Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Les produits Apple n'ont aucun backdoor »
Tim Cook donne son opinion sur la politique de collecte de données

Le , par Cedric Chevalier

0PARTAGES

5  0 
« Une grande partie de ce qui a été annoncé dans les médias n’est pas vraie », déclare Tim Cook, le numéro un d’Apple. Dans une interview exclusive accordée à ABC News, le PDG de la firme de Cupertino a tenu à apporter un démenti sur certaines informations relayées par les médias depuis les révélations sur le projet PRISM, par l’ex-employé de la NSA Edward Snowden.

D’après les déclarations de monsieur Cook, aucun produit de marque Apple, encore moins les serveurs de la firme, ne contient de Backdoor inséré par les organismes gouvernementaux. « Les produits Apple n’ont aucun Backdoor ! Le gouvernement n’a aucunement accès à nos serveurs. Et ce n’est pas prêt de se réaliser. Nous en avons la ferme conviction », dira-t-il avec assurance, très certainement pour rassurer les nombreux fans de la marque.

D’un autre côté, il est certain que la NSA collecte des informations sur les consommateurs d’Apple au même titre que les grandes firmes comme Google, ou encore Microsoft. Une information que Tim Cook ne dément pas. Qu’est ce qui est collecté et à quelle fréquence cela se passe-t-il ? Le mystère plane.

Tim Cook répond tout simplement qu’il a l’obligation de garder le silence. Silence qui lui est imposé par le gouvernement américain. Il aurait souhaité que les choses se passent différemment avec plus de transparence pour les utilisateurs. En effet, ils ont le droit de savoir ce qui est fait de leurs données, du moment qu'elles leur appartiennent.

Il dira : « nous devons rendre publique la quantité de données collectées, le nombre de personnes et de comptes utilisateurs affectés. De mon point de vue, nous devons être plus transparents, cependant nous devons garder le silence sur instruction gouvernementale ». Tim Cook affirme néanmoins qu’il fera pression sur le congrès américain pour que les choses soient à l’avenir plus transparentes.

Source : ABC News

Et vous ?

Faut-il prendre pour argent comptant les propos de Tim Cook ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 5:33
Citation Envoyé par IP_Steph Voir le message
En tant que particulier, j'ai pas grand chose à cacher... Je fais pas d'import/export de drogue avec la Colombie, pas de business non plus de plutonium avec les pays de l'Est, et encore moins de traite des blanches avec les pays asiatiques. Chuis pas pédophile non plus
Tu ne comprends pas vraiment les enjeux.

Pour résumer, dès qu'on ne peut plus avoir de vie privée par rapport à l’État, nous ne sommes plus de facto en démocratie (déjà qu'on n'y est pas actuellement ).

Par exemple, l'un des principes fondamentales de notre république, c'est que le vote est anonyme. Personne, pas même l’État ne doit le savoir.

Ensuite, c'est d'un égoïsme profond de dire : "moi je ne me sens pas concerné donc c'est bon".
Citation pas du tout fidèle :
Quand ils sont venu pour mon voisin, j'ai rien dit, je n'étais pas concerné. Quand ils sont venu pour le boulanger, je n'ai rien dit, je n'étais pas concerné. Quand ils sont venus pour moi, il n'y avait plus personne pour me défendre.
De plus actuellement tu n'as rien à te reprocher, mais rien ne te dit que dans quelques années tu ne te reprocheras pas quelque chose que tu avais fait ou plutôt "on te reprochera".

Après libre à toi d'étaler toute ta vie privée sur la place publique, mais ce n'est pas pour autant que le droit à la vie privée n'est pas important pour les autres et que tu peux décider que parce que tu n'en éprouve pas le besoin, ce n'est pas important s'il disparaissait.

Parce que pour toi, seuls les politiciens, journalistes, chefs d'entreprises, opposants politiques, sont surveillés et que cela ne te concerne pas, c'est "acceptable" ?
Déjà tu te fourres le doigts dans l’œil jusqu'au coude si tu pense que cela n'aura pas de répercussion sur ta vie...

Je vais aussi transposer ton argument à un autre cas pour montrer qu'il est profondément choquant :
L’État se réserve le droit d'exécuter sans jugement toutes les personnes ayant un pseudo commençant par D.
Bon, ça ne fait rien, mon pseudo commence par un 'N' \o/.
Sans compter que dès qu'un abus est possible, inévitablement, il sera commis tôt ou tard.
Là il n'y a aucun garde-fou.
17  0 
Avatar de Neckara
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 7:44
Citation Envoyé par Golgotha Voir le message
Si ton voisin est un pédophile qui va dans quelques mois violer et tuer ton enfant et que le seul moyen de l'arrêter est l'atteinte à la la vie privé, tu préfèrera quoi ? garder ta vie privé et enterrer ton fils ou perdre ta vie privé et gardé ton fils en vie ?
C'est l'argument qu'on utilise pour justifier tout et n'importe quoi.
Un Russe (ou n'importe quoi d'autre) qui va dans quelques mois violer et tuer ton enfant et que le seul moyen de l'arrêter est de tuer tout les Russes, tu préféreras quoi?
Il faut nuancer plusieurs choses :
- pour un homme "suspect", un juge peut (et ce dans un cadre bien défini et entouré) "lever la vie privée" ;
- on ne peut pas arrêter une personne parce qu'on aura prédit qu'il peut potentiellement perpétrer un délit/crime sans aucune preuve sur simple base de regroupement d'informations. En effet il suffit d'une erreur, quelques informations erronée, un cas "sortant des statistiques" pour arrêter une personne totalement innocente (ou de trafiquer soit-même ces informations pour se débarrasser de quelqu'un) ;
- ceci n'empêchera pas 100% des crimes ;
- quid des "abus/crimes de l’État" ? de l'atteinte à la démocratie ? de l'absence de contre-pouvoir ? Tu préféreras peut-être payer la balle qui aura servit à l'exécution de ton fils et de sa famille parce qu'il critiquait le régime en place ?

Puisqu'on entre dans "suppression de la vie privée pour sauver des vies" mais combien de vies sacrifie-t-on pour cela ? Est-ce qu'on sauvera vraiment plus de vie qu'on en perdra ?

Pour faire une analogie, penses-tu avoir le droit de tuer de tes mains un homme dont la tête ne te reviens pas pour "protéger ta progéniture" ?

EDIT : Je ne sais pas si vous vous rendez compte à quel point il est facile de discréditer/influencer/manipuler une personne quand on connaît tout de sa vie privée.
Et là on se retrouvera totalement sans défense...

EDIT 2 : Et encore :
- si ton criminel est haut-placé, il pourra faire tout ce qu'il veut en toute impunité et tu n'auras aucun recours ;
- tu n'as aucune garantie qu'on se servira de cela pour lutter efficacement contre les crimes
17  0 
Avatar de berceker united
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 10:15
Citation Envoyé par Golgotha Voir le message
Neckara, on peux faire l'exercice inverse avec ton discours, cela va dans les deux sens.

Si ton voisin est un pédophile qui va dans quelques mois violer et tuer ton enfant et que le seul moyen de l'arrêter est l'atteinte à la la vie privé, tu préfèrera quoi ? garder ta vie privé et enterrer ton fils ou perdre ta vie privé et gardé ton fils en vie ?

Et là je ne parle que d'un mort.

Tout le sujet est là, il ne s'agit pas que de la vie privé.
On utilise souvent l'argument de l'enfant, pédophile pour faire chialer le routier. Et c'est ainsi qu'on fait tout doucement accepter le faite d'être que notre privée n'est plus privée. L'argument de la sécurité est le premier argument parce que ça nous parle. Maintenant, nous savons tous les dérives et ceci n'est pas un fantasme.
Pour l'instant, vous n'avez rien à vous reprocher parce que vous avez une vie "normal" mais vous êtes pas maître de votre avenir et vous êtes pas à l'abri d'être sous les feux des médias en bien ou en mal (vous êtes devenu un héro parce que vous avez sauvé toute une crèche d'un mangeur d'enfants). Et là, vous allez comprendre que votre vie privée va être déballée, déformée et mal interprétée. Pour preuve très simple, les Misses France pensant pas que des photos d'elles allaient ressortir.
C'est ça le risque.
14  0 
Avatar de vampirella
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 10:32
Citation Envoyé par RegBas Voir le message
En quoi le fait que les agences gouvernementales soient au courant de choses privées sur quelqu'un prive celui ci de vie privée ?
Simple : le concept de "privé" est le contraire même du concept "public". Si tu ne met pas au grand jour tes faits et gestes (ex : facedebouc), il n'y a aucune raison à ce qu'on vienne chercher ces infos là.

Citation Envoyé par RegBas Voir le message
Est ce que le médecin au courant de vos infidélités, de vos hémorroides ... le gynéco pour les femmes ... c'est aussi une atteinte à la vie privée ?
La différence est que tu viens te confier à ces gens-là, uniquement dans un but précis et encadré professionnellement. Les médecins ne viennent pas chez toi à toute heure vérifier ce que tu manges, avec qui tu couches, etc. Pareil pour tout gouvernement ou entreprise : ils n'ont pas à s’immiscer chez toi sans que tu en sois conscient et totalement d'accord.

Citation Envoyé par RegBas Voir le message
La liberté serait plutôt ne pas se soucier de quel gratte papier au FBI a pu lire ou non votre liste de course non ?
Non, cela s'appelle l'indifférence et la passivité, les deux plus grands ennemis d'une démocratie contrairement à ce qu'on peut penser. A partir du moment où un gouvernement est élu, il ne doit jamais oublier qu'il est élu PAR le peuple et gouverne dans l'intérêt DU peuple. Il a donc des comptes à rendre, c'est normal qu'on s'offusque des déviations des agences gouvernementales.

Citation Envoyé par le mauvais exemple
Si ton voisin est un pédophile qui va dans quelques mois violer et tuer ton enfant et que le seul moyen de l'arrêter est l'atteinte à la la vie privé, tu préfèrera quoi ? garder ta vie privé et enterrer ton fils ou perdre ta vie privé et gardé ton fils en vie ?
Cela s'appelle le procès d'intention. Tu pré-supposes que quelqu'un va effectuer quelque chose dans le futur, alors que tu n'en sais rien du tout. C'est toujours facile de dire après coup "on aurait dû faire X".

Tiens, demain je vais tuer ton fils parce que je sais que ce sera un dictateur sanguinaire d'ici 20 ans. Il en démontre toutes les caractéristiques.

Bref, tout ça pour dire que même si c'est une "petite" news, elle n'est pas sans intérêt. Ne serait-ce que pour remettre des pendules à l'heure pour certains.
12  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 10:19
Apple, Google, Microsoft, Yahoo, Facebook, Amazon et les autres s'écrient tous : "c'est pas nous, c'est pas nous !"

Quelqu'un les croit, sans déconner ?
12  1 
Avatar de Airmoi
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 13:06
Admettons qu'un jour un genre d’Hitler revienne au pouvoir et décrète que la pornographie est interdite et que toutes les personnes qui ont consultées de la pornographie en ligne sont des malades qu'il faut éradiquer.
Grace à ces superbes données collectées, toi, l'innocent, qui est aller voir un site de Q une fois dans ta vie il y a 10 ans, juste pour voir à quoi ça ressemble (mais oui on y croit ! ) alors que c'était autorisé à l'époque, tu te retrouveras au goulag sans autre forme de procès (avec les 3/4 des informaticiens de la planète ).

Non non notre vie privée n'a pas besoin d'être protégée.
Jusqu'ici... tout va bien
13  2 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 10:36
Citation Envoyé par IP_Steph Voir le message
Il va falloir intégrer un jour ou l'autre que dans une civilisation numérique, il sera impossible de tirer une belle ligne droite entre libertés individuelles et sécurité. On n'aura pas le beurre et l'argent du beurre.
Peut-être, la question est ouverte.

Mais si tel est vraiment le cas, alors la solution n'est pas de renoncer à la vie privée et à la démocratie mais plutôt de renoncer à Facebook, à Wikipedia, aux téléphones avec des applis rigolotes qui font ouaf ouaf et aux thermostats commandables à distance.

Enfin même si à terme vie privée et Internet étaient effectivement incompatibles, ça ne justifie pas pour autant que des pseudo-démocraties prennent les devants et saccagent la liberté.
10  0 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/01/2014 à 0:44
Selon G. Stanley Hall, il est possible d'ébouillanter une grenouille sans qu'elle se sauve en augmentant très très progressivement la température de l'eau. La grenouille s'habitue à la chaleur de plus en plus intense jusqu'au moment où elle est morte (allégorie de la grenouille).

Nos sociétés démocratiques glissent très lentement vers une dictature totale, mais par petites touches par ci par là, tellement lentement que nous ne le voyons pas.

... Et nous restons dans la casserole.
10  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 8:49
Il me semblait que c'était le Q de la crémière

cependant nous devons garder le silence sous instruction gouvernementale

Et hop il perd toute crédibilité.

Tim Cook affirme néanmoins, qu’il fera pression sur le congrès américain, pour que les choses soient à l’avenir plus transparentes.
Hâte de voir ça tient, ils vont lui rire au nez plutôt qu'autre chose..

Cordialement
Sigismund
9  0 
Avatar de pyros
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/01/2014 à 10:33
"Les produits Apple n'ont aucun backdoor ! Seulement des frontdoor ! Les utilisateurs sont parfaitements conscients que leur données sont collectées. Apple collecte uniquement les données des utilisateurs ayant consentit à ce traitement en acceptant les CGU. La société Apple s'occupe elle-même de la collect et du traitement de ces même données. Les données colectées peuvent ensuite être fournies à des organismes tiers afin d'améliorer la qualité des produit Apple et l'experience utilisateur"

Le pire, c'est que ce genre de discours passerait comme une lettre à la poste...
8  0