PRISM : Le Président Barack Obama propose à son tour une réforme du Patriot Act
Une nouvelle ère dans le renseignement ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Était-il temps qu'une reforme vienne mettre fin à la surveillance de la NSA ?
Vendredi dernier, le Président américain s'est prêté à l'exercice de la conférence de presse pour partager son opinion sur les stratégies élaborées par les agences américaines de renseignement, en particulier la NSA, pour combattre ou prévenir le terrorisme.


Allant dans le même sens que le Sénateur Démocrate Ron Wyden, Obama préconise à son tour une réforme du Patriot Act, la loi antiterroriste votée par le Congrès américain et signée par Georges W. Bush le 26 octobre 2001, qui a permis toutes les opérations menées après les attaques du 11 septembre.

« Je voudrais qu'il soit établi que les américains ne veulent pas espionner des personnes ordinaires. Nos services de renseignements se focalisent sur la recherche d'informations nécessaires pour protéger notre peuple et, dans plusieurs cas avérés, nos alliés. » a-t-il déclaré.

Désormais, Obama opte pour des mesures visant à apporter plus de transparence et affirme sa volonté de travailler de concert avec le Congrès pour apporter au Patriot Act les réformes appropriées. Comme par exemple une réforme à la section 215 qui a été utilisée pour collecter les métadonnées des appels téléphoniques américains.

Parmi les mesures prévues, notons le renforcement de la supervision par la Cour de surveillance du renseignement étranger (la FISC), un tribunal secret de 11 juges qui autorise la NSA à réclamer auprès des opérateurs téléphoniques et internet les données de leurs clients. Une « voix indépendante » sera instaurée dans le dialogue avec la cour pour « assurer l'équilibre entre sécurité et vie privée » a assuré le Président.

Obama opte aussi pour la divulgation du maximum d'informations possible en relation avec les programmes de surveillance.

La NSA pour sa part devrait nommer un responsable chargé de la vie privée et des libertés publiques. Un site internet devrait servir de plateforme d'information sur ce que fait ou ne fait pas la NSA, a expliqué le Président.

Pendant sa conférence de presse, il a expliqué que toutes ces mesures qui sont prises ne doivent pas leur existence à Edward Snowden, rappelant son débat en mai dernier à la National Defense University pendant lequel il avait consacré quelques paragraphes au problème. Il a néanmoins admis que les révélations de Snowden ont eu un effet bien plus immédiat et passionné que si il s'était assis pour en débattre au Congrès.

Sources : Le Monde, discours du 23 mai du Président Barack Obama

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de s4mk1ng s4mk1ng - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/08/2013 à 18:29
Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?
Je pense que ce qu'il dit est bien beau mais que sans l'affaire PRISM, rien n'aurait été effectué de concret et que comme on a pu le voir dans son bras de fer avec la Russie, Obama est en total accord avec ce que la NSA fait. Après vu les retombés des révélations de PRISM, il est obligé de faire quelque chose...
Avatar de psykokarl psykokarl - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/08/2013 à 7:55
Des ressortissants US passent à l'est !
Le match retour de la guerre froide s'annoncent mal pour les États Unis, en tout cas sur le plan médiatique. Je pense qu'un petit discours présidentiel s'avère nécessaire étant donné les circonstances...
Avatar de Lapinpanda Lapinpanda - Modérateur https://www.developpez.com
le 13/08/2013 à 16:50
Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?
Que c'est de la langue de bois... s'ils modifient PRISM, ils créeront autre chose...plus discret.
Avatar de Thorna Thorna - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/08/2013 à 16:55
Le monsieur, là, il jure sur la bible de "préserver, protéger et défendre la constitution des USA" quand il prend son poste, ce que tout le monde la bas transcrit en "préserver, protéger et défendre les USA". Ses électeurs sont ultra susceptibles sur le sujet. Et donc, tout ce qu'il fait a pour but unique de lui donner tous les moyens possibles pour contrôler le plus de choses possibles dans le plus d'endroits du monde possible, ce qui lui permet de "préserver, protéger etc.". Quand il sert la main de notre François, quand il cause dans le poste, tout sert à ça.
Donc il peut très bien assouplir ce Patriot Act, connu et public, pour accentuer les pressions sur un autre "act" quelconque et secret. Si sa population a le sentiment qu'il ne fait que supprimer un moyen, il sera éjecté en moins de deux.
Avatar de Thorna Thorna - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 13/08/2013 à 16:56
Oups, erreur, désolé.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 14/08/2013 à 15:41
C'est du baratin.
Il veut légaliser ce qui est illégal et mettre tout le monde dans sa poche.
PRISM, NSA, Pentagone ce sont des black box.
Il a beau dire qu'ils feront ceci cela mais comme c'est "secret défense", on n'en connaitrera jamais le fin fond de l'histoire.

Edit: on met depuis toujours nos oeufs dans le même panier, jusqu'au jour...
Les américains se sont les gentils, mouai... à d'autre.
Si un jour les américains nous attaquent, on aura beaucoup de mal avec un programme comme PRISM sur le dos.
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 26/03/2014 à 19:56
Le président américain veut apporter des réformes à la NSA,
et envisage l'arrêt de la collecte massive des écoutes téléphoniques

Selon CNN, le président américain Barack Obama est en passe de proposer au Congrès des Etats-Unis un projet de loi visant à effectuer une réforme au sein de la NSA, en particulier mettre un terme à la collecte massive systématique des écoutes téléphoniques. Le département de la justice et les responsables du renseignement ont jusqu’à vendredi 28 mars pour trouver une solution qui permette à la NSA de surveiller les numéros suspects tout en protégeant les libertés constitutionnelles des Américains et minimiser les risques de violation de la vie privée.

Les métadonnées resteraient en la possession des compagnies de téléphone qui ne seraient pas tenu de les conserver plus longtemps que la normale, soit 18 mois ni de les livrer exhaustivement et en temps réel à la NSA(qui les conserve à l’heure actuelle pendant cinq ans). Désormais, l’agence devrait d'abord demander l'autorisation de la justice pour ensuite obtenir les relevés téléphoniques d'un numéro spécifique, identifié comme suspect par ses analystes.


Lors d’une conférence de presse en Août dernier, le président américain préconisait une réforme du Patrioct Act. « Je voudrais qu'il soit établi que les américains ne veulent pas espionner des personnes ordinaires. Nos services de renseignements se focalisent sur la recherche d'informations nécessaires pour protéger notre peuple et, dans plusieurs cas avérés, nos alliés » avait-il alors déclaré. Plus tard, en janvier 2014, il a fait un pas dans ce sens en proposant de modifier les règles de collecte des données téléphoniques des Américains mais également en promettant que les services secrets américains ne pourraient plus espionner les dirigeants de pays amis ou alliés.

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) a souligné que le projet de réforme présidentielle ne concernait que les données téléphoniques et laissait de côté les métadonnées internet, de localisation et les relevés financiers. «L'administration Obama ne va pas au-delà des programmes téléphoniques, qui sont importants, mais ne représentent qu'une partie relativement petite de la surveillance de la NSA, ce qui en soi ne mettra pas fin à la surveillance de masse», selon la Fondation.

Quoiqu’il en soit, en attendant que les parlementaires votent, ce qui pourrait s’étendre sur plusieurs mois, l'administration a prévu de faire prolonger le programme actuel de surveillance pour une période de 90 jours.

Source : CNN

Et vous ?

Que pensez-vous de cette proposition ?
Avatar de DonQuiche DonQuiche - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 26/03/2014 à 21:29
En somme une mesure qui ne concernera que les américains.
Et dont on peut questionner l'intérêt pratique quand on sait que la NSA viole à grande échelle la loi américaine.
Avatar de _skip _skip - Expert éminent https://www.developpez.com
le 27/03/2014 à 9:29
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de cette proposition ?
C'est du damage control tout simplement. Les petites gens sont scandalisés, on leur bricole vite une mesurette ou deux sans conséquence pour les calmer et ça continue de plus belle. On sait très bien que ce genre de procédé n'est ouvertement condamnable que lorsqu'il émane d'un pays qui se trouve en travers des intérêts géopolitiques américains.
Avatar de Zirak Zirak - Inactif https://www.developpez.com
le 27/03/2014 à 11:03
Prochaine réforme :

Afficher le même message que la publicité pour la newsletter de DVP après chaque recherche Google



On sera toujours pisté mais au courant !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil