Deutsche Telekom voudrait créer un réseau internet national
Afin de protéger l'Allemagne de l'espionnage étranger

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Contrairement aux idées reçues qui mettent les Allemands dans la liste des Européens les plus sensibles à la question de la surveillance par internet, les résultats d’un sondage publiés par l’hebdomadaire Die Zeit ont indiqué que près d'un Allemand sur deux estime qu'il est légitime que les Etats surveillent l'Internet à titre préventif. 40 % des personnes interrogées approuvent le fait que les Etats surveillent les communications, 39 % s'y disent opposées.

Toutefois, les dernières révélations à propos des agissements de la NSA et de la possible mise sous écoute du téléphone portable d’Angela Merkel ont suscité la méfiance de la population qui s'était montrée attachée au respect de la vie privée. Au point où l'opérateur semi-public allemand Deutsche Telekom ambitionne de créer un réseau régional loin de la portée de l'agence américaine de renseignement.

Si Deutsche Telekom voulait contrôler à 100% les tuyaux, il faudra qu'une loi force tous les acteurs Web à utiliser des serveurs allemands. Mission qui semble difficilement réalisable car, comme le souligne un spécialiste de l’Université de Duisbourg, « il n’y a aucun précédent au monde d’un pays développé qui organise systématiquement le contournement des serveurs étrangers ».

En outre, la plupart des services que les Allemands utilisent au quotidien sont américains : de Gmail pour ses courriels en passant par le réseau social Facebook sans oublié le service de communication Skype. Difficile de s’en passer. Dan Kaminsky, un spécialiste américain de la sécurité en ligne, met en garde contre une balkanisation d’internet qui mettrait un coup d’arrêt à une énorme source de développement économique.

De plus, l'entreprise devrait convaincre tous les autres fournisseurs d'accès de rejoindre son initiative car le modèle d'Internet est basé sur un principe d'échange de trafic. Dans un contexte où la concurrence est très féroce, la réalisation de ce point reste elle aussi hautement improbable.

Au final, même si construire un réseau régional semble assez improbable, les leaders européens disposent d'alternatives. La France et l'Allemagne poussent notamment pour faire voter des lois plus dures sur la vie privée, qui protégeraient davantage les citoyens européens.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de dk dk - Membre actif https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 14:34
J'en pense que la tentation est grande pour les puissants de fragmenter internet pour mieux le contrôler. Et toutes les excuses sont bonnes visiblement, parce que franchement fallait oser : "les téléphones sont sur écoute, aller hop on crée un internet allemand". Tout le monde critique la Chine pour son internet coupé du monde, mais depuis le printemps arabe, ça cogite pas mal on dirait.
Avatar de GTSLASH GTSLASH - Inactif https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 15:02
Ils devraint pourtant etre bien placer pour savoir que de construire des murs et s'enfermer ne sert a rien. Que du contraire.
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 15:06
En Allemagne comme en France se pose d'abord et avant tout la question de savoir comment la NSA a pu accéder aux appels des abonnés de France Telecom / Deutsche Telekom. Parce que si on touille, je suis à peu près certain qu'on va tomber sur un complicité de haut niveau. J'ai un peu de mal à imaginer les barbouzes de la NSA en train de s'introduire nuitamment dans les relais téléphoniques au fin fond de la campagne normande ou bavaroise pour y mettre des mouchards. Et l'absence d'explication officielle sur les origines des fuites me semble finalement une réponse suffisamment explicite. Un député pour se dévouer et poser la question lors d'une séance de questions au gouvernement ?

Parce que là, effectivement, construire un réseau national va efficacement faire taire les citoyens et les empêcher de communiquer, mais l'effet sur l'espionnage par la NSA, le BND, la DGSE ou le GCHQ, je suis moins convaincu...
Avatar de Marco46 Marco46 - Expert éminent https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 17:50
Donc en résumé, pour protéger les allemands de l'espionnage de la NSA ils voudraient leur imposer une censure pire que la Chine ou de l'Iran.

Wouaou, ça se drogue à la dure chez les élites allemandes ...

En plus ils ont déjà un réseau internet national, ce qu'ils veulent c'est supprimer toutes les interconnexions avec les étrangers. C'est pas dans le programme du FN un truc pareil ? Après les étrangers nous envahissent on va avoir les bits étrangers nous envahissent

On veut des bits français !!!
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 18:54
On pourrait leur vendre notre Minitel !

En plus cela rééquilibrerait (un peu) notre balance commerciale
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 9:42
Ca ressemble à un cas d'école d'application de la stratégie du choc, telle que décrite par Naomi Klein : les gens sont sous le choc des révélations d'Edward Snowden, c'est le moment de leur vendre des mesures encore pire en les faisant passer pour la solution au problème initial.
Avatar de Miistik Miistik - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 10:00
C'est surtout strictement inutile !

Les tuyaux Internet comme vous dîtes n'ont pas vocation à être nationaux.

L'affaire PRISM (connu) et les autres ne découle pas de cet article mais bel et bien d'une volonté d'un ou plusieurs états de se la faire à sa sauce sur un truc à vocation internationale.

En gros, c'est comme la bombe nucléaire.
A la base, c'est pour dissuader mais pour pas citer, on l'a testé en grandeur nature sur l'être humain ...
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 17:51
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Ca ressemble à un cas d'école d'application de la stratégie du choc, telle que décrite par Naomi Klein : les gens sont sous le choc des révélations d'Edward Snowden, c'est le moment de leur vendre des mesures encore pire en les faisant passer pour la solution au problème initial.

C'est bien justement ce que fait les Etats-Unis depuis 12 ans après le choc du 11 septembre 2001. Et visiblement ça marche très très bien chez eux
Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/10/2013 à 21:14
Contrairement aux idées reçues qui mettent les Allemands dans la liste des Européens les plus sensibles à la question de la surveillance par internet, les résultats d’un sondage publiés par l’hebdomadaire Die Zeit ont indiqué que près d'un Allemand sur deux estime qu'il est légitime que les Etats surveillent l'Internet à titre préventif. 40 % des personnes interrogées approuvent le fait que les Etats surveillent les communications, 39 % s'y disent opposées.

Faudrait poser la même question aux chinois.
Avatar de Johnny P. Johnny P. - Membre actif https://www.developpez.com
le 01/11/2013 à 9:23
Cela ne fonctionnera pas ,les gens utilisent pour la plupart des services américains et même avec un réseau national ils utiliseront des sites américains.

Il faudra plutôt des concurrents européens à commencer par un moteur de recherche.
Offres d'emploi IT
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil