Un employé de Google primé pour ses recherches par la NSA
Dénonce les retombées négatives de PRISM sur le business autour du Cloud

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Dans l'optique de promouvoir de nombreuses recherches académiques, la NSA a annoncé le 18 juillet dernier le lauréat du prix Science of Security (SoS) et l'a attribué au docteur Joseph Bonneau, ingénieur sécurité chez Google.


Ce dernier a été primé pour ses recherches ayant pour intitulé « la science des devinettes : Analyse d'un corpus anonyme de 70 millions de mots de passe. ». Un « exemple de recherche qui démontre une approche scientifique solide à la cybersécurité » selon le Docteur Patricia Muoio, chef du groupe de recherche sur la fiabilité système de la NSA.

Avec les récentes révélations liées à PRISM qui mettaient à nu les manœuvres de la NSA pour s'accaparer des données privées, Bonneau a très vite été perturbé. Sur un blog, il a déclaré être honoré par la récompense mais aussi qu'il avait des « sentiments conflictuels », avant d'ajouter qu'il était « honteux d'avoir permis aux politiciens de diriger le pays dans cette voie ». Pour lui, une société qui se dit libre n'est en aucun cas compatible avec la NSA sous sa forme actuelle.

Pour lui, PRISM sera juste pris comme un scandale « normal », quelques personnes seront renvoyées et puis rien ne changera. Toutefois, les retombées seront désastreuses pour les entreprises qui voudraient, par exemple, étendre leurs activités sur le Cloud, mais ont leurs serveurs sous la juridiction du gouvernement américain. « Pouvons-nous réellement dire aux personnes d'autres pays qu'elles devraient confier leurs données aux entreprises américaines ? »

La collecte des données est un marché prometteur, « la poule aux œufs d'or » qui sera tuée si d'autres pays pensent que les entreprises américaines ne peuvent être fiables quand il s'agit de la protection des données à cause d'un gouvernement local. D'ailleurs, il remarque « qu'aucune loi n'offre une protection virtuelle aux données des étrangers face au programme d'écoute ».

Il a apprécié les lois européennes sur la protection de la vie privée en général, mais s'est dit outré face à certaines pratiques, comme en Grande-Bretagne où le gouvernement a annoncé ses plans d'un bouclier de censure anti-pornographique par défaut au niveau des FAI.

Sources : Blog Joseph Bonneau, NSA (docteur Patricia Muoio)

Et vous ?

Partagez-vous son point de vue ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Orgoff Orgoff - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 15:02
Si il est réellement outré de la politique d'Obama et des agissements de la NSA, pourquoi avoir accepté ce prix ?
Avatar de Chauve souris Chauve souris - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 15:49
Citation Envoyé par Orgoff  Voir le message
Si il est réellement outré de la politique d'Obama et des agissements de la NSA, pourquoi avoir accepté ce prix ?

Je crois savoir que la NSA se présente publiquement comme une officine spécialisée dans la cyber sécurité et sert de conseil aux entreprises en ce sens. Mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg (c'est joli un iceberg, avec des p'tits zozios ) et c'est cette partie qui a attribué cette distinction à ce chercheur. Toutefois l'autre aspect a de quoi faire faire la grimace même à un bon américain naïf et bon patriote gobant, encore plus que les français, tout ce que dit la télévision.
Avatar de hn2k5 hn2k5 - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 17:13
Viendez dans le Cloud !!
Tout ira bien...



Avatar de FelipeVervena FelipeVervena - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 01/08/2013 à 18:07
Le cloud c'est "bono"
Offres d'emploi IT
Chef de projet Business Intelligence Lyon
Maneom - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Développeur c# .net - leader du web h/f
Easy Partner - Ile de France - Paris (75000)
Apprenti(e) soc cybersécurité (h/f)
Atos - Ile de France - Les Clayes-sous-Bois (78340)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil