Nokia : confiance retrouvée au lancement du Lumia 1020
Bientôt un programme de fidélité pour les développeurs

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Dans la salle réservée pour le lancement du nouveau Nokia, au milieu des clichés artistiques et des animations pour démontrer les qualités « hors-normes » de la prise de photo de l'appareil, l’ambiance est bonne. Les représentants de Nokia naviguent entre groupes de développeurs conviés pour l’occasion, serrent les mains, échangent, blaguent. Le tout en toute décontraction.

Ils ne cachent pas non plus leur satisfaction après les chiffres publiés la semaine dernière par Kantar Worldpanel. En France Nokia possède plus de 10 % du marché des smartphones (+ 7.4 points en un an).

« Cela fait longtemps qu'on avait pas eu une telle part de marché » se réjouit un dirigeant.

Et la France n'est pas la seule dans la zone EMEA à afficher de bons résultats. Même l'Angleterre semble se convertir aux Lumias (12 % de PDM), alors qu’elle est pourtant une terre traditionnelle de BlackBerry, ex concurrent pour la troisième place du marché. « Ex » parce que chez Nokia, en off, entre fierté et soulagement, on n’est pas loin d'avoir enterré le Canadien.


Le système optique du Lumia 1020 décomposé

L’actualité du jour, donc, c’était le 1020. Un écran de 4.5 pouces « super sensitif » et un boitier d’un peu plus de 10 mm d’épaisseur. Sous le capot un Qualcomm Snapdragon S4 (double cœur cadencé à 1,5 GHz), 2 Go de RAM, 32 Go de stockage et une batterie non-amovible de 2000 mAh (pour une autonomie affichée de 13h en conversation 3G, 63h en lecteur de musique ou 7h de navigation). Compatible 4G, le véritable « plus produit » que Nokia met en avant c’est évidemment son appareil photo : un véritable APN, haut de gamme, de 41 MP avec un zoom numérique.

« C’est le premier smartphone avec tel système optique qui tient dans la poche ! » se réjouit Thierry Amarger, le Directeur Général de Nokia France, « d’autres ont lancé des appareils avec ce genre de technologies… mais malheureusement pour eux, le résultat ne tenait pas dans une simple poche ».

L’appareil pèse 160 g, tourne sous Windows Phone 8 et est commercialisé, depuis hier, entre 599 (prix affiché sur la plaquette de présentation) et 699 € (prix web).

Pour Thierry Amarger, le Lumia 1020 s’inscrit dans la continuité de la gamme. « Nous avons été les premiers à proposer le chargement sans fil, les premiers sur les écrans super sensibles, nous avons introduit le meilleur stabilisateur optique, nous avons été les premiers à commercialiser un appareil compatible 4G en France, et parmi les premiers à mettre du métal dans nos téléphones (NDR : le 925) ».

Pour le DG, cette innovation continue expliquerait les bons résultats de la marque.

Parmi ceux-ci, deux références ressortent du lot : le 520 et le 625. « Le 520 c’est un vrai best-seller, on est en tête des ventes chez plusieurs opérateurs ». Quant au 625, modèle revendiqué comme le plus accessible des téléphones compatibles 4G, il commencerait à lui emboîter le pas.

« C’est très important et très intéressant pour les développeurs parce que ce sont des références "volumiques" (sic) ». En clair, créer des applications pour le 520 et le 650 assure d’accéder à des clients de plus en plus nombreux.


La nouvelle gamme Lumia

Mais pour Thierry Amarger cette renaissance ne s’explique pas que par la qualité des produits. Il n’oublie pas qu’un smartphone c’est certes du hardware, mais aussi une galerie applicative. Et donc des développeurs.

« Ce succès, on vous le doit aussi », lance-t-il en terrain conquis.

« Nos clients sont de plus en plus nombreux, mais ils sont aussi de plus en plus satisfaits. Et ils sont satisfaits parce-qu'ils trouvent de bonnes apps », renchérit le DG.

D’après ces chiffres, la gamme Lumia bénéficie d’un taux de satisfaction record de 80 %. Sur le marché, seul Apple fait mieux, d’un cheveu, avec 82 % de satisfaction. Les autres plafonneraient aux alentours des 70 %.


Thierry Amarger, DG de Nokia France

Pour remercier son écosystème, Nokia avait donc décidé d’organiser cette soirée. Mais il a aussi réservé une pré-annonce surprise : un programme de fidélité pour les développeurs. Un peu « sur le modèle des cartes des compagnies aériennes », explique Yannick Debaupte, le Français Directeur Europe de l’Écosystème et des Développeurs de Nokia, venu spécialement de Finlande pour l’occasion.

Concrètement, le principe sera de s’inscrire au programme. Régulièrement, Nokia proposera alors des « défis ». Par exemple, utiliser le SDK Imaging, une API de géolocalisation, le NFC ou encore une fonctionnalité d’Azure (n’oublions pas que Microsoft est en train de racheter Nokia…).

Si les défis peuvent concerner des applications déjà écrites par le développeur (et listées sur son compte), Nokia le soulignera et proposera de les modifier en fonction. Dans le cas contraire, pour gagner le défi il faudra coder une nouvelle app.

Chaque challenge réussi sera crédité d'un nombre de points. Ces points donneront droit à des récompenses variées allant du bon cadeau (pour aller chez Starbucks) à l’accès aux prochains Lumias en avant-première.

Mais le lot qui risque d’attiser le plus la convoitise sera certainement la possibilité de faire du « placement d’applis ». Autrement dit, d’afficher son application de manière préférentielle dans le store de Windows Phone (avec l’impact marketing et les retombées commerciales qui vont avec).

« A ma connaissance, on est les seuls à faire cela pour nos développeurs », confie Yannick Debaupte à Developpez.com.

L’annonce officielle sera faite dans un peu moins de trois semaines.

Il y avait définitivement un air de fête et de la confiance à cette soirée de lancement. Loin, bien loin des turpitudes actuelles d’autres acteurs du secteur.

Source : Reportage Developpez.com, le 2 octobre 2013



Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MacDev MacDev - Membre régulier https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 13:22
(n’oublions pas que Microsoft est en train de racheter Nokia…).

Bonne nouvelle. Sauf que je n'aime pas les requins qui mangent les petits poissons. Je ne le trouve pas honnête. Il fallait laisser libre la compétition.
Avatar de TNT89 TNT89 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 16:50
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
le véritable « plus produit » que Nokia met en avant c’est évidemment son appareil photo : un véritable APN, haut de gamme, de 41 MP avec un zoom optique et non pas analogique.

Effectivement, sachant que le 1020 n'a pas de zoom optique. Le zoom est effectué en sélectionnant une partie de l'image délivrée par le détecteur, pas en changeant la focale de l'objectif : on appelle cela un zoom numérique (digital zoom en anglais).

Ce qui veut dire que la qualité de l'image se dégrade avec le zoom...
Avatar de yan yan - Rédacteur https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 17:26
Il faut bien comprendre que l’objectif du 1020 est de faire des images de 5MP à partir d'une image de 41MP. Et il le fait très bien.

On peux simuler un zoom x3 avec des images de 5Mp de très bonne qualités et peu d'aliasing.
Avatar de I_Pnose I_Pnose - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 18:31
Citation Envoyé par TNT89  Voir le message
Ce qui veut dire que la qualité de l'image se dégrade avec le zoom...

En temps normal oui, mais le but de la techno pureview de nokia (et son capteur de 41Mpx) c'est de compiler une image de "seulement" 5Mpix quelque soit la portion de l'image conservée. Sur le papier ça signifie que l'utilisateur peut zoomer jusqu'à trois fois sans perdre de qualité (s'il zoome à fond, la portion d'image conservée fera nativement 5Mpx).

J'explique certainement très mal le concept, mais pour l'avoir testé sur le N808, le résultat est réellement bluffant.
Avatar de TNT89 TNT89 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 19:38
Non, car au cropping maximum (equiv. "zoom"), on est obligé de prendre des pixels bruts du capteur et il devient difficile d'avoir une bonne qualité finale (ce qui s'avère généralement être un compromis entre du flou et du bruit).

Je vous invite à aller sur la page suivante : http://conversations.nokia.com/2013/...llery-zoom-in/ et de voir les samples (attention, chaque image est d'une taille de 41MP ~13MB). La qualité d'image n'est pas si bonne que cela, tant qu'on ne sous échantillonne pas (donc avec le "zoom" de ~3x).

Pour un smartphone c'est une bonne avancée technique. La qualité est certainement satisfaisante pour beaucoup de gens.
Avatar de yan yan - Rédacteur https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 20:11
Citation Envoyé par TNT89  Voir le message
La qualité d'image n'est pas si bonne que cela, tant qu'on ne sous échantillonne pas (donc avec le "zoom" de ~3x).
.

C'est ce que l'on viens de dire ^^ si ta target est de 5 MP avec un zoom < 3 tu oversampling les plixels et tu as une très bonne qualité. Avec un zoom superieur oui il n'y as plus de magie et c'est juste un zoom numérique.
Avatar de TNT89 TNT89 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 20:29
Plus on sélectionne une petite zone du capteur, moins on peut faire de sur-échantillonnage. A 3x, on ne peut plus faire d'échantillonnage (entre 2.8~2.9x plus précisément, on a 41/(2.8)^2 = 5.2MP (env.)). Donc à 3x (au plus fort "zoom" autorisé) il n'y a PAS de sur-échantillonnage et, de ce fait, la qualité en pâtit.

Comprenez : plus vous "zoomez", moins il y a d'information disponible pour le sur-échantillonnage et, donc, moins la qualité de l'image finale sera bonne; et ce jusqu'à atteindre la limite de ~2.8x.
Avatar de yan yan - Rédacteur https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 21:00
Citation Envoyé par TNT89  Voir le message
Plus on sélectionne une petite zone du capteur, moins on peut faire de sur-échantillonnage. A 3x, on ne peut plus faire d'échantillonnage (entre 2.8~2.9x plus précisément, on a 41/(2.8)^2 = 5.2MP (env.)). Donc à 3x (au plus fort "zoom" autorisé) il n'y a PAS de sur-échantillonnage et, de ce fait, la qualité en pâtit.

c'est ce que l'on viens de dire
Avatar de WindowsPhoneStinks WindowsPhoneStinks - Inactif https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 21:14
C'est amusant de constater que la société Nokia soit satisfaite des ventes de Windows Phone en s'appuyant sur une étude d'un panel de consommateurs, au lieu de communiquer leurs chiffres de ventes. Si la société Nokia est tellement satisfaite pourquoi ne communique-t-elle pas ses chiffres de vente ?

Pourquoi la société Nokia passe sous silence les chiffres d'IDC et de Gartner qui attribuaient à Windows Phone à 3,7 % et 3,3 % des ventes pour le deuxième trimestre 2013 ? Ces chiffres sont sûrement bien plus proches de la réalité, mais effectivement moins élogieux. Nokia se console comme il peut.
Avatar de I_Pnose I_Pnose - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/10/2013 à 22:01
Citation Envoyé par TNT89  Voir le message
Plus on sélectionne une petite zone du capteur, moins on peut faire de sur-échantillonnage. A 3x, on ne peut plus faire d'échantillonnage (entre 2.8~2.9x plus précisément, on a 41/(2.8)^2 = 5.2MP (env.)). Donc à 3x (au plus fort "zoom" autorisé) il n'y a PAS de sur-échantillonnage et, de ce fait, la qualité en pâtit.

Comprenez : plus vous "zoomez", moins il y a d'information disponible pour le sur-échantillonnage et, donc, moins la qualité de l'image finale sera bonne; et ce jusqu'à atteindre la limite de ~2.8x.

Non, mais là-dessus nous sommes d'accord. C'est ce qu'il fallait comprendre par "sur le papier". Quand je dis qu'on ne perd pas en qualité, on peut tourner la phrase autrement et dire qu'on ne gagne plus en qualité (qu'on obtenait grâce au sur-échantillonnage).

Toujours est-il que pour moi un zoom numérique sur ce genre d'appareil ça se résumait à cropper l'image et à l'agrandir (et donc la rééchantillonner), ce qui produisait des images tout bonnement inexploitables. Avec leur techno on se retrouve avec un magasin de 41Mpx ; même si on ne récupère que des pixels bruts à la valeur maximum de zoom, le résultat est tout de même plus sympa que si on avait croppée et agrandie une image de 5 ou 8Mpx d'origine.

Après je peux me tromper, mais je pense que la qualité des clichés produits devraient satisfaire le plus grand nombre. Le reste (les amateurs de photo en somme) ne lâcheront pas leur reflex préféré ainsi que leurs objectifs qui veloutent, là encore nous sommes d'accord.
Offres d'emploi IT
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Data scientist senior H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (Saclay)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil