Quels critères vous orientent dans le choix d'un disque dur ?
Pour BackBlaze, robustesse, prix et fiabilité sont déterminants

Le , par Cedric Chevalier

0PARTAGES

0  0 
Élément indispensable pour le stockage permanent des données, les disques durs ont fait leur première apparition en 1956 grâce à un ingénieur d’IBM appelé Reynold Johnson. Leur évolution a suivi son cours, et actuellement sur le marché, on en dénombre plusieurs catégories, qu’on peut classer en tenant compte du constructeur, la technologie employée (disque dur classique, disque SSD), ou à partir des caractéristiques techniques comme la capacité de stockage.

Avec une si grande possibilité de choix, l’une des questions qui reviennent sans cesse dans l’esprit de chaque consommateur, c’est comment réaliser le meilleur achat possible ? La réponse est simple : il faut soi-même faire des tests sur le produit, ou alors profiter de l’expérience des autres, comme celle des ingénieurs de BackBlaze.

BackBlaze est une firme qui s’est spécialisée dans le segment de marché du stockage en ligne. Ses ingénieurs se sont prêtés au jeu des questions réponses avec les consommateurs, et ont livré des statistiques intéressantes qui les guident dans l’achat de disque dur. Précisons au passage que BackBlaze dispose de plus de 25 000 unités de stockage.

Pour un service de stockage en ligne, le besoin de matériel robuste et fiable constitue un impératif. À ces caractéristiques, à BackBlaze, le coût est aussi un facteur déterminant.

En regardant de plus près les statistiques, on peut se rendre compte de l’abondance des produits de marque Hitachi, Seagate et Western Digital dans les serveurs de la firme, avec une domination nette des disques Seagate et Hitachi devant ceux de Western Digital.

Cependant, côté fiabilité, robustesse et taux de défaillance annuel, Seagate est largement derrière Hitachi et Western Digital. Mais les produits de marque Seagate sont plus abondants que ceux de Western digital parce qu’ils sont plus abordables côté prix. On peut d’ailleurs lire dans le blog : « Si les prix étaient plus abordables, nous n’aurions que du Hitachi. Ils ont la solidité du roc, et un taux de défaillance très bas ».




Pour des capacités de stockage de 1,5 TB les Barracuda 7200 et Green ont des taux de défaillance très élevés (25% et 120% respectivement). Mais pour des espaces de stockage plus grand, les taux de défaillance annuels sont acceptables.




Source: BackBlaze

Et vous ?

Bien que l'environnement de BackBlaze diffère du votre, êtes-vous d'accord avec leurs chiffres ?

Pour vous, quel disque dur conseillerez-vous à une connaissance ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de KsassPeuk
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 10:50
La robustesse est certainement un caractère très important pour les entreprises qui font pas mal de stockage. Mais pour le grand public, je suis franchement pas convaincu.

Personnellement, la robustesse n'est pas forcément le critère qui rentre le plus en jeu, la raison est que ce genre de paramètre ne peut vraiment se mesurer qu'avec un long temps d'utilisation (3 ou 4 ans minimum), et je vais pas acheter aujourd'hui un disque qui est sorti il y a 4 ans (alors qu'on peut avoir 2 fois plus de stockage pour un prix global moins élevé).
La réputation de la marque est aussi un indice pour la robustesse mais pas des plus fiables (typiquement Acer est réputé mauvais mais ils ont de très bonnes séries de machines).

Ce que je conseille généralement, c'est un SSD pour l'OS (ce qui joue pour le choix c'est le rapport (perf*stokage)/prix, sachant que ce qui est fixe généralement pour une personne, c'est son budget. Et un disque de stockage basse conso et là globalement c'est du stockage/prix, tant qu'on tape dans des marques qui sont pas des choses improbables. Et si le budget est vraiment bas, pas de SSD.
0  0 
Avatar de Juda-Priest
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 10:55
120 % ? Cela veut-il dire qu'ils ont réparé des disques et qu'ils sont retombés en panne durant la même année ?
0  0 
Avatar de herve4
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 10:56
comme tout appareil électronique, la durée de vie n’excède souvent pas 5 ans...
en plus, pour une même marque, la qualité sur un même produit n'est pas du tout garanti

alors je conseille donc plutôt de réfléchir et d'investir sur une bonne stratégie de sauvegarde des données (RAID) plutôt que sur la marque de tel ou tel constructeur.
0  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 11:33
120% de taux de panne, c'est soit une coquille, soit une erreur.

Deja a 25% de taux de panne, il faut penser a changer de modele rapidement. A 50%, on a abandonne le modele depuis longtemps, et on ne repare pas les anciens, on transfert les donnees immediatement.
0  0 
Avatar de Clotho
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 11:46
Citation Envoyé par Cedric Chevalier Voir le message


BackBlaze est une firme qui s’est spécialisée dans le segment de marché du stockage en ligne. Ses ingénieurs se sont prêtés au jeu des questions réponses avec les consommateurs, et ont livré des statistiques intéressantes qui les guident dans l’achat de disque dur. Précisons au passage que BackBlaze dispose de plus de 25 000 unités de stockage.

Et vous ?

Bien que l'environnement de BackBlaze diffère du votre, êtes-vous d'accord avec leurs chiffres ?

Pour vous, quel disque dur conseillerez-vous à une connaissance ?

Plutôt pas d'accord avec leur méthodologie, ils ont mélangé des disques à 5400rpm, 7200rpm, deux plateaux, trois plateaux... Et surtout l'ensemble est dans un rack de stockage reconnu comme globalement pourri (les disques au centre ont 7-8°C de plus que ceux sur les bords). Les infos sont intéressantes, mais pas assez rigoureuses pour être utilisables.

Aucune marque en particulier. Il n'y a plus que deux vrais fabricants et un troisième qui vit sous perfusion pour faire croire qu'il y a de la concurrence. A part certaines séries pourries avec un taux de mortalité élevé, dû à un défaut de process de fabrication, échanger deux barils de X contre un baril de la marque Y n'a pas de sens. Et sur ces seagate on a pas le recul nécessaire pour savoir si c'est la méthodologie de test ou le disque en lui même qui pose soucis. Donc quand j'achète des disques pour mes NAS ou PC, je prends un peu de tout, pour éviter la loi des séries, et sur les 200HDD de notre parc informatique on en perd en gros 8 par an, de façon quasi aléatoire (les plus rapide meurent un peu plus vite). Ma conclusion est "prends le moins cher au Go, de toute façon ils sont quasi tous pareil dans des gammes comparables"

Citation Envoyé par KsassPeuk Voir le message

Personnellement, la robustesse n'est pas forcément le critère qui rentre le plus en jeu, la raison est que ce genre de paramètre ne peut vraiment se mesurer qu'avec un long temps d'utilisation (3 ou 4 ans minimum)[...]

Ce que je conseille généralement, c'est un SSD pour l'OS (ce qui joue pour le choix c'est le rapport (perf*stokage)/prix[...]Et si le budget est vraiment bas, pas de SSD.
Tout à fait d'accord sur ces deux points. Tous les produits manufacturés ont le même comportement, au niveau de la fiabilité, à savoir une courbe "en chaudron", ou courbe en U. Ce qui peut se résumer à "si ça ne casse pas les six premiers mois, il est très improbable que ça casse avant le double de son MTBF".

Les fabricants communiquent peu, mais en gros, 7-8% des disques durs neufs sont défectueux au déballage ou dans leurs premières heures de marche. On a donc une courbe qui va de 8% à 1% en l'espace de très peu de temps. Ensuite on a une valeur incompressible de défauts, qui fait qu'il y a 1% de déchet grosso modo, sur la durée de vie du produit, avant que la courbe ne recommence à prendre de l'ampleur jusqu'à la fin de vie du produit, ce qui remonte dans les 8-10% à 5 ans, grosso modo.

Quant au SSD c'est devenu une figure imposée, pour moi, et à part les OCZ qui ont une réputation sulfureuse, ils sont à peu près aussi fiables que les disques à plateaux.

Citation Envoyé par Juda-Priest Voir le message
120 % ? Cela veut-il dire qu'ils ont réparé des disques et qu'ils sont retombés en panne durant la même année ?

Ca veut dire qu'ils ont un petit nombre de disque, depuis moins d'un an, et qu'une part non négligeable est en carafe. Ils reconnaissent dans leur chiffre que les disques changés ont été "refurbished", retapé, et sont re-morts ensuite... C'est sans doute la donnée la plus critique de leur publication: le SAV est pourri.

Si tu as 10 disques, et qu'au bout de 3 mois tu en as tué trois, si tu généralises sans pondérer, tu vas dire qu'au bout de 12 mois tu en auras tué 12, soit 120% de déchet.
0  0 
Avatar de Meseira
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 11:49
Merci pour cet actu' et pour le lien. Je l'ai lu avec d'autant plus d'attention que je suis à la recherche de disques basse consommation pour un serveur. J'étais tombé sur ces disques "green" mais Backblaze semble en descendre un paquet en flèche! Au passage, le Seagate Barracuda Green (ST1500DL003) est bel et bien crédité d'un 120.0% de taux d'échec annuel sur le blog!

Mon critère étant la consommation, l'étude ne semble conseiller que le Western Digital Green (WD10EADS) de 1To dans les disques "low power". Y a-t-il d'autres "bons" disques de grande capacité et de basse conso' qui aient bonne réputation?
0  0 
Avatar de Clotho
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 11:51
Citation Envoyé par pcaboche Voir le message

Pour du stockage de données, il vaut mieux s'orienter vers des disques durs optimisés pour ça (ex: la gamme des WD Red NAS ou des Seagate NAS) car conçus pour rester alumé 24h/24 et mieux dissiper la chaleur. Donc même s'ils sont plus chers, sur la durée ça vaut largement la peine (plus grande durée de vie).

- Red NAS: optimisés pour fonctionner 24h/24 en RAID

Donc pour le PC de Madame Michu un WD pour NAS n'a aucun intérêt, mais par contre il faudrait être complètement idiot de mettre des WD Green dans un NAS...
Les disques RED c'est un coup de trafalgar à la noix de WD. Techniquement c'est la copie conforme des green, à la vis près. Il s'agit d'un changement du logiciel implanté dans le disque, c'est totalement interdit, mais tu peux passer un green en red et inversement. WD se moque du monde en faisant un écart de prix pour une différence de logiciel. Le pire c'est que ça marche, personne a râlé et les deux trois qui ont expliqué comment faire le flashage ont été en procès...

Un WD green correctement réglé (désactivation de la mise en veille, changement de la gestion de la vitesse de rotation, changement de priorisation du cache...) marche tout aussi bien qu'un red.
0  0 
Avatar de Meseira
Membre actif https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 12:00
Citation Envoyé par Clotho Voir le message
Un WD green correctement réglé (désactivation de la mise en veille, changement de la gestion de la vitesse de rotation, changement de priorisation du cache...) marche tout aussi bien qu'un red.
Ce genre de point m'intéresse beaucoup... Tu as une référence ou un comparatif? Au final, que mettrais-tu dans un NAS par rapport aux commentaires de pcaboche?
0  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 12:02
Citation Envoyé par pcaboche Voir le message

C'est d'ailleurs pour cela que WD a plusieurs gammes :
- Green: économie d'énergie, mais lents
- Blue: bon compromis coût / performance
- Black: orientés performances (mais plus chers)
- Red NAS: optimisés pour fonctionner 24h/24 en RAID

Donc pour le PC de Madame Michu un WD pour NAS n'a aucun intérêt, mais par contre il faudrait être complètement idiot de mettre des WD Green dans un NAS...
Pourquoi ? Pour un NAS de sauvegarde, qui n'est pas sollicité régulièrement, donc qui est souvent en veille, et qui ne nécessite pas des débits de malades, je trouve assez pertinent de mettre un DD moins énergivore.
0  0 
Avatar de Clotho
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/01/2014 à 13:12
Citation Envoyé par Meseira Voir le message
Ce genre de point m'intéresse beaucoup... Tu as une référence ou un comparatif? Au final, que mettrais-tu dans un NAS par rapport aux commentaires de pcaboche?
Des références et comparatifs, directement, non, c'est plutôt la capitalisation d'articles lus sur différents sites franco- et anglophones. Actuellement sur mes deux NAS "critiques" (un utilisé, l'autre en doublon/mirroring, chaque NAS en Raid 5, soit 10 disques) j'ai 4 WD Green, 4 Seagate ST2000 et 2 toshiba.

Mon critère principal a été de choisir des disques à faible consommation, tout en ayant une place suffisante, ils font tous 2To@5400Tr/min. Au déballage un des toshiba était mort, ça arrive... J'ai exigé un échange à neuf, en entreprise c'est assez facile. Tous les disques totalisent +/- 10200h de marche sur le NAS principal, et moins de 2000h sur celui de sauvegarde (jy ai déporté quelques activités), je n'ai aucune panne, et cela correspond à un usage, en temps, de 5 ans pour un particulier qui tape déjà pas mal dedans, ou de 3 ans en nombre de cycles.

Pour les machines individuelles j'ai plutôt tendance à prendre des disques@7200rpm, mais j'alterne suivant le prix au Go, et quelques postes commencent à passer sur des petits SSD 64 ou 120Go (ça évite qu'ils ramènent tous leur dvx à la noix ou des iso+keygen sur des clés USB vérolées comme une pratiquante du bois de boulogne...)

Pour un NAS très fortement employé mon conseil est: un disque@5400tours le moins cher possible et en configurant les temps de pause.

Pour un NAS à domicile, si le budget le permet, des SSD, sinon s'il sert de media center des disques rapides, sinon des disques lents...

Pour un NAS à PC unique, des disques lents, et un "précache" à la main sur la machine cible sur un SSD pour ce qui est souvent utilisé.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web