US : un sénateur demande de redéfinir une loi de 1986
Pour mettre fin au problème de protection de la confidentialité des utilisateurs qui fait rage

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
« Ne vous voilez pas les yeux ! La police a accès à nos données personnelles en se rendant directement à la source de l’information, ceci en partie à cause du manque de protection de la confidentialité offerte par la loi » dit le sénateur américain Edward Markey.

Monsieur Markey a formulé une requête aux grandes compagnies téléphoniques américaines pour prendre état de l’évolution des demandes d’application de la loi en ce qui concerne les données des utilisateurs de téléphones.

Les demandes d’application de loi pour les informations personnelles des utilisateurs sont en hausse. AT&T et T-Mobile recensent 600 000 requêtes émises l’an dernier par l’état, les autorités locales, ainsi que les demandes d’application de la loi fédérale. Un nombre qui a doublé pendant les cinq dernières années.

Verizon, de son côté, affirme que les requêtes provenant de la police ont doublé aussi ces cinq dernières années. Pire, dans certains cas la police n’a même pas eu besoin de mandat pour entrer en possession des informations personnelles de certains clients.

De plus, dans sa réponse au sénateur, la compagnie AT&T affirme aussi autoriser (en vertu de l’application de loi) la surveillance en temps réel des navigateurs web des clients.

Pour le sénateur, l’origine du problème se situe dans le fait que la législation sur la protection de la confidentialité est obsolète. L’ECPA (electronic communication privacy act) date de 1986, une époque à laquelle les téléphones mobiles étaient encore des outils de luxe et le service courriel très peu répandu. L'ECPA permet aux organismes d’application de la loi de rentrer en possession des communications électroniques vieilles de 180 jours, le tout sans mandat.

La solution serait toute simple. « Le président Obama et les membres du congrès devraient adopter une loi pour mettre à jour nos lois sur la confidentialité. » conclut le sénateur.

Source : ACLU

Et vous ?

Pour vous, quelle serait la meilleure solution pour rendre objectives les demandes d'application de loi ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 16/12/2013 à 11:41
Ah, mais ce sénateur est un complice des terroriiiiiistes !!!

C'est ce qu'on ne va pas tarder à entendre...
Avatar de Mishulyna Mishulyna - Traductrice https://www.developpez.com
le 17/12/2013 à 20:46
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
L'ECPA permet aux organismes d’application de la loi de rentrer en possession des communications électroniques vieilles de 180 jours, le tout sans mandat.

Sauf erreur de ma part: mes factures GSM sont disponibles 18 mois sur mon compte du site de l'opérateur, on y voit les numéros qui m'ont appelée ou vers lesquels j'ai passé un appel. Il s'agit de ces données-ci ou de l'enregistrement de la conversation en question? Car ce n'est pas tout à fait la même chose.

Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message


Et vous ?

Pour vous, quelle serait la meilleure solution pour rendre objectives les demandes d'application de loi ?

Je préfère plutôt que ce soient les autorités qui aient accès à ces infos que certains hackers mal intentionnés.
Avatar de Médinoc Médinoc - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 17/12/2013 à 21:20
C'est une excellente idée, mais il va se faire rembarrer comme toutes les autres propositions pour protéger la confidentialité ou réduire la toute-puissance de la NSA...
Avatar de ymoreau ymoreau - Membre émérite https://www.developpez.com
le 18/12/2013 à 9:55
Citation Envoyé par Mishulyna  Voir le message
Je préfère plutôt que ce soient les autorités qui aient accès à ces infos que certains hackers mal intentionnés.

On ne se fera pas moins hacker parce qu'on donne l'autorisation au gouvernement de fouiller nos données. C'est deux choses indépendantes.
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil