Êtes-vous un développeur sans égo ?
Vous reconnaissez-vous dans les 10 commandements de la programmation sans égo ?

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Le programmeur est souvent considéré dans la société comme une personne asociale, qui reste assise à longueur de journée devant un écran, et qui n’accepte pas que son travail soit critiqué.

Le concept de la programmation sans égo a pour but d’améliorer la qualité du code, en faisant passer en revue le code par d’autres programmeurs, en insistant sur le fait que ces revues soient faites dans un esprit amical, collégial, en laissant de côté les sentiments personnels.

En s’inspirant du livre « The Psychology of Computer Programming » de Jerry Weinberg, Jeff Atwood, illustre blogueur et créateur du site Stack Overflow, énonce et commente les dix commandements de la programmation sans ego :

  1. Comprenez et acceptez que vous alliez faire des erreurs. Pour Atwood, les erreurs sont rarement mortelles dans l’industrie du développement. Ainsi, nous devrons apprendre, rire et progresser de nos erreurs.
  2. Vous n’êtes pas votre code. Rappelez-vous que le but de la revue d’un code est de trouver des problèmes, et des problèmes seront trouvés. Ne les prenez pas personnellement lorsqu’ils sont découverts.
  3. Peu importe le nombre de « karatés » que vous maitrisez, quelqu’un d’autre en saura toujours plus que vous. Un tel individu peut vous apprendre quelque chose de nouveau. Recherchez et acceptez l’avis des autres, surtout lorsque vous pensez que ce n’est pas nécessaire.
  4. Ne pas réécrire le code de quelqu’un sans le consulter. Il y a une ligne fine entre « code de fixation » et « réécriture du code ». Il est indispensable de connaitre cette différence et d'éviter de foncer tout seul dans son coin.
  5. Traitez les gens qui savent moins que vous avec respect, déférence et patience. Les personnes non techniques qui traitent avec les développeurs régulièrement trouvent ceux-ci pleurnichards. Atwood invite à ne pas renforcer ce stéréotype de colère et d’impatience.
  6. La seule constante dans le monde est le changement. Soyez ouvert et acceptez cela avec un sourire. Percevez chaque changement (outils, besoins, plateformes, etc.) comme un nouveau défi.
  7. La seule véritable autorité acceptable découle de la connaissance et non du pouvoir. La connaissance engendre l’autorité, et l’autorité suscite le respect. Si vous voulez du respect, cultivez le savoir.
  8. Il faut se battre pour ses idées, mais accepter gracieusement la défaite. Acceptez que, parfois, votre raisonnement ne soit pas suivi. Même si plus tard il s’avère juste, il ne sert à rien de remettre sur le tapis le « Je vous l’avais bien dit ».
  9. Ne pas être « le gars dans la chambre ». Être hors de contact, hors de vue et hors de contrôle n’a pas sa place dans un environnement ouvert et collaboratif.
  10. Critiquer le code plutôt que la personne. On peut être gentil avec la personne tout en commentant le code. Autant que possible, faire des commentaires positifs et orientés vers l’amélioration du code. Par exemple, les commentaires relatifs aux normes, standard, spécifications, performances sont toujours bien perçus.


Voilà des règles « universelles » qui sont probablement appliquées par de nombreux développeurs.

Source : Coding Horror

Et vous ?

Êtes-vous un développeur sans égo ?

Vous reconnaissez-vous dans ces commandements ?

Quelles autres règles proposez-vous pour le développeur sans égo ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de guillaume07 guillaume07 - Débutant https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 17:35
Êtes-vous un développeur sans égo ?
Oui
Vous identifiez-vous dans ces commandements ?
Oui
Quelles autres règles proposez-vous pour le développeur sans égo ?
Aucunes
Avatar de transgohan transgohan - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 17:46
Je suis donc à priori un développeur sans ego.
Et pourtant si j'avais à me critiquer je dirai que j'ai peine à donner aux autres le code que je développe...
Ne serais-ce pas pourtant un souci d'ego ?
Avatar de esired esired - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 17:51
Totalement d'accord avec les principes énoncés. Mais ces règles de conduite s'appliquent à bien des secteurs d'activité, pas seulement en programmation.
Mais je dois avouer qu'il m'arrive de prendre les autres de haut et de rire de leur ignorance . Je sais, c'est pas cool mais que vous voulez-vous? Vous aussi vous surement feriez pareil quand quelqu'un qui se dit développeur Java ne sait pas utiliser javac et n'a jamais créé un Jar en ligne de commande. Bien entendu, vous pensez penser que ce n'est pas grave, mais quand même.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 17:52
Êtes-vous un développeur sans égo ?

Oui, sans aucun doute. Après réflexion, non. Je ne suis pas un vulgaire playmobil qui exécute les ordres d'en haut sans sourciller. Si quelque chose m'interpelle, je le dis. Si j'ai une idée pour améliorer, je la soumet. Si je vois un bug non indiqué par les utilisateurs, je l'indique. Par contre, je ne suis pas le genre de mec qui va se la péter, jubiler devant son code, dénigrer les autres ou modifier le code d'un autre en douce, sans demander pourquoi il a fait ça et sans en informer la hiérarchie.

Vous identifiez-vous dans ces commandements ?

Oui, sauf le 8ème, où j'hésite pas à dire "Je vous avais pourtant prévenu" à mes patrons. Mais pour moi ce n'est pas une question d'ego, ce qui compte c'est que le produit satisfasse l'utilisateur et ne provoque pas de soucis à terme, même si il faut investir un peu plus avant.

Quelles autres règles proposez-vous pour le développeur sans égo ?

- Le développeur peut proposer des idées, aux autres comme à ses patrons, mais doit être ouvert à un débat constructif, qu'il devra considérer comme un enrichissement, même si sa solution n'est pas retenue ou que partiellement. Evidemment, le tout est d'être objectif et humble (pour toutes les parties), ce qui n'est pas toujours évident. A mes yeux, c'est comme ça qu'on avance le plus efficacement.
Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 17:58
Totalement d'accord avec les principes énoncés. Mais ces règles de conduite s'appliquent à bien des secteurs d'activité, pas seulement en programmation.
Mais je dois avouer qu'il m'arrive de prendre les autres de haut et de rire de leur ignorance .

Je ne suis pas seul !
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 18:10
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Êtes-vous un développeur sans égo ?

dans la mentalité et la culture Française quelqu'un qui n'a pas d'ego c'est quelqu'un de "mort" pour la Société, il ne pourra pas s'élever socialement.
Dans les mentalités françaises tout repose sur le paraître, l'empathie et la force de conviction.
Dans certains domaines professionnels comme par exemple l'action commercial ça se comprend ,dans le développement informatique ça me parait incompatible

Sinon juste une petite remarque, "être dans la chambre" je suppose que c'est un idiomatisme américain c'est mal traduit
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 18:30
Je suis suis pas un développeur sans égo, je suis un développeur sans égal

Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 18:33
Citation Envoyé par Mat.M  Voir le message
dans la mentalité et la culture Française quelqu'un qui n'a pas d'ego c'est quelqu'un de "mort" pour la Société, il ne pourra pas s'élever socialement.
Dans les mentalités françaises tout repose sur le paraître, l'empathie et la force de conviction.
Dans certains domaines professionnels comme par exemple l'action commercial ça se comprend ,dans le développement informatique ça me parait incompatible

Sinon juste une petite remarque, "être dans la chambre" je suppose que c'est un idiomatisme américain c'est mal traduit

Justement je crois qu'en développement, du moins dans les SSII, ce qui te tue, c'est d'avoir un ego. Je suis bien placé pour le savoir, quand on me qualifiait d'électron libre (et c'était pas un compliment dans ce milieu là où toute critique des décisions d'en haut était très mal vue).
Avatar de esired esired - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 18:47
@Jarodd. égo c'est pas le pluriel de égal?
Pas la peine de m'indiquer la sortie, je la connais.
Avatar de SylvainPV SylvainPV - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 03/01/2014 à 19:26
Je plaide coupable pour ne pas respecter plusieurs de ces points. Par exemple, ça m'arrive de réécrire du code d'autres personnes sans les consulter. Mais c'est peut-être parce que certaines de ces personnes ont elles aussi leur égo et refusent d'admettre avoir tort. C'est d'autant plus difficile lorsque ces personnes ont dix ans de plus que moi... dur de se faire corriger par le petit jeune.

Je suis bien placé pour savoir que c'est assez mal vu lorsque quelqu'un ramène perpétuellement sa science. A l'école mes profs m'appelaient Monsieur je sais tout, parce que j'adorais les corriger lorsqu'ils se trompaient. Ponctuellement ça va, mais à la longue je passe au mieux pour un perfectionniste, au pire pour un emmerdeur prétentieux.

Alors est-ce qu'il ne vaut pas mieux parfois faire quelques modifs en douce, plutôt que de critiquer sans cesse (et même une critique constructive reste une critique). C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour rester humble et apprécié sans laisser passer trop d'énormités dans le code.
Offres d'emploi IT
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil