William C. Lowe, le créateur de l'IBM PC est décédé,
Son appareil avait contribué à l'essor de Microsoft et Intel

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior

William C. Lowe, le père du PC, a rendu l’âme le 19 octobre 2013 à la suite d'une crise cardiaque. Ce qu’on retient de ce grand homme est qu’il fut celui qui a donné à IBM son tout premier ordinateur personnel destiné au grand public.

Dans les années 70, Big Blue a pratiquement le monopole de la construction des mainframes pour les grandes entreprises et les gouvernements, mais un marché semble lui résister encore, celui de l’informatique personnelle, milieu dans lequel Apple a pris une sérieuse avance.

Chez IBM, même si on veut vraiment s’investir dans l’informatique personnelle, on ne sait trop à quel saint se vouer. Pour les dirigeants, il faudra beaucoup de temps pour produire un tel périphérique. Alors que d’un autre côte les concurrents gagneront une avance considérable.

C’est là qu’intervient l’audace et le génie d’un ingénieur de test produit d’IBM, William Lowe. Il pense pouvoir fournir le premier ordinateur personnel d’IBM en un an seulement.

Il propose à l’entreprise de laisser les sentiers battus du propriétaire, qu’ils ont arpentés jusque-là, pour adopter une philosophie beaucoup plus ouverte. Il demande alors à sa firme de produire son premier ordinateur personnel en assemblant divers éléments produits par des compagnies différentes.

Le 12 août 1981, le premier PC d’IBM, de nom de code 5150, voit le jour et coûte 1565 dollars. C’est un immense succès en termes de vente. Les compagnies comme Intel et Microsoft, qui étaient jusque-là dans l’ombre, vont profiter de ce succès pour émerger. En effet 5051 est équipé d’un processeur Intel et du système d’exploitation MS-DOS.

Cependant, la philosophie ouverte qui a permis la création du 5150 a aussi un revers. Elle a permis la création de ses clones par des entreprises concurrentes, comme Dell et HP, et a ainsi donné naissance à d’autres concurrents.

IBM a ainsi fait face par la suite à une concurrence rude, et Lowe a essuyé des critiques acerbes. L’homme à qui on jetait des fleurs quelques temps avant commençait à recevoir les pots.

Conséquence, il quitte IBM pour Xerox en 1988, malgré le poste de président de la division des systèmes qu’il occupe depuis deux ans. Par la suite il rejoint une firme spécialisée dans la construction d’avions privés appelée GulfStream Aerospace.

Source : NY TIMES

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de GeoTrouvePas GeoTrouvePas - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 12:24
J'ose même pas imaginer ce que serait l'informatique d'aujourd'hui si cet homme n'avait pas militer pour le développement d'une solution libre...
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 13:29
William C. Lowe, le père du PC,

En fait ce serait plutôt "William C. Lowe, le père de l'IBM PC;

L'article en anglais est un peu plus juste sur ce point.
Avatar de psychadelic psychadelic - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 14:03
Citation Envoyé par GeoTrouvePas  Voir le message
J'ose même pas imaginer ce que serait l'informatique d'aujourd'hui si cet homme n'avait pas militer pour le développement d'une solution libre...

Et encore, si
Gary Kildall préféra faire un tour en avion par un temps idéal au lieu de venir à la rencontre des commerciaux d'IBM

Microsoft aurait difficilement vu le jour !

http://www.visionfutur.com/histoire_...e-1976_cpm.htm
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 15:43
A l'époque tout était propriétaire et d'évolutivité très limitée. Apple était très cher et complètement verrouillé. Les premiers PC étaient les plus mauvais ordis du moment, ils faisaient pitié à côté d'un Atari. Mais ils avaient un atout de vainqueur : ils étaient ouverts. Du coup ils ont évolué très vite et, même maintenant, tout y est interchangeable, les boîtiers ont juste gagné en largeur pour pouvoir y loger les hénaurmes ventirads de Noctua, mais on n'a jamais de souci pour y installer une alim, une carte mère, etc. Les PC restent indémodables, évolutifs et, finalement très économiques alors qu'avec ces saloperies de portables un clavier en panne (ou un moniteur) oblige, la plupart du temps, à tout jeter.

Donc un grand merci posthume à Mr William C. Lowe.
Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 16:18
Citation Envoyé par Chauve souris  Voir le message
Les premiers PC étaient les plus mauvais ordis du moment, ils faisaient pitié à côté d'un Atari. Mais ils avaient un atout de vainqueur : ils étaient ouverts..

On voit que tu ne devais pas être bien grand en disant que les premiers PC faisaient pitié à côté d'un Atari.
A l'époque en 1981, il ne devait y avoir chez Atari que l'Atari 400 à clavier sensitif et l'Atari 800 qui ne valait pas l'Apple II.
Les grands meneurs en 1980 étaient l'Apple II et le Tandy TRS80 model III.
Sue l'Apple II, le processeur était un vieux 6502 qui ne faisait pas le poids fâce à un Intel 8088 et 8086.

Le seul problème c'est qu'IBM ne croyait pas à l'avenir du micro-ordinateur en créant L'IBM PC par une petite équipe à Boca Raton en Floride.
Si IBM a laissé le champ libre à Intel et Microsoft c'était aussi par manque de temps pour créer un OS de droits IBM ainsi qu'un processeur IBM.
Ce n'est que plus tard vers 1987 avec le PS/2 qu'IBM a créé un bus propriétaire sur ses machines différent du bus ISA du PC-AT et différent du bus EISA utilisé par les clones (dont Compaq).
A préciser qu'outre MS-DOS il y avait DR-DOS de Digital Research et PC-DOS d'IBM...
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 16:48
Citation Envoyé par psychadelic  Voir le message
Microsoft aurait difficilement vu le jour ! :mouarf

Vu que la maman de Bill était très haut placée et avait des contacts avec IBM, ça m'étonnerait beaucoup. Mais bon, on saura jamais ce qui aurait pu arriver.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 01/11/2013 à 12:45
Citation Envoyé par KEKE93  Voir le message
On voit que tu ne devais pas être bien grand en disant que les premiers PC faisaient pitié à côté d'un Atari.
A l'époque en 1981, il ne devait y avoir chez Atari que l'Atari 400 à clavier sensitif et l'Atari 800 qui ne valait pas l'Apple II.
Les grands meneurs en 1980 étaient l'Apple II et le Tandy TRS80 model III.
Sue l'Apple II, le processeur était un vieux 6502 qui ne faisait pas le poids fâce à un Intel 8088 et 8086.

C'est mimi de me rajeunir mais j'avais, quand même, 39 ans quand j'ai reçu mes premiers PC (pas d'IBM) dans ma boutique en 1986. Lecteurs de disquettes 5"1/4 et disques durs RLL de 10 à 20 Mo. MS-DOS 2.11. Le mode graphique couleur était immonde (je ne me rappelle plus de son nom) et j'y préférais le mode monochrome Hercules. C'est de cela que je parle quand je le compare aux Atari de l'époque et aux Amiga. Outre le graphisme, le son était inexistant (l'actuel mini HP qui ne sert qu'à faire des bips quand ça va mal) alors qu'il était assez abouti, à l'époque, sur les Atari et les Amiga sur lesquels les premiers programmeurs de musique de synthèse ont appris à faire des modules.
Offres d'emploi IT
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil