Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Akamai : la vitesse de connexion à internet dans le monde a progressé de 29%
La France 34e mondial de l'internet rapide

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans son rapport « State of the Internet » publié ce mardi, Akamai a procédé à une comparaison des débits Internet moyens à travers le monde. De façon globale, la vitesse de connexion moyenne mondiale a poursuivi sa tendance à la hausse (+10 %) au troisième trimestre de 2013 sur un total de 122 pays. Elle est désormais de 3,6 Mbps. La Corée du Sud affiche 22,1 Mbps contre 13,3 Mbps pour le Japon, 12,5 pour Hong Kong et les Pays-Bas et 11,6 Mbps pour la Suisse. La France se place à la 34e place avec un débit moyen de 6,5 Mbps et à la 51 place sur la vitesse moyenne de connexion en pointe avec 22,1 Mbps.


En dehors de l'Indonésie qui accuse une nette perte de vitesse, avec une diminution annuelle de 30 % lui conférant ses 9,7 Mbps, tous les grands pays de l’Asie Pacifique ont amélioré leurs vitesses moyennes de connexion en pointe d’au moins 12 % par rapport à la même période en 2012. Malgré ses 11,3 Mbps, la Chine ne parvient pas à atteindre le top 100.

Pour établir ce classement, le prestataire de services cloud s’est appuyé sur les données fournies par son Akamai Intelligent Platform à laquelle sont connectés plus de 760 millions d’utilisateurs Internet.

Le rapport d’Akamai fait également état des menaces sur internet. Au niveau mondial, pour la première fois le nombre d’attaques DDoS (distributed denial of service) a légèrement diminué au troisième trimestre de 2013 comparativement au trimestre précédent. Akamai a pourtant constaté davantage d’attaques au cours des 9 premiers mois de 2013 que sur toute l’année 2012.

Pour la première fois, Akamai s'est intéressé à l'entreprise en cherchant à savoir si celles qui ont essuyé des attaques DDoS sont susceptibles de les subir à nouveau. Sur les 281 attaques recensées par Akamai au troisième trimestre, 169 visaient une cible unique. Le risque d'être victime d'une seconde attaque est de 23 % selon Akamai.

Source : Akamai

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de kEep OnE kEep OnE - Membre régulier https://www.developpez.com
le 30/01/2014 à 4:53
La vitesse sur mobile semble cruciale si ces mesures la prennent en compte.
Sur les lignes fixes le facteur limitant sont les utilisateurs restant à l'ADSL qui est par exemple très peu chère au Japon (1500 yens par mois contre 5000 pour une connexion à la fibre), et les vieux réseaux de type FTTB un peu mal foutus. La chambre d'hôtel où je vivais avant avait un vieux réseau VDSL dans l'immeuble pour distribuer la connexion et je n'avais que du 10 mega réel.
Aujourd'hui j'ai la chance d'avoir du FTTH car c'est un petit immeuble de 3 étages et là j'ai du 600 mega réels (connexion à 1gb/s théorique). Cool de vivre à Tokyo pour ça.
Les gros immeubles au Japon n'ont en général pas le FTTH. Ils tirent de l'ethernet (fastidieux car pas pris en charge par le fibreur) ou du VDSL (VDSL2 maintenant), plus pratique car utilisant le cuivre existant, mais limité à 100 mega.
Offres d'emploi IT
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil