France : la justice ordonne le blocage de seize sites de streaming
Cette mesure est-elle efficace pour combattre le piratage ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné jeudi aux FAI et aux principaux moteurs de recherche de bloquer seize sites de streaming. Pour la justice, il ne faisait aucun doute que les professionnels du cinéma avaient su démontrer que le réseau allostreaming était « entièrement dédié ou quasiment dédié à la représentation d'œuvres audiovisuelles », portant atteinte aux droits d'auteur.

Le jugement contraint donc les fournisseurs d'accès Orange, Bouygues Télécom, Numéricable, Free, SFR et Darty Télécom à « mettre en œuvre et/ou faire mettre en œuvre [...] toutes mesures propres à empêcher, à partir du territoire français [...], l'accès par tout moyen efficace et notamment par le blocage ». Ainsi, Allostreaming, Alloshowtv, Fifostream et Dpstream et leurs déclinaisons.

Aux moteurs de recherche de Google, Microsoft, Yahoo! et Orange, le tribunal ordonne de « prendre ou faire prendre toute mesure utile en vue d'empêcher sur leurs services l'apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l'une des pages » de ces sites.

Des directives qui doivent s'appliquer « sans délai et au plus tard dans les quinze jours à compter de la signification de la présente décision et pendant une durée de douze mois à compter de la mise en place des mesures ».

Les organisations professionnelles du cinéma ont salué cette « étape décisive dans la lutte contre le piratage des films sur Internet ». Le jugement « reconnaît le bien-fondé de la démarche contraignant les fournisseurs d'accès à Internet et les moteurs de recherche à coopérer avec les ayants droit » expliquent-elles.

La réaction des internautes n'a pas tardé à se manifester. Certains proposent aux novices en la matière des solutions comme passer par un proxy ou transiter par un VPN pour simuler une connexion internet depuis un autre pays. Par ailleurs, les mesures de blocage sont souvent contournées par l’apparition de sites dits « miroirs », répliquant les contenus illicites, qui peuvent être mis en ligne par les responsables du premier site ou des internautes.


Pour faire bloquer ces sites, il a fallu des années à l'Association des producteurs de cinéma (APF), à la Fédération nationale des distributeurs de films (FNDF) et au Syndicat de l'édition vidéo numérique (SEVN), qui ont lancé à la fin de 2011 cette vaste offensive judiciaire contre le piratage sur Internet. Ils ont ensuite été rejoints par l'Union des producteurs de films (UPF) et le Syndicat des producteurs indépendants (SPI). La création d'un nouveau site miroir se compte en heures.

Pour Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet, « cette mesure est inefficace. Allostreaming a fermé en janvier 2012. Les gens qui l’utilisaient sont déjà sur d’autres sites. »

Sources : Le Figaro, La Quadrature, Tweet

Et vous ?

Que pensez-vous de cette mesure ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de YvesT75 YvesT75 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 30/11/2013 à 17:02
Si lutte anti piratage, l'approche "contre les centres"(IP pas DNS) est bien évidemment la seule valide, et permet rappelons le de se foutre entièrement des flux utilisateurs.

http://iiscn.wordpress.com/2011/05/1...ge-hadopi-etc/

Et peut-être aussi ne pas oublier qu'il y a aussi des centres dans le "pair à pair" du fait du besoin de catalogues, et que souscrire aux hypocrisies geekounettes à ce sujet n'est pas forcément obligatoire. Le piratage zéro n'ayant par ailleurs strictement aucune importance.

Mais beaucoup plus important serait de comprendre que l'offre légale (amz, gg play, ultraviolet etc) sort actuellement de l'approche "fichier et copies" pour passer à "écritures de droits d'accès sur profils utilisateurs", et que si l'on considère que le fait que cela se termine en 2 ou 3 monstres n'est pas forcément souhaitable, avec en plus perte complète de confidentialité sur les bibliothèques persos, alors c'est surtout un nouveau rôle qui est nécessaire :

http://iiscn.wordpress.com/2013/10/1...legale-resume/

Ce qui permettrait aussi un rééquilibrage des pourcentages, et sortie des postions ultra dominantes des quelques majors de la techno vis à vis des éditeurs ou "gens du contenu" en général.
(et pari nécessaire : très fortes baisse des prix, mais plus "grosses" bibliothèques (vidéos, disco, ludo, sito, etc thèques chez chacun)

Et sans oublier aussi qu'exactement les mêmes comptes (et tenanciers), pourraient être utilisés dans la problématique "net identity", en particulier pour tout ce qui tourne autour de "se loguer avec mon compte machin", où la direction "ID unique par utilisateur partagé entre les services" n'est en rien nécessaire techniquement, et devrait même être évitée à tout prix. A ce sujet :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/2...mauvaise-idee/
Avatar de Zilpix Zilpix - Membre habitué https://www.developpez.com
le 30/11/2013 à 17:04
Certains proposent aux novices en la matière des solutions comme passer par un proxy ou transiter par un VPN pour simuler une connexion internet depuis un autre pays. Par ailleurs, les mesures de blocage sont souvent contournées par l’apparition de sites dits «miroirs» répliquant les contenus illicites, qui peuvent être mis en ligne par les responsables du premier site ou des internautes.
Comme quoi leurs mesures de blocage ont l'air très efficaces !

+1 pour Jérémie Zimmerman et la Quadrature du net
Avatar de Ptigrouick Ptigrouick - Membre actif https://www.developpez.com
le 30/11/2013 à 17:39
Ce sont des ânes qui jouent un très dangereux. Cela n'aura absolument aucun effet contre le piratage, mais par contre c'est le début d'une censure du net qui nous amène sur le chemin des pires dérives "à la chinoise".
Avatar de danny386 danny386 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 30/11/2013 à 18:02
Citation Envoyé par Zilpix Voir le message
Comme quoi leurs mesures de blocage ont l'air très efficaces !

+1 pour Jérémie Zimmerman et la Quadrature du net
Comme je l'ai cité précédemment, il ne faut pas dire que ça ne sert à rien, et alors s'en foutre et laisser faire leur petite justice.
Il faut voir la restriction qu'il y a derrière. Ils censurent le net, qui est né d'une idée du liberté. Là est un gros point, et il ne faut pas laisser faire.
Avatar de YvesT75 YvesT75 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 01/12/2013 à 0:17
Dans ces affaires, une des principale victime ça reste le dictionnaire, ne même plus être capable de faire la différence entre :

Censure : "interdiction de publication d'un nouveau message ou oeuvre"

Blocage de centre de piratage : "interdiction de diffusion d'oeuvres existantes sous droits d'auteurs sans aucune rémunération des auteurs ayant droits"

Et d'ailleurs tous ces petits jeux n'y sont pas pour rien dans l'augmentation de la censure au sens premier, sans parler de la mise en place de vraies justice et police privée à travers les réseaux sociaux et compagnie.
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 11:22
Citation Envoyé par Ptigrouick Voir le message
Ce sont des ânes qui jouent un très dangereux. Cela n'aura absolument aucun effet contre le piratage, mais par contre c'est le début d'une censure du net qui nous amène sur le chemin des pires dérives "à la chinoise".
Il y avait pas une espèce gigantesque "pare-feu" que la CE voulait mettre au dessus de l'Europe ?

De toute façon à l'heure d'aujourd'hui on n'a plus internet mais des internets ...
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre émérite https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 12:11
Citation Envoyé par Mr_Exal Voir le message
Il y avait pas une espèce gigantesque "pare-feu" que la CE voulait mettre au dessus de l'Europe ?

De toute façon à l'heure d'aujourd'hui on n'a plus internet mais des internets ...
C'est sûr que ça va s'ensevelir, d'où mon analogie avec les tranchées. Ca va crypter à tout va, même pour les photos de familles (d'autant que si le petit dernier est photographié à poil ça serait de la pédophilie). Les intranets vont devenir communiquant en VPN. Bref le niveau technologique réseau va progresser, même chez les petites familles.
Avatar de Mr_Exal Mr_Exal - Membre expert https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 13:03
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
C'est sûr que ça va s'ensevelir, d'où mon analogie avec les tranchées. Ca va crypter à tout va, même pour les photos de familles (d'autant que si le petit dernier est photographié à poil ça serait de la pédophilie). Les intranets vont devenir communiquant en VPN. Bref le niveau technologique réseau va progresser, même chez les petites familles.
Au niveau sécurité, soit, c'est pas plus mal pour les utilisateurs. Par contre au niveau transit de données, ça va exploser.
Avatar de YvesT75 YvesT75 - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 13:14
Toujours l'approche barricadage, défiance de tous les côtés.

Si cela a parfaitement du sens en ce qui concerne les messages, peutêtre ne pas oublier que le contenu, ce dont il est question dans cet article, ce sont avant tout des PUBLICATIONS.

(Et en ce sens tout cela révèle aussi d'une certaine manière, un problème certains qu'ont les informaticiens avec les références, indépendantes de toute valeur ou fichier associé).

Prôner le tout piratage, c'est aussi prôner une soupe basée uniquement sur des notions de fichiers valeurs de hachage asscoiées, en oubliant que le monde des publications cela fonctionne avant tout avec des espaces de références partagés, genre ISBN , ISAN, Imdb, URLs. et que cela peut identifier des oeuvres plus que des publications (en particulier pour ISAN et IMDB)

Et cela par contre les "monstres" de l'offre légale ne l'oublient pas, eux, le résultat étant une pirvratisation de ces espaces de références, voir par exemple les ISAN pour Amazon (ou même Imdb, puisque maintenant aussi propriété d'amazon).

D'autre part un environnement de publications vraiment ATAWAD, ne peut pas être basé sur des fichiers, mais des références d'oeuvres/publications et droits d'accès, ce qui se passe aussi avec amz, gg play, ultraviolet, etc.

Et pour le coup en mode oligopolistique et quelques monstres verticaux, avec perte complète d'une quelconque confidentialité sur les bibliothèques personnelles.

http://iiscn.wordpress.com/2013/10/1...legale-resume/

Par ailleurs ne pas oublier que tout le monde n'a pas forcément envie, et ne deviendra certainement pas, "geek", on peut aussi s'intéresser au contenu pour le contenu, ça n'est pas interdit.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 13:53
Bon ben ça y est, la France entre de plein pieds dans le club de moins en moins fermé des pays qui bloque une partie du web. D'autres membres éminents : la Corée du Nord, la Chine, l'Iran, les Etats-Unis, la Biélorussie...

Entre ça, la surveillance généralisée par la NSA, HADOPI et les flicages par réseaux sociaux interposés, l'ère du net comme espace de liberté me parait clairement terminée.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil