Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les développeurs amateurs de plus en plus nombreux selon l'IDC
Ils représenteraient actuellement presque 40 % des développeurs

Le , par Arsene Newman

0PARTAGES

6  0 
IDC, la firme spécialiste dans l’analyse des tendances du marché de l’IT, vient de publier ses prévisions en matière de métiers IT et plus spécifiquement de développeurs.

Selon une récente étude réalisée en décembre 2013, un nombre croissant de programmes sont codés par des développeurs non-professionnels. Ainsi sur plus de 18,5 millions de développeurs logicielles à travers le monde, pas moins de 7,5 millions sont des développeurs amateurs ce qui représente plus de 40 % des développeurs.

Citant les propos du directeur du programme de recherche sur le développement logiciel pour IDC, Monsieur Al Hilwa : « les prévisions font état d’une croissance importante du nombre de développeurs amateurs comparativement à celle des développeurs professionnels, cette tendance ne risque pas de changer dans le future ».

Ce constat est encore plus marqué selon l’importance qu’accorde un pays au secteur des hautes technologies, en effet dans les pays développés les développeurs amateurs font face à un grand nombre de professionnels, à contrario dans les pays sous-développés où le secteur technologique reste faible, un plus grand nombre de développeurs amateurs voient le jour.

Reste à connaitre la définition d’un développeur amateur, dans le cas de IDC, un développeur amateur est un développeur qui n’a pas été spécialement formé à la programmation, qui code au moins 10 heures par mois, dans un cadre personnel, communautaire ou professionnel, incluant entre autres les étudiants.

Cette tendance s’explique par plusieurs facteurs, pour certains développeurs cela relève de la passion, pour d’autres cela représente une source de revenu complémentaire. De plus la richesse de la documentation, des tutoriaux disponibles sur le net ainsi que la multitude des terminaux mobiles et les plateformes de développement qui ont vu le jour au cours de ces dernières années sont autant de facteurs qui tendent à expliquer tout cela.

Enfin l’IDC estime que le nombre de professionnels du domaine IT a atteint 29 millions, avec 18 millions de personnes affectées aux opérations techniques et au management, contre seulement 11 millions de développeurs, toutefois le nombre de développeurs devrait augmenter rapidement au cours des prochaines années comparativement aux autres métiers IT.

Source : IDC

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de jojosbiz
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/01/2014 à 17:59
Tout dépend aussi de ce qu'on appelle "developpeur"...

Certains se définissent comme "développeur" alors qu'ils se contentent de cocher deux cases et changer trois combos dans une interface d'admin de Joomla ou Wordpress, ou qu'ils copient/collent 5 lignes de code JQuery...

Je suis très loin d'être le meilleur du monde, mais des imposteurs/developpeurs j'en vois passer souvent

C'est mal d'être condescendant comme cela, je sais, chacun son niveau de compétence.
Mais parfois ça soulage )
12  0 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/01/2014 à 20:01
J'en pense que les chiffres auraient été super intéressant s'ils n'incorporaient pas les étudiants.
8  0 
Avatar de Muchos
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/01/2014 à 1:12
Parce que tant de nos pratiques quotidiennes passent par l'informatique, comprendre la technique, c'est comprendre la société. Mieux encore: avec l'avènement du réseau, on passe de comprendre à construire !
Bref, le citoyen de demain sera "informaticien" ou ne sera pas.

Néanmoins, comprendre les grandes lignes du pacte budgétaire européen ne fait pas de moi un économiste; il en est de même avec l'informatique. Le problème est que sa démocratisation réjouissante donne l'impression aux entreprises (ou pire: à l'administration) d'avoir un tas de développeurs à bas coûts.
Ce comportement tire vers le bas les prestations des professionnels, et par conséquent celles de ces entreprises aussi.
5  0 
Avatar de Zefling
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 22/01/2014 à 11:23
Citation Envoyé par lebaba Voir le message
Des développeurs amateurs, oui il y en a de plus en plus. Est ce un danger pour l'industrie du logiciel? peut être.
quand même, aujourd'hui je crois que même ceux qui ont reçu la formation se comportent comme des amateurs. Car coder en se préoccupant juste des résultats (que ça marche) c'est de l'amateurisme. Le problème des amateurs, ils prennent pas du recul face à leur code pour voir s'il est maintenable ou pas.Résultat, aujourd'hui les logiciels dans les entreprises sont pourris. Je crois qu'elles gaspillent de l'argent dans les logiciels pour les maintenir alors qu'il aurait fallu prendre des professionnels pour produire du vrai code maintenable.
Je te dirais que la plupart n'ont que ce qu'elles méritent : car elles donnent des temps ridiculement faibles pour réaliser les applications (pas le temps de faire les tests, c'est à peine si il y a le temps de sortir un truc stable), sous-paie leurs dév. en espérant qu'ils fassent plus que ce pourquoi ils sont payé (je te paie à la peine au-dessus du SMIC et tu dois être en expert en 10 technos) ou embauche des types sur le niveau d'étude et non leurs compétences réelles (bac +5 sur le papier... mais aucune compétence réelles autre que théorique).
4  0 
Avatar de kemeticShamman
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 13:41
il n' y a qu'un pas à franchir pour passer de amateur à professionnel IT, et s'est la formation ou l' auto-formation en suivant les exigence du domaine.
Après un bac S2 ,j'ai fait trois ans de Médecine, avant de me réorienter en deug puis une licence de biologie (BCP),après la licence j'étais obligé d’arrêter vu que je ne tenais plus le coût avec 30h/semaine dans la restauration pour payer mes études(étudiant étranger), alors ne voulant pas vraiment arrêter les études et aimant beaucoup l'informatique(module en première année,et module de bio-informatique en licence) j'ai commencé à chercher des moyens de reconversion notamment en passant sur ce site, et il se trouvait que beaucoup de personnes qui n'étaient pas du domaine du développement au départ sont devenues des professionnelles, donc j'ai commencé à prendre des cours sur le site du zéro, sur ce site aussi ,et chaque mois je m'achetais un ou deux livres de html,css,php,mysql,javascript...et ceci pendant 4 ans.
Une fois rentré chez moi j'ai cherché une école pour formaliser mon expérience dans le développement web en 2009,mais je suis tomber sur une école formant en JAVA qui proposer une bourse(réduction des frais) après des tests.

Un an après le début de ma formation, j'ai eu un stage(il fallait passer un test php on été deux et après le stage il devait en garder un),depuis j'ai décroché un CDD puis un CDI comme développeur web et celà fera bientôt 4 ans donc que je suis passé professionnel.

En parallèle je n'ai pas lâcher la formation(en cours du soir) et d'ici quelques mois j'aurais mon Master 2 en "Ingénierie logicielle technologie Java/Java EE" et le master inclus également une préparation aux certifications Oracle (sql expert / PL/SQL / Administration) et donc je passerai sans doutes ces certifs si tout se passe bien.

Ce que je retiens de ma petite histoire, est que pour passer du statut de bidouilleur à professionnel , il faut se former avec ou sans diplôme au bout,et ne pas chercher la facilité du copier/coller de code,et comme dit dans les commentaires avec les séries TV on a l'impression que le développement est facile, mais sans une vraie passion et une bonne rigueur on ne peut pas durer dans ce domaine(il est vrai aussi un brin l'esprit scientifique aide a être un bon développeur, l'algorithmique est la plus importante en informatique les langages et les frameworks ne sont que des outils).
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 21/01/2014 à 18:30
bas mois je programme pour faire travailler les méninges et aussi pour me donner des challenges et quelle plaisir de contempler son oeuvre quand ca marche.
1  0 
Avatar de lvr
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 22/01/2014 à 11:33
Citation Envoyé par lebaba Voir le message
Des développeurs amateurs, oui il y en a de plus en plus. Est ce un danger pour l'industrie du logiciel? peut être.
quand même, aujourd'hui je crois que même ceux qui ont reçu la formation se comportent comme des amateurs. Car coder en se préoccupant juste des résultats (que ça marche) c'est de l'amateurisme. Le problème des amateurs, ils prennent pas du recul face à leur code pour voir s'il est maintenable ou pas.Résultat, aujourd'hui les logiciels dans les entreprises sont pourris. Je crois qu'elles gaspillent de l'argent dans les logiciels pour les maintenir alors qu'il aurait fallu prendre des professionnels pour produire du vrai code maintenable.
Faut aussi voir quel est le but des amateurs. Pour ma part, ce sont 1) développer des applications personnelles qui n'existent pas sur le marché ou pas comme je veux, 2) mieux comprendre le "monde" des gars que je gère au boulot, voire pouvoir les seconder en debugging.

La distinction ne se situe pas au niveau amateur/pro mais mauvais/bon développeur. Un pro aura un domaine d'expertise plus élevé qu'un amateur, mais sur le domaine d'expertise de l'amateur celui-ci peut être aussi bon qu'un pro.

Avantage des amateurs : la connaissance fonctionnelle. En entreprise, on voit pas mal de petites applications développées par des gars du business parce qu'ils savent ce dont ils ont besoin. Tant que ça reste de petites applications pas trop intégrées dans le parc applicatif, ça peut satisfaire pleinement les utilisateurs.
Beaucoup de pro n'ayant un intérêt que limité pour le business, une application développée par un pro demandera un gros encadrement fonctionnel (analyste, key-user, ...) pour parvenir à un résultat (fonctionnellement) équivalent => coût et délai supplémentaires, flexibilité moindre, ...
1  0 
Avatar de CodeurPlusPlus
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 22/01/2014 à 13:37
Citation Envoyé par kEep OnE Voir le message
(...) J'adapte beaucoup de code copié pour mes besoins, mais partir de 0 j'aime pas ^^. Je connais les principes de bases de la programmation et de ces langages, mais je sais qu'avec ces méthodes, ce sera difficile de devenir un vrai bon programmeur. Je suis plutôt quelqu'un qui se débrouille pour assembler des bouts de code choppé par ci par là... Suis-je un imposteur ?
En gros tu n'as pas la moindre intention d'apprendre à programmer bien. L'informatique comme science / technologie à part entière, tu n'en as rien à faire. De plus en plus de pros sont dans ton cas. On en recrute abondamment, dans les SSII en particulier, pour travailler sur les projets les moins intéressants.
1  0 
Avatar de reblochon
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/01/2014 à 7:42
hello,

moi je l'avoue je bidouille, j'ai pas fait un cursus informatique bac +5 vue que je suis compta finance, mais j'ai besoin de certain truc donc ca passe pas du vba excel et de fils en aiguille j'ai touché au java au c, c++, c#. Et la je suis dans une boite qui fait du commerce et je vois que ta 15 personne au service informatique et pas un seul capable de développé la moindre application
alors on peut avoir de très bon développeur sans études et des grosses quiche qui on eu un diplome dans une boite bien chère payer pas les parents et qui peuvent rien faire.
Au moins vue que 40% sont des amateurs donc bien souvent sans diplome les faux diplomé "ceux qui on plus payer leur diplome en K€" plutôt qu'en savoir se rassure vue qu'en France le diplome est roi leur boulot est sauf mais derrière y a des C... qui attende leur boulot plein de C.... que tu doit rattraper à la main. Je préférerais un bon bidouilleur
moi je fait ça en amateur et ça me convient et je suis pas dev
1  0 
Avatar de free07
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/01/2014 à 13:06
Je pense que l'on voit de tout dans les deux mondes ( amateur et pro ), mais à mon avis il faut acquérir un minimum de théorie pour pouvoir bien progresser.

Y a certainement des amateurs qui prennent le temps d'apprendre un peu de théorie pour réaliser un programme qui tient la route, c'est à dire fiable et maintenable.
Le tout c'est de ne pas tomber dans la 'facilité' de vouloir entreprendre sans apprendre et de se laisser aller à construire une usine à gaz comme on peut le voire parfois sur certaines réalisations.

Ces fameuses usines à gaz qui s'écroulent rapidement et qui deviennent vite impossible à maintenir

Mais ces fameuses usines à gaz, on peut le voir aussi chez les pros, ce n'est pas parce que l'on est amateur que l'on a pas le gout d'apprendre et le plaisir de bien faire.

C'est avant tout une question de passion et d'humilité, l'humilité qui permet d'apprendre et de remettre en cause ses acquis et la passion permettant d'entreprendre des belles choses, ceci n'étant pas réservé uniquement au dév.
1  0