Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les sites Web proposant du contenu gratuit sont-ils condamnés ?
Une étude prévoit la fin de la publicité en ligne en 2018

Le , par Cedric Chevalier

0PARTAGES

8  1 
Qui ne s’est pas plaint lorsque, pendant la consultation d’un site web à la recherche d’informations capitales, une fenêtre apparaissant de nulle part lui proposait de prédire son avenir ? Certains sont allés jusqu’à prononcer des jurons. La grande majorité des internautes est intéressée par des solutions de blocage de ces publicités gênantes.

Cette pratique, pourtant légitime, aurait des conséquences néfastes pour les sites web dont les revenus sont liés à la publicité. D’après une étude réalisée par PageFair, un service en ligne gratuit qui permet d’avoir les statistiques sur le nombre d’utilisateurs qui bloquent la publicité en ligne, la pratique couterait environ 500 000 dollars par an aux propriétaires de sites web.

On note une hostilité à la publicité sans cesse grandissante chez les internautes. Les sites web qui enregistrent les plus fort taux de blocage publicitaire sont dans les domaines des Jeux (30 % de blocage), de la technologie et de la bande dessinée (25 % de blocage chacun). Même les sites pour adultes ne sont pas épargnés par le phénomène (20 % de blocage).


Côté navigateurs, Firefox, aussi bien sur desktop que sur mobile, tient la palme d’or en ce qui concerne le blocage du contenu publicitaire sur la toile. L’add-on «AdBLock» n’est sûrement pas étranger à cette performance.




L’avenir n’augure rien de bon pour la survie de la publicité en ligne. D’après les prévisions de PageFair, d’ici 2018 on devrait assister à la mort programmée de la publicité en ligne. Les prévisions se basent sur l’intérêt croissant des internautes pour tous les éléments en relation avec le mot clé AdBlock. Ci-dessous le graphe quantitatif de l’intérêt des internautes pour le mot clé AdBlock de Google.


Vu que la publicité en ligne est une source considérable de revenus, que faire ? PageFair propose aux propriétaires de sites web d’éduquer leurs visiteurs afin qu’ils comprennent que la publicité est vitale pour leur survie. « Dîtes-leurs comment vous payez vos factures » peut-on lire dans le rapport d’étude.

Source : rapport PDF

Et vous ?

Que proposeriez-vous comme solution complémentaire à celle de PageFair pour ce problème de publicité en ligne ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MarieKisSlaJoue
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/08/2013 à 10:31
Perso je vois le problème comme une réponse allergique, on nous à bombardé de pub sur certain site au point ou un clic = un pop up, ensuite on nous à pourri avec des adware. on a des setup pour dl des setup maintenant bourré de toolbar et autre préférence.

Forcément on est devenu allergique à tous ça. Et on utilise adblock.

Donc y'a pas que l'utilisateur à éduquer.
30  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/08/2013 à 11:01
Perso, je pourrais mettre adblock sur ma TV, je le ferais ...
J'imagine simplement un monde sans pub... le prix des choses à leur valeur réelle, car aujourd'hui on ne paie pas un produit, mais des pub !

Il parait qu'un produit n'est pas bon ou mauvais, il a une bonne ou une mauvaise pub... C'est dire !
16  0 
Avatar de Lyche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/08/2013 à 10:57
Un peu de pub ok... mais que il y a plus de pub que de contenu, c'est juste horrible et particulièrement intrusif.

Ok, ça rapporte du fric aux éditeurs toussa toussa... mais franchement, il y a des limites, quand on regarde sur Google, on tape une recherche, on a autant de liens commerciaux que de réel liens ou même GMail, ou on se retrouve avec des publicité en haut, et à droite de l'écran. Parfois bien ciblé.. genre j'ouvre un mail de ma sœur qui habite à Londres et qui me parle d'aller la voir, j'ai une pub pour Eurotunnel et ses "offres week end".. Personnellement, ça me lasse de voir que je suis espionné partout.

Quand on regarde sur fb, il y a une quantité incroyable d'espaces publicitaire, c'est juste ridicule d'en arriver à ça.
On peut aussi parler de bien d'autres sites web ccm ou autres. Le soucis n'est pas la publicité en soit, mais la quantité au cm² d'écran.. Quand on dépasse les 40% d'espace publicitaire c'est qu'il y a un sacré soucis quand même...
13  0 
Avatar de gangsoleil
Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/08/2013 à 9:40
Citation Envoyé par Cedric Chevalier Voir le message
D’après une étude réalisée par PageFair, un service en ligne gratuit qui permet d’avoir les statistiques sur le nombre d’utilisateurs qui bloquent la publicité en ligne, la pratique couterait environ 500 000 dollars par an aux propriétaires de sites web.
NON NON et NON !!

Ca ne leur coute absolument rien. C'est au plus du manque a gagner, ce qui n'a rien a voir.

Ce n'est pas en n'achetant pas une ferrari tous les jours que j'economise un million d'euro chaque jour.

Il faut arreter avec ces discours qui disent que ca coute de l'argent, ce n'est absolument pas vrai. Tout cela se base sur des supputations de clic, qui ne sont pas non plus vraies : a titre personnel, j'utilise un (plusieurs) ad-blockers, mais il faut voir aussi qu'en 15 ans d'utilisation de l'Internet, dont une bonne partie sans ad-blocker, j'ai du cliquer au maximum 2 fois sur une pub. Donc le fait que j'utilise un ad-blocker ne change absolument rien a ce que je rapporterai a ces societes.
12  0 
Avatar de 10_GOTO_10
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/08/2013 à 21:05
Le problème n'est pas un peu de publicité mais pas trop, plus ou moins. Non. La pub devrait disparaitre. Toute la publicité. Où qu'elle soit. Comment marche la pub ? Voici ma vision des choses :

Supposons qu'il y ait deux marchands de lessive, X et Y, qui se partagent les clients. X décide de faire une campagne de publicité, et augmente son chiffre d'affaires. Mais d'où viennent-ils, ses nouveaux clients ? Ils ne tombent pas du ciel. C'est des clients de Y qui, lui, voit son chiffre d'affaires baisser. Donc Y va faire une campagne de pub pour dire que la lessive Y lave plus blanc. X à son tour pour dire que la lessive X lave plus blanc que blanc, et ainsi de suite.

En définitive, X et Y se partagent toujours les mêmes clients, mais vu que le budget communication a augmenté, le prix des lessives X et Y a augmenté aussi. Quelle est la valeur ajoutée par les publicitaires ? Quelle création de richesse ? Aucune. Zéro. La publicité et les publicitaires sont des parasites complets de l'économie.

Et c'est même pire que ça: si un fabricant Z trouve la formule d'une lessive qui lave mieux que les autres, il devra lui aussi faire de la publicité s'il veut vendre sa lessive, et ça agit donc comme un "ticket d'entrée" sur le marché. Par conséquent, en plus d'être un parasite, la publicité est un frein à l'innovation, à la nouveauté et au changement.

Il semble que le métier de publicitaire soit l'exemple parfait du Métier à la con inventé par la classe dirigeante parce qu' "une population heureuse et productive avec du temps libre est un danger mortel".

Entre parenthèses le commentaire d'un internaute m'a semblé très clairvoyant:

C’est un mantra que personnellement je répète souvent pour ennuyer mes rares amis de droite, mais voilà une preuve supplémentaire que la finalité du capitalisme, c’est le communisme. État centralisé et envahissant, doté d’une administration boursouflée, réduit au minimum des ces fonctions essentiellement répressives, au service d’une minorité de monopoles économiques. On y arrive, lentement mais sûrement.


Lorsque je dis qu'il faut supprimer tous les publicitaires, immanquablement, je me fais incendier : On me dit que la publicité crée des emplois, génère du chiffre d'affaire, et que les personnes employées, mêmes si elles font un travail inutile, dépensent, payent des impôts, bref font marcher l'économie. En général c'est les mêmes qui sont pour la suppression des fonctionnaires parce qu'ils feraient un travail inutile...

Maintenant comment payer les sites internet ? C'est une vraie question. Des micro-paiements ? Ça existait déjà, ça s'appelait le minitel. Il y a eu des dérives, mais le système de paiement marchait pas trop mal. On pourrait aussi faire un système basé sur le bitcoin, ou faire des abonnements pour consulter plusieurs sites, comme les chaînes TV. Ou une taxe sur les cassettes et DVD, après tout on est dans la même problématique que les artistes: un contenu dur à produire au départ, puis ensuite quasiment gratuit à diffuser. Bref, ce n'est pas les moyens qui manquent (n'oubliez pas que sans budget publicité, tous les produits seraient beaucoup moins chers). Si on le décidait vraiment on trouverait une solution.
11  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 28/08/2013 à 16:23
A quand une étude qui prévoit la fin des études à la con?
10  0 
Avatar de Marc Lussac
Rédacteur en Chef https://www.developpez.com
Le 28/08/2013 à 16:46
Je profite de cet intéressant débat pour vous informer que en fait sur developpez.com on a assez peu d'utilisateurs qui ont bloqué les pubs, car on ne passe pas de pubs intrusives (sauf accident du coté de la régie, mais qu'on corrige au plus vite quand on nous signale une "bourde".

Du coup cela réduit aussi beaucoup le financement de nos couts mais c'est un choix, on a préféré rester avec une "équipe pro réduite" (environ 3 fois moins que les sites à trafic équivalent) pour avoir des "couts réduits" que de passer à la pub intrusives comme tous les autres sites.

J'en profite donc pour remercier :
- Tous les visiteurs (et ils sont de loin les plus nombreux) qui ont décidé de ne pas mettre Addblock sur developpez.com, c'est grâce à eux que developpez peut rester gratuit
- Tous les contributeurs bénévoles du Club des développeurs et IT Pro, c'est à dire vous : modérateurs, newsers, rédacteurs, relecteurs, posteurs de sources, ceux qui répondent sur les forums, ... grâce à qui developpez peut continuer à vous proposer du contenu et des services de qualité et gratuits

Merci à tous

10  0 
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/08/2013 à 9:54
Citation Envoyé par 10_GOTO_10 Voir le message
Il semble que le métier de publicitaire soit l'exemple parfait du Métier à la con inventé par la classe dirigeante parce qu' "une population heureuse et productive avec du temps libre est un danger mortel".
Je partage globalement ton analyse sauf sur un point: ces bulshit jobs n'ont pas été inventés par la classe dirigeante.

D'une part, l'apparition de ces métier s'explique tout simplement et naturellement par le problème de surproduction dans lequel sont entrés les économies capitalistes vers le début du XXeme siècle (voire la fin du XIXeme selon comment on appréhende la question). La plupart des crises depuis celle de 1929 jusqu'à celle des subprimes sont des crises de surproduction. Vers la fin du XIXeme siècle donc, les entreprises étaient devenues tellement efficaces qu'elles produisaient plus que la demande ne pouvait absorber. Il a fallu alors booster la demande. La première solution fut d'augmenter les salaires (Fordisme); ça a fonctionné un temps, mais ça s'est avéré insuffisant et il a donc fallu créer artificiellement de la demande par la publicité. A ce sujet, lire Propaganda, E. Bernays, 1928, qui peut être considéré comme le premier manuel de ce que l'on appelle aujourd'hui la "science de l'information et de la communication".

D'autre part, les classes dominantes ont besoin d'un fort taux de chômage, ils ne vont donc pas s'amuser à créer des jobs qui ne servent à rien. Et ça n'est pas nouveau, Marx appelait ça "l'armée de réserve du capitalisme". Selon Marx, cette armée de réserve est un ensemble d'individu qui sont dans une situation pire que celle des travailleurs et qui seraient disponibles au cas où les travailleurs deviendraient trop exigeants. Avant Marx c'était les esclaves qui constituaient l'armée de réserve, puis le lumpen et les peuples colonisés, et maintenant ce sont les chômeurs. Le capitalisme en a besoin sinon nous n'accepterions ni ces bullshit jobs, ni les conditions de travail actuelles (et il faut avoir conscience que nous, dans l'informatique, nous sommes encore privilégiés).
9  0 
Avatar de Niark13
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/08/2013 à 12:12
En 2005, une étude de Francoscopie évaluait à 200 le nombre quotidien moyen de messages publicitaires auquel un Français était soumis.

Dans de telles conditions, il est naturel qu'un individu cherche à se protéger de ces agressions que sont devenues les pubs. Après tout, quand on pousse une logique à l'extrême, les inconvénients dépassent largement les vertus. Adblock n'est pas pour moi le problème mais juste un symptôme d'un mal plus profond.

Que l'on paie pour du contenu me semble tout à fait normal, après tout on paie déjà la pub (qui est majorée sur le prix de vente des produits), c'est juste qu'on en a moins conscience.

Quant au titre alarmiste de la dépêche, je me contenterai de remarquer qu'avant que l'on transforme le Web en galerie commerciale au tournant des années 2000, la plupart des sites d'alors proposait du contenu gratuit et la pub n'était pas aussi omniprésente.
8  0 
Avatar de Tryph
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 27/08/2013 à 12:16
AdBlock serait une menace sérieuse pour les sites web proposant du contenu gratuit
et la pub est une menace sérieuse pour l'intérêt du dit contenu gratuit...

y a qu'a voir le nombre d'infos a caractère trollesque qui se bousculent sur tous les sites d'info. sachant que le topic à troll est beaucoup plus générateur de visites que le topic de qualité et donc bien plus rémunérateur...
les possesseurs de site qui se rémunèrent à la pub l'ont bien compris, faire du contenu de qualité moyenne, c'est faire plus de visites, donc plus d'argent.
8  0