Les américains manifestent contre l'espionnage de la NSA
Ils exigent d'une seule voix de «débrancher Big Brother»

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

1  0 
Des manifestants se sont réunis en grand nombre au pied du Capitole à Washington pour protester contre les programmes de surveillance des télécommunications mis en œuvre par la National Security Agency (NSA). Ils réclament une nouvelle loi réformant les programmes de surveillance de la NSA, jugés attentatoires à la vie privée. L’événement était organisé par une alliance d’une centaine d’associations et de sociétés baptisée « Stop Watching Us » (« Arrêtez de nous surveiller »). Les organisateurs ont estimé à près de 5 000 le nombre de participants. Parmi eux, des militants de gauche mêlés à des conservateurs du Tea Party.

« Je me considère comme un conservateur et aucun conservateur ne veut que son gouvernement collecte des informations à son sujet, les conserve et les utilise », expliquait Michael Greene, un participant. Une autre manifestante, Jennifer Wynne, a déclaré que « ces derniers mois, on a appris tellement de choses au sujet des atteintes (à la vie privée), de l'absence totale de contrôle et de la surveillance massive du moindre détail de nos vies. Et nous devons dire aux élus du Congrès qu'ils doivent faire quelque chose. »

Douze ans après l'adoption du Patriot Act voté après le 11 septembre pour élargir les compétences des services de renseignement dans le domaine de la surveillance des communications, ces manifestants viennent demander la fin de « l’espionnage américain » et des « mensonges ».

Les manifestants ont remis au Congrès une pétition signée sur internet par plus de 575 000 personnes et exigeant que les parlementaires « révèlent toute l’étendue des programmes d’espionnage de la NSA », chargée des interceptions des communications.

« Ce ne sont pas seulement des Américains qui sont pris dans ce filet. Nous devons résister au nom du reste du monde également », a lancé depuis la tribune Craig Aaron, président de Free Press, l’un des organisateurs. Selon lui, « il ne s’agit pas d’une question de droite ou de gauche, mais de bien et de mal ». « Maintenant nous voulons des actes » poursuit-il. « Pour la première fois (NDLR : depuis le début de cette polémique), nous voyons les gens se rassembler pour défendre leur vie privée », se réjouit Trevor Timm, 28 ans, membre de l’Electronic Frontier Foundation (EFF), l’une des organisations membres de Stop Watching Us.

« Nous appelons le Congrès à agir immédiatement pour mettre fin à cette surveillance et pour fournir un exposé public et complet des programmes de collecte des données de la NSA et du FBI », écrit Stop Watching US dans sa lettre adressée aux élus du Congrès publiée sur internet.

Pour l'administration Obama ainsi que de nombreux parlementaires, les programmes de la NSA sont essentiels pour la sécurité des États-Unis. Ils précisent en outre que ces programmes sont soigneusement contrôlés par le Congrès et la justice. Toutefois, rappelons qu'en août dernier le président Barack Obama avait annoncé une série de mesures pour assurer plus de transparence dans les programmes de surveillance, notamment la collecte des métadonnées téléphoniques.

Source : Stop Watching Us

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 14:22
J'en pense que la propagande officielle, qui affirmait que les citoyens étasuniens soutenaient massivement la surveillance, vient d'en prendre un grand coup dans l'aile !
Avatar de stephgil29
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 14:39
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
J'en pense que la propagande officielle, qui affirmait que les citoyens étasuniens soutenaient massivement la surveillance, vient d'en prendre un grand coup dans l'aile !
Maintenant, 575000 signatures, ça ne fait que 0.18% de la population des Etats Unis... On ne peut pas classer cela dans la catégorie du rejet massif non plus
Avatar de Nathanael Marchand
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 15:10
Citation Envoyé par stephgil29 Voir le message
Maintenant, 575000 signatures, ça ne fait que 0.18% de la population des Etats Unis... On ne peut pas classer cela dans la catégorie du rejet massif non plus
En France, 5000 personnes dans la rue, c'est une manif qu'a fait un flop
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 16:04
Citation Envoyé par stephgil29 Voir le message
Maintenant, 575000 signatures, ça ne fait que 0.18% de la population des Etats Unis... On ne peut pas classer cela dans la catégorie du rejet massif non plus
C'est sûr que si tu pars du principe que tout le reste de la population approuve...
Avatar de Kiiwi
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 16:10
Les américains manifestent contre l’espionnage de la NSA,
ils exigent d'une seule voix de «débrancher Big Brother»
Ils veulent débrancher Google?
Avatar de stephgil29
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 16:29
Citation Envoyé par Traroth2 Voir le message
C'est sûr que si tu pars du principe que tout le reste de la population approuve...
Ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit. Je dit juste que ce n'est pas non plus une "révolution".
Maintenant, quant on connait un peu les states, il faut voir que la bas un membre de la branche la plus extrémiste de l'UMP passerait presque pour un socialiste...
Donc quand la population considère que la sécurité du pays est en jeux, ils sont très peu à s'insurger de pratique "douteuse".

Maintenant j'aimerai savoir ce qu'aurai fait la plupart des chefs d'état s'ils avaient eu les moyens colossaux des Etats Unis entre les mains ? Auraient ils joué les saintes nitouches comme ils le font ou auraient ils profité de l'énorme avantage que ça pouvait leurs apporter?

Ce qui m’impressionne, c'est qu'une nation puisse sans soucis espionner en masse nos communications sans que notre gouvernement ne puisse s'en apercevoir. Je nous savais à la ramasse en matière de cyberdefense mais la je suis sur le cul...
Avatar de azmar
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 17:27
Citation Envoyé par stephgil29 Voir le message


Ce qui m’impressionne, c'est qu'une nation puisse sans soucis espionner en masse nos communications sans que notre gouvernement ne puisse s'en apercevoir. Je nous savais à la ramasse en matière de cyberdefense mais la je suis sur le cul...
Ou que notre gouvernement est au courant et qu'ils s'en tapent...

Si l'EU en avaient quelque chose à faire et que nous étions réellement dans une démocratie cette affaire aurais eu d'énormes répercussions sur la scène internationale.

Là pour le moment ?

Seul le brésil semble prendre des mesures un peu plus restrictives. Mais personnes ne parle d'embargo ou de boycott...

Azmar
Avatar de Francis Walter
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 17:30
Personnelement, je pense que les personnes que les manifestants devraient attaquer le plus sont Microsoft et Google!
Avatar de Nathanael Marchand
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 17:53
Citation Envoyé par azmar Voir le message
Ou que notre gouvernement est au courant et qu'ils s'en tapent...
En fait, on a aussi un Echelon Français, mais bon...
Avatar de laerne
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/10/2013 à 21:21
Citation Envoyé par azmar Voir le message
Mais personnes ne parle d'embargo ou de boycott...
Boycotter sur-le-champ les USA ? Pour quoi faire ? Retrouver un belle récession comme en 2008 et 2011 ?

Je crois que l'initiative de l'EU d'arrêter de transmettre les données bancaires au US était un premier pas dans le bon sens. Ce n'était qu'un premier pas, d'accord. Il n'est arrivé que très lentement parce qu'on bel et bien dans une démocratie...
Des solutions plus efficaces ont a être trouvée je suis d'accord. Mais un boycott aurait d'affreuse conséquences économiques pour l'UE aussi et n'empêcherais pas les américains de nous espionner (le boycott entre de si gros partenaire économique, c'est le jeu de celui qui retient sa respiration le plus longtemps…). Voire même ça leur serait une justification qu'ils se doutaient qu'on était des « traitres » et pas des « alliés »…
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web