les plus grandes "richesse", avec une des populations les plus "pauvres".

Après il ne se mouille pas trop à installer des infrastrutures en afrique du sud, au nigeria et au maroc ......

++
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil