Test : quels sont les points forts et les faiblesses du Nokia Lumia 1020 ?
Analyse du très haut de gamme de Windows Phone 8

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Appareil atypique s’il en est, avec un vrai appareil photo intégré, le Nokia 1020 est un modèle à part – à l’instar du G2 de LG par exemple. Et si on connait bien la valeur des iPhones et autres Samsung sous Android, ce Lumia, le haut de gamme de Nokia (avec le 1050 à la limite de la tablette) intrigue. Son APN est-il vraiment aussi bon que dans la publicité ? Au quotidien l’appareil n’est-il pas trop gros ? Et se défend-il sur les autres usages ? Pour y répondre nous l’avons mis à l’épreuve en usage réel. Voici les points forts et les faiblesses qui sont ressortis de notre test de ce smartphone sous Windows Phone 8 qui, dans tous les cas, ne laisse pas indifférent les collègues et confrères quand on le sort de son sac.

Les 5 points forts du Lumia 1020


L’appareil photo : incontestablement LE point central du 1020. Son APN propose un choix complets de paramètres manuels (réglage des iso pour la sensibilité, vitesse d’obturation, mise au point sur une partie précise de l’image pour faire des flous en arrière-plan ou au premier plan, etc.). Mais également des modes automatiques performants (comme Smart Cam qui prend une photo en plusieurs exemplaires avec différents réglages pour ne conserver que la meilleure). L’outil intégré pour faire les panoramas est lui très simple d’usage et surtout très performant.

Au final, une illustration valant mieux qu’un long discours, voici le type d’images que nous avons pu réaliser avec le 1020 :


Cliquer pour agrandir,
Photo Gordon Fowler sous Creative Commons


On regrettera juste un temps de déclanchement et d’enregistrement un peu long (pour prendre des photos de chats par exemple…) mais c’est bien pour chipoter. Même en fort contraste, avec un sujet très lumineux (comme avec un projecteur), le Lumia 1020 s’en sort haut la main.

A noter qu’une API est disponible pour les dev pour tirer parti de cet excellent outil (l’API Imaging).

Le GPS et le système de navigation : ils tiennent très bien la route, sans jeu de mots. Testé en pleine campagne, au milieu de nulle part, puis en ville, le système de navigation du Lumia 1020 est digne de confiance. Et, signe d’un appareil bien conçu, il ne réduit pas l’autonomie du téléphone à une peau de chagrin (là où d’autres modèles pompent toute leur batterie en 30 minutes, le Lumia a tenu les 1h30 du trajet sans problème). Et les informations fournies en temps réel sont pléthoriques (vitesse du véhicule, vitesse réglementaire sur la route empruntée, alarme sonore en cas de dépassement de celle-ci, etc.)

Quant au GPS en lui-même il est très précis. Testé en mode « tracker » lors de courses à pied il nous a localisés au mètre près.

Here Maps : Très liées au point précédent, les cartes « made in » Nokia sont disponibles hors lignes. Il suffit de les télécharger à l’avance (depuis une connexion Wi-fi par exemple). Le choix est large (tous les continents sont couverts). Elles sont précises (de la France à une région particulière) et à jour là où nous les avons testées.

Incomparable quand on est à l’étranger et que l’on veut se faire guider sans faire de roaming. Ou que l’on souhaite se rendre en toute tranquillité à ses rendez-vous sans se préoccuper de savoir s’il y a une couverture 3G ou 4G. Devrait être de base sur tous les appareils mobiles.

Nokia MixRadio : Le service de diffusion de musique de Nokia. Limité, en version gratuite, à 5 avances rapides par heure pour zapper un titre qui ne vous plait pas, ce service est très bien fait. On ne choisit pas ses chansons ou ses albums, mais les sélections proposées sont de qualité.

Le service pourrait faire doublon avec les « radios » de Spotify, surtout depuis que celui-ci est passé gratuit sur appareils mobiles. Mais Nokia MixRadio se défend avec la possibilité d’écouter des titres en hors ligne gratuitement (option payante sur Spotify). Et quelques-unes de ses playlists sont remarquables (comme celle des « meilleurs riffs de l’Histoire du Rock » par exemple).

Les outils de travail : avec Office en natif, une très bonne synchronisation des mails et des agendas y compris avec des services non-Microsoft (le tout configurable de manière très intuitive), un clavier numérique plutôt bon et une navigation internet très fluide (Internet Explorer se défend étonnamment bien et l’écran est vraiment réactif), le Lumia 1020 n’est pas qu’un outil de loisir. Bien au contraire.



On aime moins


Le Hardware est très bon, solide, facile à prendre en main et plutôt léger, avec un superbe écran, mais… comme sur le reste de la gamme Lumia (ou sur l’iPhone) il est monobloc. Pas de batterie amovible donc. Quant à la connectique, elle est réduite à l’USB (qui sert aussi pour la recharge) et à la prise casque. Et quoi qu’en dise Nokia, le 1020 est un peu trop épais pour tenir dans une poche de pantalon (sans la déformer s’entend).

Enfin, la fonction téléphone en mode haut-parleur a, lors de nos tests, créé beaucoup trop d’échos.

Conclusion


Le hardware du 1020 est bien conçu et de qualité, et l’autonomie est au rendez-vous (il tient facilement une journée de travail). Le système est très stable. Et le smartphone embarque en natif absolument tout ce qu’il faut pour l’utiliser (à part, peut-être, un lecteur PDF digne de ce nom mais ce point est réglé en deux clics).

Si vous êtes fans de photos, que vous cherchez un Windows Phone (ou que vous en avez assez d’Android que vous trouverez sur des concurrents comme le LG G2 ou le Xperia Z1 de Sony), alors la réponse est oui, vous pouvez craquer sans problème.

A condition toutefois d’avoir les moyens de mettre entre 600 à 700 Euros sur la table et d’avoir de grandes poches pour le ranger.

En revanche, si les photos ne sont pas votre passion, les services et outils natifs sont également disponibles sur le Lumia 925, 200 € moins cher, et lui aussi de très bonne facture. Les deux étant au final de très bons choix.

Fiche technique complète du Nokia Lumia 1020

Et vous ?

Vous avez un Nokia Lumia 1020 : dites nous ce que pensez de ce modèle ? Le recommandez-vous ?

Et toujours :

DVLUP, le « programme de fidélité » gratuit de Nokia pour les développeurs


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Lynix Lynix - Membre habitué https://www.developpez.com
le 26/12/2013 à 10:44
"Quant au GPS en lui-même il est très précis. Testé en mode « tracker » lors de courses à pied il nous a localisés au mètre près."

Il est possible que je me trompe, mais aux dernières nouvelles le GPS utilisé sans frais n'assurera pas une précision au delà de 20 mètres non ?
Offres d'emploi IT
Ingénieur de développement Logiciel Embarqué
COTHERM - Rhône Alpes - Grenoble (38000)
Développeur Java J2EE
L'Oiseau Rare - Ile de France - Paris
Développeur php backend h/f
Picomto - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil