Des batteries alimentées par du sucre pourraient remplacer celles actuelles à base d'ions lithium
Une invention des chercheurs américains

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
Des chercheurs de Virgina Tech ont développé ce qu’on appelle une « biobatterie » alimentée par du sucre. L’idée est d’exploiter les ressources naturelles pour obtenir de l’énergie. Vu que « Le sucre est un composé de stockage d'énergie parfait dans la nature », les chercheurs n’ont pas hésité longtemps à l’utiliser pour alimenter les batteries. C’est ce qu’explique YH Percival Zhang, professeur de l'ingénierie des systèmes biologiques à Virginia Tech qui dirige les recherches. Les résultats de ces recherches viennent « répondre aux besoins croissants de l'électronique portable ».

En effet, une voie catabolique synthétique comprenant 13 enzymes peut produire 24 électrons par unité de glucose maltodextrine dans une pile à combustible enzymatique aérobie. Le glucose maltodextrine est un composé de l’amidon. « Les piles à combustible enzymatiques contenant 15 % de solution de maltodextrine ont une densité de stockage d'énergie de 596 Ah kg-1, qui est un ordre de grandeur plus élevé que celle des batteries aux ions lithium ». Les piles à base de sucres ne sont ni inflammables ni explosives comme celles qui existent. Ces piles pourraient offrir jusqu’à 10 fois plus d’énergie que les batteries classiques. Elles sont destinées aux appareils électroniques portables.

Cette technologie n’est pas une première. Plusieurs investigations ont déjà été menées pour construire des batteries à base de sucre. Sony avait déjà développé un prototype en août 2007, mais sans succès. Des chercheurs de l’Université de Saint Louis de Missouri avaient aussi réussi à fournir de l’énergie en mars 2007 grâce au sucre.

Le professeur Zhang estime que, d’ici 3 ans, ces batteries à base de sucre pourraient remplacer celles actuelles à base de lithium et largement augmenter la durée de vie des batteries des smartphones, tablettes et même des voitures électriques selon les chercheurs.

Source : Nature

Et vous ?

Ces batteries remplaceront-elles les actuelles ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:07
Et comment on les recharge ? on remet du sucre ?
Avatar de Daïmanu Daïmanu - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:13
Si ce projet aboutit, ça serait formidable puisque l'un des problèmes des batteries actuelles est la pénurie probable de lithium, sans parler du problème de le recharge de la batterie, de moins en moins efficace avec le temps.

Si le sucre est plus efficace que les lithium-ions, c'est du bonus .

Et en plus les écolos vont être content, « chouette alors ! »

Ces batteries remplaceront-elles les actuelles ?
Tout dépend du prix de fabrication, le sucre devrait être moins cher à produire que le lithium à miner.
De plus, chaque pays peut être indépendant sur ce point, donc j'imagine que oui.
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:45
Citation Envoyé par manudiclemente  Voir le message
Si ce projet aboutit, ça serait formidable puisque l'un des problèmes des batteries actuelles est la pénurie probable de lithium, sans parler du problème de le recharge de la batterie, de moins en moins efficace avec le temps.

Si le sucre est plus efficace que les lithium-ions, c'est du bonus .

Et en plus les écolos vont être content, « chouette alors ! »

Ces batteries remplaceront-elles les actuelles ?
Tout dépend du prix de fabrication, le sucre devrait être moins cher à produire que le lithium à miner.
De plus, chaque pays peut être indépendant sur ce point, donc j'imagine que oui.

Pas si sur il faudra le produire ce sucre, et donc faire pousser les végétaux nécessaires à sa production, et quid du coup de la recharge en sucre par rapport à la recharge d'une lithium ion par le réseau EDF (même si on devra surement moins souvent recharger cette batterie comme elle est plus efficace).
Avatar de dolu02 dolu02 - Membre actif https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:48
En effet, une voie catabolique synthétique comprenant 13 enzymes peut produire 24 électrons par une unité de glucose maltodextrine dans une pile à combustible enzymatique aérobie. Le glucose maltodextrine est un composé de l’amidon. « Les piles à combustible enzymatiques contenant 15 % de solution de maltodextrine ont une densité de stockage d'énergie de 596 Ah kg-1, qui est un ordre de grandeur plus élevée que celle des batteries aux ions lithium ».

Zut, j'ai pas mon encyclopédie à côté de moi.
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:52
J'aimerais bien avoir accès à un schéma lisible des réactions qui ont lieux. Dans tout les cas pour le rechargement : reformer du sucre, c'est pas spécialement possible sans énergie ^^ donc il faudra alimenter en sucre aussi.

On va avoir nos premières piles qui ont des hypoglycémies \o/
Avatar de youtpout978 youtpout978 - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 16:57
Citation Envoyé par Uranne-jimmy  Voir le message
J'aimerais bien avoir accès à un schéma lisible des réactions qui ont lieux. Dans tout les cas pour le rechargement : reformer du sucre, c'est pas spécialement possible sans énergie ^^ donc il faudra alimenter en sucre aussi.

On va avoir nos premières piles qui ont des hypoglycémies \o/

Attention à ne pas mettre trop de sucre on risque de rendre nos batteries diabétiques, elle produiront trop d'énergie et feront grillés nos appareils
Avatar de Lyons Lyons - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 17:48
« Les piles à combustible enzymatiques contenant 15 % de solution de maltodextrine ont une densité de stockage d'énergie de 596 Ah kg-1, qui est un ordre de grandeur plus élevée que celle des batteries aux ions lithium »

En langage compréhensible par le commun des mortels, une batterie de ce type pesant 100 grammes peut produire 596 ampères pendant 1 heure et ce grâce à un procédé qui est sensé rendre admiratif les physiciens/chimistes
Avatar de BugFactory BugFactory - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 18:10
En gros mon smartphone est comme mon chien, quand il a bien travaillé je lui donne un susucre.

Plus sérieusement, ça m'évoque une vision assez surréaliste de gens remplissant leur téléphone de sucre en poudre, et qui sera peut-être une réalité dans cinq ans.

Je me demande si ces enzymes provoqueront des problèmes de recyclage des batteries?

Qu'est-ce qui amène ces chercheurs à croire qu'ils auront plus de succès que Sonny?
Avatar de firebird_dev firebird_dev - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 24/01/2014 à 18:52
Bien sur on achète un petit paquet de saint louis (roux de préférence ^^) http://www.saintlouis-sucre.com/fr/
Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite https://www.developpez.com
le 25/01/2014 à 6:16
Citation Envoyé par youtpout978  Voir le message
Et comment on les recharges ? on remet du sucre ?

Si la recharge ne pas se faire simplement (sans éteindre l'appareil) ça sera mort. De plus dans une voiture, tu peux pas t’amuser à en rajouter comme ça. Et puis, si c'est un liquide, s'il est trop visqueux ça posera problème...

Bref, la seule solution qui me semble acceptable par tous c'est arriver à un équivalent de nos batterie actuel rechargeable électriquement dont un processus qui fonctionne dans les deux sens. Pas de changement, il n'y a que le fonctionnement interne de la batterie qui change... mais est-ce possible avec un milieu composé de « sucre » ?
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil