GRATUIT

Vos offres d'emploi informatique

Développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens
Postez gratuitement vos offres d'emploi ici visibles par 4 000 000 de visiteurs uniques par mois

emploi.developpez.com

Android serait un cauchemar pour les designers
La haute flexibilité de la plateforme remise en cause par un expert

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
À chacun son Android. Dave Feldman est un « Product Designer » avec un solide background dans le domaine de l’amélioration de l’expérience utilisateur. Pour cet expert, la haute flexibilité de la plateforme mobile de Google qui la rend attrayante est la pire des choses qui puisse être en termes de « Design ».

Pour étayer son point de vue, l’expert articule sa démonstration sur trois éléments principaux qui sont en relation directe avec la multitude de choix offerte aux utilisateurs des plateformes mobiles Android à savoir : la satisfaction des utilisateurs, l’ergonomie et la qualité du produit.

Feldman pense que la multitude de choix a un impact négatif sur ces trois éléments fondamentaux qui guident la phase de conception des produits. Son point de vue semble déroutant au premier abord. Comment est-ce que la multitude de choix peut avoir un impact négatif sur l’ergonomie d’un produit ou encore la satisfaction des utilisateurs ? N’entend-on pas très souvent : « plus il y en a, mieux c’est » ?

Feldman évoque une étude célèbre de 1995 réalisée pour des pots de confiture. La recherche démontre qu’en augmentant différentes options sur les pots de confiture, on note une diminution (de 85 %) de leur achat et non une augmentation.

Pour comprendre le paradoxe observé, l’expert cite Barry Schwartz l’auteur du livre « The Paradox of choice ». L’auteur démontre que le choix affecte les remords de l’acheteur.

De plus, l’expert pense aussi qu’une multitude de choix affecte de façon négative l’ergonomie d’un produit. L’autre idée communément répandue est que les meilleurs produits sont simples. Idée que l’expert approuve. Cependant, pour lui, la haute flexibilité d’Android est un ennemi de cette simplicité. Les meilleurs produits seraient ceux pour lesquels les utilisateurs sont en désaccord temporairement. « La satisfaction à long terme d’un utilisateur passe presque toujours par une phase temporaire de mécontentement », affirme celui-ci.

Une façon de dire que les designers compétents effectuent le meilleur choix possible pour les utilisateurs. En aucun cas l’utilisateur ne devrait se soucier de créer sa propre interface lui-même comme on lui en donne la latitude sous Android.

La qualité du produit subirait elle aussi l’impact négatif de la multitude de choix. Une haute flexibilité entraîne une multitude d’environnements d’exécution pour les applications, ce qui constitue un vrai problème pour la correction des bogues. En effet, la phase de débogage d’une application nécessite de reproduire aussi fidèlement que possible l’environnement applicatif dans lequel il s’est produit. Par conséquent, déboguer pour Android serait un casse-tête pour les développeurs.

Source : Six Revisions

Et vous ?

Êtes-vous d'accord avec l'expert ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 11:26
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Les meilleurs produits seraient ceux pour lesquels les utilisateurs sont en désaccord temporairement. « La satisfaction à long terme d’un utilisateur passe presque toujours par une phase temporaire de mécontentement », affirme celui-ci.

Android est un Linux-like, qui est par essence configurable, a l'inverse d'OS comme ceux d'Apple ou de Microsoft. Mais de la a dire que ces derniers sont mieux parcequ'ils ne sont pas configurables, je n'aurai pas osé.

On m'a toujours appris que lorsqu'on cree un logiciel, tout doit etre configurable, mais il doit etre utilisable immediatement, sans configuration, par le plus grand nombre.

Mais oui, ca demande plus de boulot que de faire une bouse statique qui deplaira aux utilisateurs qui finiront par s'y faire...

Question de point de vue en gros : soit le develeoppeur plie l'utilisateur a son logiciel, soit il se plie aux besoins et aux demandes de l'utilisateur.
Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 12:52
Android configurable, ça ne peut pas être autrement. Il est vrai que des systèmes comme microsoft ou Osx peuvent être considéré plus amicaux envers les consommateurs parce qu'on ne donne pas autant de choix, mais d'un autre côté, les gens veulent du matériel qui correspond à leurs besoins, à leurs goûts, vouloir faire des systèmes bloqué serait contre cette volonté, et l'argument du "système qui plait au plus grand nombre" se contre balance par le fait qu'on est pas 10 à acheter et consommer mais plusieurs dizaines de millions.
Après c'est comme en politique, soit on veut faire plaisir quitte à aller dans le mur, soit on veut faire les choses biens quitte à moins plaire.
Avatar de benyhex benyhex - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 13:31
Je pense qu'il a raison.

Aujourd'hui la plupart des gens qui achètent des smartphones sont des utilisateurs, ils cherchent à utiliser leur smartphone. On a un aspect biaisé car on fait partie d'une communauté de connaisseurs qui souhaitent faire plus que d'utiliser son smartphone.

Mais je donnerais un seul exemple de pourquoi je suis d'accord avec l'article.

Le bouton de paramètre. Sur androïd la flexibilité permet aux développeur de le mettre où ils souhaitent et du coup quand on veut modifier les paramètres on cherche ce bouton, et il peut être différent d'une application sur l'autre. L'absence de choix sur iOS ou WP permet de toujours savoir où ils se situent.

C'est juste un petit exemple qui montre l'absence de cohérence et par incidence la perte d'ergonomie dû à une flexibilité trop importante. Car iOS et WP voit une ergonomie globale de leur système là où androïd voit une ergonomie propre à chaque application.
Avatar de azmar azmar - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 13:41
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message

On m'a toujours appris que lorsqu'on crée un logiciel, tout doit être configurable, mais il doit être utilisable immédiatement, sans configuration, par le plus grand nombre.

Parfaitement d'accord !

Et j'ai l’impression que c'est ce qu'essai de dire l'auteur.

Il y a énormément d'options de configuration sous android qui permettent à l'utilisateur de faire à peut près ce qu'il veut.

Mais c'est au détriment (toujours selon l'auteur) d'une simplicité d'utilisation. Plus de menus navigables ect...

De ce que j'ai compris une faible palette d'options rassure l'utilisateur qui à l'impression de les maîtrisées.

Azmar
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 13:47
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Feldman évoque une étude célèbre de 1995 réalisée pour des pots de confiture.

On est bientôt en 2014 et on parle de smartphone , produit hautement technologique...
Du coup j'ai un peu plus de mal à prendre au sérieux ce qu'il raconte après :/

Citation Envoyé par benyhex  Voir le message
Le bouton de paramètre. Sur androïd la flexibilité permet aux développeur de le mettre où ils souhaitent et du coup quand on veut modifier les paramètres on cherche ce bouton, et il peut être différent d'une application sur l'autre. L'absence de choix sur iOS ou WP permet de toujours savoir où ils se situent.

Google propose des design guidlines , si tous les développeur les suivait scrupuleusement , on aurait sans doute beaucoup moins de difficulté à passer d'une appli à l'autre.
Autant Apple est parfois trop strict sur ses validation d'app autant Google ne valide rien du tout du coup on se retrouve avec tout et n'importe quoi. trouver le juste milieu serait sans doute pas mal.

En tant que développeur le seul truc que je trouve vraiment pénible sur android c'est la gestion des différentes densité d'écran. Sur IOS (si je ne me trompe pas) on est en en facteur de 2 , du coup il est assez simple de doubler une image pour avoir la version haute résolution. Dans android si on veux couvrir tout correctement il faut se taper du ldpi,mdpi,hdpi,xhdpi,xxhdpi avec des facteurs pas très clair à chaque fois. D'un autr ecoté ça force à éviter les images et à générer le plus possible des drawable via xml.
Avatar de azmar azmar - Membre averti https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 13:51
Citation Envoyé par gangsoleil  Voir le message
Question de point de vue en gros : soit le develeoppeur plie l'utilisateur a son logiciel, soit il se plie aux besoins et aux demandes de l'utilisateur.

Je ne pense pas que c'est ce qui est exprimé ici.

Je comprend plutôt ça comme :

Sois tu fait un buffet et théoriquement tout le monde y trouve son compte. Mais les plus timides/moins connaisseurs ne vont pas goûter à tout et vont trouvé un peu fade la mousse de canard.

Sois tu fait foie gras et tu estime que la plupart vont être très content, et tant pi pour les végétariens/amoureux des canards/allergiques et ceux qui préfèrent le saumon.

L'un et l'autre demande du boulot, ce n'est juste pas la même stratégie.

Azmar
Avatar de Hizin Hizin - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 14:22
Son premier point : zut, y'a du choix (à rapprocher du point 4).

Sur les possibilités offerte à l'utilisateur pour une action... son point est faux. Du moins, de la manière dont il l'amène.
And that list of choices only gets longer because each app you install adds itself to it.

Non, seulement celles qui prennent en compte ce genre de média, donc qui proposent un service que l'utilisateur souhaite ou demande. Si cela irrite l'utilisateur, charge à lui de supprimer les applications en trop...

En prime, cette vue ne se voit qu'une seule fois, le temps de choisir l'application et de cliquer sur "Toujours utiliser" (sauf pour les masos comme moi qui utilisent toujours l'autre bouton ).

Deuxième argument sur les pots de confiture : Android est le système le plus vendu. Ca répond à ce point à mon sens... si les gens n'étaient pas satisfait pour une quelconque raison, ils ne choisiraient pas ces téléphones, ou Android prendrait un autre tournant.

Le troisième point est juste hautain. Ou je le comprends mal.

Le quatrième point... je suis en désaccord moral avec ça, vu le nombre de personnes incapable de faire un choix que j'ai croisé (purement personnel).

Le cinquième point : Pour les applications, il y a les guidelines Google, qui sont simples ( http://developer.android.com/training/best-ux.html ). Elles suggèrent une uniformisation des ergonomies applications en les suivant, au minimum au niveau des usages.

Ceux qui pètent cette uniformisation, par contre, ce sont les designers, clients, développeurs... qui veulent des copies conformes des applications iPhone (majeure partie des cas), ou juste qui ne souhaitent pas s'intéresser aux guidelines d'applications Android et donc font n'importe quoi. Grosso-modo, il se blâme lui-même, de ce que je comprends.

Sixième point : enfin un point de simili-accord... qui tend à disparaître avec les applications ne supportant qu'Android 4+, et avec la mise en place des Google Play Services, mais qui sera encore présent pour plusieurs années avec les divers scrap-phone.

Faut savoir juguler son client, ses utilisateurs et soi-même, quand même, lors de la volonté de personnalisation de l'application.

J'ai l'impression qu'il critique la plate-forme (ce qui est toujours intéressant; les critiques négatives ou positives) sans s'être renseignée dessus... dommage.
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 15:55
Le postulat de la news semblait être attrayant s'il y avait d'autres arguments.
Mais là comparer des choix qui s'excluent entre eux (les pots de confitures) avec des choix qui ne s'excluent pas entre eux n'a pas de sens.

Toujours l'exemple de MS Office. Il y a une version où ne se déroulaient que les menus fréquemment appelés en cachant les autres, dépliables facilement, mais MS Office 2007 les cache dans les méandres. De même dans d'autres applis avoir un menu simple et un option complexe est une bonne chose.

Mais de prendre trop de décisions pour l'utilisateur je trouve ça pénible. L'utilisateur débutant a besoin effectivement d'une interface dépouillée sinon il rejette l'application, mais quand il monte en compétence ça devient gênant. J'avais vu 3DS Max et effectivement je trouve que l'abondance de menus et d'options nuit à son utilisation en tant que béotien, mais les confirmés en revanche réclament toutes ces options.

Mais bon il ne dit pas pourquoi la sobriété est mieux, il dit que le designer a forcément raison et que l'utilisateur doit s'incliner. Bizarre comme argument.
Avatar de thewyx thewyx - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 16:23
Perso je suis assez d'accord avec l'article.
La maîtrise de quelque chose d'aussi compliqué un ordinateur et/ou un OS donne un sentiment de pouvoir (faire ce que l'on veut). Plus compliquées sont les options plus grand est le sentiment de supériorité (d'avoir fait capituler un ennemi). Et il y en a qui aiment ça. Ce qui est drôle c'est que ça ne rime pas forcément avec efficacité, mais ce n'est pas grave, tant que ça procure l'impression de dominer son monde.
En parallèle il y a les possibilités offertes : nous sommes tous à chercher l'objet "qui fait le plus" pour se au final l'utiliser à moins. On achète plus un objet technologique pour ses options dont on ne se sert jamais que pour son utilité première avec pour argument "si j'en ai besoin je peux". J'ai une télé qui faire du Picture in Picture. Je ne m'en sert jamais, mais si je veux je peux et c'est rassurant. Elle fait la conversion 2D 3D, je ne m'en sert jamais, mais je l'ai au cas où. J'ai un navigateur intégré, c'est pourri, mais j'ai un navigateur intégré. C'est pareil pour les téléphones : si je veux je peux mettre un shell pour taper des commandes unix, ça ne me servira pas à grand chose pour téléphoner, mais Android le permet, pas iOS. Je peux mettre un fond d'écran animé qui pompe ma batterie, sur iOS je ne peux pas. Ce qui ne veux pas dire que je le ferai, mais je peux le faire, et c'est un plus qui fait qu'Android est supérieur à iOS.
Après la question du choix nuisible : tout à fait d'accord. C'est quoi la différence entre un S4 à 700 euros et un Android à 90 euros ? (si ce ne sont des options dont je ne me servirai pas mais que je suis prêt à payer pour avoir le sentiment de pouvoir). Prenez juste Samsung et comptez combien de modèles sont en ventes, comment choisir ? Rien que sur les S3 ou S4, combien de déclinaisons ? Ca donne le tourni.
Qui a le plus de chance de se tromper ? Celui qui doit choisi 1 sur 150 ou 1 sur 10 ?
Avatar de nirgal76 nirgal76 - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 17:03
Je me rappelle sous Windows d'un document de Microsoft appelé "User Experience interaction guidelines".
Je ne sais pas si sous Android il y a un équivalent de ces "bonnes pratiques de design d'interfaces utilisateurs", mais si c'est le cas, les développeurs sont largement en cause dans le fouillis que représente les applications android en terme d'ergonomie. Plus que l'OS lui même.
D’ailleurs, sous Windows, c'est pas souvent suivit non plus. Pourtant, ces règles existent pour faire que ce soit bien.
Un OS plus populaire attire forcément plus de mauvais développeurs. L'important n'est pas le choix mais ce que l'on en fait (tiens, ça me rappelle une pub à peu de chose près !).
La liberté n'exclue pas d'avoir des règles, c'est même conseillé, sinon, cela porte un autre nom que la liberté, ça s'appelle l'anarchie.
Mais l'absence de choix ne s'appelle plus la liberté, c'est la dictature (avec une pomme sur le drapeau...bon ça c'était pour le méchant troll honteux )
La multiplicité des options, c'est une possibilité pour personnaliser et ne pas avoir le même que les autres, je le vois plus comme ça que comme une envie de dominer le monde (point de vue que je ne partage pas du tout et que je trouve relevant de la psycho à 2 balles).
Offres d'emploi IT
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil