Brevets : pas de veto de la Maison Blanche pour sauver Samsung
Comme cela avait été le cas pour Apple

Le , par Hinault Romaric

21PARTAGES

1  0 
L’administration Obama avait volé à la rescousse d’Apple en utilisant son veto pour annuler une décision de l’ITC (International Trade Commission) interdisant l’importation et la vente de certains modèles des dispositifs d’Apple sur le territoire américain.

Dans cette action, on y voyait du protectionnisme économique, mais le même geste pour Samsung, qui avait à son tour fait l’objet d’une interdiction d’importation de certains de ses terminaux sur le territoire américain, aurait pu changer les choses.

Malheureusement, le géant de l’électronique coréen ne bénéficiera pas des mêmes faveurs qu’Apple. Le délai de 60 jours dont disposait la Maison Blanche pour stopper cette décision de justice a été atteint, et l’administration Obama a fait savoir que Samsung n’avait rien à attendre de sa part.

Pour rappel, depuis 2011, une double confrontation pour violation de brevets dans leurs terminaux mobiles respectifs oppose Samsung et Apple. Le premier avait obtenu gain de cause et l’interdiction de la vente de l’iPhone 3 et 4, et l’iPad 2 et 3G. Apple avait également obtenu un blocage de l’importation de certains modèles de terminaux de Samsung.

Arguant des conséquences de la décision contre Apple, « sur les conditions de la concurrence, sur l’économie américaine et les effets sur les consommateurs américains », et le besoin de limiter le pouvoir des détenteurs de brevets essentiels qui pourraient utiliser la menace d’interdiction pour imposer des prix plus élevés, la Maison Blanche avait volé à la rescousse d’Apple. Pour la même décision de justice, Samsung n’aura droit à aucune faveur.

« Après avoir pesé avec attention les considérations politiques, notamment l'impact sur les consommateurs et la concurrence, les avis des agences, et les informations fournies par les différentes parties, j'ai décidé d'autoriser l'interdiction de l'importation », a affirmé le gouvernement par son porte-parole Michael Froman.

De son côté, le constructeur coréen s’est dit déçu par ce jugement, qui va « réduire la concurrence et limiter le choix du consommateur américain ». Les terminaux concernés sont cependant des modèles anciens qui n’ont plus un poids significatif sur le marché américain.

Source : Bloomberg

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 14:36
Citation Envoyé par Grom61736 Voir le message
Comme prévu donc. :/
Malgré que ce soit des gens qui sont pour une économie mondialisée ...

"Faites ce que je dis, pas ce que je fais".
Ah on doit pas avoir la même vision de l'amérique.
Ils sont pour leur économie mondialisée.
10  0 
Avatar de Hizin
Modérateur https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 14:42
Au moins, le message envoyé est clair : "Nos entreprises ont le droit de ne pas respecter notre système de brevets envers des sociétés non-américaine. Elles, par contre, n'en ont pas le droit."

Je me demande comment ça fera évoluer les échanges mondiaux.
9  0 
Avatar de Grom61736
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 14:30
Comme prévu donc. :/
Malgré que ce soit des gens qui sont pour une économie mondialisée ...

"Faites ce que je dis, pas ce que je fais".
7  0 
Avatar de fredinkan
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 14:32
Est-ce si étonnant ?
4  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 11:32
Citation Envoyé par yahiko Voir le message


Quand à la France, il faudrait déjà se défaire de tous les traités liés à la construction européenne pour ensuite oser faire du protectionnisme. On n'en prend tellement pas la direction qu'on est en train de négocier un traité de libre-échange entre l'UE et les USA... Mais vue qu'on nous garantie une exception culturelle, on est sauvé !
Le libre-échange a déjà des effets catastrophiques en soi, mais si en plus, c'est à sens unique, bonjour le désastre...
3  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 16:13
Oui bah un exemple de plus qui démontre bien que le libre-échange façon USA c'est "moi je dois avoir le droit de distribuer mes produits partout sans contraintes, mais les autres ne peuvent venir chez moi que si j'y trouve un intérêt".
2  0 
Avatar de Traroth2
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 17:06
Citation Envoyé par MacDev Voir le message
Le gouvernement américain a pour rôle la défense des intérêts américain
OK, mais si tous les coups sont permis, ça doit valoir pour les autres aussi, alors. Pour le gouvernement sud-coréen. Et pour le gouvernement français aussi. C'est la fin du libre-échange, ça, et personnellement, je verrais ça comme une excellente nouvelle !
2  0 
Avatar de free07
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/10/2013 à 2:49
C'est pas étonnant, contrairement à l'Europe, le gouvernement américain a toujours été protectionniste.
2  0 
Avatar de Francis Walter
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 15:19
Cest quand mème décevant d'apprendre ce genre d'informations alors qu'ils, les USA, sont les premiers à prôner l'égalité sous toutes ses formes.
Le message est assez clair: "Chacun pour soi". Jattends de voir comment ils évalueront les pourcentages d'acquisition de part du marché américain si toutes les entreprises n'ont pas les mèmes privilèges et mèmes accès.
1  0 
Avatar de htoukour
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/10/2013 à 16:21
Si d'autres pays se comportent aussi ainsi envers les USA, cela pousserait certainement le gouvernement Americain a revoir sa politique envers les entreprises etrangeres.
1  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web