Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Bitcoin ou comment investir 18 euros et récolter plus de 600 000 euros ?
L'histoire d'un jeune norvégien

Le , par Stéphane le calme

90PARTAGES

7  2 
En 2009, alors qu'il était encore étudiant, un norvégien du nom de Kristoffer Koch entend parler des bitcoins, la monnaie virtuelle qui permet de faire des achats sur Internet. Par curiosité, il décide de dépenser 150 couronnes norvégiennes (environ 18 euros) pour acquérir 5 000 bitcoins. Par la suite il a complètement perdu de vue son investissement, jusqu’au jour où les médias s'intéressent à cette monnaie qui a commencé à prendre de la valeur.

À sa grande surprise, ses 5 000 bitcoins ont pris de la valeur et représentent désormais 5 millions de couronnes norvégiennes (l'équivalent de 618 750 euros). Le temps de retrouver son login et son mot de passe oubliés, le jeune homme a décidé d'échanger un cinquième de ses fonds virtuels en couronnes norvégiennes pour acheter un appartement dans Toyen, un des quartiers les plus huppés d'Oslo. Il faut reconnaître qu'il a eu de la chance ; le bitcoin valait 13 dollars en avril, pour passer à 260 dollars et redescendre par la suite sous la barre des 100 dollars. Avec des fluctuations aussi importantes de son cours, le bitcoin peut être qualifié de monnaie spéculative.


La monnaie électronique décentralisée, conçue en 2009 par un anonyme se faisant appeler Satoshi Nakamoto, a plusieurs avantages parmi lesquels une indépendance de la valeur de la monnaie face à la politique des instituts d'émission. Le bitcoin peut s'échanger dans le monde entier, grâce à un ordinateur ou un smartphone, sans avoir recours à un intermédiaire bancaire. Pour effectuer une transaction, un internaute doit se créer un compte sur le site Bitcoin.org. Ce dernier génère alors une adresse unique pour chaque transaction durant laquelle une somme de bitcoins est envoyée d'une adresse vers une autre. Les bitcoins peuvent également être échangés contre d'autres monnaies grâce à différentes bourses d'échanges sur des sites Internet, comme MT.GOX. Sur d'autres sites, comme Bitcoinstore, il est possible d'acheter directement des biens avec cette monnaie.

Il faut croire que, malgré les multiples risques liés à l'utilisation de cette monnaie, le bitcoin gagne quand même en popularité. En effet, le premier guichet dédié à cette monnaie a été inauguré à Vancouver ; la toute première borne d'échange de la monnaie virtuelle bitcoin a été mise en service sur la côte ouest du Canada grâce à une législation fiscale plus souple. La machine rappelle aisément les distributeurs automatiques de billets. Elle permet aux clients de recharger leur compte libellé en bitcoins avec leurs dollars, ou de payer leurs consommations avec cette monnaie virtuelle à partir de leur smartphone.


Pour utiliser l'appareil, il suffira de poser sa main sur un scanner afin de s'identifier, pour ensuite choisir le montant de bitcoins que l'on souhaite acheter. Le distributeur imprimera alors un ticket sur lequel apparaîtra un code QR qui servira de porte-monnaie bitcoins. L'utilisateur glissera ensuite le ticket dans le distributeur, qui enverra la somme demandée à son adresse bitcoin.

Mike Yeung, étudiant en gestion ayant participé à la création du club bitcoin de l'université Simon Frase, explique que selon lui « les bitcoins font partie de l'avenir, car ils offrent une valeur et une efficacité maximales ». Une fois que l'usage de cette monnaie sera largement répandu, cela permettra « d'envoyer de l'argent dans le monde entier » sans les habituelles commissions de change, un peu « comme internet a permis aux gens de se parler » gratuitement. « La borne d'échange est une nouvelle étape », conclut-il.

Sources : NRK (traduction Google), The Guardian

Et vous ?

Avez-vous déjà utilisé des bitcoins ? Sinon, allez-vous le faire ?

Partagez-vous l'avis de Mike Yeung ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ledisciple
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 14:01
Je songe de plus en plus, l'année prochaine à payer mes impôts avec des Bitcoin ... Comme ça, avec un peu de chance, dans 4 ans, la dette de la France ne sera plus que du passé !!

9  0 
Avatar de Funky_Napalm
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 16:23
Le type va enfin pouvoir se payer une chemise de qualité!
7  0 
Avatar de Refuznik
Membre averti https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 14:06
Heureusement que tu cites ta source
Plus sérieusement le bitcoin à l'air de bien tenir.
1  0 
Avatar de Arnard
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 14:14
Si tu parles de la drogue, ne confonds pas silk road avec bitcoin. Si tu fais allusion à la dépréciation, c'est ce qui arrive aux bourses de temps en temps, une grosse variation sur un cours laps de temps. Bref rien de particulier...
1  0 
Avatar de Francis Walter
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 15:25
Moi je l'essaierai quand j'en aurai l'occasion
1  0 
Avatar de Frank1010
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 16:39
Déclarer des revenus de bitcoins :

http://benjamin.sonntag.fr/Bitcoin-e...ce-une-reponse
1  0 
Avatar de Kearz
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/10/2013 à 16:49

Bref, cette monnaie va un jour disparaitre, ce n'est pas régulé
C'est pas dit. Pour moi ça ne sera jamais un monnaie "viable" comme peut l'être l'euro ou le dollars. Par contre elle peut jouer un rôle, la logique BitCoin n'est pas mauvaise. (théoriquement)
Et quand on voit les méthodes de régulation des grandes monnaies mondiales, c'est pas forcement mieux. Le principe étant d'avoir une monnaie plus forte ou moins forte que son voisin pour favoriser ses échanges. C'est pas top.

Le principe d'une monnaie mondiale géré par des algorithmes est plutôt intéressante.

Maintenant si je devais parier mon argent sur le BitCoin ou sur les marchés, je choisirais les marchés. C'est plus simple de maîtriser des mécanismes connus.

Il y avait eu déjà des articles grand public sur le bitcoin en début d'année qui avait été suivi un crash du cours (-50%).
Et elle va rechuter d'ici peu. Je pense que le cours va augmenter subitement (si l'article tourne mondialement) parce qu'il va y avoir un grand nombre d'acheteur.
Et on va toucher le "haut" ce qui va forcement augmenter le nombre de vendeur et l'effet du prix qui chute va augmenter encore plus le nombre de vendeur ne voulant pas perdre leurs mises de départ.
Le plus intéressant serait d'être présent et de suivre le bitCoin pour savoir quand il aura toucher son plus bas et d'attaquer sur la deuxième vague.

Par contre c'est pas trop une pyramide de Ponzi vu que le système ne rémunère pas les présents avec l'argent des entrant. Ou alors j'ai pas compris cette Pyramide, on parle bien du système Madoff?
1  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 31/10/2013 à 16:00
L'expérience de ce jeune homme est heureuse pour lui, mais cela s'apparente à de la "cavalerie", tout comme les placements à un an super intéressants (l'exemple des frères Chomet). Les premiers clients en sortaient ravis avec leurs intérêts en clamant partout "Ca maaaarche !" car ils touchaient leurs intérêts sur le capital des nouveaux. Lesquels perdaient tout quand le château de cartes s'effondrait

S'il y avait une monnaie virtuelle sérieuse, donc indexée sur un panel de monnaies stables, elle n'aurait aucune raison de flamber spéculativement comme ça. Le but étant de faciliter des transactions commerciales, la monnaie ne devant pas être une fin en soit comme le dénonçait, bien avant Marx critiquant "le fétichisme de l'argent", Aristote qui inventa alors le concept de chrématistique.
3  2 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/11/2013 à 23:34
Citation Envoyé par CoderInTheDark Voir le message
Le bit coin fera peut être payer des frais dans l'avenir.
Il en fait déjà payer, et depuis toujours (5 satoshis par transaction, soit environ un millième de centime d'euro).

Mais si vous préférez une monnaie "viable", "non virtuelle", régulée, en laquelle on peut avoir confiance, vous pouvez utiliser celle-là :


(sous-titres en français)

... ou bien les euros (le principe est sensiblement le même).

Alors oui, le bitcoin est une solution intéressante pour se sortir de cette aberration totale qu'est notre système financier actuel. Certes tout n'est pas rose, mais à chaque critique qu'on peut lui faire on peut généralement répondre "oui, mais les monnaies traditionnelles aussi":

- Le bitcoin sert à des trafics illégaux : Les euros et les dollars aussi.
- Le bitcoin est virtuel : les monnaies traditionnelles le sont aussi.
- Certains se sont fait voler leurs bitcoins : je me suis aussi fait voler des vrais billets.
- Les bitcoins ne représentent aucune richesse : les billets non plus.
- Le cours du bitcoin est instable : et bien libre à vous d'acheter des dollars zimbabwéens, ou des cordobas nicaraguayens, ... ou des deutch marks !
2  1 
Avatar de phili_b
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/11/2013 à 11:02
Il n'y a certes pas assez de contrôles sur les monnaies d'état, des spéculations et j'en passe mais il y a surtout aucun contrôle du tout sur le BitCoin. Le seul fait que ça soit un algo qui gère tout seul dans son coin, plutôt qu'un humain ne me plait pas du tout.

Pour moi les utilisateurs de BitCoin sont un peu comme des joueurs de poker.
Sinon c'est marrant l'augmentation de la valeur du BitCoin ça me fait penser à certaines bulles financières.

Le seul intérêt des BitCoin serait de ne pas mettre tout ses œufs dans le même panier.
2  1