Google, Apple, Intel et Adobe poursuivis par 60 000 personnes
Pour un pacte secret afin de ne pas débaucher leurs employés respectifs

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
De nos jours, les firmes informatiques font partie des entreprises ayant le plus grand nombre d’employés. Cette main d’œuvre est encore plus importante quand il s’agit des géants américains Apple et Google.

Pourtant, aussi grandes et puissantes que ces firmes puissent être, elles ne sont pas épargnées par les accusations en tout genre. C’est ainsi qu’environ 60.000 travailleurs de la cité industrielle Silicon Valley ont donné leur accord pour poursuivre un procès contre Apple, Google et plusieurs autres entreprises. Ils accusent entre autre ces entreprises d’avoir signé un compromis de six accords secrets pour mettre fin au phénomène de débauchage d’employés. Il s’agirait donc d’un accord de non-concurrence entre 2005 et 2007, dans lequel on retrouve Google, Apple, Intel, Adobe, Intuit, Pixar et Lucasfilm. Il consisterait à ce que les sept entreprises concernées ne proposent pas de meilleures rémunérations ou conditions aux travailleurs d’une firme concurrente.

Un litige sur lequel le juge Lucy Koh, chargé de l’affaire, n’a pas tardé à statuer : « le fait que les six accords bilatéraux identiques ont été atteints dans le secret des sept inculpés dans une période de deux ans suggère que ces accords résultent d’une collusion, et pas d’une coïncidence. »

Le compromis aurait débuté par un email envoyé par le regretté Steve Jobs au CEO de Palm Ed Colligan, dans lequel le fondateur d’Apple presse en vain son homologue d’accepter cet accord inédit. Colligan n’étant pas d’accord, Jobs se tourne alors vers d’autres firmes.

Un autre pionnier de cet arrangement, c’est Eric Schmidt, CEO de Google. Les employés prétendent qu’il a négocié des offres non-concurrentes avec Intel et Intuit, toujours pour éviter le changement d’employeur.

Une tentative de poursuite avait eu lieu en 2010 mais s’était soldée par un échec. Le ministère de la justice américaine n’a pas autorisé un procès contre les accusés. Le juge Koh a récemment déclaré que les employés étaient maintenant libres de poursuivre les entreprises en vertu des lois antitrust Sherman et California’s Cartwright.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 17/01/2014 à 14:12
"Le ministère de la justice américaine n’a pas autorisé un procès contre les accusés"

Intouchables. La séparation des pouvoirs, ils ne savent pas ce que c'est, aux Etats-Unis ?
Avatar de 6-MarViN 6-MarViN - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 17/01/2014 à 14:41
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
La séparation des pouvoirs, ils ne savent pas ce que c'est, aux Etats-Unis ?
Je te rassure, en France aussi on sait pas ce que c'est.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 17/01/2014 à 16:06
Citation Envoyé par 6-MarViN Voir le message
Je te rassure, en France aussi on sait pas ce que c'est.
C'est pas faux.
Avatar de xelab xelab - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 20/01/2014 à 13:56
Citation Envoyé par Faridsarl Voir le message

Le compromis aurait débuté par un email envoyé par le regretté Steve Jobs
Hum, pas vraiment regretté pour le coup!

Sinon bonne réaction des salariés face à ces vieilles méthodes patronales.
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 21/01/2014 à 9:28
Ca ne m'etonne guere que ce genre d'accords existent : ces entreprises se sont livrees a une guerre du debauchage pendant des annees, et puis a un moment, pouf ca diminue fortement...

Il y a le meme genre de debauchage entre FB et Google, mais je crois que ca continue, donc il est probable qu'il n'y ait pas d'accords.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 25/04/2014 à 14:31
Apple, Google, Adobe et Intel versent 324 millions de dollars à leurs employés
pour mettre fin aux poursuites pour entente illégale

Google, Intel, Adobe et Apple et d’autres entreprises technologiques de la Silicon Valley avaient été accusés d'avoir formé une entente illégale en s'étant accordés pour ne pas débaucher leurs salariés respectifs. L’accord de non concurrence consistait à ce que les entreprises concernées ne proposent pas de meilleures rémunérations ou conditions aux travailleurs d’une firme concurrente. « L'effet espéré - et réel - de ces accords a été de contrôler les salaires des employés et d'imposer des limites illégales à leur mobilité » expliquait la plainte déposée en nom collectif par près de 64 000 salariés.

Ces quatre entreprises se sont donc entendues pour payer 324 millions de dollars afin de mettre un terme aux poursuites judiciaires engagées par plus de 60 000 employés, soit près d’un dixième des 3 milliards qu’ils avaient l’intention de demander en dommage et intérêts au procès qui était fixé au 27 mai prochain à San Jose, Californie. Cette somme aurait même pu tripler et atteindre les 9 milliards sous la loi antitrust. Le règlement 324 millions de dollars représente 0,4% du chiffre d'affaires total combiné réalisé par les quatre entreprises durant leur dernier trimestre.

Parmi les demandeurs figurent des ingénieurs logiciels et hardware, des programmeurs, des animateurs, des artistes numériques, des développeurs Web et d’autres professionnels techniques. Ils allèguent que pendant plusieurs années (les faits courent de 2005 à 2009), les conspirations des employeurs les ont empêchés d’évoluer dans leur carrière en les empêchant de passer d’une société à une autre. Les négociations entre les différentes parties avaient débuté le 8 avril.

Les termes de l’accord quant à eux n’ont cependant pas été divulgués mais Kelly Dermody, l’un des avocats des plaignants, estime que c’est un « excellent résultat et il nous tarde de le présenter ». Du côté des accusés, Chuck Mulloy, porte-parole d’Intel basé en Californie à Santa Clara, dit « nous ne commenterons pas les termes de cet accord jusqu’à ce qu’il soit finalisé et déposé auprès de la cour ». Et de continuer « nous continuons à nier les allégations contenues dans la plainte et nier que nous avons violé toutes les lois. Nous avons choisi de régler cette question afin d'éviter les risques et les contraintes et les incertitudes associées aux litiges en cours ». Même son de cloche chez Adobe qui déclare « nous croyons fermement que nos politiques de recrutement n'ont en aucune façon entraînés diminution de la concurrence pour le talent dans le marché » et insiste en disant que « Adobe nie avoir violé les lois ou avoir entrepris des actes répréhensibles ».

Source : Reuters

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 25/04/2014 à 15:07
Comme quoi, de nos jours il est encore possible d'acheter la liberté des Hommes !
Avatar de M4itreG M4itreG - Membre régulier https://www.developpez.com
le 25/04/2014 à 15:14
Et de continuer « nous continuons à nier les allégations contenues dans la plainte et nier que nous avons violé toutes les lois. Nous avons choisi de régler cette question afin d'éviter les risques et les contraintes et les incertitudes associées aux litiges en cours ». Même son de cloche chez Adobe qui déclare « nous croyons fermement que nos politiques de recrutement n'ont en aucune façon diminution de la concurrence pour le talent dans le marché » et insiste en disant que « Adobe nie avoir violé les lois ou engagée dans des actes répréhensibles ».

Si ces entreprises sont réellement innocentes, pourquoi payer ? Même si c'est une somme dérisoire pour eux ...

Les avocats auraient du dire : "Nous payons pour éviter un procès et un scandale", ça aurait été beaucoup plus crédible je trouve.
Avatar de dk dk - Membre actif https://www.developpez.com
le 25/04/2014 à 15:24
324M c'est du pipi de chat, c'est assez incroyable qu'ils s'en sortent aussi bien
Avatar de Tripow Tripow - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 25/04/2014 à 15:51
Un peu plus de 5000$ par personne, c'est rien..
Contacter le responsable de la rubrique Accueil