Newsletter Developpez.com

Inscrivez-vous gratuitement au Club pour recevoir
la newsletter hebdomadaire des développeurs et IT pro

Lenovo : les PC du constructeur qualifiés d'outils espions sophistiqués
Par une alliance des services secrets de cinq pays

Le , par Cedric Chevalier, Expert éminent sénior
Alors que tout récemment encore, Huawei dénonçait la xénophobie du gouvernement des États-Unis à son encontre, qui lui a d’ailleurs valu de revoir à la baisse ses ambitions pour le marché américain, c’est au tour de la firme Lenovo de subir ce calvaire.

En 2006, le département d’état américain décidait de ne pas utiliser 16000 nouveaux ordinateurs Lenovo dans ses réseaux classés top secret en raison de problèmes de sécurité. Le changement de cette politique d’acquisition de matériel informatique a été largement attribué, à l’époque, au sentiment anti-chinois qui a résulté du rachat de la division PC d’IBM par le géant chinois.

Dès lors, les choses n’ont cessé d’empirer, et les situations de s’envenimer. Les services secrets britanniques, canadiens, néo-zélandais, américains et australiens, aussi connus sous le pseudonyme « Five Eyes », poussent le bouchon un peu plus loin. Ils accusent Lenovo de la fabrication ainsi que de la mise en circulation de véritables outils d’espionnage déguisés sous forme de PC et les interdisent dans leurs réseaux classés top secret. Cependant, tout en clamant la fiabilité de ses produits, Lenovo affirme n’avoir jamais été au courant de cette interdiction.

D’après l’article du « Australian Financial Review », les PC du constructeur chinois présentent des vulnérabilités de type « Backdoor » niveau matériel et micrologiciel, pouvant conduire à une exploitation à distance par un hacker.

La détection des backdoors dans les PC Lenovo n’a pas été une tâche facile. Elle a requis des tests spéciaux et intensifs en laboratoire. Pour James Turner, analyste pour la firme de sécurité IBRS, les backdoors matériels sont difficilement détectables s’ils ont été bien conçus. Il ajoute que ceux de Lenovo ont été habilement conçus pour se faire passer pour de petites erreurs de conception ou de fabrication.

Source : Australian Financial Review

Et vous ?

Quel regard avez-vous à présent sur un PC Lenovo ?
Lenovo serait-il victime d'un comportement anti-chinois de la part des pays de l'ouest ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de minnesota minnesota - Membre émérite https://www.developpez.com
le 30/07/2013 à 18:58
Salut,

Moi je pense que c'est juste une forme de protectionnisme discret visant à freiner l'ascension du numéro 1 mondial du PC.
Avatar de sevyc64 sevyc64 - Modérateur https://www.developpez.com
le 30/07/2013 à 19:22
Citation Envoyé par Cedric Chevalier  Voir le message
D’après l’article du « Australian Financial Review » les PC du constructeur chinois présentent des vulnérabilités de type « Backdoor » niveau matériel et micrologiciel pouvant conduire à une exploitation à distance par un hacker.

La détection des backdoor dans les PC Lenovo n’a pas été une tâche facile. Elle a requis des tests spéciaux et intensifs en laboratoire. Pour James Turner analyste pour la firme de sécurité IBRS, les backdoor matériels sont difficilement détectables une fois qu’ils ont été bien conçus. Il ajoute que ceux de Lenovo ont été habilement conçus pour se faire passer pour de petites erreurs de conception ou de fabrication.

Et ils ont testés les pc des autres marques, HP entre-autres ?

Quelque chose me dit que non !

surtout pour HP, les failles ils les connaissent déjà
Avatar de Squisqui Squisqui - En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 10:28
Ils peuvent retourner au télégramme... À force de sous-traitance, je doute qu'ils puissent construire un ordinateur dans l'immédiat qui ne soit pas Chinois/Taïwanais/Japonais/Coréen.
C'est malheureusement valable pour nous aussi.
Avatar de mapmip mapmip - Membre actif https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 10:29
protectionnisme déguisé une fois de plus avec pas mal de paranoia, mais comment en être étonné , ces 5 eyes sont aussi des champions de l'espionnage
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:05
Citation Envoyé par Squisqui  Voir le message
Ils peuvent retourner au télégramme... À force de sous-traitance, je doute qu'ils puissent construire un ordinateur dans l'immédiat qui ne soit pas Chinois/Taïwanais/Japonais/Coréen.
C'est malheureusement valable pour nous aussi.

Biensur que fabriquer des ordi ici ou aux usa etc. est possible, sauf que le prix des ordis serait multiplier par 5. Il faudrait faire un crédit pour avoir une brouette
Avatar de Gastiflex Gastiflex - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:05
En 2006, le département d’état américain décidait de ne pas utiliser 16000 nouveaux ordinateurs Lenovo dans ses réseaux classés top secret en raison de problèmes de sécurité.

Il s'agit uniquement de les interdire dans les services secrets, pas dans toute l'administration américaine.

Ça ne me semble pas aberrant qu'un pays choisisse du matériel informatique dont il maîtrise un peu mieux la fabrication pour quelque chose d'aussi sensible.
Et ça sera pas non plus aberrant qu'ils fassent ça par protectionnisme, mais dans ce cas c'est pas la peine de se réfugier derrière des excuses bidons.

On fait pas un scandale parce que les voitures de fonction de nos dirigeants sont françaises. Y a pas besoin d'inventer une excuse pour ce choix.
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:10
Citation Envoyé par sevyc64  Voir le message
Et ils ont testés les pc des autres marques, HP entre-autres ?

Quelque chose me dit que non !

surtout pour HP, les failles ils les connaissent déjà

Bah ce sont les mêmes ordis des mêmes usines ^^
Avatar de redcurve redcurve - Membre averti https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:11
Citation Envoyé par Gastiflex  Voir le message
Il s'agit uniquement de les interdire dans les services secrets, pas dans toute l'administration américaine.

Ça ne me semble pas aberrant qu'un pays choisisse du matériel informatique dont il maîtrise un peu mieux la fabrication pour quelque chose d'aussi sensible.
Et ça sera pas non plus aberrant qu'ils fassent ça par protectionnisme, mais dans ce cas c'est pas la peine de se réfugier derrière des excuses bidons.

On fait pas un scandale parce que les voitures de fonction de nos dirigeants sont françaises. Y a pas besoin d'inventer une excuse pour ce choix.

Oui effectivement, les ordis Lenovo et aures sont massivement utilisés pour tout ce qui n'est pas service secret. Ils ont remportés pas d'appel de marché aux usa en plus.
Avatar de fredoche fredoche - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:16
Citation Envoyé par Squisqui  Voir le message
Ils peuvent retourner au télégramme... À force de sous-traitance, je doute qu'ils puissent construire un ordinateur dans l'immédiat qui ne soit pas Chinois/Taïwanais/Japonais/Coréen.
C'est malheureusement valable pour nous aussi.

Je pense que c'est perdre de vue que pratiquement l'ensemble des concepteurs de chipsets restent américains.
Je ne vois pas un chinois dans cette liste :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d...au_fil_des_ans

ce qui peut vite changer, je l'admets.

Pour moi la conception des semi-conducteurs reste au cœur de l'industrie du numérique. Ils sont très loin du télégramme
Avatar de transgohan transgohan - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 31/07/2013 à 11:19
Citation Envoyé par fredoche  Voir le message
Je pense que c'est perdre de vue que pratiquement l'ensemble des concepteurs de chipsets restent américains.
Je ne vois pas un chinois dans cette liste :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d...au_fil_des_ans

ce qui peut vite changer, je l'admets.

Pour moi la conception des semi-conducteurs reste au cœur de l'industrie du numérique. Ils sont très loin du télégramme

Moi je m'intéresserai plutôt aux usines de fabrication de ces chipsets, pas aux têtes pensantes du design des cartes.
Offres d'emploi IT
Responsable de projet (calculateur moteur) H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Chef de projet technique H/F
Safran - Ile de France - Melun (77000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil