Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Les défaillances technologiques ont un impact direct sur la santé financière d'une entreprise
Selon un rapport

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Près de 80 % des grandes entreprises ont connu des défaillances technologiques majeures l'année passée, leur coûtant en tout près de 6,9 millions £ selon une enquête des professionnels de l'éditeur logiciel Compuware.

La compagnie a recueilli des données auprès d'exécutifs de plus de 300 entreprises de par le monde, opérant dans divers secteurs d'activités. Il apparaît qu'à court terme, des défaillances technologiques peuvent entraîner une baisse du chiffre d'affaires, des commandes et des expéditions retardées ou incorrectes causant de lourdes pertes.

A long terme, les défaillances technologiques ont entraîné une perte considérable des parts de marché et du capital de marque de 45 % de ces entreprises.

Pour les sondés, les services client, finance, vente puis marketing, seraient dans l'ordre les branches les plus dépendantes technologiquement en entreprise. Michael Allen, Directeur de la gestion de la performance application chez Compuware, explique que « ceci démontre notre dépendance aux technologies et l'impact direct sur les revenus, le relationnel et la réputation quand la technologie ne marche pas aussi bien qu'elle le devrait. ».

« Les entreprises devraient prendre une approche proactive de la gestion de la performance afin qu'elles puissent identifier et résoudre les problèmes potentiels avant qu'ils aient le temps d'avoir un impact sur l'entreprise. » a-t-il ajouté.

Selon les résultats de la recherche, en dépit de l'impact commercial de la technologie, deux-tiers des entreprises ne quantifient pas toujours les pertes pour leurs affaires. 26 % disent d'ailleurs ne le signaler que rarement, voire jamais, ou même ne pas le savoir. Pour Allen, il apparaît évident que les dépenses en technologie ne devraient plus juste être fonctionnelles. « La technologie est critique pour la santé financière d'une entreprise dans toutes ses branches ; des finances au marketing en passant par le service client et les chaînes de distribution. »

Après la publication de ce rapport, Paul Czarnik, responsable technologique chez Compuware, a donné ses premières impressions sur .

Source : rapport (au format PDF)

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Partagez-vous l'avis de Michael Allen qui estime que les dépenses faites pour la technologie sont critiques pour l'entreprise ou estimez-vous qu'elles dépendent du secteur d'activité ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de squizer squizer - Membre habitué https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 17:08
Qu'en pensez-vous ?

Je suis plutôt d'accord avec Michael Allen et je me rappelle avoir lu un article il y a déjà bien longtemps montrant que 50% des petites entreprises qui avait eu une défaillance technologique majeures, plus particulièrement la perte de la messagerie (et donc un disaster recovery échoué) on mis la clef sous la porte peu de temps après.
Dans une entreprise de plus grande taille l'effet est moindre mais tout autant néfaste.

Typiquement la perte de données a un effet épouvantable sur une entreprise, indépendamment de sa taille, car cela implique rapidement des indisponibilités conséquentes autant pour les utilisateurs internes que pour les clients.
Avatar de zephir2008 zephir2008 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 17:33
Cela tendrait donc a dire que l'outil informatique "dans son ensemble" est un centre de profit et -par conséquent- un outil de production.

Me voila enfin rassuré ! La conscience viendra petit à petit...
Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 17:43
Citation Envoyé par zephir2008  Voir le message
Cela tendrait donc a dire que l'outil informatique "dans son ensemble" est un centre de profit et -par conséquent- un outil de production.

Me voila enfin rassuré ! La conscience viendra petit à petit...


Si seulement les DSI pouvaient être de ton avis!

Tant que les DSI iront systématiquement au moins cher, ils auront de la qualité médiocre tout au mieux. Et des terribles problèmes de maintenance du à cette mauvaise conception.

Peut être que le jour ou ils comprendront qu'un bon SI peut faire bondir leur productivité, ils investiront plus dans la conception pour dépenser moins dans la maintenance... qui sait?
Avatar de Orgoff Orgoff - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 17:45
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Si seulement les DSI pouvaient être de ton avis!

Tant que les DSI iront systématiquement au moins cher, ils auront de la qualité médiocre tout au mieux. Et des terribles problèmes de maintenance du à cette mauvaise conception.

Peut être que le jour ou ils comprendront qu'un bon SI peut faire bondir leur productivité, ils investiront plus dans la conception pour dépenser moins dans la maintenance... qui sait?

Il n'y a pas de secrets, il faut avoir une vision au-delà du court terme ce qui nécessite de l'intelligence, une prise de risque et les moyens financiers... c'est pas donné à tous.
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 19:49
Citation Envoyé par Carhiboux  Voir le message
Si seulement les DSI pouvaient être de ton avis!

Citation Envoyé par Orgoff  Voir le message
Il n'y a pas de secrets, il faut avoir une vision au-delà du court terme ce qui nécessite de l'intelligence, une prise de risque et les moyens financiers... c'est pas donné à tous.

tsst tsst. Ce n'est pas forcément de la faute des DSI. Souvent malheureusement les Dsi sont considérés comme des sous-directeurs et ne peuvent pas par exemple participer aux comités de direction ou en tout cas pas à tous. Et donc il font avec l'argent qu'on leur donne.
Avatar de zephir2008 zephir2008 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 19:55
Citation Envoyé par Orgoff  Voir le message
Il n'y a pas de secrets, il faut avoir une vision au-delà du court terme ce qui nécessite de l'intelligence, une prise de risque et les moyens financiers... c'est pas donné à tous.

Certains disaient que la guerre était une chose trop sérieuse pour être confiée aux militaires... De mon expérience, je retire que c'est en général les dirigeants "du haut" qui ne veulent pas "en entendre parler" : aux DSI de se débrouiller ! C'est pourtant la productivité globale de l'entreprise qui est impactée. Et il n'y a pas de prix à cela. Tant que les dirigeants n'auront pas compris l'intérêt qu'ils pourraient avoir en un outil informatique qui leur soit vraiment adapté -et non copié de la concurrence- il n'y aura pas vraiment de progrès dans ce domaine, je le crains
Avatar de Orgoff Orgoff - Membre averti https://www.developpez.com
le 23/09/2013 à 21:59
Citation Envoyé par phili_b  Voir le message
tsst tsst. Ce n'est pas forcément de la faute des DSI. Souvent malheureusement les Dsi sont considérés comme des sous-directeurs et ne peuvent pas par exemple participer aux comités de direction ou en tout cas pas à tous. Et donc il font avec l'argent qu'on leur donne.

C'est ce que j'entendais par les moyen financiers. Après pour moi ca n'a pas de sens que le DSi soit au coeur de la direction si la société n'a pas son coeur de métier dans l'IT ou que son buisness en découle de manière significative.

Citation Envoyé par zephir2008  Voir le message
De mon expérience, je retire que c'est en général les dirigeants "du haut" qui ne veulent pas "en entendre parler" : aux DSI de se débrouiller ! C'est pourtant la productivité globale de l'entreprise qui est impactée. Et il n'y a pas de prix à cela. Tant que les dirigeants n'auront pas compris l'intérêt qu'ils pourraient avoir en un outil informatique qui leur soit vraiment adapté -et non copié de la concurrence- il n'y aura pas vraiment de progrès dans ce domaine, je le crains

A ce moment là, la faute ne vient pas du dirigeant mais du DSi qui n'arrive pas à convaincre de l'utilité de mettre plus de moyens...
Avatar de zephir2008 zephir2008 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 0:16
Citation Envoyé par Orgoff  Voir le message
C'est ce que j'entendais par les moyen financiers. Après pour moi ca n'a pas de sens que le DSi soit au coeur de la direction si la société n'a pas son coeur de métier dans l'IT ou que son buisness en découle de manière significative.

A ce moment là, la faute ne vient pas du dirigeant mais du DSi qui n'arrive pas à convaincre de l'utilité de mettre plus de moyens...

Si cela pouvait être aussi simple... En exemple vécu : un équipementier automobile -donc pas de coeur de métier dans l'IT- a besoin "au moins" d'une CAO et d'une GPAO digne de ce nom. Idem pour la gestion de stock et l'approvisionnement et la liste non exhaustive. Que des choses qu'on peut confier à un support informatique. Encore faut-il que le DG accepte de mettre un minimum de bille dans un outils **de production** informatique... D'où mon constat : du chiffrage d'un vrai centre de profit (et non uniquement d'un "centre de coût") tel que le support informatique devrait l'être, dépend la pertinence des choix ensuite fait par la DG, qui ne doit pas alors négliger les conséquences de cet investissement.

L'IT et ses technologies apporte un réel bénéfice dès lors qu'on lui donne sa juste valeur. C'est le problème récurrent de tout investissement dans une production : ni trop, ni trop peu. Et ça, c'est notre boulot...
Avatar de el_slapper el_slapper - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 8:54
Un autre problème est celui de choix technologiques douteux. Généralement poussés par une direction plus soucieuse d'être à la mode que d'être efficace. Présentement, je suis chez un client qui est en train de mettre à la benne un projet de 100M€ qui n'a jamais répondu au besoin. Raison : des choix technologiques "audacieux" qui ont entrainé des temps de traitements incompatibles avec l'activité.

Le pire, c'est qu'elle marche, leur appli. Mais elle n'est pas en mesure de remplacer le vieu clou...
Avatar de zephir2008 zephir2008 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 24/09/2013 à 9:58
Citation Envoyé par el_slapper  Voir le message
Un autre problème est celui de choix technologiques douteux. Généralement poussés par une direction plus soucieuse d'être à la mode que d'être efficace. Présentement, je suis chez un client qui est en train de mettre à la benne un projet de 100M€ qui n'a jamais répondu au besoin. Raison : des choix technologiques "audacieux" qui ont entrainé des temps de traitements incompatibles avec l'activité.

Le pire, c'est qu'elle marche, leur appli. Mais elle n'est pas en mesure de remplacer le vieu clou...

Alors là, je dis "lol" ! Je suis dans une situation similaire mais "dans l'autre sens" : ils essaient de changer un 'truc' qui marche (du sur-mesure que j'ai mis en oeuvre pour moins d'1M d'€ et qui leur à rapporté plusieurs M€, chiffrage fait) pour quelques chose (un "grand ERP" du marché) a plusieurs millions d'€ qui ne répond toujours pas au besoin au bout de 3 ans ! Du coup, ils viennent nous voir pour en faire la mise en oeuvre... :/

J'ai d'autres exemple de choix catastrophique de ce type. Le fait est que, hélas, beaucoup assimile l'outil informatique comme la panacée universelle à leurs petits soucis de productivité. Hors la productivité -et la production- est d'abord et avant tout une question d'organisation !!! L'informatique ne fait que ce qu'on lui demande de faire... La technologie est piloté par des hommes et pour des hommes, je crois que certains l'oublie un peu vite
Offres d'emploi IT
Ingénieur conception en électronique de puissance H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Ingénieur développement fpga (traitement vidéo) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Ingénieur analyste programmeur (H/F)
Safran - Auvergne - Montluçon (03100)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil