Oracle ajoute l'option "in-memory database" à Oracle Database 12c
Pour une exécution des requêtes 100 fois plus rapide

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Oracle ajoute l'option « in-memory database » à Oracle Database 12c,
pour une exécution des requêtes 100 fois plus rapide

La conférence annuelle OpenWorld d'Oracle a débuté ce dimanche à San Francisco et se tiendra jusqu'au 26 septembre au Moscone Center. Larry Ellison, fondateur et PDG de la structure, annonce l'option « in-memory database » pour Oracle Database 12c. L'objectif est d'exécuter des requêtes 100 fois plus vite mais aussi de multiplier par deux l’activité transactionnelle sans modifier le code applicatif.

Pour parvenir à ces prouesses, Oracle ajoute au stockage en ligne le stockage dans une nouvelle zone mémoire dans un format « columnar » (base de données en colonnes) qui apporte le gain de performance et réduit le temps de réponse de façon significative.

« Tout ce qui fonctionne aujourd’hui, s’enclenche lorsqu’on appuie sur on. Vous pouvez doubler la vitesse des mises à jour de toute base de données Oracle, en appuyant sur un bouton », explique Larry Ellison.

Cette initiative vise surtout son concurrent SAP, chez qui l’in-memory est déjà disponible depuis deux ans sur HANA. Rappelons qu'Oracle utilisait, jusqu'à aujourd'hui, la technologie HANA. Pour l'instant, aucune information n'a filtré quant au prix et à la disponibilité de cette solution.

Source : Forbes

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 8:25
Certains gros clients vont apprécier.

Mais c'est quoi la limitation?

Il doit y en avoir une puisque sinon, cela serait mis par défaut pour toute requête executée, non?
Avatar de LSMetag LSMetag - Membre expert https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 8:52
Ho la limitation va être bien simple.

Il faudra vider le portefeuille pour avoir accès à l'option. C'est comme ça chez Oracle.
Avatar de pacmann pacmann - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 9:00
Enfin le paramètre d'init "fast=true", hourra !
Avatar de Baldrick Baldrick - Membre actif https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 11:30
Citation Envoyé par Stéphane le calme  Voir le message

Pour l'instant, aucune information n'a filtré quant au prix et à la disponibilité de cette solution.

À en croire ce document qui date du 19 septembre, il faut débourser 23000$ par processeur pour l'option "in-memory database cache"...
Avatar de Waldar Waldar - Modérateur https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 15:26
Quelqu'un avait regardé Oracle TimesTen, qui est la DB in-memory d'Oracle depuis quelques années ?
Avatar de chaporon chaporon - Membre du Club https://www.developpez.com
le 27/09/2013 à 9:44
Citation Envoyé par Waldar  Voir le message
Quelqu'un avait regardé Oracle TimesTen, qui est la DB in-memory d'Oracle depuis quelques années ?

Je travaille avec la machine Exalytics d'Oracle ou Timesten est installe.

C'est du decisionnel et Timesten vient plus de l'OLTP.

J'ai encore aucune connaissance des prix pour pouvoir verfiier qu'elle configuration est la meilleure (Oracle database ou Timesten)

Il a tout ce qui lui faut a part le query parallelisme. Nous attendons avec impatience cette ajout.

Apres ca reste de l'in-memory et souvent il n'est pas possible de tout charger en memoire. Il faut donc faire des choix de data a charger ce qui revient a creer des aggregations.
Avatar de doc malkovich doc malkovich - Responsable Approche théorique du décisionnel https://www.developpez.com
le 27/09/2013 à 10:02
Citation Envoyé par chaporon  Voir le message
Apres ca reste de l'in-memory et souvent il n'est pas possible de tout charger en memoire. Il faut donc faire des choix de data a charger ce qui revient a creer des aggregations.

Sur une machine standard oui. Mais sur une appliance ou un serveur bien taillé non.
Si on prend le futur SPARC M6-32 il y a 32 To de Ram, de quoi héberger une belle petite base .
C'est ce qui se passe avec Hana, où tout est en mémoire.
Avatar de chaporon chaporon - Membre du Club https://www.developpez.com
le 02/10/2013 à 11:13
Citation Envoyé par doc malkovich  Voir le message
Sur une machine standard oui. Mais sur une appliance ou un serveur bien taillé non.

16Tb pour 3.1 Million (a la fin de la page)

Les entreprises qui peuvent se payer ca ne sont pas millions. C'est toujours un choix entre cout (hardware) et possibilites logiciels.

J'en ai 2T pour 100M Euro et sans rentrer dans les details:
- l'os en prend pas mal (300Mo de memoire)
- les applications aussi (300Mo aussi)
- Et lorsque tu charges des donnees en "memoire", le cout en IO augmente. 1 Mo sur ton disque, ce n'est pas un Mo en memoire (surtout du fait que les data type ne sont pas variables, il te faut donc reserver de la place). Est-ce lier au fonctionement de la memoire ? Je ne sais pas. J'ai encore pleins de choses a apprendre.
Avatar de doc malkovich doc malkovich - Responsable Approche théorique du décisionnel https://www.developpez.com
le 02/10/2013 à 13:55
Citation Envoyé par chaporon  Voir le message
Les entreprises qui peuvent se payer ca ne sont pas millions. C'est toujours un choix entre cout (hardware) et possibilites logiciels.

C'est clair. Mais ça existe, et l'évolution "naturelle" du hardware fait que la ram devient plus accessible, et je ne parle pas du ssd.

1 Mo sur ton disque, ce n'est pas un Mo en memoire (surtout du fait que les data type ne sont pas variables, il te faut donc reserver de la place). Est-ce lier au fonctionement de la memoire ?

Si les données sont stockées en colonnes elles sont facilement compressées. Et prennent moins de place ... C'est le principe de SAP Hana, Sybase IQ ou Qlikview (90% en moins).
Avatar de Hinault Romaric Hinault Romaric - Responsable .NET https://www.developpez.com
le 11/06/2014 à 14:50
Oracle présente sa solution « in-memory » pour concurrencer SAP et Microsoft
l’option sera disponible avec Oracle Database 12c dans un mois

Dans le secteur des bases de données, la tendance est à la course aux performances avec la nouvelle option « in-Memory », un concept qui consiste à mettre en cache les données traitées par les applications plutôt que, par exemple, de faire des appels à un serveur.

SAP a été le pionnier des solutions in-memory avec sa solution « SAP in-memory » incluse dans la plateforme HANA lancée en 2010. Cette offre permettrait le traitement de volumes massifs de données en temps réel, en mémoire vive, avec à la clé une division par 1200 du temps de traitement dans certains scénarios.

Microsoft avait suivi en intégrant « Hekaton » à SQL Server 2012. La solution « In-Memory » de la société offrirait des performances jusqu’à 10 fois supérieures pour des applications existantes et jusqu’à 50 fois supérieures pour de nouvelles applications optimisées pour l’in-memory. IBM avait également fait le pas vers le concept « In-memory ».

Oracle, le géant des bases de données, n’est pas resté les bras croisés à regarder ses concurrents le distancer. La société a également travaillé sur une solution in-memory qui sera incluse à Oracle Database 12c. L'objectif d’Oracle est d'exécuter des requêtes 100 fois plus vite, mais aussi de multiplier par deux l’activité transactionnelle sans modifier le code applicatif.

Larry Ellison, PDG de la société, a annoncé lors d’un événement en ligne que l’option in-memory sera disponible dans son gestionnaire de base de données à partir du mois prochain, soit en avance sur le calendrier de la firme. L’option permettra aux administrateurs de stocker les données dans la mémoire du serveur, plutôt que sur le disque, afin de gagner en temps d’exécution.

Contrairement aux offres de la concurrence, notamment HANA de SAP, la solution d’Oracle sera compatible avec toutes les applications existantes. Les administrateurs n’auront pas à modifier leurs applications pour tirer parti de cette évolution d’Oracle Database 12c.

Les démonstrations lors du webcast d’Oracle ont montré une accélération de 100 à 1000 fois des performances des applications d’entreprise, notamment pour les applications Oracle E-Business Suite, Oracle JD Edwards, Oracle PeopleSoft, Oracle Siebel et Oracle Fusion Applications.

Source : Oracle
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Ingénieur intégration, validation, qualification du système de drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil