Developpez.com

Plus de 14 000 cours et tutoriels en informatique professionnelle à consulter, à télécharger ou à visionner en vidéo.

BlackBerry racheté par le fonds d'investissement Fairfax
Une entente qui vaut 4,7 milliards de dollars

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Le Canadien jette l'éponge. Ce lundi 23 septembre, il a annoncé son rachat par un consortium emmené par le fonds canadien Fairfax qui détient déjà 10 % de ses titres, valorisant le pionnier des smartphones en difficulté à 4,7 milliards de dollars. Rappelons qu'en 2008, la capitalisation boursière du groupe s'élevait à 83 milliards de dollars.


Fairfax a d'ores et déjà annoncé son intention de retirer BlackBerry de la Bourse. Un communiqué indique que le conseil d'administration de BlackBerry « a approuvé les termes de la lettre d'entente selon lesquels le consortium, qui cherche du financement auprès de Bank of America, Merril Lynch et BMO Capital Markets, va acquérir BlackBerry et cesser sa cotation ». Le principe serait de racheter chaque action à 9 dollars l'unité, alors que le titre valait 8,72 dollars ce matin, bien loin de sa valeur record de plus de 200 dollars en 2007, juste avant le lancement de l'iPhone d'Apple. L'opération devrait se terminer début novembre 2014.

Malgré le lancement de son nouveau système d'exploitation et sa nouvelle génération de dispositifs, BlackBerry n'a pas pu convaincre le public et a continué la chute libre amorcée depuis bien des années déjà. En août dernier, l'entreprise avait formé un comité spécial chargé de formuler des recommandations sur l’avenir de la société.

D'ailleurs la société a annoncé la semaine dernière la suppression de 4 500 de ses postes, soit près de 40 % de ses effectifs. À terme, l'entreprise ne devrait plus compter que 7 000 salariés. Une coupe drastique dans les effectifs qui fait suite à 5 000 licenciements déjà intervenus en 2012.

Du côté de l'investisseur, l'heure est à l'optimisme. « Nous croyons que cette transaction va ouvrir un nouveau chapitre passionnant privé pour BlackBerry, ses clients et ses employés. Nous pouvons offrir une valeur immédiate aux actionnaires pendant que nous continuerons l'exécution d'une stratégie à long terme dans une entreprise privée avec un accent sur ​​la fourniture de solutions d'entreprise de qualité supérieure et sécurisées pour les clients de BlackBerry dans le monde entier. » explique Prem Watsa, PDG de Fairfax.

Source : communiqué BlackBerry

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Sirus64 Sirus64 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 13:24
Qu'en pensez-vous ?
La transaction n'est pas encore faite. Fairfax n'a pas encore l'argent pour cela. Certains fonds de retraite Canadiens pourraient les rejoindre.

Je trouve bizarre que Microsoft, Apple ou Samsung n'essaient pas de les racheter.
Avatar de grafikm_fr grafikm_fr - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 14:30
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message
Qu'en pensez-vous ?

Les sociétés canadiennes essaient de sauver BlackBerry, intéressant. Il faut dire que après Nortel trucidé par Cisco avec la bénédiction du gouvernement américain, ils ont compris la tendance

Quand à savoir s'ils vont y arriver, c'est une autre question...
Avatar de Shuty Shuty - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 16:16
Affaire à suivre, reste plus qu'à attendre et voir ce que ce rachat va donner.
Avatar de Tryph Tryph - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 17:21
j'en pense que le nom courant d'un fond d'investissement c'est "machine à faire du fric à court terme par tous les moyens".

pas certain que ce soit une excellente nouvelle pour BB, et encore moins pour le personnel de BB.
s'ils ne réussissent pas à rentabiliser l'investissement très rapidement, ils revendront aussi vite qu'ils auront acheté en ayant fait quelques plan "sociaux" au passage.
Avatar de air-dex air-dex - Membre émérite https://www.developpez.com
le 25/09/2013 à 2:43
Soit 20 jours après Nokia. Cruel mois de Septembre 2013 pour les vieilles gloires du téléphone.

Sinon voici ceux que Steve Jobs estimait comme ses concurrents à l'annonce de l'iPhone en 2007 :



Palm est tombé en 2010 (puis 2011 avec WebOS), Motorola en 2011, Nokia et BlackBerry ce mois-ci. Il ne reste désormais plus rien de l'avant-iPhone.
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 25/09/2013 à 8:59
Citation Envoyé par air-dex  Voir le message
Sinon voici ceux que Steve Jobs estimait comme ses concurrents à l'annonce de l'iPhone en 2007 :

Et ils ne savaient pas que Google avait sans doute le même tableau de chasse à la même époque (fin 2007 si l'on en croit wikipedia)
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/09/2013 à 17:51
Citation Envoyé par Sirus64  Voir le message
Je trouve bizarre que Microsoft, Apple ou Samsung n'essaient pas de les racheter.

remarque très pertinente.
Mais étant donné que Samsung et Apple ont le monopole des téléphones intelligents de fait, renflouer Reseach In Motion ça serait réaliser des investissements financiers trop importants.
Et pour un résultat pas forcément à la hauteur c.a.d. avec un Retour Sur Investissement pas garanti
Avatar de Mat.M Mat.M - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 27/09/2013 à 17:52
Citation Envoyé par Tryph  Voir le message
j'en pense que le nom courant d'un fond d'investissement c'est "machine à faire du fric à court terme par tous les moyens".

pas certain que ce soit une excellente nouvelle pour BB, et encore moins pour le personnel de BB.
s'ils ne réussissent pas à rentabiliser l'investissement très rapidement, ils revendront aussi vite qu'ils auront acheté en ayant fait quelques plan "sociaux" au passage.

malheureusement oui c'est un scénario fort plausible
Avatar de _Carole _Carole - Membre actif https://www.developpez.com
le 30/10/2013 à 14:24
Après Lenovo, Cisco, SAP, Google et FairFax (qui est le seul à avoir fait une proposition de rachat de 4,7 milliards de dollars), c'est au tour du réseau social Facebook d'envisager la chose.

Suite à ces révélations, l’action Facebook a perdu 1,66% dans la journée de mardi, s’affichant à 49,39 dollars en fermeture de séance à New York.

Visiblement, tout le monde n'est pas d'accord.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 05/11/2013 à 10:12
BlackBerry évite la vente et opte pour son indépendance,
l'entreprise dévoile son plan de sauvetage

BlackBerry voudrait conserver son autonomie et éviter une vente malgré les multiples propositions de rachats qui lui ont été faites. Pourtant, le 23 septembre dernier, tout semblait jouer en la faveur de Fairfax ; le fonds canadien avait fait une offre de rachat à 4,7 milliards de dollars qui est arrivée à échéance ce lundi 04 novembre et qui a donc été annulée.

Le fabricant a opté pour une solution qui devrait lui permettre de rester indépendant. Pour son plan de sauvetage, BlackBerry a prévu de lever la somme de 1 milliard de dollars via une augmentation de son capital convertible en actions auprès de ses investisseurs. FairFax, qui détenait déjà 10 % des parts de BlackBerry, devrait apporter 25 % de cette somme et renforcera ainsi sa position d'actionnaire majoritaire. La transaction sera effectuée dans les deux semaines à venir.

Barbara Stymiest, la présidente du conseil d'administration, a expliqué que « ce financement prévoit une injection immédiate de fonds à des conditions favorables pour BlackBerry renforçant de façon substantielle la trésorerie ». Et de rajouter que BlackBerry met en place « les changements nécessaires pour renforcer l'entreprise et assurer sa continuité pour ses clients ».

Dans la foulée, BlackBerry a également annoncé le remplacement du patron actuel Thorsten Heins par John Chen, PDG de l'éditeur de logiciel Sybase, qui va assurer l'intérim. Cette décision est probablement une des conséquences de l'échec de BB10 et de la part de marché de 1 % de BlackBerry sur le marché des OS mobiles, selon les chiffres publiés par Strategy Analytics. A noter également que Prem Watsa, président et chef de la direction de Fairfax, est nommé administrateur principal et président du Comité des Rémunérations, Nominations et Gouvernance.

BlackBerry a annoncé son intention de se concentrer sur l'entreprise avec ses plateformes BES et ses Prosumers Services (dans une logique BYOD). Par conséquent, son catalogue sera revu à la baisse et passera de 6 à 4 références dont les nouveaux Z30 et le Z10 pour les smartphones entièrement tactiles et le Q10 pour ceux avec clavier physique.

Source : BlackBerry Press

Et vous ?

Selon vous, est-ce la solution la plus viable pour l'entreprise ?
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte et intégrateur scade/simulink H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil