Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Europe : l'électronique désormais autorisée au décollage et à l'atterrissage des avions
Une décision de l'EASA

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

6  0 
L'EASA, l'agence européenne en charge de la sécurité aérienne, a décidé de lever l’interdiction d’utilisation des appareils électroniques en avion au moment de l’atterrissage et du décollage. Cette annonce intervient deux semaines après un changement similaire dans la politique en vigueur de la FAA (Federal Aviation Administration), son homologue américain. Les passagers pourront donc profiter librement de leurs musiques, livres numériques ou encore jouer à des jeux vidéo sur leurs smartphones ou tablettes durant toutes les phases de vol. Les ordinateurs portables sont quant à eux exclus pour cause de poids et encombrement excessifs.

« L'AESA tient compte de la prolifération des appareils électroniques personnels et du souhait des voyageurs de les utiliser n'importe où » explique l'agence dans un communiqué. Pour son directeur, Patrick Ky, il s’agit « d’un pas important dans le processus d’extension de la liberté d’utilisation des appareils électroniques à bord des avions sans compromettre la sécurité ».

L’autorisation entrera en vigueur d’ici la fin de ce mois et sera applicable par toutes les compagnies aériennes européennes. Toutefois ces appareils doivent être configurés en « mode avion » afin de limiter les risques d'interférences avec l'électronique embarquée au sein de l'aéronef. A long terme, l’AESA espère trouver « de nouvelles pistes pour certifier l’émission ou la réception d’appels téléphoniques pendant les vols ».

En dépit de cet assouplissement, le pouvoir demeure toutefois entre les mains de la compagnie aérienne qui se réserve le droit de demander l'extinction des appareils électroniques.

Source : EASA

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 11:45
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Après, je comprend que par mesure de sécurité on puisse demander d'éteindre ces appareilles, mais le coup de me demander d'éteindre mon appareille photo

Auraient-ils demandé d'éteindre les montres Sony, Samsung, etc ??
Il faut aussi comprendre que le terme "sécurité" en aéronautique ne s'applique pas qu'à l'avion mais aussi aux passagers.

La note de l'EASA précise bien que les ordinateurs portables ne sont toujours pas autorisés à l'utilisation et doivent être rangés pendant les phases critiques. Ce n'est pas parce que ça mettrait l'avion au tapis, c'est juste pour éviter qu'un des passagers ne se le prenne dans la tronche si l'avion se vautre.
Je ne pense pas que tu arrives à assommer ton voisin de siège avec ta samsung gear... ou alors c'est que tu lui as envoyé ton poing dans la figure!

Dans la même catégorie, personne n'a encore ralé parce qu'ils éteignaient les lumières au décollage et à l'atterrissage? Sécurité...
Pourquoi ils demandent à sortir ces satanés écouteurs de vos satanés oreilles? Sécurité encore...
Pourquoi ils n'autorisent pas un gosse à côté d'une issue de secours s'il n'y a pas un adulte à côté? Sécurité toujours...

Et que si vous ne savez pas répondre pourquoi à ces questions, d'autres y ont pensé avant vous et on évalué les risques. Ce qu'il y a de bien, c'est qu'ils ré-évaluent ces risques régulièrement et font évoluer la réglementation en conséquence, ce qui aboutit à ce genre de message de la FAA et de l'EASA.

Quant aux communications téléphoniques... déjà que c'est ch... pénible dans un bus ou aux caisses du leclerc, alors dans un avion, je sens qu'on va revenir au coup de la gear dans les dents! Mais bon, je comprends que certains soient plus accros à leur téléphone qu'à leur cigarette. Sauf que les fumeurs savent se retenir pendant la durée du vol...

Citation Envoyé par Tryph Voir le message
quelque chose me dit que tu n'as pas lu l'article
+1
Et qu'en plus il n'est pas au courant qu'il y a déjà un zinzin électronique qui pilote l'avion (ou qui controle que le pilote ne fait pas n'importe quoi, ça dépend comment on le vend!)
9  0 
Avatar de ptah35
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 12:50
Il probable, pour ne pas dire certain, qu'au moins un téléphone ou appareil électronique est allumé ou en veille durant chacun des plus de 200'000 décollages et atterrissages qui ont lieu chaque jour à travers le monde. Sachant que le nombre d'accidents par heure de vole stagne depuis plus de quinze ans, qu'il y a en Europe moins d'un accident par million d'heures de vole alors que ce nombre est supérieur à 10 en Afrique, je pense qu'on peut raisonnablement conclure que le risque lié à l'électronique est faible et probablement pas plus important, puisqu'ils ont été évoqués, que celui lié au givrage des tubes de Pitot ou, plus précisément, à la mauvaise gestion de tels incidents par le personnel navigant technique.

Néanmoins, je ne pense pas que le fait d'avoir à éteindre son téléphone mobile durant les phases critiques du vol, quelles que soient les raisons invoquées, constitue une violation insupportable de la liberté individuelle...
5  1 
Avatar de hn2k5
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 14:05
Néanmoins, je ne pense pas que le fait d'avoir à éteindre son téléphone mobile durant les phases critiques du vol, quelles que soient les raisons invoquées, constitue une violation insupportable de la liberté individuelle...
D'ailleurs, je suis sûr qu'on en trouverait pour hurler au fascisme dans un avion parce qu'on leur a interdit d'utiliser leur jouer pour finir le dernier niveau de Candy Crush, et dans le même temps défendre des lois liberticides...
4  0 
Avatar de Lag
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/11/2013 à 19:27
Mais que ça ferait pas tomber les avions, juste chier les pilotes.
C'est plus que cela malheureusement.
Pour être Pilote (privé) les fréquences d'approches sont parfois très chargées et vous n'avez que quelques secondes pour passer votre message ou bien entendre celui qui vous est destiné et dans ce dernier cas il vaut mieux ne pas se tromper.
Si on vous autorise en 26 Gauche et que vous entendez la Droite les conséquences peuvent être dramatiques.

Par ailleurs, les avions de ligne actuels sont tous dotés de commandes électroniques. Si nos portables n'ont pas d'effet sur les câbles mécaniques des avions privés je suis moins certain de leurs effets sur les circuits électroniques des commandes et (mais c'est personnel) je ne souhaiterai pas tenter l'expérience d'une gouverne qui fonctionne mal à l'atterrissage.
Surtout si c'est juste pour permettre au stressé du portable de pouvoir annoncer à la terre entière qu'il va arriver, qu'il attende 5mm ne va pas le tuer c'est le cas de le dire.
5  1 
Avatar de pcaboche
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 10:12
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Ce dont j'avais jamais compris, c'est que les avions sont équipés contre les fortes perturbation lié au évènement climatique. Exemple, l'onde électromagnétique générée par un éclaire. Mais qu'un téléphone portable ou un ordinateur en marche puisse perturber un avion me semble un peut léger.
Après, je comprend que par mesure de sécurité on puisse demander d'éteindre ces appareilles, mais le coup de me demander d'éteindre mon appareille photo

Auraient-ils demandé d'éteindre les montres Sony, Samsung, etc ??
Ou comme le disait un personnage comique (malheureusement, je ne sais plus qui) : à quoi servent tous les contrôles de sécurité à l'aéoroport si n'importe quel appareil électronique est suffisant pour faire s'écraser l'avion ?
3  0 
Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 10:06
Citation Envoyé par berceker united Voir le message
Mais qu'un téléphone portable ou un ordinateur en marche puisse perturber un avion me semble un peut léger.
Ce qu'on m'a expliqué il y a quelques temps c'est que c'était gênant, si tu reçois un appel, à la radio de l'avion ils ont les mêmes bourdonnements que quand tu poses ton téléphone à côté d'une baffle.

Mais que ça ferait pas tomber les avions, juste chier les pilotes.
2  0 
Avatar de Njörd
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 10:33
Bonjour,

Le simple argument comme quoi cela pourrait gêner les pilotes dans leurs communications est suffisant pour interdire les appareils électroniques en vol.

Quand on sait que :
- Les pilotes de ligne font beaucoup d'heures de vol, voir parfois, plus que les quotas autorisés amenant une fatigue et donc une baisse de la concentration.

- Qu'il est nécessaire de respecter un grand nombre de protocoles tout au long du vol, ces mêmes protocoles faisant intervenir pour la plupart une communication à un moment ou à un autre (ex: risque de collision, le contrôleur au sol envoi ses instructions de changement de cap, le pilote accuse réception, exécute la/les manœuvre(s), puis renvoi une sorte de status 200 ()).

- Qu'en cas de problème(s), il n'est absolument pas nécessaire de rajouter une couche de bourdonnement / grésillement dans la communication desdits pilotes.

Je pense qu'on peut bien faire l'effort de couper tout l'électronique que l'on a avec nous le temps du vol pour éviter un crash ou un atterrissage forcé ou, en tout cas, pour éviter d'y contribuer
3  1 
Avatar de hn2k5
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 14:01
On devrait proposer une compagnie super low cost où on peut téléphoner, utiliser son ordinateur, connecter un périphérique vérolé, jongler avec des couteaux, courir dans les couloirs, aller aux toilettes, fumer, se droguer, boire, danser, ouvrir les hublots, parler au pilote, prendre les commandes, transporter des explosifs, et tout ça pendant toute la durée du vol, décollage et atterrissage compris.
Ensuite, on propose ces vols à tous les casse-...grains, on s'assoit en bout de piste et on admire la connerie humaine en action...

"Je m'excuse mais merde ! Je m'excuse !" - Coluche
3  1 
Avatar de niarkyzator
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 10:15
D'une le fait qu'aucun réseau ne soit capté par ton téléphone l'incite à utiliser son émetteur à pleine puissance pour espérer être entendu par un relais.

De deux l'avion étant une cage de Faraday, il y à un genre de phénomène d'accumulation et au final la puissance totale peut perturber les appareils de l'avion.

Enfin je crois
2  1 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/11/2013 à 11:43
Citation Envoyé par Chauve souris Voir le message
Subsiste juste une interrogation métaphysique : doit-on faire plus confiance à un humain qui tient un manche à balai qu'à un zinzin électronique qui manipule un joystick ? "Qu'en pensez-vous lieutenant-commander Data ?" (pour les afficionados de "Star trek The next generation"

En tout cas n'oubliez pas, avant le décollage, de faire votre prière à Saint Pitot, patron des sondes givrées
quelque chose me dit que tu n'as pas lu l'article
1  0