Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

PRISM : Le Président Barack Obama propose à son tour une réforme du Patriot Act
Une nouvelle ère dans le renseignement ?

Le , par Stéphane le calme

42PARTAGES

8  1 
Était-il temps qu'une reforme vienne mettre fin à la surveillance de la NSA ?
Vendredi dernier, le Président américain s'est prêté à l'exercice de la conférence de presse pour partager son opinion sur les stratégies élaborées par les agences américaines de renseignement, en particulier la NSA, pour combattre ou prévenir le terrorisme.


Allant dans le même sens que le Sénateur Démocrate Ron Wyden, Obama préconise à son tour une réforme du Patriot Act, la loi antiterroriste votée par le Congrès américain et signée par Georges W. Bush le 26 octobre 2001, qui a permis toutes les opérations menées après les attaques du 11 septembre.

« Je voudrais qu'il soit établi que les américains ne veulent pas espionner des personnes ordinaires. Nos services de renseignements se focalisent sur la recherche d'informations nécessaires pour protéger notre peuple et, dans plusieurs cas avérés, nos alliés. » a-t-il déclaré.

Désormais, Obama opte pour des mesures visant à apporter plus de transparence et affirme sa volonté de travailler de concert avec le Congrès pour apporter au Patriot Act les réformes appropriées. Comme par exemple une réforme à la section 215 qui a été utilisée pour collecter les métadonnées des appels téléphoniques américains.

Parmi les mesures prévues, notons le renforcement de la supervision par la Cour de surveillance du renseignement étranger (la FISC), un tribunal secret de 11 juges qui autorise la NSA à réclamer auprès des opérateurs téléphoniques et internet les données de leurs clients. Une « voix indépendante » sera instaurée dans le dialogue avec la cour pour « assurer l'équilibre entre sécurité et vie privée » a assuré le Président.

Obama opte aussi pour la divulgation du maximum d'informations possible en relation avec les programmes de surveillance.

La NSA pour sa part devrait nommer un responsable chargé de la vie privée et des libertés publiques. Un site internet devrait servir de plateforme d'information sur ce que fait ou ne fait pas la NSA, a expliqué le Président.

Pendant sa conférence de presse, il a expliqué que toutes ces mesures qui sont prises ne doivent pas leur existence à Edward Snowden, rappelant son débat en mai dernier à la National Defense University pendant lequel il avait consacré quelques paragraphes au problème. Il a néanmoins admis que les révélations de Snowden ont eu un effet bien plus immédiat et passionné que si il s'était assis pour en débattre au Congrès.

Sources : Le Monde, discours du 23 mai du Président Barack Obama

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Lapinpanda
Modérateur https://www.developpez.com
Le 13/08/2013 à 16:50
Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?
Que c'est de la langue de bois... s'ils modifient PRISM, ils créeront autre chose...plus discret.
7  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 25/05/2015 à 17:38
Je suis pas là pour faire de l'ingérence, donc les US décident pour eux-même, mais moi j'aimerai bien que notre Patriot Act made in France soit bloqué par notre Sénat.
5  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 30/11/2015 à 19:29
Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
Pour Ned Price, porte-parole du Conseil pour la sécurité nationale, « la loi a trouvé un compromis raisonnable qui nous permet de continuer à protéger le pays en mettant en œuvre diverses réformes ». Toutefois, certains législateurs républicains souhaitent conserver le modèle de la collecte des données en masse effectuée par la NSA jusqu’en 2017. Et pour justifier ce choix, ces derniers s’appuient sur les attentats de Paris survenus le 13 novembre et qui ont fait 130 morts.
Argument à mettre en perspective avec le nombre de mort annuel, 30 000, du à la légalisation des armes à feu aux USA (le terrorisme, c'est moins de 3000 morts sur le sol américain). Légalisation sur laquelle personne n'arrive à revenir.
5  0 
Avatar de s4mk1ng
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/08/2013 à 18:29
Qu'en pensez-vous ? Selon vous, ces mesures peuvent-elles contribuer à réhabiliter l'image des USA après les dommages infligés par les révélations de Snowden ?
Je pense que ce qu'il dit est bien beau mais que sans l'affaire PRISM, rien n'aurait été effectué de concret et que comme on a pu le voir dans son bras de fer avec la Russie, Obama est en total accord avec ce que la NSA fait. Après vu les retombés des révélations de PRISM, il est obligé de faire quelque chose...
4  0 
Avatar de DonQuiche
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 6:55
Cette mesure concernera donc seulement les américains, seulement leurs communications téléphoniques (mais pas la traque géographique, ni leurs courriers, ni leurs clavardages, ni leurs échanges Skype, ni leurs recherches internet, ni leurs paiements), et ne change rien au fait que des méthodes aussi radicales qu'une surveillance mondiale de masse puissent être décidées dans le secret en criminalisant les tiers qui dévoileraient ces monstruosités, et avec une forte propension à violer la loi de toute façon (voir les écoutes de parlementaires américains).

Pas de doute, la Maison Blanche veut défendre la vie privée ! Quel beau plan com', je retrouve ma foi en l'humanité.
Je présume que Hollande a immédiatement applaudi, fidèle à son attitude soumise de 2013 ?
3  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 30/11/2015 à 14:49
Donc, en gros, la NSA à eu 6 mois pour mettre en place d'autres serveurs de collecte de données qu'elle aura "oublié" de déclarer?

Ou pour mettre en place un canal direct vers les serveurs des FAI?

Franchement, qui peut croire, à l'heure actuelle, qu'une agence de renseignement se priverait d'elle même d'une si précieuse source de données? De leur point de vue, ce serait se couper un bras.

Donc ils vont garder la main, sauf que quand ils voudront aller en justice, ils feront une demande par les canaux légaux au FAI pour avoir une information qu'ils avaient déjà récolté.
3  0 
Avatar de AoCannaille
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/11/2015 à 14:57
Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
Donc, en gros, la NSA à eu 6 mois pour mettre en place d'autres serveurs de collecte de données qu'elle aura "oublié" de déclarer?

Ou pour mettre en place un canal direct vers les serveurs des FAI?

Franchement, qui peut croire, à l'heure actuelle, qu'une agence de renseignement se priverait d'elle même d'une si précieuse source de données? De leur point de vue, ce serait se couper un bras.

Donc ils vont garder la main, sauf que quand ils voudront aller en justice, ils feront une demande par les canaux légaux au FAI pour avoir une information qu'ils avaient déjà récolté.
T'as raison, en fait les USA ont privatisé l'espionnage de masse de leur citoyens
3  0 
Avatar de _skip
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/03/2014 à 9:29
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de cette proposition ?
C'est du damage control tout simplement. Les petites gens sont scandalisés, on leur bricole vite une mesurette ou deux sans conséquence pour les calmer et ça continue de plus belle. On sait très bien que ce genre de procédé n'est ouvertement condamnable que lorsqu'il émane d'un pays qui se trouve en travers des intérêts géopolitiques américains.
2  0 
Avatar de Simara1170
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 12/05/2014 à 15:47
Boarf, la NSA s'emmerdera même pas à demander poliment au GCHQ de le faire à leur place...
1/ c'est plus la NSA qui conserve les données pendant 5 ans, mais les fournisseurs, qui doivent les fournir sur un "doute raisonnable" (en gros), maintenant, c'est quoi un doute raisonnable? à mon avis ça traduit par "j'veux les infos de ce numéro! - Oui monsieur, bien monsieur" on a juste délocalisé les données sur un autre serveur... mouais
2/ Mettre des lois pour limiter le travail des espions, dont leur boulot, par essence les forcent à les enfreindre. Pardon de l'expression, mais autant pisser dans un violon, ça aura le même effet...
2  0 
Avatar de Carhiboux
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/05/2015 à 13:45
mettre fin à la collecte de masse des données des Américains ;
Bon ben voila. Tout est dit dans les deux derniers mots.

Des américains.

Or, on sait déjà que la NSA utilise les services de renseignement des autres pays (Canada, Australie, Nouvelle Zelande et Grande Bretagne en tête) pour obtenir ce qu'il n'a légalement pas le droit de collecter en masse.

Et encore une fois, le legislateur ne peux légiférer que sur ce dont il a connaissance...
2  0