Trois chercheurs reçoivent le prix Nobel de chimie
Pour avoir été des pionniers de la modélisation informatique

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
Dans les années 70, trois chercheurs Martin Karplus de l’université d’Harvard, Michael Levitt de l’université de Stanford et Arieh Warshel de l’université de Californie jetaient les bases de la modélisation des systèmes chimiques qui sont largement employés aujourd’hui par les logiciels scientifiques.

Les trois hommes ont été récompensés à juste titre récemment avec le prix Nobel de chimie (dont la valeur s’élève à 8 millions) pour leur apport à l’avancé de la science.
Le génie des chercheurs aura été celui d’avoir réussi à associer élégamment mécanique classique Newtonienne et physique quantique pour la simulation des systèmes dynamiques.

Ça peut paraître simple aux premiers abords, mais en 1970 année où les chercheurs ont publié leurs travaux, en laboratoire on utilisait la mécanique classique pour les modélisations structurales de molécules, et la physique quantique venait à la rescousse lorsqu’il s’agissait de simuler les réactions chimiques.

Cependant, dû à l’énorme quantité de ressources consommées pour les calculs de physique quantique, la méthode était uniquement utilisée pour de très petites molécules.

Les travaux des chercheurs ont rendu possible la simulation de l’interaction de grosses molécules protéiques (comme exemple les enzymes) avec leurs ligands respectifs. Leur approche hybride a ainsi permis de modéliser la structure tridimensionnelle des protéines ainsi que leurs ligands avec les lois de la mécanique classique, alors que l’interaction des molécules (protéine ligand) s’est faite avec du calcul de physique quantique sur leurs sites actifs (une petite portion de la molécule) respectifs.

Source: Nobel Prize

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de DonQuiche DonQuiche - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 12/10/2013 à 14:08
Et ce n'est que le début. Attendez un peu qu'on ait des humains virtuels sur lesquels on puisse mesurer n'importe quel paramètre, injecter n'importe quoi, que l'on puisse découper et observer sous tous les angles en les gardant en vie. La médecine ferait de jolis progrès.

Seul bémol : il faudra des modèles écervelés, question d'éthique.
Avatar de GLDavid GLDavid - Membre expert https://www.developpez.com
le 13/10/2013 à 7:15
Bonjour

Les recherches qui ont été récompensées par ce Nobel sont tous les jours utilisées maintenant en société pharmaceutique comme en université.
Des sociétés comme des logiciels libres existent et exploitent ces méthodes pour:
  • modéliser en 3D une molécule (macro ou petit composé)
  • visualiser/quantifier une interaction entre une molécule et son ligand
  • en déduire la stabilité du couple et son action potentiel sur la cascade catalytique

Voici comment on procède dans des départements de modélisation moléculaire pour déterminer la structure d'un composé, candidat thérapeutique potentiel. Aux chimistes ensuite de synthétiser cette molécule.

@++
Avatar de Marwindows Marwindows - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/10/2013 à 9:36
:p J'avoue on va finir par devenir des machines à la terminator si ca continu :p
Offres d'emploi IT
RESPONSABLE WEB ANALYTICS F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur Web FULL-STACK
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)
Développeur WEB PHP F/H
VACALIANS GROUP - Languedoc Roussillon - SETE (34)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil