Carl Icahn fait à nouveau pression sur Apple
Le milliardaire veut forcer le lancement d'un programme de rachat d'actions de 150 milliards de dollars

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le milliardaire Carl Icahn met encore plus de pression à l'équipe dirigeante d'Apple. Dans une lettre adressée au patron d'Apple Tim Cook et rendue publique jeudi dernier, il affirme détenir 4,73 millions de titres Apple, une position qu'il chiffre à 2,5 milliards de dollars. Cela représente un près de 0,7% du capital du groupe.

Dans sa lettre, Carl Icahn précise avoir augmenté sa participation depuis son annonce de l'entrée au capital d'Apple en août dernier. Il ajoute avoir « l'intention d'en acheter davantage ». L'investisseur réitère son appel en faveur d'un lancement immédiat par Apple d'un programme de rachat d'actions de grande envergure au prix unitaire de 525 dollars, pour un total de 150 milliards de dollars. Il estime qu’une telle opération pourrait porter l’action du fabricant à 1 250 dollars d’ici trois ans.

Tout en reconnaissant que ce volume serait « sans précédent », il fait valoir qu'il est « approprié et gérable relativement à la taille et à la solidité financière de l'entreprise » et que cela aurait un effet positif sur le cours de Bourse qu'il juge sous-évalué. Cette opération aurait pour conséquence de supprimer du circuit les actions rachetées, faisant mécaniquement augmenter la part des actionnaires restant au capital, Carl Icahn en tête.

« Une sous-évaluation irrationnelle aussi spectaculaire que celle-ci est souvent une anomalie à court terme. Le temps est mûr pour un rachat d’actions important mais l’opportunité se présentera pas indéfiniment » précise-t-il dans sa lettre.

Bien qu'il ait déclaré «  il n'y a rien qui soit de court terme dans mes intentions  », le WSJ appelle à la prudence car «  Icahn a souvent pris à revers les entreprises qu'il convoitait  ».D'ailleurs un lobbyiste qui a travaillé pour plusieurs entreprises ciblées par Icahn explique que «  le scénario est toujours le même. Il prend une part significative du capital, on lui propose un siège au conseil, il commence à poser des questions, met le PDG sur la sellette et, ensuite, c'est tout le conseil qui finit par s'interroger.  ». En août dernier Carl Icahn avait failli déposséder Michael Dell de son entreprise.

Source : lettre de Carl Icahn , WSJ

Et vous ?

Tim Cook a-t-il du souci à se faire selon vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de CoderInTheDark CoderInTheDark - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 27/10/2013 à 17:39
C'est un financier, avant tout.
Il agit comme un parasite.
Une fois sa prise de bénéfices, faiteil s'en va, et tant pis s'il a mit le zouc dans la boîte.
Ce n'est pas la première fois qu'il veut mettre la main sur une partie de la trésorerie de Apple .
Après Dell et Apple à qui le tour ?
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 29/10/2013 à 17:14
Citation Envoyé par Shuty  Voir le message
Je ne connais pas sa vie, mais si il a bossé pour et sans voler son prochain, son argent lui revient tout comme le respect.

Aucun travail ne permet de mériter ce type de fortune. Et la richesse ne rend pas respectable. Être riche à ce point est au contraire méprisable, parce que ça montre que ce type n'hésite pas à marcher sur les corps pour s'enrichir. Personnellement, je crache à la gueule des types comme lui, qui sont le seul véritable problème de notre société. Rien de plus qu'un parasite.
Avatar de rawsrc rawsrc - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 9:08
Je vais vous expliquer comment ce mec et Apple vont gagner sur tous les tableaux (c'est une communauté d'intérêts, leur discours c'est du baratin).

Comme toute société experte en optimisation fiscale qui se respecte, Apple dispose théoriquement d'une montagne de liquidités (> 100 milliards de dollars). Le seul problème c'est que du fait de l'optimisation fiscale, ce trésor est logé dans plusieurs paradis fiscaux et pour pouvoir mener à bien une opération de rachat d'actions de cet envergure, théoriquement, Apple n'a pas d'autre choix que de rapatrier ce magot aux USA.
Or dès que l'argent franchira la frontière, les sommes deviendront imposables au vu du droit fiscal américain et de ce fait, l'administration fiscale va s'empresser prélever son dû. Impensable du point de vue des financiers.

Voici comment la magie de l'optimisation fiscale va éviter cette catastrophe : la maison mère va s'endetter en émettant des obligations sur les marchés financiers. Avec cet manne, Apple pourra financer entièrement son programme de rachat d'actions et cerise sur le gâteau : les frais et charges liés à cette émission d'obligations sont intégralement déductibles des bénéfices à venir. En conséquence, Apple qui ne payait déjà pas beaucoup d'impôts n'en paiera plus du tout sur les 10 prochaines années.

Et tout le monde sera content : les actionnaires qui auront récupéré leur mise plus un "petit" bénéfice, les souscripteurs des obligations sans risque qui s'assurent une rente et la maison mère qui d'une pierre deux coups, aura optimisé rien qu'avec une seule et unique opération : sa gestion financière et surtout son niveau d'imposition en le ramenant à zéro (tout ça : légalement bien entendu).

Elle est pas belle la vie ???
Avatar de Trillot Trillot - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 01/11/2013 à 16:11
Citation Envoyé par rawsrc  Voir le message
Je vais vous expliquer comment ce mec et Apple vont gagner sur tous les tableaux...

Tu ne fait que répéter ce qu'Icahn propose dans sa lettre, ni plus ni moins.

A ce jour il semble bien que Tim Cook n'ait pas l'intention de le suivre, bien au contraire. L'intérêt de Icahn pour le cash d'Apple doit bien l'emmerder: on connait les façons de faire du bonhomme!!!

Tu fais simplement un procès d'intention à Apple dont tu méconnais les pratiques.
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Spécialiste systèmes informatiques qualité et référent procédure H/F
Safran - Ile de France - Colombes (92700)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil