Les FAI britanniques bloquent l'accès à 21 sites de partages
Suite à une décision de justice prise par la Haute cour

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Suite à une requête déposée par la British Phonographic Industry, le lobby britannique des majors de la musique les six principaux fournisseurs d’accès à Internet du pays (BSkyB, BT, Everything Everywhere, TalkTalk, Virgin Media et O2) ont reçu l'ordre de bloquer l'accès a une vingtaine de sites soupçonnés d'être liés à un partage illicite de musique sur internet.

La British Phonographic Industry ( BPI ) qui défend les intérêts de l'industrie britannique du disque, s'est exprimé par la voix de son directeur général Geoff Taylor : « Nous avons demandé à ces sites d'arrêter leurs infractions aux droits d'auteur mais malheureusement ils ne l'ont pas fait et nous n'avons pas eu d'autre choix que de faire une demande devant les tribunaux. ». Il a ajouté par la suite que le juge en charge du dossier avait « examiné les preuves et déclaré que les FAI ne devaient pas permettre d’accéder [à ces sites] ».

Parmi les sites concernés se trouve Abmp3, BeeMP3, Bomb-MP3, eMP3world, FileCrop, FilesTube, MP3Juices, MP3lemon, MP3Raid, MP3skull, NewAlbumReleases, RapidLibrary, 1337x, BitSnoop, ExtraTorrent, Monova, TorrentCrazy, TorrentDownloads, TorrentHound, TorrentReactor, et Torrentz. Une liste noire qui peut être complétée par The Pirate Bay, Kat, H33t et Fenopy qui faisaient déjà l'objet d'un blocage.

Toutefois il s'agit d'une solution superficielle puisque de nombreux utilisateurs de ces sites sont en mesure de passer outre ce type de blocage systématique, tandis que d'autres se rabattront sans doute vers des sites concurrents ayant échappé à cette sanction.

Source : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Cette méthode peut-elle s'avérer efficace sur le long terme ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 10:25
C'est un coup dans l'eau de la part de l'industrie du disque.

Il existe des façons simples de passer outre ces blocages. Donc cela n'arrêtera pas les "pirates".

Et puis quelque part, cela renforce l'image actuelle qui est que les "majors" sont des "voleurs" et qu'ils ne proposent pas d'offres légales satisfaisante.

Si l'offre légale était suffisante (c'est à dire exhaustive et bon marché), le piratage n'aurait plus lieu d'être.

Mais bon... les majors sont restés coincés au temps des CD-audio et ont loupé le virage de la dématérialisation. Et plutot que de tourner le volant pour se remettre sur la route, ils essayent de changer le tracé de la route... bon courage à eux. C'est voué à l'échec.
Avatar de Kiiwi Kiiwi - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 13:14
Aux dernières nouvelles c'était Youtube le site le plus utilisé pour télécharger des musiques. Je vois mal Youtube être bloqué...

@Carhiboux
Ils n'ont pas loupé la dématérialisation (plus aujourd'hui). Quant aux prix, les tarifs de Deezer ou Spootify sont plus qu'acceptables.
A 10€ par mois avec Deezer tu as l'illimité sur PC/Smartphones/tablettes et en hors ligne. On peut pas dire que 10€ par mois ce soit un prix exorbitant.
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 15:30
Si ce sont les DNS des FAI qui bloquent il y a d'autres DNS libres. D'ailleurs on utilise pratiquement jamais les DNS de son FAI car ils sont toujours trop lents. Moi la musique de "d'jeun'z" ne m'intéresse pas mais j'ai testé vite fait quelques sites prohibés et j'y accède sans souci. Mais je ne crèche pas chez Albion-la-Perdide. En plus ils roulent du mauvais côté
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil