Mark Shuttleworth s'excuse pour la mise en demeure contre le site FixUbuntu.com
Et les remarques concernant les détracteurs de MIR

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Suite à la mise en demeure contre le site FixUbuntu.com pour violation de sa marque, Canonical, par la voix de son fondateur, Mark Shuttleworth, a tenu à présenter des excuses à Micah Lee, responsable du site.

Pour rappel, Canonical reprochait à Micah Lee d’utiliser le nom « Ubuntu » et son logo, ce qui pouvait « conduire à une confusion ou une association de son site à Canonical ou Ubuntu. »

Le site FixUbuntu.com, qui est constitué d’une page, propose des instructions pour désactiver les fonctionnalités d’Ubuntu qui porteraient atteinte à la vie privée. Ces fonctionnalités sont regroupées essentiellement au sein de la « recherche unifiée d’Ubuntu », qui fait transiter les requêtes des utilisateurs vers les serveurs de Canonical à chaque recherche (en local ou sur le Web).

« Je me suis excusé au moment où j’ai été informé de l’incident, et je me suis assuré que l’équipe en question prenne des mesures en matière de formation afin de minimiser les risques de récidive », écrit Mark Shuttleworth dans un billet de blog, qui a déclaré que la notification de retrait envoyé à Micah Lee était exagérée, avant d’accuser au passage un employé de Canonical qui avait été recruté depuis moins d’un mois.

« C’était une erreur, et il n’y a aucun doute que les diverses personnes dans la chaine de responsabilité reconnaissent et acceptent que c’était une erreur », écrit Mark Shuttleworth, qui compare par la suite cette bavure à un bug logiciel.

« Ce n’est pas différent d’un bug dans une ligne de code. Je pense que la plupart des développeurs seraient d’accord que cela peut arriver au meilleur d’entre nous. », a déclaré Shuttleworth. « Pour ceux transportant des fourches et des torches sur cette question, demandez-vous si ce serait approprié pour un bug dans une ligne de code parmi les milliers de changements apportés chaque mois par une grande équipe. »

Mark Shuttleworth a également profité de l’occasion pour s’excuser par rapport à son commentaire sur les détracteurs du serveur d’affichage MIR, qu’il avait qualifié de « Tea Party Open Source », qui attaque la solution pour des raisons purement politiques.

Il a noté que son entreprise est ouverte à toute critique technique. « Les critiques techniques des logiciels open source sont une partie de ce qui les rend bien. Elles sont beaucoup appréciées chez Canonical. », conclut Mark Shuttleworth.

Source : billet de blog de Mark Shuttleworth


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de gretro gretro - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/11/2013 à 17:37
Hmmm, je ne suis pas d'accord avec le monsieur. Un avis de mise-en-demeure ne peut pas être considéré au même niveau qu'un bug, car la première part d'une intention et la seconde est un contre-effet d'un développement (et d'une mauvaise batterie de tests).

Bref, je crois en effet que de la formation doit être donnée aux employés en cause ici.
Avatar de xarkam xarkam - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/11/2013 à 17:50
Citation Envoyé par gretro Voir le message
Hmmm, je ne suis pas d'accord avec le monsieur. Un avis de mise-en-demeure ne peut pas être considéré au même niveau qu'un bug, car la première part d'une intention et la seconde est un contre-effet d'un développement (et d'une mauvaise batterie de tests).

Bref, je crois en effet que de la formation doit être donnée aux employés en cause ici.
c'est le traitement en interne qui a eu pour résultat l'envoi de la missive qu'il considère comme un bug. Non pas la missive en elle même.

Oui, les employés qui s'occupe de la partie protection de la marque doivent recevoir une formation, voir être suivi par un mentor en interne pour apprendre comment Canonical apprécie ce qui est autorisés et ne l'est pas.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 11/11/2013 à 22:11
il est rare de nos jours de voir un chef d'entreprise s'excuser
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 3:02
Bonne initiative de la part de Mark Shuttleworth. C'est une bonne idée que de calmer le jeu. Canonical y est sans doute allé trop fort, mais en même temps défendre la marque "Ubuntu" est aussi leur devoir.

À noter au passage qu'il permet à Canonical de se racheter une image. Ce n'est peut-être qu'une goutte d'eau dans un océan mais c'est toujours ça de pris.

Dommage cependant qu'il ait reculé sur l'Open Source Tea Party. Il n'a pas à s'excuser d'avoir dit ses quatre vérités aux détracteurs d'Ubuntu.

Citation Envoyé par gretro Voir le message
Hmmm, je ne suis pas d'accord avec le monsieur. Un avis de mise-en-demeure ne peut pas être considéré au même niveau qu'un bug, car la première part d'une intention et la seconde est un contre-effet d'un développement (et d'une mauvaise batterie de tests).
On ne peut pas comparer une cause et une conséquence. Par contre on peut comparer un mauvais choix juridique avec un mauvais code, ou bien les conséquences désastreuses des causes pré-citées. On s'aperçoit alors que l'analogie de Shuttleworth est particulièrement appropriée.

Citation Envoyé par gretro Voir le message
Bref, je crois en effet que de la formation doit être donnée aux employés en cause ici.
C'est d'ailleurs ce que dit Shuttleworth :

Citation Envoyé par Mark Shuttleworth
In this case, the wrong action was taken – a new employee was clearly not properly briefed about policy and sensitivities in a key audience for the company (bad).
Je n'aimerais pas être à la place de cet employé. Il a dû prendre cher en interne.

Citation Envoyé par imikado Voir le message
il est rare de nos jours de voir un chef d'entreprise s'excuser
Faux. Les Japonais sont passés maîtres dans cet art.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 10:02
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Le bouton existe. Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, il existe une section "Vie Privée" dans les paramètres d'Ubuntu. Il est possible d'y désactiver la recherche en ligne. Encore mieux, il est possible de choisir les services pour lesquels on autorise la recherche (services en ligne si on autorise la recheche en ligne, mais aussi les services hors-ligne). On ne peut donc pas dire que l'utilisateur n'a pas la main sur ses données.
L'option de recherche est activée par défaut, ce qui veut bien dire qu'on cherche à piéger l'utilisateur.

Citation Envoyé par air-dex Voir le message

Voir Canonical se faire descendre pour quelque chose où ils sont plutôt irréprochables commence à être pénible. Je rappelle qu'Amazon ne sait pas QUI recherche moiNuCourantSurLaPlage.png .
Ah bon ? On transmet les informations sur une requête avec une IP, mais c'est anonyme. L'espoir fait vivre...
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

Canonical est là pour protéger l'anonymat de l'utilisateur face aux services commerciaux (qui nous traquent, qui nous espionne, "qui nous" <faire son démago ici>. C'est ton choix si tu préfères passer par un navigateur où le service t'enverra des cookies traqueurs ou bien que TOUTES tes recherches sur le Dash soient directement envoyées au service commercial qui t'identifiera clairement (sans passer par les serveurs de Canonical donc). Mais n'empêche que ce choix n'est pas très respectueux de la vie privée et que Canonical ne l'a pas fait.
Canonical n'est manifestement pas là pour "protéger l'anonymat de l'utilisateur face aux services commerciaux", et est lui-même un "service commercial".
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

L'acte en lui-même est condamnable mais leurs raisons sont légitimes. Canonical a toujours fait ce qu'il fallait pour protéger la vie privée de ses utilisateurs (cf. plus haut) et ils se font critiquer pour ça.
Je ne vois pas ce que les raisons de Canonical ont de plus légitimes que celles de Google. Dans les deux cas, il s'agit de tracer l'activité des utilisateurs au mépris de la vie privée pour faire du pognon.
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

C'est un formidable outil. Avoir accès à tout le contenu de son ordinateur en tapant une poignée de lettres est juste génial. Sans elle Unity ne vaudrait pas grand chose. Mais avec elle Unity est juste la meilleure interface Linux existante, loin devant sa version au rabais "Gnome Shell" et les Gnome 2/Classic/Flashback et autres Xfce avec leurs barres horizontales qui donnent l'impression d'étouffer.
Ca se discute. Vu le sauve-qui-peut devant Ubuntu à cause de ça, j'aurais tendance à dire que ton avis sur le côté "formidable" est loin d'être partagé.
Citation Envoyé par air-dex Voir le message

Cette recherche unifiée n'a rien avoir avec le libre. Au contraire c'est bien de voir qu'une telle fonctionnalité est libre. Le reste n'est qu'une polémique sur des raisons plus ou moins factices (surtout depuis l'arrivée des Smart Scopes).
Effectivement, avec cette "fonction", Ubuntu n'a plus rien à voir avec le libre, mais comme ce logiciel est un logiciel open-source et non libre, ça ne change pas grand chose. Et, non, cette fonctionnalité n''est pas libre, par définition.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 10:10
Je pense qu'il y a un malentendu fondamental dans cette histoire, qui vient du fait que le public attend un comportement éthique de la part d'acteurs de l'open-source. Il s'agit de la confusion classique entre libre et open-source, dont il faudra bien sortir un jour si on veut avancer. Les méthodologies open-source n'impliquent pas du tout une éthique particulière. Et on en fait le constat aujourd'hui. D'ailleurs, l'intervention de Shuttleworth le confirme : il est prêt à écouter "toutes les critiques techniques".
Avatar de nirgal76 nirgal76 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 11:07
Citation Envoyé par tigrou31 Voir le message
Je me suis détourné d'Ubuntu depuis qu'ils ont voulu imposer Unity .. et je regrette de moins en moins cette décision !

Il y a plein d'alternatives
J'ai essayé Cubuntu hier, ça m'a l'air pas mal, Ubuntu avec le choix de l'interface.
Avatar de BPiero BPiero - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 11:40
Mouais... Il essaie de sauver les meubles, encore de la com. C'est comme quand il y a une bavure policière en fait, on essaie toujours de nous faire gober que le 1/4 de s qui a précédé le coup de feu incriminé, l'agent fautif à cru voir que la victime avait une arme à la main, et que pour se défendre, il n'a fait qu'appliquer la procédure. Quant à la comparaison avec le dev, au rapprochement bug/faute éthique, il se fout de la gueule de qui Shuttleworth? Déjà "comparaison n'est pas raison", et puis si on veut comparer et bien il faut pas comparer avec un bug, parce que ça englobe toute faute de dev pratiquement. Mais pour la majorité des bugs, c'est une faute d’inattention, sans mauvaise intention au départ. La c'est une faute stratégique en communication, doublée d'une intention de départ bien mauvaise éthiquement parlant, vouloir protéger une fonctionnalité d'espionnage de l'utilisateur, en discréditant un lanceur d'alerte.
Bref il s'excuse de quoi le Shuttleworth? Il s'excuse de l'erreur de com, pas de son intention d'espionner l'utilisateur. La vraie question est: Que compte-t'il faire de ces données utilisateur? Je ne pense pas que ça ait un intérêt direct quelconque pour une boite comme spyonnical, donc il les revend. Que ceux qui en doutent me montrent le code du logiciel sur les serveurs de spyonnical, ou au moins la licence AGPL qui aurait du servir de preuve de leur bonne foi.
Avatar de BPiero BPiero - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 11:47
Mouais... Il essaie de sauver les meubles, encore de la com. C'est comme quand il y a une bavure policière en fait, on essaie toujours de nous faire gober que le 1/4 de s qui a précédé le coup de feu incriminé, l'agent fautif à cru voir que la victime avait une arme à la main, et que pour se défendre, il n'a fait qu'appliquer la procédure. Quant à la comparaison avec le dev, au rapprochement bug/faute éthique, il se fout de la gueule de qui Shuttleworth? Déjà "comparaison n'est pas raison", et puis si on veut comparer et bien il faut pas comparer avec un bug, parce que ça englobe toute faute de dev pratiquement. Mais pour la majorité des bugs, c'est une faute d’inattention, sans mauvaise intention au départ. La c'est une faute stratégique en communication, doublée d'une intention de départ bien mauvaise éthiquement parlant, vouloir protéger une fonctionnalité d'espionnage de l'utilisateur, en discréditant un lanceur d'alerte.
Bref il s'excuse de quoi le Shuttleworth? Il s'excuse de l'erreur de com, pas de son intention d'espionner l'utilisateur. La vraie question est: Que compte-t'il faire de ces données utilisateur? Je ne pense pas que ça ait un intérêt direct quelconque pour une boite comme spyonnical, donc il les revend. Que ceux qui en doutent me montrent le code du logiciel sur les serveurs de spyonnical, ou au moins la licence AGPL qui aurait du servir de preuve de leur bonne foi.
Avatar de laerne laerne - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/11/2013 à 11:52
Citation Envoyé par air-dex Voir le message
Dommage cependant qu'il ait reculé sur l'Open Source Tea Party. Il n'a pas à s'excuser d'avoir dit ses quatre vérités aux détracteurs d'Ubuntu.
Au contraire, c'est très bien. Non seuleument parce qu'il dit que « ses quatres vérités » n'étaient pas de lui, mais de la sorte :
— Il n'a pas l'air d'être un « Make money with open-source tea party »
— Il module son ton*: quand il s'énervera, on l'écoutera, contrairement à Stallman « qui rale un fois de plus ».
— Il ne massacre pas son image d'OS communautaire (c'est ce qu'il dit d'ailleurs dans son mot d'excuse. Fixubuntu est ok car ubuntu est communautaire).
Tu ferais bien de calquer la retenue de Shuttleworth que de le pousser à faire des faux pas sentimentaux.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil