Canonical, acteur de l'open source, use des droits de marque contre un site
Qui critique les fonctions d'Ubuntu portant atteintes à la vie privée

Le , par Hinault Romaric

21PARTAGES

9  0 
Canonical s’attire de nouveau les foudres de la communauté de l’open source.

Critiqué pour les choix et le modèle de développement adoptés pour la célèbre distribution Linux Ubuntu, Canonical a brandi la carte de ses droits de propriétés intellectuelles pour intimider le détenteur d’un site Web qui fournissait une solution pour remédier à une fonctionnalité polémique du système d’exploitation.

La fonction en question, introduite avec Ubuntu 12.10 Quetzal Quantal, ajoute des liens de suggestions sponsorisés Amazon vers des sujets rattachés lorsqu’un utilisateur lance une recherche d’un fichier, une application, etc. (en local ou sur le Web) à partir de son bureau.

Avec Ubuntu 13.10 Saucy Salamander, cette fonctionnalité a été étendue avec l’intégration de plusieurs autres services Web comme Google, Facebook, Reddit, Wikipedia, etc. La fonction de recherche unifiée d’Ubuntu permet en quelque sorte de tracer l’activité de l’utilisateur, car les requêtes transitent par les serveurs de Canonical à chaque recherche.

Cette fonctionnalité a été vertement critiquée par les acteurs du libre et les défenseurs de la vie privée. Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation (FSF), était allé jusqu’à qualifier Ubuntu de logiciel espion, invitant les utilisateurs d’Ubuntu à se tourner vers d’autres OS Linux.




Agacé par la recherche unifiée d’Ubuntu, Micah Lee, un expert reconnu pour ses travaux sur HTTPS Everywhere au sein de l'Electronic Frontier Foundation (EFF) et responsable de la Fondation pour la liberté de la presse, a lancé le site FixUbuntu.com, qui est constitué d’une page avec des instructions pour désactiver les fonctionnalités d’Ubuntu qui portent atteinte à la vie privée. « Ubuntu devrait protéger votre vie privée par défaut. Puisqu’il ne le fait pas, vous pouvez utiliser le code à gauche pour désactiver les parties invasives d’Ubuntu, qui portent atteinte à votre confidentialité », peut-on lire sur le site.

Micah Lee a reçu récemment une mise en demeure de Canonical, l’invitant à ne plus utiliser le logo d’Ubuntu, et la marque Ubuntu dans le nom de domaine, ce qui devrait inévitablement entraîner la fermeture du site ou une grosse perte d’audience. « Cela pourrait conduire à une confusion ou une association de votre site à Canonical ou Ubuntu », peut-on lire dans le mail de la société.

Micah Lee, qui estime que la demande de Canonical est contraire à l’éthique du logiciel open source, n’a pas tardé à riposter et à informer Canonical que bien qu’il accepte malgré tout de supprimer le logo d’Ubuntu sur son site, en aucune façon il ne changera le nom du site.

Pour lui, l’utilisation du terme Ubuntu et du logo sur son site est à titre nominatif, dont ne devrait pas constituer une violation de marque déposée.

Pour éviter toute confusion, Micah Lee a ajouté un message d’avertissement à son site : « Au cas où vous êtes soit 1) un idiot complet, ou 2) un avocat, ou 3) les deux, sachez que ce site n’est pas affilié ou approuvé par Canonical Ltd. Ce site critique Canonical pour certaines fonctions qui violent la vie privée des utilisateurs d’Ubuntu et enseigne comment les corriger. Alors, évidemment, le site n’est pas approuvé par Canonical. Et notre utilisation du terme Ubuntu est clairement descriptive. Il aide le public à trouver ce site et comprendre son message ».

Enfin, pour Micah Lee, le seul moyen de fermer son site est de supprimer les fonctionnalités incriminées dans Ubuntu.

Sources : FixUbuntu, Arstechnica

Et vous ?

Que pensez-vous d'une telle réaction d'un acteur de l'open source ?

Que pensez-vous de la recherche unifiée d'Ubuntu ? Va-t-elle à l'encontre du libre ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de germinolegrand
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/11/2013 à 23:40
A chaque fois qu'une boite essaye d'abuser de ses droits juridiques pour essayer de faire taire une critique qui la gêne, ça ne fait qu'amplifier très fortement le phénomène par le biais des médias indépendants (donc sur internet ça va très vite).

Ils le savent, ils le savent... et ils continuent, ils continuent .
11  0 
Avatar de coolspot
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/11/2013 à 16:47
Sans rentrer dans le ramdam de ce sujet à troll ou la plupart des e-journaux IT ce sont engouffrés. Tout ce qu'a voulu faire Ubuntu avec ce site c'est protégé sa marque pas en censurant le site mais en demandant de changer le logo et le nom de domaine tendancieux portant préjudice à la marque (fixubuntu fait croire qu'ubuntu aurait besoin d'un fix pour bien fonctionner alors que ce n'est clairement pas le cas)

Parce que tout le monde crie au scandale uniquement parce que c'est la mode de cracher sur Cannonical et Ubuntu comme ce fut le cas pour mandrake quelque années en arrière. Firefox ferait la même chose qu'on aurait pas tout un patacaisse (et il le fera ce n'est pas pour rien que Debian distribue Iceweasel qui est un firefox sans marque qui est la propriété de la fondation mozilla).

A noter que contrairement à certain intégriste du libre qui pensent avoir toujours raison et campé sur leur position (les polémique sur MIR) Mark Shuttleworth sait reconnaître ses tords (notamment pour son billet sur open tea party) : http://www.markshuttleworth.com/archives/1299

Bref certaine personnalité du libre comme la team Gnome ou certain dev KDE pourrait en prendre de la graine.
11  2 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/11/2013 à 20:36
Bonjour,

Je trouve la recherche unifié d'Ubuntu scandaleuse. J'ai l'impression que ce n'est qu'un moyen de vendre des fichiers croisés sur les recherches des utilisateurs ainsi que d'en profiter pour faire de la publicité pour Amazone.

Quand on recherche un fichier ou un programme sur son ordinateur, on s'en moque complètement des résultats d'Amazone ou de Google. On est assez grand pour aller rechercher nous-même sur internet si l'envie nous prend.

Il est aberrant que Canonical puisse récupérer le résultat de nos requêtes. C'est comme si dans Nautilus (explorateur de fichier), chaque nom de dossier était envoyé et analysé par Canonical pour nous proposer des liens Amazone.
La prochaine étape c'est quoi? Analyser le contenu de nos fichiers pour établir un profil-type de l'utilisateur ?
<troll>C'est une fonctionnalité commandée par la NSA ?</troll>

Bon, que Canonical sache que j'ai recherché mon fichier moiNuCourantSurLaPlage.png je m'en moque mais il n'empêche que cela ne les regarde en aucune façon.

Et puis bon, c'était trop difficile d'ajouter un checkbox/bouton pour rechercher ou non "sur le net".
9  2 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 11/11/2013 à 22:11
il est rare de nos jours de voir un chef d'entreprise s'excuser
6  0 
Avatar de tigrou31
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/11/2013 à 9:08
Je me suis détourné d'Ubuntu depuis qu'ils ont voulu imposer Unity .. et je regrette de moins en moins cette décision !

Il y a plein d'alternatives
5  2 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 10/11/2013 à 18:38
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Et puis ce n'est vraiment pas pratique d'aller pour chaque recherche activer/désactiver la fonctionnalité si on veut :
- l'activer pour rechercher "sur le net" ;
- le désactiver pour rechercher "sur l'ordi" ;
+1. C'est vrai que c'est pénible à régler et que Canonical aurait pu faire quelque chose de plus "user friendly". Surtout quand ta devise est "Linux for Human beings".

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Il installent une nouvelle fonctionnalité qu'ils activent pas défaut sans même prévenir l'utilisateur ou l'informer du fonctionnement.
Quand la fonctionnalité est sortie sur Precise, Canonical a dit que ce serait activé par défaut et que ce serait désactivable.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Mais Canonical peut savoir QUI (à peu de choses près grâce à l'adresse ip) recherche moiNuCourantSurLaPlage.png et rien nous assure qu'il ne revend pas ensuite ces informations (ou que la NSA y ai accès :troll: ).
Idem avec Amazon à ceci près qu'on est sûrs que la NSA y aura accès.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Et puis bon, dès qu'on cliquera sur le lien, si on suit ta logique, on se fera traquer donc au final cela revient à peu de choses près au même.
Sauf que tu ne vas pas cliquer sur tous les liens à chaque recherche. Si tu veux accéder à l'IDE IntelliJ et qu'il n'est pas dans tes raccourcis, tu vas ouvrir le Dash et commencer à taper le nom du programme dans la barre de recherche. Je sais pas toi mais moi quand j'ai déjà tapé "Intel" (peut-être même moins de lettres que ça) et que Unity me propose directement d'ouvrir IntelliJ IDEA en mode "Google j'ai de la chance !" (en appuyant directement sur Entrée donc), je ne vais pas m'amuser à aller cliquer sur tous les autres liens dont ceux d'Amazon me vendant des CPUs "Intel".

Bref tout ça pour dire que tu ne seras traqué que pour les recherches où tu cliques vraiment sur "le lien traqueur", c'est-à-dire une extrême minorité (enfin selon tes usages).

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
On ne fait pas une recherche sur internet pour trouver des fichiers qui sont sur notre propre ordinateur
Bien sûr que non. Il y a même une lentille Unity (lens) "Fichiers et Dossiers" dans le Dash pour ça. Elle est accessible avec le raccourci clavier "Super + F" ou bien en bas dans la barre de sélection des lentilles quand le Dash est ouvert. Cette lentille ne fait que chercher en offline les fichiers sur notre propre ordinateur sans envoyer quoi que ce soit à Canonical.

Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Je n'ai aucunement dit que le fait que les données transitent par Canonical avant de passer aux autres services commerciaux posait problème.
Le problème, c'est tout simplement l'envoi des ces données.
Pour qu'elles transitent il faut bien les envoyer.
3  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 12/11/2013 à 16:27
Ubuntu qu'on aime ou non, on ne peut dire qu'il ne fasse pas la promotion de GNU/Linux, il a permis via des partenariat de voir entre autre Dell vendre des ordinateurs sous GNU/Linux, dont le dernier en date: le dells XPS "developper edition"

Cette page également permettant de faire son choix d'ordinateur en toute sécurité http://www.ubuntu.com/certification/
3  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/11/2013 à 3:02
Bonne initiative de la part de Mark Shuttleworth. C'est une bonne idée que de calmer le jeu. Canonical y est sans doute allé trop fort, mais en même temps défendre la marque "Ubuntu" est aussi leur devoir.

À noter au passage qu'il permet à Canonical de se racheter une image. Ce n'est peut-être qu'une goutte d'eau dans un océan mais c'est toujours ça de pris.

Dommage cependant qu'il ait reculé sur l'Open Source Tea Party. Il n'a pas à s'excuser d'avoir dit ses quatre vérités aux détracteurs d'Ubuntu.

Citation Envoyé par gretro Voir le message
Hmmm, je ne suis pas d'accord avec le monsieur. Un avis de mise-en-demeure ne peut pas être considéré au même niveau qu'un bug, car la première part d'une intention et la seconde est un contre-effet d'un développement (et d'une mauvaise batterie de tests).
On ne peut pas comparer une cause et une conséquence. Par contre on peut comparer un mauvais choix juridique avec un mauvais code, ou bien les conséquences désastreuses des causes pré-citées. On s'aperçoit alors que l'analogie de Shuttleworth est particulièrement appropriée.

Citation Envoyé par gretro Voir le message
Bref, je crois en effet que de la formation doit être donnée aux employés en cause ici.
C'est d'ailleurs ce que dit Shuttleworth :

Citation Envoyé par Mark Shuttleworth
In this case, the wrong action was taken – a new employee was clearly not properly briefed about policy and sensitivities in a key audience for the company (bad).
Je n'aimerais pas être à la place de cet employé. Il a dû prendre cher en interne.

Citation Envoyé par imikado Voir le message
il est rare de nos jours de voir un chef d'entreprise s'excuser
Faux. Les Japonais sont passés maîtres dans cet art.
2  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/11/2013 à 10:10
Je pense qu'il y a un malentendu fondamental dans cette histoire, qui vient du fait que le public attend un comportement éthique de la part d'acteurs de l'open-source. Il s'agit de la confusion classique entre libre et open-source, dont il faudra bien sortir un jour si on veut avancer. Les méthodologies open-source n'impliquent pas du tout une éthique particulière. Et on en fait le constat aujourd'hui. D'ailleurs, l'intervention de Shuttleworth le confirme : il est prêt à écouter "toutes les critiques techniques".
3  1 
Avatar de plawyx
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/11/2013 à 13:44
Citation Envoyé par imikado Voir le message
il est rare de nos jours de voir un chef d'entreprise s'excuser
Il est bien obligé d'essayer de rattraper le coup: il ne faut pas oublier que la Ubuntu ne caracole plus en tête des distributions. Ce n'est pas très bon pour sa boîte alors, un buzz en plus......

Enfin, qu'est-ce qu'on est bien sous Debian : on avance à notre rythme depuis 20 ans, mais on avance.
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web