Un meilleur job mieux payé ?

Deviens chef de projet, développeur, ingénieur, informaticien

Mets à jour ton profil pro

ça m'intéresse

PRISM : la liberté de la presse remise en question ?
Arrestation de l'ami d'un journaliste et destruction des disques durs du Guardian

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
L’affaire Edward Snowden qui a récemment fait couler beaucoup d’encre et de salive rebondit aujourd’hui.


David Miranda, le partenaire de Glenn Greenwald a été mis en détention à l’aéroport alors qu’il se rendait à Rio de Janeiro au Brésil. Miranda n’est pas journaliste, mais il a été d’une aide précieuse à Glenn dont les articles sur les déclarations de Snowden ont dévoilé au grand jour la surveillance du projet PRISM de la NSA.

Contre Miranda a été évoquée l’annexe 7 de la loi contre le terrorisme. Cette dernière donne les pleins pouvoirs aux autorités de mettre en garde à vue, ainsi que de confisquer le matériel de toute personne suspectée d’acte terroriste. La détention de Miranda a duré 9 heures et les autorités lui ont confisqué ordinateur portable, appareil photo, disque dur et téléphone portable.

Et l’affaire ne s’est pas arrêtée là. Alan Rusbridger, éditeur en chef du Gardian subissait depuis peu des pressions du gouvernement britannique : « Vous avez eu votre débat il est temps maintenant de nous rendre le matériel ». Celui-ci bien qu’ayant résisté de toutes ses forces, finit par céder aux demandes du gouvernement. Ce sont donc fichiers, dossiers, déclarations, bref tout ce qui avait trait à l’affaire Snowden a été détruit en présence des porte-paroles du gouvernement britannique.

Rusbridger fait remarquer que les États-Unis, pays auquel est issu Snowden possède une constitution qui protège la presse. En effet, pour lui, il serait inconcevable dans ce pays que le gouvernement empêche un média de rendre public des informations.

En dépit de ce qu’a subit The Guardian, l’éditeur n’est pas prêt de baisser les bras pour si peu : « Nous allons continuer à faire des reportages sur les révélations de Snowden, mais nous ne les feront plus à Londres ».

Source: The Guardian

Et vous ?

La liberté de la presse est-elle une réalité ou un mythe ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Lyons Lyons - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 20/08/2013 à 21:58
Et la liberté d'expression qui n'a de liberté que le nom ne date pas d'hier, j'espère que vous n'attendiez pas l'affaire Snowden pour vous en rendre compte^^
Avatar de Gecko Gecko - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/08/2013 à 8:50
L’Angleterre à toujours été le pied à terre des USA en Europe, faut pas se leurrer ils refiles des infos confidentielles depuis longtemps et ont clairement choisis les USA comme alliés en toutes circonstances.

Je me demande comment on peut encore les tolérer dans l'UE après toutes les crasses qu'ils ont fait en une décennie.
Avatar de s4mk1ng s4mk1ng - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 21/08/2013 à 8:54
Et vous ?

La liberté de la presse est-elle une réalité ou un mythe ?

Il existe une liberté de la presse mais elle peut facilement être contournée avec des lois comme l'annexe 7 donc c'est une liberté contrôlée...
Avatar de vampirella vampirella - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 21/08/2013 à 9:41
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
Ce sont donc fichiers, dossiers, déclarations, bref tout ce qui avait trait à l’affaire Snowden a été détruit en présence des porte-paroles du gouvernement britannique.

Remarque importante : l'ensemble des documents et informations ont été copiés et envoyés sur d'autres territoires, locaux du Guardian aux USA notamment. De cette manière le Guardian peut continuer son travail sans prérogative du gouvernement anglais.

Autres petites anecdotes tirés de cet article du Guardian :
  • Moins de 3 personnes sur 10.000 sont interrogés sur la base de l'article 7 de l'anti-terrorisme,
  • Sur toutes ces personnes détenus, 97% le sont pendant moins d'une heure,
  • C'est l'un des uniques cas où la personne a été détenu pendant le temps maximum (soit 9h)


Liberté de la presse ? Tant qu'on ne touche pas aux affaires sales, tout le monde est pour ...
Offres d'emploi IT
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau
Architecte technique des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)
Consultant sap finance/controlling H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil