Le site web du MIT à nouveau piraté par Anonymous
Pour rendre hommage à Aaron Swartz le jour de l'anniversaire de son décès

Le , par Francis Walter, Expert éminent sénior
Le 11 janvier dernier, le site web du MIT (Massachusetts Institute of Technology) a été la cible d'un nouveau piratage orchestré par Anonymous. Tous les internautes ayant essayé de se connecter à la page web de la célèbre université américaine ont été redirigés vers un autre site, www.thedaywefightback.org avec l'inscription "The Day We Fight Back" (Le jour où nous retournons au combat).

Le mouvement Hacktiviste, par cette action, entend rendre hommage à Aaron Swartz, un hacker de 26 ans qui s'est donné la mort le 11 janvier 2013 pour ne pas comparaitre devant les tribunaux qui devaient le juger pour des accusations de piratage du réseau MIT.

Le jeune pirate encourait à l'époque plus de 30 ans de prison et 4 millions de dollars d’amende pour avoir piraté et dérobé près de 5 millions de documents académiques du MIT et du site de Jstor. Cette nouvelle attaque d'Anonymous semble être la première d'une longue liste d'actions pour commémorer l'anniversaire du décès d'Aaron.

Des hommages ont été rendus aussi sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter à travers le tweet de @OpLastReport: "Nous avons décidé de pirater encore le MIT pour rendre un second hommage à Aaron Swartz". La première attaque de la page web du MIT avait eu lieu quelques jours après le suicide d'Aaron.

Les parents du hacker, désorientés par la situation, avaient fait de fortes déclarations après le drame, accusant le MIT et son département de justice d’avoir contribué au suicide de leur fils.

On pouvait lire ce 11 janvier sur le site www.thedaywefightback.org, ce message posté par Anonymous : "Aujourd'hui nous sommes confrontés à une menace différente, qui porte atteinte à l'Internet et à l'idée que chacun d'entre nous vive dans une société véritablement libre : la surveillance de masse. Si Aaron était vivant, il serait sur la ligne de front, la lutte contre un monde où les gouvernements observent, recueillent et analysent chacune de nos actions numériques."

Dans le cadre de cette lutte, une journée de protestation contre la surveillance de masse aura lieu le 11 février prochain.

Sources : The Day We Fight Back, Twitter OpLastResort

Et vous ?

Que pensez-vous de l’acte d’Anonymous ?
Que pensez-vous de la journée de protestation ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 14/01/2014 à 16:44
"The day we fight back", ça veut dire "le jour où nous contre-attaquons", en fait.
Avatar de Pelote2012 Pelote2012 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 16/01/2014 à 10:04
contre attaque = counter strike .. comme le jeu de mes jeunes années ...
Maintenant "the empire strikes back" est rendu par l'empire contre attaque

Sinon, plutôt que de porter plainte bêtement et amener un jeune homme intelligent au suicide... ferai mieux de l'embaucher pour qu'il leur explique comment se protéger ...
Avatar de Tryph Tryph - Membre émérite https://www.developpez.com
le 16/01/2014 à 13:59
y a parfois plusieurs façons de traduire une expression anglaise en français, et réciproquement.

à mon avis "strike back" et "fight back" peuvent tous deux se traduire par "contre attaque".

par contre "counter stike" se traduit plus probablement par "grève du compteur".

x:
Avatar de Médinoc Médinoc - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/01/2014 à 14:10
Citation Envoyé par BROWNY  Voir le message
Sinon, plutôt que de porter plainte bêtement et amener un jeune homme intelligent au suicide... ferai mieux de l'embaucher pour qu'il leur explique comment se protéger ...

Ils ont vite retiré leur plainte, c'est la procureuse qui a refusé de lâcher l'affaire, pour "envoyer un message"...
Avatar de ifebo ifebo - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 16/01/2014 à 17:32
Bonjour et tous mes vœux à toutes et tous.

Comme le faisait remarquer nickyla je trouve qu'il y a disproportion entre le délit et la peine encourue.
Ça me donne l'impression qu'on envoi le SWAT pour un vol de pain au chocolat dans une boulangerie.
C'est quand-même désolant de constater que les peines touchant ceux qui s'en prennent aux institutions quelles qu'elles soient sont beaucoup plus sévères que celles touchant les personnes dans leur intégrité.
Nos sociétés font l'aveu implicite que les individus ne valent rien, ne sont rien et que s'ils sont quelque chose, ce n'est que lorsqu'elles le décident. Et bien entendu au détriment de ces mêmes individus.
On est bien maso il faut dire de nous donner à elles comme nous le faisons quotidiennement.
Avatar de r0d r0d - Expert éminent https://www.developpez.com
le 17/01/2014 à 11:19
Citation Envoyé par ifebo  Voir le message
Nos sociétés font l'aveu implicite que les individus ne valent rien, ne sont rien et que s'ils sont quelque chose, ce n'est que lorsqu'elles le décident. Et bien entendu au détriment de ces mêmes individus.
On est bien maso il faut dire de nous donner à elles comme nous le faisons quotidiennement.

Dans le fond je suis d'accord avec toi, mais je le formulerais différemment.
Le pouvoir a toujours été très hargneux, ce n'est pas nouveau. Les citoyens peuvent se battre en eux, cela ne pose pas de problème, c'est même érigé en règle, en loi, c'est d'ailleurs écrit noir sur blanc sur beaucoup de textes officiels, dont la constitution européenne, et ça s'appelle le capitalisme. Mais en revanche, il ne faut pas s'attaquer au pouvoir, ça c'est interdit, et c'est également écrit dans bien des textes officiels.
Dans nos sociétés modernes, le pouvoir est diffus. Et les autorités scientifiques y participent. En touchant à la diffusion des connaissances, on attaque le pouvoir, et donc les chiens de garde sont lâchés.
Offres d'emploi IT
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil