Explosion des demandes de suppression d'URL du moteur de recherche Google
Plus de 21 millions de demandes en septembre

Le , par zoom61, ResponsableLibres & Open source
Explosion des demandes de suppression d'URL du moteur de recherche Google
plus de 21 millions de demandes en septembre

Un nouveau cap vient d'être franchi. Les demandes de suppression d'URL du moteur de recherche Google ont explosé avec plus de 21 millions d'URL à supprimer en septembre pour des violations présumées de droits d'auteur.

Le rapport de transparence que fournit Google indique une hausse des demandes de suppression des résultats du moteur de recherche, cela concerne le non respect des droits d'auteur, des contenus illicites, etc.


Comme vous pouvez le voir le mois de septembre a été important, avec une dernière semaine à pratiquement 6 millions de demandes et les autres à plus de 4 millions, pour finir à plus de 21 millions de demandes d'URL à supprimer.

Source : Google

Et vous :
Qu'en pensez-vous ? Cela va t-il continuer à augmenter ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Uranne-jimmy Uranne-jimmy - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 08/10/2013 à 15:35
En regardant quelques minutes les données de google, on s’aperçoit que certains organismes sont devenu hyperactif quant à la protection de leurs droit d'auteur, en premier lieu BPI. Je ne suis pas suffisamment l'actualité pour savoir si c'est lié à quoi que ce soit, mais on remarque que les contenu les plus touchés sont de l'ordre du média, vidéo, musique, et concerne les sites de partage de données comme rapidshare en priorité.
On dirait qu'il y a une vague de lutte contre le piratage en cours.
Avatar de djuju djuju - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 08/10/2013 à 16:23
Cette augmentation est essentiellement due aux DMCA takedown requests. C'est à mon avis la nouvelle arme pour combattre le piratage.
Depuis plus d'un an le réseau Usenet et les sites de téléchargements directs sont particulièrement ciblés par des compagnies qui font retirer du contenu à grand coup de DMCA takedown request, pour le compte des ayant droits. Il est logique qu'on s'attaque maintenant à ce qui donne accès à ce contenu : les moteurs de recherches.
Les poursuites en court sont lentes, fastidieuses et ne rapportent pas grand chose puisque généralement il n'y a pas beaucoup d'argent à aller chercher. En faisant retirer le contenu ou en bloquant son accès (google par exemple), ils sont beaucoup plus efficace.
Avatar de MacDev MacDev - Membre régulier https://www.developpez.com
le 09/10/2013 à 8:39
En faisant retirer le contenu ou en bloquant son accès (google par exemple), ils sont beaucoup plus efficace.

Je ne comprends pas! Ils sont beaucoup plus efficace en quoi?
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 09/10/2013 à 9:52
Plus efficaces à lutter contre le piratage.

Au lieu d’assécher les sources, ce qu'ils ont échoué à faire, ils font en sorte que ces sources ne soient plus répertoriées.
Avatar de djuju djuju - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 09/10/2013 à 15:25
Citation Envoyé par MacDev  Voir le message
Je ne comprends pas! Ils sont beaucoup plus efficace en quoi?

Jusque là le schéma était de faire un procès aux proprios des sites, comme dans le cas de The pirate bay ou de Razorback (à la grande époque d'emule), pour obtenir une injonction de fermeture. Ça posait des problèmes de droit international et avec la lenteur de la justice, il y avait 10 autres sites qui ouvraient avant d'en fermer un.
Maintenant, il suffit d'envoyer un formulaire standard de DMCA takedown request pour voir immédiatement le contenu disparaitre. Si la request n'est pas appliquée, on va au procès avec une procédure accélérée grâce au DMCA.
En gros la logique derrière les DMCA takedown req. est : "tu peux ne pas être au courant que tes serveurs contiennent du contenu illégal. Mais si on t'en prévient et que tu fais rien, c'est toi le pirate. On va donc fermer ton site et taper dans ton portefeuille".
Les proprios de sites ou autres serveurs Usenet vont donc préféré retirer quelques fichiers plutôt que de mettre la clé sous la porte.
Ceci dit, ça ne marche que pour les entreprises qui ont des activités officielles ou des actifs aux USA. Dans le cas des serveurs Usenet, il y a quelques fournisseurs qui sont uniquement basés aux Pays Bas et qui ne sont donc pas touchés.

Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Au lieu d’assécher les sources, ce qu'ils ont échoué à faire, ils font en sorte que ces sources ne soient plus répertoriées.

Dans le cas de google c'est exactement le but. Et comme la mise à disposition de contenu illégal n'est pas leur fond de commerce, google ne rechignera pas un instant.
Avatar de Ptigrouick Ptigrouick - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/10/2013 à 9:56
Ouais bof le résultat ne sera efficace que pour ceux qui utilisent encore google pour rechercher les fichiers à télécharger. Et comme il existe beaucoup d'autres moteurs de recherche bien plus efficaces pour ça, ça ne touchera que ceux qui ne les connaissent pas. Et quand ceux-là n'obtiendront plus de résultats avec Google, ils apprendront vite à faire autrement. Donc encore une fois beaucoup d'agitation pour pas grand chose et tout continuera comme avant.
Avatar de frantzgac frantzgac - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/10/2013 à 12:46
On ne peut pas empêcher la poussière d'entrer dans la maison mais on peut passer un petit coup d'aspirateur de temps en temps. Ce n'est pas parce que c'est répétitif de respirer qu'on s'arrête de le faire !
Avatar de Ptigrouick Ptigrouick - Membre actif https://www.developpez.com
le 11/10/2013 à 20:20
Ouais sauf que là ça revient à brancher le tuyau de sortie de la poussière dans la pièce d'a-côté tellement c'est inefficace !
Offres d'emploi IT
Architecte java h/f
BULL FR - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix-en-Provence (13100)
Développeur java & javascript h/f
SPACECODE - Ile de France - Verrières-le-Buisson (91370)
Développeur web php symfony2
Hop-Cube - Ile de France - Paris (75000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil