Vos recrutements informatiques

700 000 développeurs, chefs de projets, ingénieurs, informaticiens...

Contactez notre équipe spécialiste en recrutement

39% des projets informatiques aboutissent dans les délais et budgets impartis
Forrester suggère aux développeurs une autre façon de penser

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Forrester Research, spécialiste des études de marché sur l'impact des technologies dans le monde des affaires, a publié un rapport qui révèle une déconnexion entre l'informatique et l'entreprise. Sur les 474 responsables informatique d'entreprise dont les employés se compte par milliers, seuls 39% d'entre eux ont pensé que leurs structures informatiques internes avaient la capacité de finaliser régulièrement des projets dans les délais et le budget. D'ailleurs moins de la moitié (43%) estiment que leurs structures ont collaboré avec les entreprises sur les stratégies de l'entreprise et l'innovation.


Parmi les obstacles qu'ils ont rencontrés, 56% d'entre eux estiment que le plus important se retrouve dans des exigences utilisateurs en constante évolution sur des projets déjà en traitement. La moitié estiment être surchargés de travail et finir donc par essayer de trop en faire à la fois. Plus d'un tiers (34%) estiment qu'ils manquent de directives exécutives claires, tandis que 34% déplorent le manque de talent de développeur adéquat.

Côté satisfaction, moins de la moitié des décideurs IT ont eu un retour favorable quant au développement des applications mobiles à l'intention de leurs clients. En revanche la plupart ont retrouvé le sourire une fois qu'il était question d'expérience utilisateur sur les d'applications web.


Les développeurs se montrent eux aussi très insatisfaits par leurs départements. Moins de la moitié d'entre eux estiment que leurs départements informatiques répondent à leurs besoins technologiques ou encore a une compréhension de leurs besoins pour mener à bien leurs tâches.


A la lumière de tous ces éléments, les auteurs du rapport font des recommandations pour permettre d'améliorer la collaboration entre la technologie et le monde des affaires. Pour eux, les équipes de développement d'applications ne devraient pas se limiter à la création d'applications, mais devraient aussi tenir compte de leur impact sur les entreprises et ainsi considérer le tableau dans son ensemble. Ils devraient orienter leurs décisions en prenant en considération des paramètres comme les objectifs de l'entreprise, l'expérience client, les processus d'affaires, les employés, la technologie, l'architecture et l'intégration; se rassurer que chacune des milliers de technologie, processus d'affaires, et les décisions concernant l'interface utilisateur soient liés à la fois au bon plaisir des clients et au service des objectifs de l'entreprise.

Ils proposent aux équipes de développement de :

  • prendre la responsabilité avec une pensée d'intégration : une pensée d'intégration requiert des équipes de développement de visualiser le tableau dans son ensemble et d'accepter la responsabilité non seulement de la conception des applications mais de leur impact positif ou négatif sur l'entreprise ;
  • concevoir des tâches avec des personnes qui comprennent à la fois les affaires et la technologie ;
  • mesurer chaque décision de conception en se basant sur son impact sur l'expérience utilisateur.


Source : Effective UI (au format PDF)

Et vous ?

Est-il fréquent ou occasionnel que vous finissiez un projet informatique dans les délais et le budget ?

Que pensez-vous des recommandations de Forrester ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ctxnop ctxnop - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 11:50
Je n'ai même pas lu l'article, le simple sous-titre m'en dissuade.
C'est toujours la faute du développeur, jamais celle du commercial qui vends des choses infaisables ou dans des délais délirants. Jamais celle du chef de projet qui promet des délais toujours plus court et impose des choix techniques alors qu'il ne sait même pas écrire un hello world dans le langage utilisé par l'équipe.

Bien évidemment que le développeur à des responsabilités dans les retards et les dépassement de budget, mais c'est toujours la même chose, quand une entreprise va mal elle demande un audit qui va systématiquement pointer du doigt le gars en bas de l'échelle : on ne dénonce pas l'incompétence de ceux qui nous payent.

Bref, avec un tel sous-titre, je n'ai pas envie de lire le reste de l'article, aussi bon/juste/impartial soit-il.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 12:46
Est-il fréquent ou occasionnel que vous finissiez un projet informatique dans les délais et le budget
On arrive généralement à finir dans les délais, mais c'est souvent en travaillant plus d'heures/jour que prévus

Après je comprends le problème des deux cotés: coté utilisateur , il est toujours difficile d'imaginer une interface, c'est en l'utilisant que l'on se rent compte des choses non ergonomiques...
Et coté développeur, forcément, la charge estimée en début de projet ne cesse d'augmenter

Ce que l'on fait pour limiter ceci, c'est d'être itératif et force de proposition: on critique et modifie les maquettes (par expérience) avec leur accord, et l'on donne la main à l'utilisateur pour tester au fur et à mesure que l'application est développée (livraison de micro lots)
Avatar de yimson yimson - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 13:19
Merci à Forrester Research pour ces statistiques, cela permet de mieux comprendre comment évolue les travaux des développeurs.
Mais seulement, un projet informatique qui n'aboutit pas, est-ce toujours la faute du développeur?
J'embraye ici dans le même sens que ctxnop, pour dire, qu'il faudrait que nos chef de projet et nos managers soient des personnes qui ont été aussi à la feuille de l'arbre.

Je pense que les entreprises devraient comprendre que ils existent d'autres entreprises dédiées dont le métiers est de développer des logiciels et de faire aussi de l'intégration (SSII), au lieu de faire développer leur produit en interne, il serait préférable de sous traiter cette tache afin qu'elle soit réalisé proprement car pour les SSII c'est leur métier.

Concernant, les recommandations de Forrester, je me rends compte qu'elles résument le fait que les exigences utilisateurs sont au centre du développement d'un logiciel et que le produit est au finish destiné à l'utilisateur. Une fois de plus, les directions informatiques doivent externaliser les développements de logiciels vers les SSII, car ce sont les SSII qui ont la compétence et les qualifications nécessaires car elles sont dédiées.
Avatar de yahiko yahiko - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 15:12
Je n'aime pas trop le titre qui réinterprète grossièrement le contenu de l'enquête.

Il ne s'agit pas de 39% des projets qui aboutissent dans les clous, mais d'une opinion partagée par 39% de responsables informatiques. A partir de là, nous ne sommes plus dans le domaine des faits, mais des croyances.
Avatar de plawyx plawyx - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 16:47
Citation Envoyé par ctxnop  Voir le message
C'est toujours la faute du développeur, jamais celle du commercial qui vends des choses infaisables ou dans des délais délirants. Jamais celle du chef de projet qui promet des délais toujours plus court et impose des choix techniques alors qu'il ne sait même pas écrire un hello world dans le langage utilisé par l'équipe.

Tout est dit
Avatar de kremvax kremvax - Membre averti https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 16:50
Citation Envoyé par ctxnop  Voir le message
C'est toujours la faute du développeur, jamais celle du commercial qui vends des choses infaisables ou dans des délais délirants. Jamais celle du chef de projet qui promet des délais toujours plus court et impose des choix techniques alors qu'il ne sait même pas écrire un hello world dans le langage utilisé par l'équipe.

Tiens, on bosse dans la même boite??
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 17:12
Citation Envoyé par ctxnop  Voir le message
Je n'ai même pas lu l'article, le simple sous-titre m'en dissuade.
C'est toujours la faute du développeur, jamais celle du commercial qui vends des choses infaisables ou dans des délais délirants. Jamais celle du chef de projet qui promet des délais toujours plus court et impose des choix techniques alors qu'il ne sait même pas écrire un hello world dans le langage utilisé par l'équipe.

Bien évidemment que le développeur à des responsabilités dans les retards et les dépassement de budget, mais c'est toujours la même chose, quand une entreprise va mal elle demande un audit qui va systématiquement pointer du doigt le gars en bas de l'échelle : on ne dénonce pas l'incompétence de ceux qui nous payent.

Bref, avec un tel sous-titre, je n'ai pas envie de lire le reste de l'article, aussi bon/juste/impartial soit-il.

Oui, pareil ma SSII veut que je délivre à terme une version par semaine alors que déjà souvent les specs sont foireuses, je trouve des énormités chaque jour. En plus, de ça le réseau interne a été monté par des singes mongoliens, je veux bien bosser mais il faudrait déjà que je puisse me connecter au contrôleur de sources etc. Du grand n'importe quoi, le chef de projet ex dev est mauvais dans ce métier mais il veut absolument être chef de quelque chose, il fait des trucs super chiant du genre, modifier les sources (en créant des bugs bien entendu sinon ce n'est pas marrant) et check-in le tout sans faire get-latest avant ... et là le mec t'écrase des heures de boulot .

Sur un autre projet les commerciaux ont vendu des choses techniquement impossible à un client le tout avec des délais tirés par les cheveux. Verdict mon collègue à du tout refaire en MVC, et le délais vendu de 15 jours a été explosé il en est à 25 et il n'a pas fini . Il est tellement gavé que maintenant il arrive tout les jours à 14h parce que de toute façon 95% du temps il n'y a pas le net, et le réseau interne fonctionne mal ou pas du tout
Avatar de Cincinnatus Cincinnatus - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 18:15
Contrairement à yimson (
Je pense que les entreprises devraient comprendre que ils existent d'autres entreprises dédiées dont le métiers est de développer des logiciels et de faire aussi de l'intégration (SSII), au lieu de faire développer leur produit en interne, il serait préférable de sous traiter cette tache afin qu'elle soit réalisé proprement car pour les SSII c'est leur métier.

) je pense que nombre de développements gagnent à être réalisés en interne, par des équipes connaissant l'entreprise / administration cliente.
Ainsi, les développeurs connaissent les équipes fonctionnelles concernées, les équipes sont (relativement) stables et il n y a pas de surfacturation .

Tous les logiciels ne doivent pas être réalisés par des usines logicielles ; une bonne part répond à des besoins plus ou moins spécifiques. Après, libre aux équipes rencontrant un besoin proche de partager certains dévs en coopérant entre elles ou même en open source.
Avatar de Cincinnatus Cincinnatus - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 18:25
Citation Envoyé par ctxnop  Voir le message
Je n'ai même pas lu l'article, le simple sous-titre m'en dissuade.
C'est toujours la faute du développeur, jamais celle du commercial qui vends des choses infaisables ou dans des délais délirants. Jamais celle du chef de projet qui promet des délais toujours plus court et impose des choix techniques alors qu'il ne sait même pas écrire un hello world dans le langage utilisé par l'équipe.

Bien évidemment que le développeur à des responsabilités dans les retards et les dépassement de budget, mais c'est toujours la même chose, quand une entreprise va mal elle demande un audit qui va systématiquement pointer du doigt le gars en bas de l'échelle : on ne dénonce pas l'incompétence de ceux qui nous payent.

Bref, avec un tel sous-titre, je n'ai pas envie de lire le reste de l'article, aussi bon/juste/impartial soit-il.

J'ai rencontré le cas d'un développement à livrer 2 mois après la demande, alors que nous étions fermés 3 semaines en été...
La direction proposait de faire appel à un prestataire externe. Le temps de le trouver, de le mettre au fait de la demande (avec les responsables fonctionnels qui s'absentent), puis qu'il réalise le dév et la reprise des données, on aurait explosé les délais... (cf la loi de Brooks)

Alors les SSII pour ces situations :
Avatar de Arnard Arnard - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 26/10/2013 à 21:55
Alors, travailler en fonction du retour/ressenti client, c'est très bien, sauf que le user final, tu le vois jamais, vu que tu as toujours une couche MOA qui pense à la place de l'utilisateur et qui néglige de lui demander son avis... Le nombre de fois qu'on m'a dit :
- ça c'est débile
- ça, ça aurait été mieux comme ça
- ça, ça nous manque ...
Offres d'emploi IT
(H/F) INGENIEURS ETUDES ET DEVELOPPEMENT CHEZ EDITEUR
STUDIO RH - Nord Pas-de-Calais - Lille (59000)
Développeur php symfony
Kobaltt - Pays de la Loire - Laval
Chef de projet exploitation web
CetSI - Ile de France - Puteaux (92800)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil