Microsoft étend son projet 4Afrika à l'Afrique du Sud
Pour connecter les zones rurales à Internet

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans le domaine de la télécommunication, une zone blanche correspond à une zone du territoire non couverte par un réseau donné (le plus souvent réseau de téléphonie mobile ou internet).

Dans son projet Microsoft 4Afrika, l'entreprise ambitionne d'exploiter ces zones blanches au Kenya. Des parties rurales de la province de Limpopo, au nord-est de l'Afrique du Sud, pourraient se voir connectées à Internet. Le projet pilote qui permettra à cinq écoles primaires et secondaires de surfer sur le web devrait fournir au pays la capacité de fournir à 80 % de sa population l'accès au web d'ici 2020.

Paul Garnett, Directeur de la politique technologique de Microsoft, explique que son entreprise a déjà parlé avec une cinquantaine de gouvernements sur la possibilité de rendre utilisable ces fréquences. « Un énorme marché » explique-t-il puisque étendre l'usage des zones blanches entraînerait la création d'un marché de production de masse d'appareils sans fil low-cost. Avec plus d'un milliard d'habitants, l'Afrique pourrait jouer un rôle important pour la réalisation de ce projet estime Garnett.

Dans le projet sud-africain, Microsoft travaillera avec l'Université de Limpopo, des organismes gouvernementaux et un constructeur de réseau local appelé Multisource. Une centrale radio sera mise sur pied à l'Université et dans une des écoles.

Dans les écoles, des ordinateurs portables seront offerts aux enseignants et des tablettes disponibles dans les salles de classe pour les élèves. Ces clients vont se connecter à des points d'accès Wi-Fi qui se rattacheront aux ondes radio locales des zones blanches. Les ondes radio de chaque école seront à leur tour connectées à Internet via la centrale à l'université, qui sera munie d'un réseau de fibres. Les ondes radio de chaque école devraient desservir un rayon de 10 kilomètres.

Le projet fournira également des projecteurs ainsi que des panneaux solaires où l'électricité n'est pas disponible ou fiable, a confié Garnett.

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Carhiboux Carhiboux - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 02/08/2013 à 11:02
C'est une bonne chose de manière globale à mon sens, cela ouvre la porte à la connaissance et l'information à des populations sinon isolées, ce qui est toujours une bonne chose.

Bon, bien sur, on peut aussi voir les choses sous un autre angle et penser que c'est une autre façon pour Microsoft de "créer" de nouveaux clients.

La réalité est sans doute un mélange des deux.
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Architecte sécurité des systèmes d'information embarqués H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil