AI, Gaming et Web Services gagnent le concours de start-ups 2013
De l'Epitech : bravo aux jeunes développeurs

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Chaque année, l'Epitech organise un concours de projets de fin d'étude (baptisé EIP) auquel participent ses étudiants en 4ème et 5ème année. Le but est de leur mettre le pied à l'étrier et de leur faire toucher du doigt tous les impératifs (marketing, communication, partenariat, etc.) qu’ils seront amenés à gérer dans le monde du travail et des strat-ups. A la clef, en moyenne 15% des étudiants deviennent de « vrais » entrepreneurs.

Pour l'école il s'agit évidemment d'une vitrine pour rappeler que l'esprit d'initiative est au cœur de sa pédagogie. Et pour les personnes qui assistent à la remise des prix, c’est l'occasion de découvrir des projets – très souvent originaux - et de dénicher quelques pépites.

Cette année, parmi les 12 finalistes (et les 81 projets réalisés), Développez.com a été particulièrement séduit par quatre pépites, dont trois ont reçu des prix. C'est dire si dans l’ensemble, nous sommes d’accord avec le jury (avec lequel nous n'avons aucun lien).

Commençons par celui qui n'a pas été primé.

My Paperboy nous semblait avoir un joli potentiel. Le service web contextualise les informations données par les journaux. Il les place sur une carte (« combien de personnes savent exactement où se trouve le Mali ? », pointe un des développeurs) et proposera – si ses créateurs continuent leur aventure – de positionner également les sources par couleurs politiques. D’autres « méta-informations » pourraient être ajoutées à cette revue de presse.

Pour se financer, My Paperboy proposera de la publicité ciblée. Quoi qu’on pense du Business Model, ajouter de l’intelligence à du contenu souvent trop brut nous parait une excellente idée à creuser.


My Paperboy, une nouvelle piste d'avenir pour la curation

My Paperboy

Les quatre vainqueurs


Parmi les primés, un « Prix spécial du Jury » a été décerné à Life, un jeu qui propose à ses membres de jouer dans la vraie vie.

Des « achivements » sont à compléter (sauter à l’élastique depuis un pont, par exemple). Le but étant de se mesurer à ses amis.

Les défis pourront être sponsorisés (manger une pizza en moins de 3 minutes dans tel restaurant, faire toutes les attractions de tel parc, etc.).


Objectivement bien pensé. Mais n’étant pas plus dans la cible, ce sont surtout les limites qui nous ont interrogés (comment valider qu’un défi a bien été fait, par exemple).

La version alpha du jeu n'est pas encore opérationnelle mais les pré-inscriptions sont ouvertes.

Life

Troisième du podium cette année, notre gros coup de cœur : Koorys.

Simple, clair, précis, utile. Et quasi fonctionnel. Ces six garçons sont à suivre de près. Concrètement, Koorys est une application web qui facilite l’organisation de voyages. Rentrez le nombre de personnes qui partent. Cliquez sur une carte les différentes étapes voulues (Paris, Berlin, Rome, Paris). Précisez les dates. Et Koorys organise tout (transport, réservation hôtel, visites possibles, etc.).

« Dans l’ère des tablettes et Smartphones, nous avons choisi de donner la possibilité à l’utilisateur de ne jamais utiliser son clavier pour organiser son voyage », explique l’équipe.



Le service web s’appuie sur les API références du secteur (Booking, Air France, etc.) mais ne permet pas encore la réservation directe (fonctionnalités payantes de ces API). Mais cela ne saurait tarder lors de la mise en production réelle.

Seul bémol, l'unique mode d’inscription proposé est un Login Facebook.

Les débouchés (particuliers, entreprises, professionnels du secteur) sont énormes, même s’il ne sera pas seul sur le marché (Libertrip ou dans une moindre mesure MyTripset développé par Nokia et la SNCF, qui pourrait à terme également être intégré comme source pour Koorys).

Bref, vous l’aurez compris, pour nous LE grand vainqueur de cette édition.

Koorys

Numéro deux, une autre idée remarquable : Flat (« Bémol » dans le vocabulaire anglais du solfège).

Flat est un Google Docs pour partitions musicales, accessible depuis tous les appareils (smartphones, tablettes, bureau).

Composition à plusieurs et simultanément, IM, vidéo conférence. Tout y est. Cerise sur le gâteau : Flat supporte le format MusicXML ce qui permet de l’interfacer avec la plupart des logiciels « sur site » du marché et d’utiliser le service web comme un Git Hub pour musiciens. Juste parfait.


Flat, le Google Docs des partitions

L’inscription à la version alpha se fait ici.

Enfin, numéro un de cette édition, Animate est plein de promesses… qu’il faudra tenir.

Animate est un moteur d’AI qui se veut plus évolué que ceux existant actuellement dans l’univers des jeux. « Notre intelligence artificielle ne se contente pas d’agir et de réagir. Elle vise plus de réalisme », avance le porte-parole de l’équipe.

« Les cerveaux [des Animates, NDR : les entités bénéficiant de cette AI] permettent un apprentissage au fil des expériences pour permettre l’adaptation à toute situation. Constitués sur un modèle biologique, les senseurs internes et externes de l’Animate contribueront à sa motivation. Il sera ainsi capable de prendre des décisions suivant une situation donnée, tout en prenant en compte ses priorités biologiques », peut-on lire sur la page Epitech du projet.

http://www.dailymotion.com/video/k7KfQhFNSJVSjE4Rspu

Très alléchant. Mais il faudra évidemment juger sur pièce. Or si la démo faite lors de la présentation – un lézard animé en réalité augmentée sur un portable filmant une table vide - a été une belle réussite et lui a permis d’emporter la victoire, la route semble encore longue. Le site officiel n'affiche que le minimum. Les applications (iOS et Android, Windows et Mac OS) ne sont pas disponibles malgré l’annonce sur le site vitrine des EIP. Et surtout le code du moteur qui, d’après la présentation, devait être « diffusé gratuitement sur Internet » ne le serait finalement pas. Dommage.

Ceci dit, ne boudons pas notre plaisir devant un projet français et une jeune équipe de cette ambition ! C’est juste que, alléchés, nous sommes impatients d'en voir plus, dès maintenant.

Hors concours


Parmi les non sélectionnés, on aurait aimé en savoir un peu plus sur HighFlight.

Présenté comme un « un simulateur de vol semi-professionnel possédant un rendu photo-réaliste », les premières vidéos montrent un environnement -qui s’appuie sur CryEngine 3 - encore en construction, mais très prometteur (il embarquera une AI pour inclure des animations réalistes).


HighFlight, le simulateur de vol photoréaliste

Développeurs oblige, on aurait également aimé voir un peu plus de projets techniques dans les finalistes – à l’image de notre coup de cœur de l’année dernière tNETacle.

Citons pêle-mêle cette année des projets comme Cloud & You (solution de stockage Cloud entièrement maitrisée par l’utilisateur) ou Zubyte (serveur simplifié pour le grand public), Alpha Game Builder (un App Generator de jeux en HTML 5), OROMË (outil automatisé de détection de failles sur les serveurs) ou les frameworks ACAS (Android Collaborative Add-ons System, qui permettra à tout développeur - y compris ceux externes au projet – d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à une application pour « la rendre plus dynamique ou prolonger son espérance de vie ») et Tumbleweed (pour le développement de jeux 2D en HTML 5/JavaScript, disponible en téléchargement en version 0.3 sous licence Open source MIT).

Citons enfin, côté applications métiers - un secteur moins « cool » mais ô combien primordial - ProManager (solution de gestion pour micro et auto-entreprises – déjà commercialisée en bêta) ou CofMaker (projet en cours de développement d'ERP pour les PME). Sans oublier le plus spécialisé EquiGestion (pour la gestion, en mode Cloud, des centres équestres) qui trouverait certainement un marché si le projet est mené à bien.


Promanager

L'avenir dira si toutes ces start-ups en devenir donneront naissance à des entreprises pérennes et prospères.

Quoi qu'il en soit, la rédaction de Developpez.com tient à féliciter les participants qui ont tous fait preuve d'un esprit d'initiative et d'un travail de programmation et de conception remarquable. Franchement : bravo à ces jeunes développeurs !

Tous leurs projets sont recensés sur cette page.

Et vous ?

Quels sont vos préférés ?

Participants ? Présentez-nous votre projet et n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 19/11/2013 à 10:46
Mise à jour du 19/11 : ajout de la vidéo de présentation du moteur d'Intelligence Artificielle vainquer du concours, Animate
Offres d'emploi IT
Ingénieur Etudes & Développement Java J2ee (H/F)
Atos Technology Services - Auvergne - Clermont-Ferrand
Chef de projet crowdfunding local (H/F)
Small iz beautiful - Ile de France - Ile de France
Développeur applications mobiles windows
Meetic - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil