Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : Amazon bientôt obligé de vendre plus chers les livres commandés en ligne ?
Une loi pourrait l'y contraindre

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

6  0 
Les syndicats accusent Amazon d'utiliser une technique qui s'apparenterait au dumping sur la vente de livres en ligne. Hier, les députés ont uni leurs voix pour voter une loi interdisant aux opérateurs en ligne de cumuler gratuité des frais de port et remise de 5 % sur les livres. Ce sera désormais au Sénat de décider de son adoption.

Un projet de loi que l'Américain ne manque pas de condamner. Dans une déclaration à l'AFP, il déclare que « toute mesure visant à augmenter le prix du livre pénaliserait d'abord le pouvoir d'achat des Français et créerait une discrimination pour le consommateur sur internet » puisque le prix des livres achetés sur Internet pourrait être plus élevé que ceux achetés en magasins. « Si les projets de loi passent, cela aura un impact mineur sur Amazon, mais, en revanche, cela pénalisera les consommateurs et menacera la diversité culturelle en France, car Amazon offre le plus large choix de livres neufs ou d'occasion » rappelle l'entreprise.

Pour le gouvernement, ces frais offerts par Amazon, qui détient 70 % du marché de la vente en ligne, sont jugés comme de la concurrence déloyale par les librairies traditionnelles qui ne peuvent pas lutter. Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, dénonce une stratégie de dumping, de vente à perte. « La preuve c'est qu'ils ne pratiquent pas cette gratuité dans les pays où il n'y a pas de prix unique du livre » explique-t-elle avant de rajouter « une fois qu'ils seront en position dominante et auront écrasé notre réseau de libraires, ils remonteront les prix ».

La France bénéficie d'un des réseaux de librairies les plus denses au monde, avec à son actif plus de 3 500 librairies traditionnelles parmi lesquelles des centaines de librairies indépendantes, c'est à dire n'appartenant à aucun éditeur, distributeur, chaîne ou grande surface. Un patrimoine culturel qu'elle compte bien conserver.

Source : BBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ManusDei
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 13:42
Peut-être que si Amazon payait réellement des impôts en France la question n'aurait jamais été posée...
14  0 
Avatar de germinolegrand
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 14:10
Je m'excuse, mais ce n'est pas parce que je paierai plus cher mes livres sur Amazon que j'en achèterai plus en librairie (bah oui ça reste aussi cher !).
J'en lirai juste moins, vu que ça réduit mon pouvoir d'achat culturel.
On achète pas en ligne parce que c'est moins cher, on le fait parce que c'est bien plus pratique tout simplement ! Tout le monde n'habite pas à côté d'une librairie…
6  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 15:06
Citation Envoyé par zakarisz_ghent Voir le message
Je ne maitrise pas spécialement bien ce sujet, donc peut-être ai-je mal compris mais...
- en France, les livres ont un prix unique
- en librairie, les livres bénéficient de 5% de réduction
- sur Amazon, les livres bénéficient aussi de 5% de réduction
En France, un livre a un prix unique defini par l'editeur, et sur lequel le vendeur peut effectuer un rabais allant jusqu'a 5%.

Pour le gouvernement, ces frais offerts par Amazon, qui détient 70 % du marché de la vente en ligne, sont jugés comme de la concurrence déloyale par les librairies traditionnelles qui ne peuvent pas lutter.
En quoi est-ce de la concurrence deloyale ? Parce qu'Amazon n'a pas de boutique dans les villes ? Non, mais il a des preparateurs de commande, que n'ont pas les libraires...

Je suis un gros consomateur de BD, et avant que je ne demenage, j'achetais toutes mes BD dans une librairie. Pas une fois je n'en ai achete une en ligne, pour la simple et bonne raison que j'avais une super librairie, avec de vrais libraires qui lisaient tout ce qui sortait, et qui connaissaient mes gouts, et me conseillait correctement.

Depuis que j'ai demenage, j'ai essaye de les remplacer, et je n'ai trouve que des librairies qui se contentent d'etre des rayons libre-service, avec des libraires qui ne connaissent pas les titres qu'ils vendent.
Et donc depuis lors, j'achete mes livres sur Amazon.

Ce n'est en aucun cas une concurrence deloyale, c'est simplement que le service n'est pas le meme. Et si un libraire est mauvais, je ne vais pas m'apesantir sur son sort en disant que c'est la faute de la grande distribution.
6  0 
Avatar de zakarisz_ghent
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 14:43
Je ne maitrise pas spécialement bien ce sujet, donc peut-être ai-je mal compris mais...
- en France, les livres ont un prix unique
- en librairie, les livres bénéficient de 5% de réduction
- sur Amazon, les livres bénéficient aussi de 5% de réduction
- en librairie, on ne paye pas de frais de port
- sur Amazone, on ne paye pas non plus de frais de port.
Si ces points sont justes, ça veut simplement dire que Amazon et les librairies vendent les livres au même prix.
La concurrence déloyale justifiant cette nouvelle loi serait donc uniquement dûe au fait que commander en ligne et recevoir le livre chez soi est plus pratique que d'aller en boutique ? Avec un raisonnement pareil, il faudrait interdire la gratuité des frais de ports pour toutes les ventes en lignes et non pas juste pour les livres.
Ou alors, les librairies pourraient envisager de différencier leur service pour justifier le déplacement du client. Ou bien au contraire, il pourraient jouer sur les deux tableaux et proposer également leur propre site de vente et ainsi profiter des mêmes "avantages" qu'Amazon.
7  2 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 14:40
Pour les DVD et les livres, j'achète chez amazon car c'est plus simple de trouver ce que l'on cherche (via mots clefs + filtres), on ajoute dans le panier et on reçoit le tout sous 48h dans notre boite aux lettres

L'intérêt d'une librairie, c'est de pouvoir découvrir sur place avant d'acheter: on ouvre le livre pour lire la première page (et ainsi apprécier ou non le style de l'auteur) on feuillette plusieurs livres sur le même sujet pour voir lequel nous convient le mieux, et dans ce cas là, oui ensuite je passe à la caisse physique.
4  0 
Avatar de grigric
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 07/10/2013 à 9:58
Citation Envoyé par Jaujon Voir le message
Et pourquoi les librairies ne proposent-elles pas de copie numérique gratuite pour tout achat d'un livre physique? Et pourquoi ne proposent-elles pas d'abonnement? Et pourquoi elles ne développent pas de marché d'occasion? Et pourquoi elles n'organisent pas de nouveaux services abordables et innovants qui ne consisterait pas juste à vendre bêtement le produit fournit par un éditeur, en profitant de leur présence physique?

En bref, pourquoi ce pays n'évolue-t-il pas? Non, l'impôt est encore la seule solution. Brûlons donc cette idole capitaliste immonde et félicitons-nous!
En fait, c'est ce qu'ils font souvent :o), sauf pour la copie numérique car ils n'en n'ont pas les droits...

C'est vrai qu'en ne payant pas d'impot en france, ça facilite les réductions tout en se faisant une marge sympathique... :o)
4  0 
Avatar de pmithrandir
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 16:12
Avant que les livres soient remplacé par les liseuse, il y a un long chemin a parcourir... déjà parce que la prestation n'est pas exactement la même... le pret n'est pas garanti du tout par exemple... la revente d'occasion non plus.

Ca se développera peut être plus tard... mais je ne suis pas sur.

Et puis a 2€ d’économie par livre... comparé au cout de 100-150€ d'un kindle + l’électricité quand même de temps en temps... pas sur que le gain soit immédiat.

Les plus pauvres sont dailleur les premier perdant actuellement :
- moins de livre d'occasion
- ils se font livré a la poste, donc doivent y aller le samedi, ca prend du temps.
- ils n'ont souvent pas les moyens d'investir sur un kindle.

Parlons maintenant de concurrence déloyale...

Amazon paye les taxes sur les livres au luxembourg
Amazon vend une prestation sur un kindle, un droit a lire, et non pas un ouvrage. prestation = 19.6% normalement en France. La député qui porte cet argument devant le parlement a tout a fait raison quand elle dit que tant que le fichier ne devient pas l'entière propriété de l'acheteur, il s'agit d'une prestation.(ce qui entraine la possibilité de le lire sur un autre support, de le donner / preter / revendre, ...)
Amazon est une grosse structure qui ne paye pas ses impots... ce qui leur donne forcement un avantage sur les grosses structures françaises. (librairie dialogue a Brest par exemple)

L'idée ne me parait donc pas plus con qu'une autre... loin de là.

J'irais même plus loin pour ma part : (sans leur imposer celle qui est mise en place maintenant)
- prestation numérique à 19.6% si ils gardent les droits sur le fichier (ce qui veut dire qu'ils peuvent aussi le vendre en dessous du prix du marché puisque ce n'est plus un livre)
- TVA payée pour tous les sites de vente en ligne(plus de 100 000 de CA) au niveau légal dans le pays de livraison. Je commande un livre en France, je paye 5.5%... je commande le même au Luxembourg, je paye moins. C'en est d'un seul coup fini du dumping à la TVA intra-communautaire. (et puis même si on stocke 28 pays *3 taux de TVA, on arrive a quoi... 84 taux différents ? il faut combien de temps pour que les logiciels s'adapte... 10 jours ?)

Ca aurait pour résultat immédiat de bloquer toutes ces tentatives de dumping qui empêche les entreprises locale de se créer ou de survivre. Il faut bien se rendre compte que c’est parce que vous achetez le dernier goncourt ou lanfeust / tintin ou le dernier DBZ que vous allez avoir un libraire qui aura du temps a consacrer au reste. C'est la dessus qu'il fait sa marge. Pas sur le livre qu'il vous conseillera en tant que passionné.
3  0 
Avatar de Jarodd
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 18:15
L'argument d'Amazon se tient : cela va faire baisser le pouvoir d'achat, sans régler le problèmes des libraires. Car ce qui est en passe d'être interdit (les sénateurs pourraient encore voter contre), c'est le cumul -5% et fdp gratuits. Or un vendeur pourra toujours proposer soit l'un, soit l'autre.

Et vu le tarif des frais de ports, quand ils sont payants, on choisira toujours la gratuité des fdp, quitte à ne pas avoir la réduc de 5%. Donc on continuera à acheter les livres sur Amazon, en payant le prix éditeur (100%) sans les fdp, plutôt que le prix réduit (95%) avec les fdp.

Au final :
- le client payera 5% plus cher
- les libraires n'auront pas plus de clients car ils resteront plus cher (se garer en centre ville ou du ticket de métro, l'essence, le temps perdu,...)
- Amazon vendra toujours autant, voire plus si la situation continue vers le monopole (et donc encore plus d'optimisation fiscale)

C'est triste à dire, mais le monde a changé, et ce n'est pas en maintenant sous respirateur un métier dépassé qu'on l'aide. Ce vote part d'un bon sentiment. Sauf que c'est très hypocrite. Tout le monde voudrait que les librairies restent ouvertes, mais plus personne n'y va. Comme plus personne ne va chez un disquaire (à part la minorité de mordus, qui ne pèse pas assez pour être rentable).
5  2 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/10/2013 à 9:24
Citation Envoyé par LuCiFeR-III Voir le message
Encore une profession de l'ancien temps qui s'accroche grace à l'état. J'essaye pourtant de rentrer de temps en temps dans des librairies, le contenu est aussi pauvre que dans n'importe quelle grande surface commerciale. Pire même niveau bd et mangas. Si vous cherchez pas du amélie nothomb faut commander... interêt 0. Niveau conseil si vous n'avez pas exactement la même sensibilité que le libraire, c'est 0... Je comprends vraiment pas pourquoi l'état les soutiens...
quand, un jour, un grand analyste économique te sortira:
"Développeur en France? encore une profession de l'ancien temps qui s'accroche grace à l'Etat. Le choix des candidats est pauvre comparé à l'Inde ou à la Chine. Pire les ingénieurs, tout justes sortis de l'école, prétendent tous à un poste de chef de projet. Si vous voulez faire autre chose que du .NET ou du Java, faut faire venir des étrangers... intérêt 0. Je comprends vraiment pas pour quoi l'Etat les soutient..."

c'est pas encore (tout à fait) le discours majoritaire mais on commence à l'entendre, et ce jour là tu seras peut être bien content que l'Etat essaye de sauver ton métier.
parce que je sais bien que la solidarité n'est pas très à la mode ces temps-ci, mais faudrait peut être se souvenir à un moment que c'est la raison d'être d'un société (au sens civilisation) que de se regrouper pour faire face ensemble et protéger ceux qui sont en difficulté.
il serait peut être bon se s'en souvenir de temps et temps et de sortir de la contemplation de son nombril.
6  3 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 04/10/2013 à 15:06
Citation Envoyé par zakarisz_ghent Voir le message
Ou bien au contraire, il pourraient jouer sur les deux tableaux et proposer également leur propre site de vente et ainsi profiter des mêmes "avantages" qu'Amazon.
bah justement y a des librairies qui ont un site de vente en ligne.
mais quand tu cherches un livre, t'as plus le reflexe d'aller voir directement sur Amazon que de chercher si une librairie propose un site de vente...

perso ça ne me gène pas qu'on supprime les 5% ET les frais de port si ça permet à des librairies de rester ouvertes.
et si vraiment ça fini par me poser problème de payer plus cher d'acheter un livre depuis mon canapé et mon bureau, bah je me bougerai le cul et j'irai dans une librairie. en plus ça me fera voir des gens, je serai gagnant sur tous les tableaux

après faut pas croire que je suis anti-Amazon, j'y ai fait de multiples achats dont des livres (avec parfois une petite pointe de culpabilité), mais quand j'y reflechi, je me dis que tout commander chez Amazon c'est tirer une balle dans le pied de notre économie.
5  3