Brevets : Apple obtient l'interdiction de vente de plusieurs appareils Samsung aux Etats-Unis
Un nouveau veto de Barack Obama est-il envisageable ?

Le , par maxusn

21PARTAGES

2  1 
La guerre des brevets continue entre Samsung et Apple. Il y a quelques jours, Barack Obama avait utilisé son droit de veto suite a la décision de l'ITC (Commission américaine du commerce international) d'interdire sur le territoire la vente de certains produits de la firme à la pomme. C'est maintenant au tour de Samsung de voir certain de ses produits interdits aux Etats-Unis.

Le groupe Américain avait porté plainte en 2011, car il estimait que certains smartphones et tablettes de son concurrent sud-coréen copiaient des fonctionnalités de ses propres produits vedettes, l'iPhone et l'iPad.

L'ITC a confirmé la violation de 2 brevets portant sur des technologies liées aux écrans tactiles et à la détection d'accessoires comme les écouteurs.

La Commission a donc interdit à Samsung Electronics America et Samsung Telecommunications America «de continuer à importer, vendre, et distribuer des articles qui enfreignent» ces deux brevets.

La décision n'indique pas quels appareils de Samsung sont précisément concernés.

Cette décision ne pourra prendre effet qu'après expiration d'un délai de deux mois durant lequel le président Barack Obama peut y mettre son veto.

source : The Guadian

Et vous ?
que Pensez-vous de cette décision de l'ITC ?

Pensez-vous que Barack Obama utilisera une nouvelle fois son droit de veto ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Lutarez
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 13:19
Citation Envoyé par voyager57 Voir le message
C'est pas interdit ça normalement ?
C'est du protectionnisme très classique. La France aurait fait la même chose, elle se serait fait taper sur les doigts par l'Europe (voire il y aurai eu sanction), mais les USA n'ont pas de compte à rendre (au pire, à l'OMC). Les USA ne risquent pas grand-chose à ce niveau-là, à part effrayer les investisseurs étrangers. Le gouvernement sud-coréen avait d'ailleurs fait part de son anxiété suite au veto d'Obama.

Personnellement, je trouve ce veto assez lamentable dans la mesure où les États-Unis sont les premiers à prôner le l'ultra-libéralisme à outrance, et de l'autre côté :
  • le gouvernement intervient dans une décision de justice rendue (en faveur de Samsung);
  • le veto a été posé contre une décision de justice interdisant les appareils Apple les plus anciens, alors que TOUS les appareils Samsung sont maintenant interdits : il y a clairement deux poids deux mesures dans cette affaire.
3  0 
Avatar de Charvalos
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 12:33
Moi, ce qui me fait rire, ce sont les brevets qui sont "violés" : détection d'accessoires comme les écouteurs. Sérieusement ?

Tout cela me conforte de + en + dans l'idée que le système de brevets US est totalement à la ramasse et qu'il faudrait le refaire de fond en comble.

D'un autre côté, les avocats, ils doivent être content.
2  0 
Avatar de voyager57
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 12:31
Il y a clairement intervention de l'état pour aider les compagnies américaines plutôt qu'étrangères ... C'est pas interdit ça normalement ?
1  0 
Avatar de paclick
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 14:29
Bonne lecture !!!

Dear Commissioner:

Along with many other computer scientists, I would like to ask you to
reconsider the current policy of giving patents for computational
processes. I find a considerable anxiety throughout the community of
practicing computer scientists that decisions by the patent courts and
the Patent and Trademark Office are making life much more difficult
for programmers.

In the period 1945-1980, it was generally believed that patent law did
not pertain to software. However, it now appears that some people
have received patents for algorithms of practical importance--e.g.,
Lempel-Ziv compression and RSA public key encryption--and are now
legally preventing other programmers from using these algorithms.

This is a serious change from the previous policy under which the
computer revolution became possible, and I fear this change will be
harmful for society. It certainly would have had a profoundly
negative effect on my own work: For example, I developed software
called TeX that is now used to produce more than 90% of all books
and journals in mathematics and physics and to produce hundreds of
thousands of technical reports in all scientific disciplines. If
software patents had been commonplace in 1980, I would not have been
able to create such a system, nor would I probably have ever thought
of doing it, nor can I imagine anyone else doing so.

I am told that the courts are trying to make a distinction between
mathematical algorithms and nonmathematical algorithms. To a computer
scientist, this makes no sense, because every algorithm is as
mathematical as anything could be. An algorithm is an abstract
concept unrelated to physical laws of the universe.

Nor is it possible to distinguish between "numerical" and
"nonnumerical" algorithms, as if numbers were somehow different from
other kinds of precise information. All data are numbers, and all
numbers are data. Mathematicians work much more with symbolic entities
than with numbers.

Therefore the idea of passing laws that say some kinds of algorithms
belong to mathematics and some do not strikes me as absurd as the 19th
century attempts of the Indiana legislature to pass a law that the
ratio of a circle's circumference to its diameter is exactly 3, not
approximately 3.1416. It's like the medieval church ruling that the
sun revolves about the earth. Man-made laws can be significantly
helpful but not when they contradict fundamental truths.

Congress wisely decided long ago that mathematical things cannot be
patented. Surely nobody could apply mathematics if it were necessary
to pay a license fee whenever the theorem of Pythagoras is
employed. The basic algorithmic ideas that people are now rushing to
patent are so fundamental, the result threatens to be like what would
happen if we allowed authors to have patents on individual words and
concepts. Novelists or journalists would be unable to write stories
unless their publishers had permission from the owners of the
words. Algorithms are exactly as basic to software as words are to
writers, because they are the fundamental building blocks needed to
make interesting products. What would happen if individual lawyers
could patent their methods of defense, or if Supreme Court justices
could patent their precedents?

I realize that the patent courts try their best to serve society when
they formulate patent law. The Patent Office has fulfilled this
mission admirably with respect to aspects of technology that involve
concrete laws of physics rather than abstract laws of thought. I
myself have a few patents on hardware devices. But I strongly believe
that the recent trend to patenting algorithms is of benefit only to a
very small number of attorneys and inventors, while it is seriously
harmful to the vast majority of people who want to do useful things
with computers.

When I think of the computer programs I require daily to get my own
work done, I cannot help but realize that none of them would exist
today if software patents had been prevalent in the 1960s and 1970s.
Changing the rules now will have the effect of freezing progress at
essentially its current level. If present trends continue, the only
recourse available to the majority of America's brilliant software
developers will be to give up software or to emigrate. The
U.S.A. will soon lose its dominant position.

Please do what you can to reverse this alarming trend. There are far
better ways to protect the intellectual property rights of software
developers than to take away their right to use fundamental building
blocks.

Sincerely,
1  0 
Avatar de Shuty
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 11:50
Code : Sélectionner tout
 Pensez-vous que Barack Obama utilisera une nouvelle fois son droit de veto ?
Hahahaha ! Certainement pas ! Samsung, c'est l'énemie de l'amérique, c'est bien connu !
0  0 
Avatar de Kropernic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 11:53
C'est du grand n'importe quoi ces histoires de brevets.

Mais ce n'est qu'une conséquence du système capitaliste dans sa forme actuelle.
0  0 
Avatar de fregolo52
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 11:59
Ca c'est de la news !!

Samsung violent de brevet pour certains modèles !! Euh ... Lesquels?
0  0 
Avatar de imikado
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 12:04
Peu importe la société c'est toujours une mauvaise nouvelle pour les clients de lire de telle news
0  0 
Avatar de temoanatini
Membre averti https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 12:23
J'imagine un problème qui pointe le bout de son nez : la bourse.

A force de se faire des procès sur des violations de brevets, les marchés vont commencer à se dire qu'être sous le coup d'une interdiction de commercialiser tel produit peut-être vraiment très pénalisant pour le résultat d'une boîte comme Apple.

... En même temps est-ce que la "détection d'écouteurs" est bien brevetable...? Pourquoi ne pas breveter le fait d'avoir un appareil avec un port casque alors ?

Quand les marchés doutent, c'est par bon pour l'action...

Donc au final, avec une action qui baisse pour cause de frilosité des marchés dû à ces guéguerres sur les brevets pourrait entraîner une réduction de ces actions en justice qui commencent vraiment à faire ¤@#% tout le monde à la longue.

Ce serait bien
0  0 
Avatar de mala92
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/08/2013 à 13:30
Attention question débile à l'horizon.

Samsung n'a pas déjà perdu un procès qui lui interdisait de vendre des Galaxy S et S2 ?
C'est le résultat de l'appel du ce procès, s'en est un autre ? C'était dans un autre pays ?

Je suis perdu.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web