Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Facebook ironise la prédiction des universitaires de Princeton
Et utilise le même procédé pour annoncer la fin de l'institut

Le , par Francis Walter

0PARTAGES

4  0 
Des universitaires de Princeton ont récemment publié les résultats de leurs recherches qui stipulent que Facebook pourrait perdre 80 % de ses utilisateurs entre 2015 et 2017. Pour arriver à cette conclusion, ils ont analysé les résultats des requêtes sur Facebook au moyen de Google Trend. Ainsi, ils ont utilisé une approche épidémiologique pour prédire la chute du réseau social.

Pour répliquer aux prédictions des universitaires, Facebook a, à son tour, mené une recherche scientifique sur une probable disparition de l’université américaine tout en analysant les requêtes effectuées à propos de l’école sur le web. Surprise ou pas, les résultats du réseau social indiquent que l’université pourrait disparaître d’ici la fin d’année. Facebook a aussi utilisé un principe similaire à celui des universitaires en considérant les « J’aime » (like), les documents relatifs à Princeton et les recherches Google concernant l’académie.


Les résultats montrent aussi que le pourcentage des documents de revue de l’établissement a considérablement chuté depuis 2009.


Cependant, le réseau social a assuré qu’il n'accordait pas du crédit à ces statistiques et que c’était juste pour plaisanter.
Source : Facebook

Et vous ?
Que pensez-vous de cette replique de Facebook ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de anykeyh
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 25/01/2014 à 0:42
1) Miser 10000€ en option à la baisse sur l'action facebook
2) Ecrire une prophétie, en mettant en avant une école de renommé (princeton), malgrès que le secteur d'études des protagonistes ne soit meme pas en rapport avec l'informatique ou le developpement de société
3) Se faire reprendre par tout les journaux, creer un petit vent de panique sur l'action (http://www.boursier.com/actions/grap...3M1027,US.html)
4) Empocher 6 ou 8 fois sa mise

Je pense que la SEC devrait se pencher sur ces personnes qui écrivent ce genre de papier.
7  1 
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 26/01/2014 à 12:36
Citation Envoyé par Muchos Voir le message
« Facebook a atteint le sommet de sa popularité » selon les deux universitaires de Princeton.
C'est moi ou ils ignorent complètement les utilisateurs des BRICS+Indonésie et des futurs pays émergents?
Il ne faut pas oublié qu'il y a d'autres grandes réseaux sociaux en Asie. D'ailleurs, la chine à le second plus gros réseau social au monde, si je ne me trompe pas.(made in china) Je ne pariai pas la survie de Facebook sur de nouveaux marchés. De plus, une chute de 80% des utilisateurs, veux aussi dire une changement de comportement de ces utilisateurs. Et cela aurai bien plus d'impact que la simple perte de ces utilisateurs pour Facebook.

Cordialement,
Patrick Kolodziejczyk.
2  0 
Avatar de Muchos
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/01/2014 à 19:43
Citation Envoyé par kolodz
la chine à le second plus gros réseau social au monde
Absolument! Comme ils ont Baidu pour leurs recherches. Dans certains pays, il y a des services bien implantés qui n'ont pas à s'inquiéter des plus grosses firmes.

Mais…
Je ne pariai pas la survie de Facebook sur de nouveaux marchés
Moi si. Tous mes camarades chinois ont un compte FB, même s'ils ne l'utilisent quasiment jamais. Néanmoins, toutes les infos demandées par le site sont renseignées, ils ont beaucoup de contact, ils ont l'appli sur leur mobile et likent des produits sur des sites commerciaux, etc. Bref, si l'on considère que FB s'enrichit sur les données, tout va bien pour elle.
Maintenant, il est clair que le site attire moins, et son manque de transparence agace. Comme le disent mes camarades plus haut, on pourra parler de menace sur le site FB quand il y aura un concurrent sérieux en Europe et aux USA.

Une dernière chose tout de même : n'oublions pas que la société Facebook, ce n'est pas seulement le site Facebook
2  0 
Avatar de Mr_Exal
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 10:59
Citation Envoyé par Muchos Voir le message
« Facebook a atteint le sommet de sa popularité » selon les deux universitaires de Princeton.
C'est moi ou ils ignorent complètement les utilisateurs des BRICS+Indonésie et des futurs pays émergents?
On s'en fout c'est des pauvres !
2  1 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 13:56
Citation Envoyé par Kearz Voir le message
Et il y a quelques années les certaines banques devaient faire faillite et fermer. Et pourtant elles sont encore là, too big to fail.
beaucoup de ces banques ont été maintenues grace à l'apport massif (en milliards de dollars ou d'euros) d'argent public en provenance des états.


Du moins les grosses banques, hors dans le monde des réseaux sociaux Facebook est un gros poisson. Les investisseurs feront ce qu'il faut pour remonter Facebook s'il faut, les américains feront ce qu'il faut pour empêcher un réseau social étranger de monter, etc. Donc pour moi facebook est too big to fail pour tomber aussi vite.
Lehman Brothers était une énorme banque. ça ne l'a pas empéché de somber définitivement en l'espace de 13 mois.

faut pas croire que parce que Facebook a un paquet d'inscrits (je parle bien d'inscrits, pas d'utilisateurs), il est à l'abris d'une crise.
après, pour ce qui est d'une chute dans les 3 ans à venir, je me garderais bien de me prononcer, mais je pense pas que ça soit impossible. d'autant que Facebook n'est pas une banque et que je suis pas certain que, le jour ou ça ira mal, les gouvernement se saigneront pour le sauver...
1  0 
Avatar de mangasource
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 14:13
La chute du nombre d'utilisateurs n'est pas près d'arriver à mon sens.
D'un parce que Facebook sait fidéliser ses utilisateurs (je pense, notamment avec les applications mobiles/tablettes), et de deux car il y a encore toute une tranche de personnes potentielles à venir le rejoindre.

Exemple, pas mal de mes connaissances Russes qui utilise VK, migrent vers Facebook.
Autre exemple : Les enfants et/ou ados futurs potentiels utilisateurs, suivant la trace de grand(e) frère(sœur)

Je me trompe peut-être mais à voir ces prochains mois
2  1 
Avatar de Guilp
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 17:02
Je pense qu'en plus des "nouveaux besoins" de facebook, sa grande force pour garder ses utilisateurs, comparé aux anciens sites sociaux comme Hi5, c'est qu'il a réussi à imposer d'utiliser son identité réelle aux utilisateurs.

Avant, quand on ne portait plus d'intérêt à Hi5 ou myspace, on y touchait plus, ou on créait même un autre compte, ici ou ailleurs. Ca mourrait tout seul. Alors qu'avec Facebook, on a plus de mal à abandonner son compte car :
- quelqu'un d'autre pourrait usurper mon identité
- quelqu'un pourrait poster des photos de moi ou me concernant, et je veux le savoir
- mes amis y sont sous leur vrais noms, donc c'est leur "e-façade" réelle (et non contextuelle à un site particulier), et je veux continuer de voir ça, même si je n'ai pas envie d'utiliser facebook en tant que tel (et pour ça, il faut être inscrit).

Combien de personnes n'en ont rien à faire de facebook, mais pourtant "doivent" y être et y passer de temps en temps? (Personnellement, c'est mon cas)

Si ceux qui aiment facebook y restent et que deux qui n'aiment pas "doivent" y être (entre guillemets car on peut toujours quitter, mais je parle d'un sentiment général, voire inconscient), ce site ne risque pas de s'éteindre...
3  2 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 11:40
« perdre 80 % de sa base d'utilisateurs maximale entre 2015 et 2017 »
Et il y a quelques années les certaines banques devaient faire faillite et fermer. Et pourtant elles sont encore là, too big to fail.
Du moins les grosses banques, hors dans le monde des réseaux sociaux Facebook est un gros poisson. Les investisseurs feront ce qu'il faut pour remonter Facebook s'il faut, les américains feront ce qu'il faut pour empêcher un réseau social étranger de monter, etc. Donc pour moi facebook est too big to fail pour tomber aussi vite.

Bien sur facebook mourra un jour comme toute les entreprises mais de la à prédire une chute aussi vertigineuse, je pense pas.
Avant la fermeture de facebook (ou avant la perte de 80%), il y aura un concurrent (Twitter direct n'est pas un concurrent, ça ne joues pas exactement sur le même marché) ou plutôt des concurrent et qui arriveraient à grignoter petit à petit facebook. Par contre ça serait plus lent que 2ans.
1  1 
Avatar de Mr_Exal
Membre expert https://www.developpez.com
Le 28/01/2014 à 9:01
Citation Envoyé par Guilp Voir le message
Je pense qu'en plus des "nouveaux besoins" de facebook, sa grande force pour garder ses utilisateurs, comparé aux anciens sites sociaux comme Hi5, c'est qu'il a réussi à imposer d'utiliser son identité réelle aux utilisateurs.

Avant, quand on ne portait plus d'intérêt à Hi5 ou myspace, on y touchait plus, ou on créait même un autre compte, ici ou ailleurs. Ca mourrait tout seul. Alors qu'avec Facebook, on a plus de mal à abandonner son compte car :
- quelqu'un d'autre pourrait usurper mon identité
- quelqu'un pourrait poster des photos de moi ou me concernant, et je veux le savoir
- mes amis y sont sous leur vrais noms, donc c'est leur "e-façade" réelle (et non contextuelle à un site particulier), et je veux continuer de voir ça, même si je n'ai pas envie d'utiliser facebook en tant que tel (et pour ça, il faut être inscrit).

Combien de personnes n'en ont rien à faire de facebook, mais pourtant "doivent" y être et y passer de temps en temps? (Personnellement, c'est mon cas)

Si ceux qui aiment facebook y restent et que deux qui n'aiment pas "doivent" y être (entre guillemets car on peut toujours quitter, mais je parle d'un sentiment général, voire inconscient), ce site ne risque pas de s'éteindre...
Je n'y ai jamais utilisé mon identité réelle et je connais beaucoup de gens pour qui c'est également le cas.
1  1 
Avatar de MBAYE BABACAR GUEYE
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 25/01/2014 à 7:31
Cette réplique de Facebook, fera la célébrité de Princeton, aussi bien dans les recherches que dans les likes!
A suivre
0  1