Le Parlement européen préconise la suspension d'un accord avec Washington sur les données bancaires
PRISM en est la cause principale

Le , par Stéphane le calme

83PARTAGES

4  0 
Mercredi 23 octobre le Parlement européen a adopté en session plénière, à une courte majorité (280 voix pour, 254 contre, 20 abstentions), une résolution non contraignante demandant la suspension de l'accord sur la transmission de certaines données financières de l'Union européenne vers les Etats-Unis.

Entré en vigueur en août 2010 dans le cadre du programme de traque du financement du terrorisme (TFTP) , cet accord prévoyait de donner aux Etats-Unis l'accès à un certain nombre de données financières transitant par la base de données de la Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication (Swift). Toutefois le Parlement avait défini des normes restrictives nécessaires à la protection des données. Ainsi, les demandes de Washington devaient être motivées et suffisamment précises pour réduire au minimum le volume des données transmises.

Seulement, la presse a parlé de l'espionnage par la NSA des données bancaires de citoyens de l'UE gérées par l'entreprise belge SWIFT. Pour le Parlement, si ces informations étaient prouvées, « ces activités constitueraient une violation claire de l'accord entre l'UE et les États-Unis».

Même si le Parlement n'a pas de compétences formelles pour engager la suspension ou la dénonciation d'un accord international, « la Commission (européenne) devra agir si le Parlement retire son soutien à un accord particulier », indique la résolution.

Au nom de la protection des données privées, le Parlement européen pourrait remettre en cause d’autres textes ; notamment l’accord PNR (Passenger Name Record), adopté en 2012, qui oblige les compagnies aériennes à livrer aux États-Unis des informations sur les passagers qui voyagent entre les deux continents. Les eurodéputés ont également demandé à la commission parlementaire Libertés civiles, justice et affaires intérieures (Libe) de mener une enquête sur les activités de la NSA en Europe. Un préalable avant d’éventuelles mesures de rétorsion.

Source : Actualité Parlement européen , TFTP

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 13:41
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Qu'en pensez-vous ?
Que ça va faire rire les russes et les cubains, de voir la guerre froide entre "alliés" !
7  2 
Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 13:47
Et toi, Jon Shannow, tu suggères quoi ? Que l'Europe s'abaisse servilement devant les Etats-Unis en lui léchant les chaussures pendant qu'elle se laisse plumer ?
6  7 
Avatar de Hotgeart
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 13:59
Ah ce n'est pas ce qu'on fait deja Chuck_Norris ?
5  1 
Avatar de HardBlues
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 14:15
Justement c'est une bonne occasion pour changer...
5  0 
Avatar de beekeep
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 14:53
Il ne faut pas confondre le gouvernement américain qui profite de ces accords pour accéder à ces données en respectant les conditions d'accès et la NSA qui pirate tout ce qu'elle peut pour tout exploiter.

La NSA est hors de contrôle du gouvernement américain.

Ça changera peut-être si le gouvernement comprend que l'agence devient néfaste pour lui et ses habitants.
2  3 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 14:53
Citation Envoyé par Chuck_Norris Voir le message
Et toi, Jon Shannow, tu suggères quoi ? Que l'Europe s'abaisse servilement devant les Etats-Unis en lui léchant les chaussures pendant qu'elle se laisse plumer ?
J'ai pas dit ça, mais je trouve la situation plus cocasse qu'autre chose, c'est tout. Tout le monde espionne tout le monde depuis la nuit des temps, et là, parce qu'un "traitre" balance un truc connu de tous, mais ignoré par chacun, on en fait du bruit dans les journaux TV, et puis (on fait croire qu') on prend la chose au sérieux, le Président de la France appelle La Maison Blanche, et même la Chancelière Allemande appelle la Maison Blanche - ça fait classe - et pendant ce temps, les usines ferment, les riches sont toujours plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, on augmente les impôts parce que c'est plus facile que de se battre contre la finance (de toutes façons c'est elle qui paie les politiques, alors, on va pas la faire chier, hein ! Ho !).

Bref, on s'indigne de voir un cheveu dans la soupe, mais du fait qu'il n'y a pas plus de soupe... Alors désolé, mais ça me fait rire (jaune, bien sûr).
2  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 15:13
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
[B][SIZE="4"]Le Parlement européen préconise la suspension d'un accord avec Washington sur les données bancaires

Chiche !

Toucher au portefeuille, c'est probablement la seule chose qui permettrait au gouvernement etats-unien (et aussi a la NSA) de comprendre que ce qu'ils ont fait n'est pas acceptable.
6  0 
Avatar de Chuck_Norris
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 15:30
Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
Tout le monde espionne tout le monde depuis la nuit des temps
C'est un fait, la plupart des grands pays ont un service de renseignements.

Par contre, est-ce que tous les pays surveillent les autres pays de la même manière et avec les mêmes moyens ? J'en doute. Il est plus que probable que les Etats-Unis, de part leur main-mise sur les technologies de pointe, est très probablement beaucoup plus efficace et ambitieux côté espionnage que d'autres pays, France y compris.

Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
et là, parce qu'un "traitre" balance un truc connu de tous, mais ignoré par chacun, on en fait du bruit dans les journaux TV, et puis (on fait croire qu') on prend la chose au sérieux [...]
Il est possible qu'en effet tout ceci soit une comédie pour faire du bruit. Mais il est aussi tout à fait possible que les Etats victimes estiment que des limites ont été réellement franchies, limites qu'ils n'ont pas à leur connaissance franchies eux-même.
4  0 
Avatar de faucheuse
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 17:25
Perso je vois plus loin, ca commence a être le gros bordel dans les pays capitalistes, à tous les niveaux (finance, politique, travail ...) et il n'y'a pas 36 solutions à la situation actuelle.
* Une révolte des peuples (cf Bresil) mais on en reviendras au meme point, ca ne calmera que 5 à 10 ans
* Un changement du systeme (et ca les "grands" de ce monde ne le feront pas, ca leur ferait leur fric/pouvoir)
* Faire en sorte que les gens rejettent la faute sur autre chose, mette leur colère autre part, et que si révolte il y'a ca ne sera pas contre LEUR gouvernement ... et c'est exactement ce qui est en train de se passer. Les médias sont en train de nous monter contre les états unis, le peuple américain va monter au créneau contre les europpéens (cf les journaux americain The Times etc ... lors de la réaction de la France au sujet de PRISM) guidé par les médias.
Brace Yourselves, Cold War is coming !
1  2 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/10/2013 à 18:13
Au nom de la protection des données privées, le Parlement européen pourrait remettre en cause d’autres textes ; notamment l’accord PNR (Passenger Name Record), adopté en 2012, qui oblige les compagnies aériennes à livrer aux États-Unis des informations sur les passagers qui voyagent entre les deux continents.
Avoir moins d'infos sur qui rentre sur leur sol, voilà qui devrait améliorer leur prétendue lutte contre le terrorisme ! Ils ont tout gagné en agissant ainsi
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web