Google acteur dominant de l'ère Post-PC :
Faudra-t-il s'en réjouir ou s'inquiéter ?

Le , par Hinault Romaric, Responsable .NET
Google a le vent en poupe. La domination de la firme de Mountain View est désormais incontestable dans le domaine du Web et du mobile.

La société regroupe à elle seule un nombre important de services Web utilisés au quotidien par les internautes. Le mois dernier, une panne générale des services de Google a entrainé une chute drastique du trafic mondial d’internet. Selon des estimations (sans certitude), cette panne aurait impacté 40 % du trafic internet.

Chrome, le navigateur développé par la société serait, selon les chiffres de StatCounter, le navigateur le plus populaire au monde.

Dans le secteur du mobile, Android, l’OS mobile de Google se taille une part de lion. Selon la société, l’OS a déjà franchi le cap du milliard d’activations à travers le monde. D’après les chiffres publiés par IDC le mois dernier, environ 80 % des terminaux vendus au second trimestre étaient sous Android.


Le marché du PC, l’unique secteur majeur qui résiste encore à Google. Mais pour combien de temps ? Le segment du PC enregistre un ralentissement depuis le début de l’année. Windows 8 a du mal à convaincre, les constructeurs cherchent des alternatives.

Intel, partenaire historique de Microsoft, réduit de plus en plus sa dépendance envers Windows. Lors de la conférence IDF13 (Intel Developer Forum), le fondeur a annoncé que quatre de ses partenaires OEM, dont HP et Acer, allaient lancer de nouveaux dispositifs sous la nouvelle puce « Haswell », tournant sur Chrome OS de Google. La société a annoncé qu’elle travaillait en étroite collaboration avec Google sur l’optimisation de Chrome OS pour ses puces.

Dans la même lancée, Intel a dévoilé la plateforme Bay Trail, destinée à la fois à Android et à Windows, et présentée comme la solution idéale pour les terminaux hybrides et les tablettes. HP, Acer et Lenovo prépareraient déjà des ordinateurs portables hybrides sous Android.

Au centre de tous ces travaux, Google fait constamment l’objet de controverses au sujet de sa politique de confidentialité. Le cœur de métier de la société étant la publicité, elle ne lésine pas sur les moyens pour rentabiliser cette activité.

La société a déjà été pointée du doigt plusieurs fois pour son manque de respect de la vie privée des internautes.

A l’approche de la sortie grand public des Google Glass, Google envisage de repenser la publicité. La société a récemment déposé un brevet qui décrit un système permettant de facturer l’annonceur en fonction du temps passé par le consommateur et de l’émotion dégagée lors d’un regard sur une publicité dans la rue, dans un email ou sur un site Web.

Un monde du numérique sous l’emprise de Google sera-t-il bénéfique ? Lors de la conférence TechCrunch Disrupt de San Francisco, Marissa Maye, PDG de Yahoo et ancienne de Google, a déclaré qu’un Microsoft puissant est bon pour tout le monde, sous-entendant en quelque sorte qu’il vaudrait mieux ne pas se retrouver sous la domination de Google.

Et vous ?

Un Google dominant le monde du numérique : faudra-t-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de shadowmoon shadowmoon - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/09/2013 à 13:52
Citation Envoyé par Hinault Romaric  Voir le message
Le marché du PC, l’unique secteur majeur qui résiste encore à Google. Mais pour combien de temps ?

Très peu selon moi, vu que la firme a déjà lancé Chromium un projet, en "open source", pour développer un OS "maison" : lien officiel
Avatar de ymoreau ymoreau - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/09/2013 à 16:48
Que ce soit Google ou un autre, je ne vois pas tellement de raison de se réjouir d'être totalement à la merci d'énormes multinationales. Mais que ce soit Google ou un autre, c'est déjà le cas et ça le sera probablement encore longtemps. Google se fait remarquer parce que la vie privée fait le buzz et qu'ils sont en première ligne.
Si il y avait eu autant de bruits pour tout ce qu'ont pu faire les autres multinationales (Nestlé par exemple) on enverrait des fleurs à Google.
Avatar de Lyons Lyons - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/09/2013 à 17:08
Google acteur dominant de l'ère Post-PC?

Qui a dit qu'on était déjà dans l'ère post-PC? C'est pas parce que les smartphones/tablettes font plus de bruit que les PC depuis 2 semaines suite à l'annonce de la sortie de Surface 2 et des iPhones 5c/5s que les PC n'existent plus.
D'ailleurs, tout le monde (ou presque) sur ce site s'accorde pour dire que travailler sur tablettes est inconcevable (dans l'état actuel de la technologie).

Je vais pas relancer le débat mais ça m'exaspère un peu de voir tout le monde parler de l'ère post-PC comme si le PC n'était déjà plus qu'un lointain souvenir alors qu'il est plus que jamais au coeur de la société.
Avatar de imikado imikado - Rédacteur https://www.developpez.com
le 13/09/2013 à 20:04
Un Google dominant le monde du numérique : faudra-t-il s’en réjouir ou s’inquiéter ?
Dominant jamais bon mais très présent : oui
Il serait plus que bénéfique d'avoir de la concurrence sur le marché PC
Quand on regarde le marché des smartphones on voit bien ce que le client y a gagné : est passé de quelques constructeurs utilisant le même os windows mobile à aujourd'hui plusieurs constructeurs avec plusieurs OS iOS, Samsung et Windows phone
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 13/09/2013 à 21:36
Citation Envoyé par Lyons  Voir le message
Qui a dit qu'on était déjà dans l'ère post-PC? C'est pas parce que les smartphones/tablettes font plus de bruit que les PC depuis 2 semaines suite à l'annonce de la sortie de Surface 2 et des iPhones 5c/5s que les PC n'existent plus.
D'ailleurs, tout le monde (ou presque) sur ce site s'accorde pour dire que travailler sur tablettes est inconcevable (dans l'état actuel de la technologie).

Je vais pas relancer le débat mais ça m'exaspère un peu de voir tout le monde parler de l'ère post-PC comme si le PC n'était déjà plus qu'un lointain souvenir alors qu'il est plus que jamais au coeur de la société.

Là où je suis d'accord avec toi, c'est que cette histoire d'"ère post-pc" nécessite un peu plus d'analyse.

Qu'est-ce qu'un PC ? C'est pas si facile à définir. Personnellement, je partirais bien sur une idée comme : un système informatique personnel polyvalent. Dans cette optique, j'ai l'impression que c'est l'aspect polyvalent que les acteurs du marché cherchent à passer à la trappe, histoire de nous vendre plus de matos : des smartphones, des tablettes, des consoles, des box internet...
Mais j'ai l'impression qu'en fait, ça ne marche pas très bien, sur le fond, parce que je crois que les gens aiment bien cet aspect polyvalent, ce qui fait que quand les entreprises du secteur le virent par la porte, il revient par la fenêtre : on ne parle déjà plus de console de jeux, mais de centre multimédia ; la tablette a de plus en plus tendance à se laisser pousser un clavier ; on fournit des SDK pour les box internet ; et bien sûr tout ce petit monde a une puissance de calcul croissante qui ouvre de plus en plus de possibilités.
Ensuite, la polyvalence du PC a elle-même été mise à mal, par la bande : les tablettes et les smartphones ont des capteurs qu'il n'a pas (GPS, accéléromètre...) qui leur permettent de faire des choses dont il est incapable.
Difficile de dire comment ça va évoluer sur le long terme. Ce qui me semble certain, c'est qu'un appareil totalement polyvalent comme le PC aura toujours sa place. La différence, c'est qu'il va falloir qu'il apprenne à partager cette place avec des engins plus spécialisés. A moins que le tout ne fusionne en un nouvel appareil polyvalent ?
Le chamboulement a en tout cas permis l'émergence de nouveaux acteurs, Google et ARM, en particulier. Si la position d'ARM reste incertaine en raison de sa petite taille, Google est bel et bien le nouvel acteur dominant du monde informatique.
Il est frappant que ce secteur ait toujours eu une entreprise qui domine toutes les autres : IBM, Microsoft puis maintenant Google. C'est vraiment dommage, en réalité, car le déboulonnage est à chaque fois très coûteux en temps et en efforts d'innovation perdus.
Avatar de lememe lememe - Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/09/2013 à 11:40
Citation Envoyé par Traroth2  Voir le message
Il est frappant que ce secteur ait toujours eu une entreprise qui domine toutes les autres : IBM, Microsoft puis maintenant Google. C'est vraiment dommage, en réalité, car le déboulonnage est à chaque fois très coûteux en temps et en efforts d'innovation perdus.

Très bien vu. je pensais presque exactement la même chose.
cela dit, on est parti pour une ou quelques décennies de domination Google. D'ici là, on verra émerger un nouvel acteur qui à son tour redistribuera les cartes dans le domaine informatique.
S'agira-t-il d'un nouvel acteur ? d'une société déjà connu mais encore modeste ? personne ne peut le savoir. Seul l'avenir nous le diras et on sera là pour s'adapter à la nouvelle donne.
Avatar de phili_b phili_b - Expert éminent https://www.developpez.com
le 15/09/2013 à 18:44
Citation Envoyé par lememe  Voir le message
cela dit, on est parti pour une ou quelques décennies de domination Google. D'ici là, on verra émerger un nouvel acteur qui à son tour redistribuera les cartes dans le domaine informatique.

Ben en fait ça sera très certainement comme IBM et Microsoft, quand Google s'endormira sur ses lauriers, se croira le roi du monde, n'écoutera plus ses clients.

S'ils ont réussi c'est qu'ils ont eu pu investir un territoire vierge méprisé par IBM et Microsoft, et qu'ils ont mis à profit des solutions pratiques à un moment donné que les utilisateurs ne voyaient pas implémentées ailleurs.
Avatar de SylvainPV SylvainPV - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 16/09/2013 à 11:25
L'hégémonie de Google fait un peu peur, c'est normal. Je pense que c'est l'entreprise qui a eu le plus d'impact sur ma vie jusqu'ici. Pendant mes études secondaires, Internet a été un vecteur d'éducation plus important que professeurs & livres, et la grande majorité de mes recherches passaient forcément par Google. Aujourd'hui, j'utilise au moins quatre de leurs services quotidiennement (Google search, Gmail, Chrome, Android) et beaucoup d'autres régulièrement (Google+, Maps, Earth, Hangouts...). En tant que développeur, j'utilise également plusieurs de leurs API et frameworks, et je regarde les lives de la Google IO chaque année.

Je sais comment l'entreprise fait son beurre et j'ai conscience que la quantité d'informations dont dispose l'entreprise lui donne un pouvoir énorme, indéniablement dangereux. Mais je crois sincèrement que tous les services créés par l'entreprise ont fait beaucoup plus de bien que de mal. "Don't be evil" est un de leurs adages, et je pense que beaucoup de leurs employés tiennent à avoir leur casquette de bienfaiteur. Je leur prête donc ma confiance, à tort ou à raison. Ce qui me tracasse, cependant, c'est la perte d'indépendance. Si Google tombait demain, quel impact cela aurait-il sur nos vies numériques ?
Avatar de azmar azmar - Membre averti https://www.developpez.com
le 16/09/2013 à 12:26
Est-ce que la question est :

" Faut il se réjouir ou s’inquiéter qu'une entreprise américaine vivant de la vente d'informations personnelles sois en mesure d’accéder à ce que nous faisons sur le net, ce que nous communiquons, avec qui nous communiquons, ou nous sommes, quelles sont nos activité et quels sont nos goûts?"
Offres d'emploi IT
Consultant CRM / chef de projet senior (H/F)
Exactitude - Nord Pas-de-Calais - Métropole lilloise
Analystes développeurs H/F
BNP PARIBAS - France - Montreuil (93100)
Développeur confirmé php H/F
e Consulting RH - Ile de France - Paris (75008)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil