Taïwan : Samsung condamné pour ses campagnes de dénigrement envers HTC
L'entreprise « regrette vivement » la décision de la FTC

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Suite à une plainte déposée par HTC au mois d'avril dernier, les autorités taïwanaises chargées de la concurrence ( Fair Trade Commission) ont ouvert une enquête sur les pratiques marketing de Samsung. Le constructeur était accusé d'avoir discrètement recruté des personnes (des blogueurs, des étudiants mais aussi des employés) via sa filiale Opentide pour publier des articles négatifs sur les produits de son concurrent.


Ces personnes auraient alors publié des commentaires acerbes et auraient parfois inventé des défaillances sur les modèles de téléphone proposés par HTC comme la gamme HTC One tout en recommandant de se tourner vers l’achat de téléphones Samsung, présentant ces derniers comme smartphones de meilleure qualité. HTC a vite repéré le pot aux roses et s'est empressé de saisir les autorités compétentes pour mettre un terme à cette campagne médiatique.

Samsung qui risquait alors 25 millions de dollars taïwanais d’amende (environ 835 000 dollars US) n'a été condamné qu'à versé moins de la moitié soit 10 millions de dollars taïwanais (environ 246 000 euros). « C’est le premier cas de cette nature à Taïwan : une entreprise qui avance camouflée pour s’en prendre à ses concurrents », a commenté le porte-parole de de la Commission pour le Commerce Juste en charge de l’enquête.

La branche taïwanaise de Samsung s'est contenté de déclarer que l’entreprise « regrettait vivement » la décision de la justice et a indiqué mener l’enquête pour que des mesures soient prises et « que soit maintenue sa crédibilité ». Pourtant, alors que l'enquête était ouverte, Samsung avait déjà reconnu en avril dernier sur sa page Facebook regretter cette technique qui « sème le trouble dans l’esprit du consommateur ».

Cet incident est loin d'être un cas isolé. Au mois de janvier, la FTC de Taïwan avait déjà condamné Samsung à payer 7 385 euros pour publicité mensongère. Pour plus de précision Samsung avait été accusé de laisser penser à tord que l'appareil photo de son Galaxy Y Duos GT-S6102 était équipé d'un auto focus ainsi que d'un flash. En septembre 2012, le groupe fut également impliqué dans une affaire de collusion sur le prix des lecteurs DVD aux côtés de Sony, LG et Philips.

Source : FTC (Google Translate)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de yahiko yahiko - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 18:01
Samsung, c'est un peu la mafia coréenne a elle toute seule...
Offres d'emploi IT
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil