Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Kiosque robotisé : la presse papier peut-elle innover en imitant la VOD ?
Un système pour imprimer le magazine/journal sur demande est-il viable ?

Le , par imikado

83PARTAGES

2  0 
Et vous qu'en pensez-vous ?
C’est une idée intéressante, testée en suède depuis le mois de juin par la société Meganews.
Depuis quelques années, on peut lire des dirigeants de magazine/journaux papier se plaindre d’internet: se plaignant de voir leur ventes chuter.

Un point sur le contexte
Une chose à prendre en compte, c’est le risque que prennent les journaux/magazines à chaque numéro: ils doivent avoir une ligne éditoriale à la fois originale mais également tempéré pour essayer de vendre un maximum d’exemplaires.
Mais pour vendre, il faut d’abord produire et c’est là où ils préfèrent et incitent leur clients à s’abonner.
Les abonnées ce sont des exemplaires déjà vendus, alors que les kiosques c’est un pourcentage d’exemplaires de perdu.
Ils savent qu’ils vont produire plus que ce qu’ils vendront, mais ils doivent en même temps imprimer en masse pour bénéficier d’économies d’échelle.
Et ils doivent également produire pour être le plus visible possible sur un maxium de kiosques.

La presse spécialisée, la première impactée
Si vous souhaitez vendre un maximum il vous faut cadrer vos articles pour répondre au plus grand nombre.
Pour la presse spécialisée (informatique,graphisme,photo…) c’est encore un autre débat: ils savent qu’ils ont un public plus restreint et malgré tout doivent vendre leurs exemplaires plus cher:
Ils éditent moins d’exemplaires donc ne peuvent bénéficier d’économies d’échelles, et parce qu’ils éditent moins, ils gagnent moins d’argent avec les encarts publicitaires (elle dépend de l’audience)
C’est un cercle vicieux et non seulement ils savent qu’ils doivent vendre plus cher, limitant encore plus leur public (magazine GNU/linux/informatique autour de 6 euros)
Mais en plus ils doivent produire assez pour être visible dans un maximum de point de vente.
Et avec toutes ses contraintes, ils doivent susciter l’intérêt à chaque exemplaire pour ne pas rester avec trop d’exemplaires sur les bras.

Quand le physique s’inspire du numérique
L’idée ici, à la manière de la VOD (Vidéo à la demande), c’est de proposer d’imprimer le magazine/journal sur demande. Comme on télécharge un film/un podcast..
La société Maganews propose des bornes, où l’on sélectionne son produit et en un clic, on imprime notre produit.
Ainsi, tous les magazines spécialisés pourraient proposer leurs produits un peu partout sans prendre de risque. On pourrait même voir fleurir de nouveaux magazines qui profiteraient de ce mode pour se lancer en papier.
Combien de magazine existe et son diffusés en version pdf gratuitement ou non : phpSolutions, le magazine developpez (ici même), Full Circle (sur GNU/Linux)…

Conclusion
Si ce type de borne arrive en france, elles pourraient réconcilier la presse écrite avec les nouvelles technologies.
Qu’en pensez-vous, seriez vous client de ce type de produit ?
Et vous, êtes vous abonné, ou achetez vous de la presse spécialisée ?

Le billet: http://blog.developpez.com/ducodeetd...imitant-la-vod

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de clairetj
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 11:31
Citation Envoyé par imikado Voir le message
@clairetj
Il faut plus penser pour la presse spécialisé, l'idée serait de vous permettre d'obtenir ce magazine alors qu'il n'est pas disponible dans ce kiosque

Votre magazine sur le football américain ne pourra pas être présent partout malheureusement, alors qu'avec les bornes il pourrait à moindre frais être disponible sur toutes les bornes
Mais en faisant comme ça, est-ce que l'on ne va pas vers un "trop de choix, tue le choix" ? On passera plus de temps à choisir qu'à lire (et limite à attendre l'impression ^^).

Je m'explique, quand je rentre dans un marchand de journaux, il n'est pas rare que j'erre dans les rayons pour trouver mon bonheur et cela peut prendre du temps, je consulte même un peu les magazine pour en avoir un apperçu. Mais même en faisant cela, je ne bloque pas d'autres possible vente pour le marchand de journaux.
Mais imagine le même cas, ta borne est occupé par un mec qui sait vaguement ce qu'il veut mais sans plus, il va prendre du temps. En plus, s'il consulte rapidement aussi les revues, encore plus de temps. Mais derrière d'autres gens font la queue et attendent, aucune nouvelle vente ne peut se faire tant que le premier gars n'a pas choisi, et si l'attente est trop longue, les gens partent, tu rate des ventes donc tu perds de l'argent (et au final peut-être que le premier gars ne prendra finalement rien)
2  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 6:51
je crois qu'il y a confusion entre support et contenu.

certes, il y a des lecteurs de papier qui ne veulent pas d'information sous format électronique, mais ce qui distingue (distinguait ?) essentiellement la presse écrite des sites web d'info c'est la profondeur d'analyse.

les sites web sortent les infos en temps réel, sans recul et parfois sans info. Dans la rédaction d'un magazine l'article est supposé relever d'une analyse en profondeur.

Il semblerait que cette profondeur tend à disparaître ce qui fait perdre des lecteurs.

après on peut se demander pourquoi Le Nouvelle Observateur en version digitale coûte 13€/3 mois alors que la version intégrale (dont papier) coûte 15€/3 mois...l'impression ne me semble pas très cher.

Après pour ce qui est de la presse informatique spécialisée, je la consultais à une époque où Internent était accessible en 19000bds, et j'en était très déçu. Je conservais juste les publicités de je ne sais plus quelle marque de PC qui n'affichait pas le moindre processeur, et qui n'avait rien à envier à Obade
2  1 
Avatar de clairetj
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 9:06
Pour répondre, je vais me prendre en exemple:

Je suis fan de football américain, un sport très méconnus en France avec une absence total de visibilité, sauf si tu sais où chercher sur internet, si tu connais du monde dans le "milieu" qui pourra te renseigner, car sur internet comme on dit "il y a à boire et à manger".

J'ai appris lors d'une finale de championnat national (D1) à Paris qu'allait se monter un journal papier (6 numéros dans l'année, 6€ le numéro ou 30€ avec l'abonnement annuel). Je me suis tout de suite abonné pour plusieurs raisons.

1-Parce que je suis fan de football américain et que l'on me proposait un endroit pour trouver des informations des reportages plutôt bien fait donc c'est attirant (je n'enlève pas la qualité de certains sites web qui font pareil mais comme je l'ai dit, "il y a à boire et à manger"
2-Pour soutenir le projet. Alors c'est sur 6 numéros dans l'année, 30€ l'abonnement, ça peut faire flipper, mais il faut bien commencer et vu que le public réceptif au football américain en France est ridicule par rapport aux autres sports (football, rugby, vélo, etc ...), il faut encourager l'initiative.
3-Même si ce magazine aurait une version dématérialisée, je me serai quand même abonner à la version papier parce que (attention, instant fanboy): tu peux toucher le magazine, le garder dans coin chez toi, le resortir comme tu veux. C'est comme acheter un livre alors que tu sais qu'il existe la version web. Tu veux le toucher et le collectionner.

Pour en revenir au sujet, cela pourrait être pas mal si tu consulte la presse info (pas spécialisé) tout les 32 du mois. Genre un matin en attendant le tram (ou le bus ou autre transport en commun), tu te fais un peu chier, tu vois la borne, bon ba voila tu imprime ton exemplaire et tu lis. Après c'est selon l'humeur et l'envi.

Le seul truc moi qui m'inquiéterait, se serait le temps d'impression. Parce que le mec qui attends 5 minutes pour qu'imprime son journal alors qu'en deux minutes il aurait pu faire l'aller-retour chez le marchant de journaux pour acheter son journal, c'est pas pratique
1  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 11:19
@clairetj
Il faut plus penser pour la presse spécialisé, l'idée serait de vous permettre d'obtenir ce magazine alors qu'il n'est pas disponible dans ce kiosque

Votre magazine sur le football américain ne pourra pas être présent partout malheureusement, alors qu'avec les bornes il pourrait à moindre frais être disponible sur toutes les bornes

Le temps d'impression est important effectivement, ils parlent de "Deux minutes seulement sont nécessaires après votre achat pour que le magazine fraîchement imprimé soit disponible dans le réceptacle de livraison."

source: http://ricohfrbusinessdriver.wordpre...-de-magazines/
1  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 11:55
@clairetj
C'est pertinent comme remarque: ils devraient y a voir un écran faisant tourner des démos/pubs des magazines , mais égalemement mettre un exemplaire en démo

Il ne faut pas oublier que l'interet reste vraiment pour la presse spécialisé: la plupart des clients, entrent et ressortent avec leur quotidien/magazine habituel (à grands tirage)
1  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 14/10/2013 à 15:46
Non carhiboux, je ne crois pas que ce soit l'explication

une grosse partie de la presse papier est financée par la pub qui y est publiée

Typiquement un magazine comme le nouvel obs, c'est une page de pub pleine toutes les 2 pages (1 page sur 2), et je n'ai jamais fait cet exercice, mais il ne serait pas étonnant qu'il y ait plus de pub que de contenu journalistique à proprement parler, rapporté au total des pages.
Ces magazines sont distribués en sur-nombre dans les points de vente. Une grosse partie repart aux centres de distribution pour recyclage. En gros il y a beaucoup de déchets, d'invendus.

D'autres éditions ne bénéficient pas de système de financement par la pub, ce sont des magazines moins épais en général, et ceux-ci tu pourras les trouver épuisé chez les revendeurs. Marianne en est un exemple.

J'en ai discuté une fois avec mon revendeur local, et il m'avait expliqué cela. Pour une édition comme Marianne, tout exemplaire non vendu est une perte, ils financent leur diffusion.
Pour d'autres comme Elle ou le nouvel obs, ce n'est pas tant leur vente que leur nombre de lecteurs qui leur rapportent. A l'image de 20', métro, direct matin/soir... qui ne vendent rien au lecteur, qui vivent des annonceurs.
1  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 15/10/2013 à 10:56
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
je crois qu'il y a confusion entre support et contenu.

certes, il y a des lecteurs de papier qui ne veulent pas d'information sous format électronique, mais ce qui distingue (distinguait ?) essentiellement la presse écrite des sites web d'info c'est la profondeur d'analyse.

les sites web sortent les infos en temps réel, sans recul et parfois sans info. Dans la rédaction d'un magazine l'article est supposé relever d'une analyse en profondeur.

Il semblerait que cette profondeur tend à disparaître ce qui fait perdre des lecteurs.

après on peut se demander pourquoi Le Nouvelle Observateur en version digitale coûte 13€/3 mois alors que la version intégrale (dont papier) coûte 15€/3 mois...l'impression ne me semble pas très cher.

Après pour ce qui est de la presse informatique spécialisée, je la consultais à une époque où Internent était accessible en 19000bds, et j'en était très déçu. Je conservais juste les publicités de je ne sais plus quelle marque de PC qui n'affichait pas le moindre processeur, et qui n'avait rien à envier à Obade
C'est très théorique, et personnellement, je pense que LE problème principal de la presse écrite, c'est justement que ces analyses sont inexistantes ou pas du tout pertinentes. La plupart des médias font plus dans la propagande que dans l'information, pour moi. C'est la raison pour laquelle les sites d'information citoyenne et le journalisme citoyen sont apparus : pour combler le besoin d'information des citoyens.
1  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 17/10/2013 à 8:26
Le site ?
http://www.meganewsmagazines.com/

Effectivement, il faut prévoir du support, comme sur les distributeurs de boissons/friandises dans les stations de métro
1  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 11:13
Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message
je crois qu'il y a confusion entre support et contenu.

certes, il y a des lecteurs de papier qui ne veulent pas d'information sous format électronique, mais ce qui distingue (distinguait ?) essentiellement la presse écrite des sites web d'info c'est la profondeur d'analyse.

les sites web sortent les infos en temps réel, sans recul et parfois sans info. Dans la rédaction d'un magazine l'article est supposé relever d'une analyse en profondeur.
Il faut ici distinguer les sites qui font des news/billets des magazines numériques qui existent également et propose cette ananalyse en profondeur.
C'est plus lié au format de sortie: flux régulier vs édition tous les N jours: "on boucle le numéro"

Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message

après on peut se demander pourquoi Le Nouvelle Observateur en version digitale coûte 13€/3 mois alors que la version intégrale (dont papier) coûte 15€/3 mois...l'impression ne me semble pas très cher.
Les politiques tarifaires ne sont pas forcément logique

Citation Envoyé par Paul TOTH Voir le message

Après pour ce qui est de la presse informatique spécialisée, je la consultais à une époque où Internent était accessible en 19000bds, et j'en était très déçu. Je conservais juste les publicités de je ne sais plus quelle marque de PC qui n'affichait pas le moindre processeur, et qui n'avait rien à envier à Obade
Windev pratique le même marketing pour son produit

L'avantage du papier c'est la consultation dans les transports: le confort du papier, le fait que l'on peut le rouler/corner... sans s'en soucier, le passer à un collègue, découper un article...
Arpès avec les liseuses électroniques on récupère une partie de ces avantages
0  0 
Avatar de clairetj
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 12:00
Citation Envoyé par imikado Voir le message
@clairetj
C'est pertinent comme remarque: ils devraient y a voir un écran faisant tourner des démos/pubs des magazines , mais égalemement mettre un exemplaire en démo

Il ne faut pas oublier que l'interet reste vraiment pour la presse spécialisé: la plupart des clients, entrent et ressortent avec leur quotidien/magazine habituel (à grands tirage)
Oui cela reste pour la presse spécialisé, mais dans certains domaines (je pense notamment si tu fais un regroupement électronique/informatique) il existe quand même un large choix, donc si tu as une idée du domaine mais que tu ne sais pas donc quel magazine se que tu recherche, tu peux rester un long moment à chercher sans pour autant être sur de trouver. Une borne cela reste une personne servi à la fois tandis qu'un kiosque ou un marchand de journaux, cela peut défiler.

Après je ne sais pas si l'idée à était envisagée (que se soit dans l'article ou dans l'idée de base) serait de ne pas limiter le choix du magazine à la borne mais de passez par des applis tablettes ou smartphones (qui se généralise de plus en plus) où l'on pourrait choisir sa revue sans gêner personne, localiser la borne d'impression la plus proche et envoyer l'impression dès qu'on est aux abords de la borne
0  0