Le téléphone d'Angela Merkel mis sur écoute par quatre autres puissances
D'après le quotidien allemand Focus

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La révélation de la mise sur écoute de la chancelière allemande par la NSA en avait scandalisé plus d'un. Seulement les États-Unis n'étaient pas la seule puissance à espionner le chef du gouvernement allemand. En effet, la Russie, la Chine, la Corée du Nord et la Grande-Bretagne épiaient eux aussi les conversations d'Angela Merkel.

Si le téléphone sophistiqué d'Angela Merkel, doté d'une carte cryptée coûtant 2618 euros, a défrayé la chronique, le procédé dont s'est servie la NSA et les autres agences de renseignement n'a pas été divulgué. Il faut dire au passage que l'acte en lui-même a tellement surpris le public qu'un compte Twitter a été créé spécialement pour le parodier.


Christopher Soghoian, technologue et analyste principal des politiques à l'ACLU (union américaine pour les libertés civiles), a déclaré dans une série de mises à jour de son compte personnel Twitter que les failles de sécurité dans les paramètres du téléphone de Mme Merkel auraient dû être évidentes. Les vulnérabilités offrent des leçons pour d'autres dirigeants politiques, a-t-il ajouté.

Pour lui, il ne fait aucun doute que « même si les États-Unis arrêtent la mise sur écoute du téléphone de Merkel, les autres pays vont continuer ». Et de continuer en disant que « si la Russie et la Chine écoutent les appels de Merkel en Allemagne, ils doivent faire la même chose avec les politiciens américains. Les smartphones qu'utilisent les membres du congrès pour appeler ou tweeter ne sont en rien plus sécurisés que ceux de Merkel. »

Les responsables des agences de renseignement allemands prévoient déjà de renforcer leurs capacités de contre-surveillance en réponse à ces révélations sur l'espionnage de leur leader politique. Les deux ambassades russes et britanniques à Berlin sont soupçonnées d'écoute électronique. L'existence d'un nid d'écoute du GCHQ, l'équivalent de la NSA chez les Anglais, situé à l'extérieur de l'ambassade anglaise à Berlin a été révélée par Snowden.

Pendant des années les chercheurs en sécurité allemands ont « mis en garde contre la facilité d'interception des téléphones cellulaires [mais] le gouvernement allemand les a ignorés », rappelle Soghoian tout en évoquant la recherche présentée à la conférence il y a trois ans déjà au Chaos Computer Club par Karsten Nohl.

Sources : Focus (traduit de l'allemand par Google), Twitter (Merkel Cell), Twitter Soghoian, Twitter Soghoian, Twitter Soghoian, le Figaro

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de clairetj clairetj - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 16:04
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Qu'en pensez-vous ?

Avec cette citation tiré du topic précédent
Christopher Soghoian, technologue et analyste principal des politiques à l'ACLU (union américaine pour les libertés civiles), a déclaré dans une série de mises à jour de son compte personnel Twitter que les failles de sécurité dans les paramètres du téléphone de Mme Merkel auraient dû être évidentes. Les vulnérabilités offrent des leçons pour d'autres dirigeants politiques, a-t-il ajouté.

J'ai l'impression que les mecs essayent tant bien que mal de ce justifier en disant "Oui on vous a espionné mais on l'a fait pour vous, pour vous montrer la défaillance de votre système de sécurité" et ainsi passer pour d'honnêtes citoyens qui n'ont fait que leur devoir (même s'ils sont étrangers)
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 16:14
Comment peut-on écouter le téléphone de Merkel sans complicité des opérateurs téléphoniques concernés ? J'ai du mal à comprendre...

A la limite, poser un mouchard au niveau des relais à proximité de ses bureaux, ça peut être faisable, mais dans ce cas, le BfV ne fait vraiment pas son boulot...
Avatar de Cafeinoman Cafeinoman - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 16:49
En effet, la Russie, la Chine, la Corée du Nord et la Grande-Bretagne épiaient eux aussi les conversations d'Angela Merkel.

Le plus surprenant est que la Corée du Nord est les moyen de mettre sur écoute le téléphone de la chancelière allemande!
Avatar de clairetj clairetj - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 16:56
Et si on veux faire un peu d'humour noir, on remarquera que la France a encore loupé le coche vu qu'elle n'espionnait pas Merkel
Avatar de azmar azmar - Membre averti https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 16:57
Je suppose que c'est possible en piratant le matériel des opérateurs ou en utilisant une faille permettant d'exécuter du code sur le téléphone.

Ou encore en ""répliquant"" la sim ou l'id du téléphone.

Ou en postant du matériel dans les endroits ou elle est le plus souvent.

La sécurité du réseau est loin d'être sans faille :s

Azmar
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 17:10
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Comment peut-on écouter le téléphone de Merkel sans complicité des opérateurs téléphoniques concernés ? J'ai du mal à comprendre...

Exemple 1 :
Un operateur telephonique a un central (ou plusieurs) dans lesquels sont disposes les differents equipements reseaux. Seulement a y regarder de plus pres, tous les equipements ne sont pas forcement geres par l'operateur lui-meme : il y a des sous-traitants qui interviennent, certains pour de "petites" choses (la partie telecom pure), d'autres pour des choses plus grosses (infrastructure reseau par exemple), d'autres pour d'autres choses.
Il "suffit" donc de faire embaucher une personne chez un de ces sous-traitants. Ou via un operateur electrique par exemple. Ou le sous-traitant qui s'occupe de la clim. Ou ...

Exemple 2 :
Il suffit d'ecouter les communications. Aujourd'hui, les centraux sont relies par un petit nombre de cables, bien identifies, sur lesquels il suffit de se brancher. Et pour peu que tu connaisses le numero de Mme Merkel, a chaque fois que tu vois un paquet qui passe pour elle, tu le dupliques.

...

Les solutions sont nombreuses, et certaines sont simples a mettre en place.
Avatar de Squisqui Squisqui - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 17:56
Citation Envoyé par Cafeinoman  Voir le message
Le plus surprenant est que la Corée du Nord est les moyen de mettre sur écoute le téléphone de la chancelière allemande!

La République populaire démocratique de Corée (parce que c'est plus "drôle" appelé comme ça ) est tout de même un pays qui construit paisiblement ses armes nucléaires. Des moyens, ils en ont... Même si ce n'est pas pour faire vivre le peuple.

Citation Envoyé par clairetj  Voir le message
Et si on veux faire un peu d'humour noir, on remarquera que la France a encore loupé le coche vu qu'elle n'espionnait pas Merkel

Ne sous-estime pas ton pays ! La France est juste (malheureusement) plus maligne et ne s'est pas encore fait prendre.
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 18:28
Tu m'étonnes après que le GCHQ ait tenté de faire détruire les documents fournis par Snowden
Avatar de FleXe on FleXe on - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 18:44
Toi aussi tu peux prendre ta vie en main et te passer de maitre...
http://www.le-message.org/

Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 27/11/2013 à 18:47
Citation Envoyé par Squisqui  Voir le message
La République populaire démocratique de Corée (parce que c'est plus "drôle" appelé comme ça ) est tout de même un pays qui construit paisiblement ses armes nucléaires. Des moyens, ils en ont... Même si ce n'est pas pour faire vivre le peuple.

Ne sous-estime pas ton pays ! La France est juste (malheureusement) plus maligne et ne s'est pas encore fait prendre.

La France partage un centre d'écoute en Guyane avec le BND allemand, pour des raisons qui m'échappent. La DRM n'a peut-être pas voulu que cela se sache, ou alors les deux pays ont des accords secrets sur le sujet.
Offres d'emploi IT
Expert décisionnel business intelligence H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil