Google investit la capitale ougandaise de Kampala dans le cadre de Project Link
Son déploiement réseau pour les pays en voie de développement

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Google a officialisé le Project Link pour équiper les pays en développement de l'internet haut débit. Les regards du numéro un de la recherche se sont portés sur Kampala, la capitale ougandaise, qui accueillera la première phase du projet. Bien que l'entreprise n'ait pas encore dévoilé quelles seront les prochaines villes à bénéficier de ce programme, l'Afrique ne serait probablement pas la seule région du monde concernée par le projet.


Project Link coûterait à Google 14 millions de dollars, et aurait pour objectif d'accélérer drastiquement le développement d'Internet dans des régions encore peu connectées. Il faut préciser que moins de 15 % de la population ougandaise dispose d'un accès à Internet. Pourquoi commencer par l'Ouganda ? Kai Wulff, responsable du projet chez Google, explique que « Nous voulions commencer quelque part où les autres problèmes ont été réglés. L'Ouganda a une connexion en fibre internationale et une compétition dynamique ». L'activité est censée être rentable pour l'entreprise, néanmoins, comme le précise Wulff, Google « n'en tire pas autant de profits [qu'il] pourrait ».


« Le réseau Project Link est d'ores et déjà disponible pour connecter les fournisseurs d'accès à des lignes en fibre longue distance, leur offrant une capacité quasi-illimitée de développer des services à destination des Ougandais. En effectuant cette connexion, nous renforçons un maillon essentiel de la chaîne d'accès à Internet. Certains maillons de la chaîne sont d'ores et déjà bien implantés : des câbles sous-marins transportent les données jusqu'aux côtes africaines et les opérateurs mobiles proposent leurs services sur l'ensemble du continent. Nous avons à présent construit une infrastructure de qualité entre ces points pour proposer le débit et la capacité requis pour prendre en charge le meilleur du Web. » explique-t-il.

Sources : Project Link, blog Officiel Project Link

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 8:55
Google tire son bénéfice de ce qu'un maximum de gens ont un accès au net. Là ou personne d'autre ne s'y colle, ils essayent de maximiser l'accès au net. C'est stratégiquement intelligent.
Avatar de clairetj clairetj - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 02/12/2013 à 9:40
S'ils ne visent pas un "retour sur investissement" sur du court ou moyen terme, on comprend très vite qu'ils auront se "retour sur investissement" sur du long voir très long terme.

Donné accès à internet a plus de gens veut dire que potentiellement, plus de gens vont pouvoir utiliser le moteur de recherche google, donc si plus de gens l'utilise (se qui devrait aller croissant en suivant l'augmentation de la diffusion d'internet par google) plus d'argent va rentrer dans l'entreprise (sachant que vu que c'est google qui les "aide" ils vont en profiter pour faire du placement de produits en les incitant à n'utiliser que google)

Après on peut toujours discuter du bien fondé de l'action (je crois qu'une discussion là dessus a déjà été entamé sur un autre topic) car comme beaucoup de gens le disent, ce n'est pas l'accès à internet la priorité pour l'Afrique et autre pays en voie de développement (même si au bout d'un certain temps ils devront y passer)
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Responsable transverse - engagement métiers H/F
Safran - Ile de France - Corbeil-Essonnes (91100)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil